Oh merci @May Lï :hugs: Je me félicite quand même un peu car depuis lundi je suis passée de 20 clopes à plus ou moins 5 (alternant quand même cigarette électronique et en arrêtant de fumer dans mon appartement..). En fait au lieu d'avoir le déclic tant espéré après la lecture du livre, j'ai eu le "demi-déclic" - je fume plus mes clopes par automatisme : à chaque clope, je pense au livre et j'ai conscience que c'est vraiment de la merde. Bon ça aurait été mieux d'arriver à complètement arrêter mais c'est déjà un pas en avant. Je vous félicite vraiment toute pour le courage et la force que vous avez eu à arrêter.
 
@Madli > C'est un vieux bouquin, il a été édité en 2007 aux éditions pocket(évolution). Ma mère qui l'a retrouvé et prêté. Il s'appelle "La méthode simple pour en finir avec la cigarette". Il est dispo chez Amaz*n pour 8€10.
 
@Lilouchka Je te rejoins tellement dans l'idée du "si j'arrête, c'est plus JA-MAIS".. C'est vraiment ça qui me bloque. Pourtant je sais que financièrement et physiquement, ça me détruit pas mal.
Je me fais flipper parfois quand je me rend compte que j'ai envie, j'ai alterné phases d'arrêts et reprise depuis à peu près 6 ans. Ca a commencé par les apéros et puis, c'est devenu quotidien.
J'arrive à m'en passer 24 ou 48h, particulièrement quand je ne bosse pas, et quand je recraque, je trouve ça dégueu : odeur, goût, vêtements, cheveux..
Parfois, sentir l'odeur de tabac dans la rue m'écoeure, mais j'ai quand même l'impression que la clope est mon amie. Elle m'accompagne quand je suis pas à l'aise, quand je dois attendre, quand je bois de l'alcool..
J'aimerais bien me limiter à une ou deux en soirée, mais je crois pas que dans mon cas, ça soit possible.
Je vais me contenter de relire le bouquin d'Allen Carr, me munir de ma cigarette électronique (qui m'avait permis de tenir 3 semaines à l'époque) et go.

Courage SPP ! :supermad:
 
  • Big up !
Reactions : Lilouchka
Alors déjà, merci à toutes pour vos encouragements et vos conseils, vous êtes les meilleures, je vous aime toutes, fumeuses et non fumeuses, ex-fumeuses ou futures ex-fumeuses <3

Je vais essayer de revenir sur certains commentaires pour faire parler mon expérience toute neuve.

@Hellie FORCE ET COURAGE, tu vas gérer comme une reine, c'est sûr. :hugs:

:highfive: À TOUTES !
Oh je vois ça que maintenant (oui je ne gère pas vraiment bien le site pour le moment ^^) Merciii un peu dur ces jours ci mais ça va le faire !
 
Perso, j'ai pas un passé de grosse fumeuse, j'ai fumé pendant un an de mes 20 ans à mes 21 ans, j'ai arrêté en revenant dans ma ville natale (j'avais peur que mon père me grille (aha), et puis je n'avais plus un environnement de fumeurs donc c'était presque trop facile d'arrêter pour le coup ^^' j'ai repris là, en septembre dernier, parce que je suis retombée dans un environnement de fumeurs, mais je ne fume pas forcément beaucoup (trois/quatre clopes par jour en moyenne, un à deux paquets par semaine, c'est relativement raisonnable) et je pense que si je me motive, je peux arrêter de fumer assez facilement encore une fois, ce qui me retient c'est le fait que les collègues de boulot, les potes, fument pour la plupart, du coup je considère la clope comme un moment de détente avec eux. Le problème c'est qu'il m'arrive assez souvent de fumer quand même toute seule, parce que j'y pense, donc voilà, et c'est mal ! ^^
Je suis trop sujette à la pression sociale aha :drama:
Faudrait que j'arrête, ou au moins que je garde la clope vraiment que comme un "bonbon", juste une de temps en temps, mais pour ça il faudrait que je n'aie plus de paquet à moi, sauf que c'est gênant de toujours demander des clopes aux gens quand j'ai envie de fumer XD La solution serait vraiment que j'arrête pour de vrai ^^'
 
@Camilia Pond, Le problème avec le tabac, c'est que c'est vicelard. On met du temps à admettre sa dépendance. Pour ma part, je ne l'ai reconnue qu'au bout de plusieurs années de tabagisme, quand j'en étais à cloper un paquet par jour. Ça m'a sauté à la figure à ce moment là, tout simplement parce que tout en fumant ma cigarette, je pensais déjà à la suivante, à quel moment j'allais la fumer etc...
Je me suis rendue compte à ce moment que je planifiais mes journées en fonction de la clope. Il m'a cependant fallu encore quelques années avant de pouvoir arrêter réellement de fumer.
Pour l'instant, tu ne fumes "que" cinq ou six cigarettes par jour, majoritairement en groupe. Cependant il t'arrive maintenant de fumer lorsque tu es seule. Eh bien tu commences déjà à être dépendante, que tu l'admettes ou pas. Les symptômes de manque de la cigarette sont assez légers, c'est ce qui fait qu'on ne les reconnaît pas tout de suite, et qu'on met souvent tant de temps à arrêter.
Par ailleurs, je me permets de souligner ceci : La cigarette sociale est une illusion. Personne n'a besoin de fumer pour se détendre avec des proches. Par contre, une personne dépendante de la cigarette en a besoin pour être suffisamment détendue. Ce n'est souvent pas conscient quand on a commencé à fumer par mimétisme, pour s'intégrer dans un groupe.
On est souvent réellement persuadé que la clope est un bienfait, parce qu'on ressent un sentiment de détente au moment de fumer. Mais en réalité, il s'agit-là encore d'une illusion. On ne se sent en réalité détendu que parce que nous répondons au manque. Comme il est dit dans la méthode Allen Carr, c'est comme porter des chaussures trop petites pour avoir le plaisir de les enlever.
La clope n'est pas un "bonbon" et ne l'a jamais été. Mais tes propos montrent bien je trouve, à quel point la dépendance à la clope est insidieuse. On finit souvent par la considérer comme une récompense simplement parce qu'on soulage son manque et que les symptômes de celui-ci sont trop légers pour qu'on les reconnaisse au début du tabagisme. C'est d'ailleurs souvent pour ça que les personnes qui fument beaucoup ont finalement moins de mal à arrêter que celles qui commencent seulement.
Alors si tu songes à arrêter, fais le ! Ne te préoccupe pas de ce que tes amis en pensent, ils ne te rejetteront pas juste parce que tu ne fumes plus (ou alors ce sont des imbéciles). Si tu ressens vraiment le besoin de passer par une transition, tu peux toujours utiliser une cigarette électronique pendant les moments où tout le monde fume. C'est ce que j'ai fait pendant mon premier mois d'arrêt. Par ailleurs, pour stopper la clope, j'ai lu la méthode Allen Carr, que je te conseille vivement.
 
Honnêtement, j'ai une bonne preuve de ce que j'avançais dans mon précédent post : j'ai pris ton message un peu comme un défi, du coup j'ai arrêté, et mercredi j'ai fumé la dernière clope de mon paquet. Je ne souffre pas d'un manque quelconque, je vois mes collègues et amis fumer sans que ça ne me dérange ni me donne envie particulièrement : preuve en est s'il en fallait une que j'avais "raison", je ne suis pas, et je n'étais pas dépendante. D'un autre côté ça m'a fait réaliser une chose : que si je peux commencer à fumer, il faut aussi que je sois sûre que je peux m'arrêter, et donc pour ça faire des pauses régulières, plus ou moins longues selon l'envie. Du coup c'était l'occaz' de me prouver que je pouvais encore le faire, et si je reprends un jour, je saurai qu'il faudra que je fasse pareil, que je m'impose régulièrement des pauses, plus ou moins longues x) Là pour l'instant je ne compte pas reprendre ^^
 
Pour ma part j'ai arrêté il y a environ 3 ans. J'ai lu une tonne de bouquins, à commencer par celui d'A. Carr. Mais j'ai préféré celui d'Andreas Jopp "j'aime fumer et je veux arrêter", cumulé avec un livre sur la cohérence cardiaque (qui apprend à mieux respirer pour compenser la cigarette, et qui en même temps apprend pleins de choses sur l'effet de la cigarette sur le cerveau). Je pense que c'est un des arguments qui m'a le plus convaincue : non pas que la cigarette était néfaste pour la santé (ça il me semble qu'on le sait tous/tes) mais le fait que cela remplace les hormones naturelles : on est véritablement piégés. Moi qui adorait l'indépendance ça en foutait un coup... Une connaissance m'a un jour dit qu'elle avait arrêté de fumer car elle ne voulait pas que la cigarette lui gâche les beaux moments (comme la montée de l'Everest). Malgré tout cela, cela a été très dur d'arrêter, la course était mon amie, j'avais besoin de sentir mon coeur exploser pour remplacer mes angoisses. Cela a surtout été difficile les premiers mois. Ensuite c'était simplement difficile en soirée. 1 an plus tard, j'ai réussi à être pleinement heureuse en soirée sans clope, et c'est bien long mais c'était la première fois. Depuis la vie sociale ne m'a plus posé de problème avec la clope. Mais bon, comme on le voit dans tous ces bouquins, les situations reliées à la cigarette sont greffées dans notre corps, et il peut soudainement , alors qu'on a arrêté la clope depuis longtemps, avoir une irrésistible envie qui surgit, simplement parce qu'on y avait pas été confrontée à cette situation depuis l'arrêt. Cela m'était arrivée quelques mois après mon arrêt, mais n'a duré qu'un jour : ne pas céder et la tentation s'écarte jusqu'à ne plus réapparaitre. Je suis aujourd'hui surprise de voir que l'envie revient : probablement parce que j'habite temporairement à nouveau seule, dans une nouvelle ville, et que tout cela me rappelle mon installation à Paris, ma première année d'indépendance, ma solitude heureuse, où la cigarette m'accompagnait toute la journée. Je croise les doigts pour que l'envie disparaisse comme elle a toujours disparu dans toutes les autres situations... Courage en tous cas, c'est toujours bon de voir les sommes qui restent dans nos petits comptes, nos cheveux qui sentent bons, nos dents qui ne jaunissent plus, nos beaux moments plus gâchés par le stress de devoir fumer, le fait de percevoir qu'on n'a qu'un seul corps pour toute notre vie et qu'il est précieux, le fait de savoir qu'on met toutes les chances de notre côté si l'on souhaite un jour un enfant, le fait de ne pas donner de l'argent à des entreprises pourries, le fait de ne pas avoir à se cailler les miches en hiver et j'en passe... La cigarette électronique pour moi est une fausse bonne idée. J'en avais une aussi, mais elle maintient la dépendance, donc tout ce qui est psychologique et entrave de liberté ne disparait pas, avec l'e-cig : au contraire même, vu qu'il y a moins d'inconvénients, qu'elle est tolérée partout et qu'elle ne se termine jamais, je pense qu'on a tendance à encore plus tirer dessus et installer encore plus durablement la nicotine dans nos habitudes... Après chacun(e) fait comme il le sent, le chemin que chacun prend est extrêmement personnel... !
 
  • Big up !
Reactions : dyspeptique

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes