Une ébauche de texte

Sujet dans 'Forum Ecriture' lancé par Almedia, le 27 juillet 2012.

  1. Almedia

    Almedia
    Expand Collapse
    Set fire to the Rain

    Voilà un texte que j'ai écris il n'y à pas longtemps, et dont j'aimerai récolter les avis. Je me lance tout juste dans l'écriture, donc soyez indulgents :) ! Bisous bisous.
    PS : Désolée pour les fautes d'orthographes.

    "Chapitre I : La Perte de Tyler.

    « Je veux juste savoir si tu as réellement des sentiments pour moi. Si ce n'est que de la peur qui t'empêche de franchir le pas, ou le regard des autres, on peux en discuter. Mais si tu ne ressens pas la même chose que moi, alors dis le moi franchement, Kate. »
    Mon regard plongea dans le sien. Je fixa alors ses yeux à la couleur si étrange mais si belle, ce bleu et ce vert mélangé, ressortant parfaitement sur sa peau mâte.
    Et c'est en cette pleine contemplation que je me suis entendu dire :
    « Non Tyler, je ne ressens que de l'affection pour toi, cela ne va pas au delà, je suis désolée...»
    Il m'embrassa alors d'une bise légère sur la joue, m'effleurant à peine, et parti. Je ne me retourna pas. Je contempla le vide. C'est la seule chose dont je fus capable à ce moment là.
    Je resta assise sur ma table un moment. Je posa mes bras sur mes genoux et pris mon visage entre mes mains. De dos, il est probable que j'eu donné l'impression de pleurer. En réalité, j'en fus incapable.
    Etait-il possible de culpabiliser à ce point ? Où est-ce l'impression de sentir un vide se creuser au plus profond de mon cœur ? Comment peut-on être si persuader de perdre un être cher, et qu'il vous déteste probablement de tout son être ?
    Je resta donc là, assise, me demandant quels démons m'avaient poussé à mentir, à refuser le bonheur. Je senti derrière moi le regard d'un jeune garçon, ayant assisté à la scène de la fenêtre de sa classe, il n'a probablement pas entendu ce qu'on le s'était dit, mais les simples faits et gestes ont du le renseigné sur la situation. Mais après tout, je m'en foutais. J'aurais aimé me retourner, crier «Tyler attends !» . Il se serait retourné, j'aurais accouru vers lui, j'aurai de nouveau plonger mon regard dans le sien et lui aurait avoué humblement que je ne désirais que lui «Tyler, j'ai menti, tu comptes beaucoup trop pour moi, je...je crois que je t'aime aussi... Non, j'en suis sur ! » Et il m'aurait embrassé. Heureux. La peur au ventre, je lui aurai rendu son baiser, et j'en serais tombé très amoureuse...
    Mais ce ne fut pas le scénario.
    Il continua de partir. Je continuai de contempler le vide. Je venais de le perdre, à tout jamais. L'ami que j'avais trouvé en lui, disparu. L'amant qu'il aurait pu être, disparu. Le bien être lorsqu'il me prenais dans ses bras, à jamais volatilisé.
    Je crois bien qu'à ce moment, je fus démunie de toute émotion. Trop de souffrance. Trop de culpabilisation. Trop de mensonges. Trop de haine envers moi-même.
    Alors, la première chose qui me vint à l'esprit, après Tyler, fut « Quelle heure est-il ? Je n'ai pas prévenu ma mère que je rentrais à 6h » Je m'autorisa donc à me retourner, pour me lever, et partir.
    J'aperçus Tyler, au loin, discutant avec « le couple » Marylin et Hank. Il ne manquait plus qu'eux. Mais quand je m'approcha pour prendre mes sacs, ils furent déjà loin. « Tant mieux » pensai-je, je n'avais pas envie de supporter les questions de Marylin maintenant.
    En allant chercher mes sacs, je croisa Reece, assis sur le banc avec des amis à lui. Je crois qu'il m'interpella avec une phrase type du genre « Hé Kate, tu es encore là ? » . Je n'ai pas vraiment pu répondre. Ni le regarder. Il à dû se contenter d'un « euh,oui,fin,oui. » . Et je parti en direction de la vie scolaire, savoir si il étais possible de s'en aller maintenant, si le portail étais ouvert. Et il l'étais. Je m'en alla donc, sans accorder un regard à Reece, ni à personne d'autre, la seule chose que mes yeux voyaient, étais le sol. Et la seule chose qui repassait en boucle dans mon esprit était les terribles yeux de Tyler, affreusement déçu, et affreusement triste...
    Je finis par m'assoir par terre, attendant mon bus. Le regard toujours aussi vide. J'eu beau essayer de pleurer, de faire évacuer la douleur, rien ne se produit. Pourquoi était-je donc incapable de pleurer ? Est-ce que finalement la situation m'affectais peu ? Ou bien, est-ce que le choc d'avoir perdu Tyler fut trop abstrait encore ? Il est vrai que, je refusais de me l'avouer.
    Je finis par rentrer chez moi, sans aucune nouvelles de Tyler. Je reçu alors un texto de Peyton « Tu passes toujours me chercher pour la danse ? Et au faite, t'es en couple alors :) ? » . Et c'est à ce moment, que je pris conscience de la réalité. Que je pris réellement conscience de mon erreur, du mal que j'avais fait. C'est là que tout à commencé à s'écrouler. Je venais de prendre conscience que j'avais perdu Tyler pour de bon, et plus rien ne serait jamais pareil. Qu'il m'aurait simplement fallu dire « Je t'aime » à Tyler, et j'aurais pu répondre, comme la plus heureuse des adolescentes, « Oui, je suis avec, et je ne regrette pas » .
    Et depuis plusieurs jours déjà, je le croise souvent. Je lui dit bonjour quelques fois, quand on voit l'un comme l'autre que nous y sommes obligés, mais c'est tout. Je suis extrêmement mal à l'aise du fait qu'il me haïsse au plus haut point. Je me surprend souvent à le regarder, et à avoir des regrets. Ne valait-il mieux pas essayer, et avoir des remords plutôt que des regrets ? Probablement que si.
    Nous en avons souffert tout deux, et le pire dans tout ça, c'est que tout est de ma faute.
    L'amour est la plus belle chose qui puisse nous arriver. Malheureusement, c'est aussi la pire.

    Kate. "
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Cirrus Minor
    Réponses :
    0
    Affichages:
    2106
  2. PatataBanana
    Réponses :
    1
    Affichages:
    1160
  3. Aipow
    Réponses :
    1
    Affichages:
    886
  4. Yana
    Réponses :
    236
    Affichages:
    47156
  5. Miss Marine
    Réponses :
    0
    Affichages:
    1077