Veille permanente Quinquennat Macron

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par Loulalilou, le 7 juillet 2017.

  1. Cépamoi

    Cépamoi
    Expand Collapse
    Absente en ce moment

    @MissMachine
    Le barème n'est pas applicable pour les situations de licenciement nul (harcèlement, discrimination, atteinte à la liberté fondamentale..)
    Du côté des juges, il y a aussi d'autres choses qui entrent en compte (appréciation souveraine du juge selon la situation remise en cause, convention 158 de l'OIT et charte sociale européenne). Même jugement du côté des avocats.
    Je n'ai pas pu suivre les suites mais il me semble que le Conseil constitutionnel n'a pas jugé le fond de ça et que la bataille n'est pas terminée (cours de cassation à venir mais j'ai peut-être manqué des infos).
    Idéologiquement, la bataille fait rage.

    Si j'ai manqué des infos, n'hésitez pas à me corriger.
    Édit:
    Ce qui est dit aux infos n'est pas anodin :cretin: Par contre, les journaux papiers et en ligne en parle quelque soit leur positionnement idéologique.
    Pour précision:
    https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/54743-indemnites-aux-prud-hommes-bareme-2019
     
    #361 Cépamoi, 12 janvier 2019
    Dernière édition: 12 janvier 2019
    TarteTatin a BigUpé ce message
    ----- Publicité -----
  2. Selinde

    Selinde
    Expand Collapse
    Supercalifragilisticexpialidocious

    @L'Oeil de la Lune Je ne crois pas. Mais je pense que le problème vient de beaucoup de facteurs, bien plus profond. Il faudrait les résoudre pour que la violence des élèves diminue.
    Tout d'abord, il faut se demander de quel milieu vienne ses élèves ? La plupart viennent de milieux sociaux défavorisés
    Pourquoi le violence persiste et tant à augmenter ? Parce que les classes sont surchargés et qu'aucune aide psychologique n'est proposée. La remise en question de notre système scolaire résoudra beaucoup de problème.
    Je ne dis pas qu'il ne faudrait pas la punir, au contraire. Il faut que ses élèves réfléchissent au sens de leur acte et à leur portée. Mais dans ce cas, de quelle manière ? Il ne faut surtout pas que la punition les enfoncent encore plus dans leur violence.
    C'est un très gros morceau auquel le gouvernement devrait s'attaquer... Mais pas de cette manière, c'est certain.
     
    Absynthe#d, Sol Invictus, Mamy_Plug et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. Loulalilou

    Loulalilou
    Expand Collapse
    j'ai un grain de folie qui a poussé dans ma tête, je danse, je danse, je danse

    La loi dite anti-casseurs passe devant l'Assemblée aujourd'hui. Edit : elle est passée à 387 voix contre 92...
    Cette loi inquiète avocats et députés.
    exemple, l'intervention du député centriste Charles de Courson:
    Toutefois certains députés LREM ont dit qu'ils pourraient ne pas voter cette loi en l'état, il y a donc encore une chance qu'elle ne passe pas ou que les dispositions les plus dangereuses pour la liberté de manifester soient modifiées [edit : eh beh non! :cretin: ]

    Quelques liens : une tribune de François Sureau dans le Monde;
    Une interview de Jean-Pierre Mignard, avocat pourtant proche de Macron, dans Libé:
     
    #363 Loulalilou, 5 février 2019
    Dernière édition: 5 février 2019
    Alba Perséphone, Silure_, Selinde et 16 autres ont BigUpé ce message.
  4. Loulalilou

    Loulalilou
    Expand Collapse
    j'ai un grain de folie qui a poussé dans ma tête, je danse, je danse, je danse

    La presse de tout bord surveille de près le projet de conseil de déontologie de la presse sur lequel le gouvernement travaille actuellement, d'autant plus après certains propos tenus par Macron récemment devant un panel de journalistes sélectionnés par l'Elysée.

    Le Point parle d'un programme de tutelle d'Etat qui déciderait de ce qui est la vérité ou non, Slate déplore le journalisme de cour, Mediapart analyse aussi ce discours en le mettant en perspective avec la perquisition contestable légalement (en l'absence de plainte) dont ils ont fait l'objet, mettant ainsi en danger le secret des sources (et le procureur en charge a été nommé par l'exécutif dans des circonstances troubles - ici dans le JDD), et en discutant des atteintes précédentes à la liberté de la presse dans le quinquennat (secret des affaires, projet fake news) - débat visible sur Youtube ici.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    L'océan de la vie, Silure_, jjul et 17 autres ont BigUpé ce message.
  5. Lily Lou

    Lily Lou
    Expand Collapse

    Quel plaisir de voir que le "barrage face à l'extrême-droite" porte si bien les valeurs de la république et des libertés de ces citoyens... :mur:
     
    Silure_, narvali14, jjul et 8 autres ont BigUpé ce message.
  6. Multicolorielle

    Multicolorielle
    Expand Collapse

    Selinde, narvali14, Kazia et 5 autres ont BigUpé ce message.
  7. Loulalilou

    Loulalilou
    Expand Collapse
    j'ai un grain de folie qui a poussé dans ma tête, je danse, je danse, je danse

    Deux infos que j'ai vu passer:

    L'Unicef dénonce le passage d'un décret sur le fichage des enfants étrangers comme un recul historique du droit des enfants en France...

    L'ONU alerte sur le recul des droits de l'homme en France, notamment dans le contexte de la crise des gilets jaunes (1700 blessées par un usage disproportionné des armes telles grenades et flashball, interpellations massives). Les experts disent aussi que certaines dispositions de la loi anti-casseurs enfreignent le Pacte international relatif aux droits civils et politiques que la France a signé. Au même moment, le parlement européen a adopté une résolution « sur le droit à manifester pacifiquement et l’usage proportionné de la force » (et la France a largement été mentionnée dans les débats).
    Le communiqué des expertes de l'ONU est ici.
    Le vote du parlement européen est analysé par le Monde là.
    Un article sur le sujet de Mediapart.
     
    #367 Loulalilou, 15 février 2019
    Dernière édition: 15 février 2019
    Lysine_, L'océan de la vie, Kazia et 12 autres ont BigUpé ce message.