Après, je me demande dans quelle mesure, pour les groupes qui se sentent marginalisés, ne pas spécifier leur différence changerait la donne quant à leur situation. J'ai l'impression qu'en se fondant dans le discours collectif ils finissent souvent par être invisibilisés et que finalement ils continuent de galérer avec leurs problèmes spécifiques.
C'est très abstrait ce que je dis, parce que c'est surtout un ressenti et que je n'ai pas forcément envie de trop m'avancer. Mais globalement, l'impression que j'ai c'est que certain.e.s d'entre nous ont tout intérêt à manifester leur différence si elles veulent bénéficier au même titre que les autres d'un éventuel changement des mentalités.

Par contre, par rapport à #PasToutes je ne suis pas sure d'avoir compris. S'agit-il de groupes qui ont décidé de ne pas manifester ou de groupes qui tiennent à signifier leur hostilité par rapport à la prostitution sur place (ou aucun des deux) ?
 

Mymy

Équipe madmoiZelle
Par contre, par rapport à #PasToutes je ne suis pas sure d'avoir compris. S'agit-il de groupes qui ont décidé de ne pas manifester ou de groupes qui tiennent à signifier leur hostilité par rapport à la prostitution sur place (ou aucun des deux) ?
Je te cite l'article de Slate qui explique bien (c'est un peu long mais très complet) :

À côté de cette première voix discordante a surgi une deuxième, sous le slogan #PasToutes, à qui il «apparaît totalement incompatible de dénoncer les violences faites aux femmes aux côtés d’associations légitimant la pornographie et la prostitution». Ce deuxième groupe est beaucoup plus petit, organisé essentiellement autour de quelques personnalités féministes très anti-prostitution, les militantes Francine Sporenda, Emma Lan, Victoria Kandisky et Claire Guillard, membres entre autres du groupe Féministes Radicales en Lutte. Ces militantes ne participeront pas à la marche:

«Nous, féministes luttant contre TOUTES les violences sexistes et sexuelles, y compris la prostitution, avons décidé de ne pas nous joindre à la manifestation Nous Toutes le 24 novembre 2018, et par ce communiqué, nous en expliquons les motifs. [...] Nous refusons de défiler auprès d'associations présentant la prostitution et la pornographie comme émancipatrices et empouvoirantes», expliquent-elles.

D’autres associations ont également annoncé leur refus de participer, comme Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir (FDFA). Il s'agit d'une association abolitionniste fondée par la psychanalyste Maudy Piot, devenue progressivement aveugle, et qui a lutté pendant une grande partie de sa vie jusqu'à son décès l'année dernière contre la double discrimination que subissent les femmes handicapées. L'organisation a annoncé via un communiqué son refus de participer à la manifestation, en raison de l’opposition au sein de #NousToutes à la loi du 13 avril 2016 qui pénalise les clients de personnes prostituées:

«Nous ne pouvons pas nous joindre à une manifestation qui supporte dans ses rangs la présence de personnes réclamant l’abrogation de cette loi pour le plus grand profit du proxénétisme et niant outrageusement le quotidien destructeur des victimes de la prostitution. Nous ne pouvons pas nous joindre à ces personnes qui ne respectent pas la liberté d’expression, musèlent la parole de leurs contradicteurs et les agressent.»

#PasToutes et FDFA ont été échaudées par la participation à la marche de Morgane Merteuil, ex-porte-parole du Strass, le Syndicat du travail sexuel. Morgane Merteuil a depuis quitté le mouvement, mais son départ n’a pas réussi à ramener dans le giron les plus ferventes abolitionnistes.​
 
Hier je lisais le chapitre sur la sororité politique de bell hooks (afroféministe étasunienne), qui se conclut par ça (BOUM), où elle parle de s'unir tout en ne niant pas nos différences, voire utiliser, mûrir notre réflexion sur nos différents. J'aime beaucoup sa vision.

"Les femmes n’ont pas besoin d’éradiquer leurs différences pour se sentir solidaires les unes des autres. Nous n’avons pas besoin d’être toutes victimes d’une même oppression pour toutes nous battre contre l’oppression. Nous n’avons pas besoin de haïr le masculin pour nous unir, tant est riche le trésor d’expériences, de cultures et d’idées que nous pouvons partager entre nous. Nous pouvons être des sœurs unies par des intérêts et des croyances partagées, unies dans notre appréciation de la diversité, unies dans la lutte que nous menons pour mettre fin à l’oppression sexiste, unies dans la solidarité politique."

Après les principes, c'est bien, mais dans la pratique, bah oui parfois faut se séparer, ça fait partie de la politique, on se bouffe le nez pour ce qui peut sembler être des conneries mais qui sont des valeurs politiques fondamentales à celleux qui partent. On peut trouver des fronts communs mais si on en arrive à mettre des vies en péril, il faut peut-être réfléchir pourquoi les gens partent au lieu de forcément leur en vouloir... la politique c'est compliquée. Comme la vie.
(nan nan je suis pas du tout en mode :drama:)

Le reste du texte peut d'ailleurs se trouver sous:
https://infokiosques.net/lire.php?id_article=1161
 
Je vais paraphraser Monique Pinçon Charlot dans une rencontre sur le thème "comment se débarrasser de la caste dirigeante" : à un moment, si on veut s'en sortir, faire avancer le schmilblick, il faut qu'on se saisisse de notre force collective! Je ne connais que trop bien les dissensions au sein des féminismes, la violence du féminisme blanc et bourgeois envers les femmes qui portent le voile par exemple, les oppositions entre celles qui pensent que la prostitution est une exploitation qui doit disparaître et celles pensent que chacun.e a le droit de faire ce qu'il veut avec son cul tant qu'on ne stigmatise pas les travailleurs du sexe, les questions d'intersectionnalité et autre joyeusetés. Et ces oppositions, même si elles sont pénibles, sont riches parce qu'elles nous permettent de réfléchir sur ces questions, de chacun.e construire notre pensée selon nos expériences, nos compréhensions, ce qui nous touche. Mais là, si j'ai bien compris le but de #NousToutes, c'est justement de faire fit de ces oppositions le temps d'une marche, une seule après-midi pour montrer combien nous sommes nombreuses et nombreux à réclamer une évidence : la fin des violences sexistes et sexuelles.

Allons-y avec différentes pancartes, allons-y sans être d'accord avec certain.e.s, allons-y en râlant de se retrouver à marcher avec des gens dont on ne partage pas les idées, mais allons-y ! Marquons le coup ! Que toutes nos influences, toutes nos expériences et nos ressentis se rassemblent au moins une fois. Qu'on soit TOUTES représentées, avec nos différentes convictions et sensibilités ! Qu'est-ce qu'on a à perdre ?
 
Le slogan #noustoutes s adresse aux femmes, les femmes sont invitées à marcher. De ce fait on se prive de toute une partie des féministes, les féministes de sexe masculin, on les rejette.
Je pense que l on pourra faire avancer la cause des femmes quand tous.tes les feministes s uniront y compris les hommes (et autres.)
 
Pour ma part, ce qui me fait chier, c'est qu'il y aura très probablement des Terfs à cette manif.... (Qui ne sont en rien féministes).
Et puis, par ailleurs, encore heureux que les abolitionnistes ne marchent pas avec le reste : iels font déjà bien assez chier les TDS comme ça.
Je pense pour ma part qu'il est très important d'être divisé.e. entre féministes : je ne veux pas être associée aux whitefems, aux abos ou encore aux terfs. Parce que ces mouvements ne sont en réalité en rien féministes. Être féministe, c'est être pour les droits de TOUTES les femmes, et aussi des personnes qui subissent la misogynie sans être des femmes (Les hommes trans et personnes nb par exemple). On ne peux pas se prétendre féministe quand on exclue de sa cause les femmes racisées, les TDS ou encore les personnes trans. Parce qu'en les excluant de la cause, en se battant contre elleux, on devient alors nous même oppressives.
 
@Loutrinel Il y a comme une incompréhension dans ce que tu dis. Les abolitionnistes n'ont jamais cherché à exclure les TDS, mais au contraire, à les libérer. Le travail du sexe, c'est pas une vocation, tu tombes dedans parce que t'as pas le choix, que t'as pas d'autre issue pour te sortir de la misère et c'est très souvent une ornière de laquelle tu ne peux que très difficilement sortir. Les TDS sont non seulement d'anciennes victimes d'abus sexuels, mais y sont en plus exposés bien plus que n'importe qui dans le cadre de leur travail. Le consentement, ça ne s'achète pas, même si le milieu du TDS tend à faire croire le contraire.

Donc non, ce ne sont pas aux TDS qu'on s'attaque, mais à la boucherie humaine que constitue leur milieu.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes