Chris Pratt encense sa femme qui lui a donné « une fille en bonne santé », et ça énerve du monde

30 Septembre 2019
436
1 280
294
26
y a un truc que je ne comprend pas chez les activiste handi.D'un coté il t'explique a quel point leur vie est compliqué nottament avec leur douleur et de l'autre ils vont te dire que ne pas vouloir que son enfant est une maladie chronique est validiste...mais qui veut que son enfant souffre??
 
24 Août 2015
295
3 414
1 714
Paris
@hellopapiméquépasa La question du handicap et des maladies chroniques est complexe, car oui, être malade représente bien souvent une souffrance en tant que telle.

Mais au-delà de cette souffrance pourquoi est-ce dur aujourd'hui d'être handicapé ? En grande partie parce que la société n'est pas adaptée aux personnes non-valides. Régler cela permettrait déjà d'esquiver (ou du moins atténuer) une grande part de ces souffrances.
 
24 Août 2015
295
3 414
1 714
Paris
@Esturgeon Pour le coup mon message portait surtout sur le commentaire de @hellopapiméquépasa et pas tant sur Pratt que je ne connais pas tellement et qui ne m'intéresse pas tellement non plus :cretin:

De manière générale, je pense qu'il est plutôt sain de questionner ce fait de vouloir (ou de se réjouir d'avoir) "un enfant en bonne santé" et plus particulièrement un enfant valide pour les raisons que j'évoquais (même si bien sûr la souffrance lié à certains handicaps n'est pas exclusivement due à la mauvaise prise en charge de la société). Comme la discussion porte là-dessus je réagis là-dessus, pour le reste je suis également d'accord avec ton commentaire et le fait qu'il y ait bien d'autres choses à redire sur le post en question.
 
J

Jesilma

Guest
Certes @Juub c'est un facteur mais ça extrapole complètement le message de Pratt sur Instagram concernant sa fille en bonne santé. Que ce soit à cause des souffrances inhérentes à la maladie chronique ou à cause de la société inadaptée au handicap, ça en fait des raisons pour qu'un parent soit content que son enfant soit en bonne santé... surtout qu'ici on parle de Pratt, qui s'engage en plus pour les personnes handicapées.

Son post est pourtant problématique pour plein d'autres raisons, je ne suis pas pourquoi c'est qu'il dise être heureux que sa fille soit en bonne santé qui ait fait polémique.

Mais c'est pas le fait qu'il dise qu'il soit heureux que sa fille soit en bonne santé qui est polémique. Il ne le dit d'ailleurs même pas. Il fait la liste des qualités de sa femme, parmi lesquelles se trouve le fait de lui avoir "donné" un enfant "healthy". Outre l'aspect très sexiste (rien ne va dans cette phrase, en fait XD) de ce "compliment", étant donné la manière dont Pratt le formule, il est difficile de ne pas voir le parallèle avec son ex femme qui a accouché prématurément.
 
Dernière modification par un modérateur :
30 Septembre 2019
436
1 280
294
26
@hellopapiméquépasa La question du handicap et des maladies chroniques est complexe, car oui, être malade représente bien souvent une souffrance en tant que telle.

Mais au-delà de cette souffrance pourquoi est-ce dur aujourd'hui d'être handicapé ? En grande partie parce que la société n'est pas adaptée aux personnes non-valides. Régler cela permettrait déjà d'esquiver (ou du moins atténuer) une grande part de ces souffrances.
certe mais même un monde sans validiste n'enlèverai pas les douleur.Bien sur qu'un parent ne veut pas que son enfant souffre le contraire serai effarant
 
21 Avril 2012
225
2 604
4 804
J'arrive un peu tard sur ce débat sans doute, mais les réflexions sur le fait ne pas devoir utiliser le terme "fou" parce que celui-ci serait connoté négativement m'ont pas mal questionnée.
Et je me demande, si censurer un terme et rendre innommable quelque chose parce que la société y a pendant longtemps associé une connotation négative (voire des discriminations) n'est pas inefficace, voire même pire, participe à stigmatiser les personnes.
Pour illustrer mon propos, ce débat me fait beaucoup penser aux personnes grosses (dont moi :hello:) qui demandent qu'on arrête de dire qu'elles sont en surpoids et d'assumer le terme "gros" parce que ce n'est pas mal d'être gros, c'est une réalité physiologique. Faire de ce mot un tabou, c'est quelque part supposer qu'être gros n'est pas normal. Et s'interdire d'utiliser ce mot ou même d'introduire la diversité des corps dans notre langue, c'est quelque part nier la place de cette diversité dans notre vie.
Bien sûr, si j'utilise ces termes pour dire "Les gros sont des fous!" ;) c'est discriminant, mais si je dis "Mais si, tu vois qui c'est Thomas ! Le mec gros teint en blond qui était là samedi soir !" je ne vois pas en quoi c'est discriminant, c'est une description. Par contre si pour décrire Thomas, je ne dis que qu'il a les cheveux teints en blond, ça invisibilise ses autres caractéristiques ont tout à fait leur place dans notre société. Comme si, être gros, c'est honteux au point de ne pas pouvoir le mentionner.

Avoir une maladie mentale, ou un handicap, ce n'est pas quelque chose d'honteux dont les gens sont responsables et devraient cacher. Peut-être que donner une place à tous dans notre société passe aussi par le fait de donner une place à chacun, avec ses caractéristiques, dans notre langage courant.
 
7 Janvier 2019
651
5 756
754
31
@haleyo mais est-ce que la question ici n'était pas plutôt: n'utilisons pas le vocabulaire de la santé mentale pour catégoriser une personne en fonction de ses actions douteuses. Ce qui poserait deux problèmes:
- stigmatiser les actions des personnes dont la santé mentale est fragile ou qui sont clairement malades, comme des actions forcément négatives, néfastes etc.
- déresponsabiliser des personnes dont la santé mentale n'est a priori pas un enjeu pathologique, pour éviter de juger leurs actions sous un prisme (validiste) "normal".
 
21 Avril 2012
225
2 604
4 804
@BravoCharlie
C'est effectivement parti de là. Ceux sont les post expliquant qu'on pouvait remplacer le mot "fou" par "pas l'air saines d'esprit" ou "pas en pleine possessions de ses moyens" qui m'ont fait penser à cela.
Encore plus HS alors je mets en spoiler :
Après, pour moi, la définition même d'une maladie mentale part du fait qu'il a eu un moment quelqu'un ou plusieurs personnes qui ont émis un jugement sur ce qui relève d'un comportement normal et d'un comportement tellement anormal qu'il en devient inacceptable socialement.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes