Alors déjà, merci à toutes pour vos encouragements et vos conseils, vous êtes les meilleures, je vous aime toutes, fumeuses et non fumeuses, ex-fumeuses ou futures ex-fumeuses <3

Je vais essayer de revenir sur certains commentaires pour faire parler mon expérience toute neuve.

Je vous envie les filles vous semblez toutes avoir une volonté de ouf et avoir eu ce déclic qui vous a fait vous arrêtez :top:. Moi j'ai ni volonté ni déclic , les seules fois ou j'ai arrêter de fumer c'est pendant ma grossesse ( il y à 11 ans ) et quand j'ai des bronchites asthmatiforme , j'ai bon me dire qu'en tant qu'asthmatique c'est vital d’arrêter mais j'en ai même pas l'envie :fear: . Ça fait 17 ans que je fume j'en ai 33 ça fait donc presque la moitié de ma vie que je fume :mur: ... Heu la tout de suite mon estime viens de partir dans une autre galaxie ... :tears:
Vraiment, quand t'en auras envie de fou, lis le bouquin d'Allen Carr, parce que c'est vachement bien, et le passage qui m'a le plus soulagé c'est celui sur la volonté : non, on manque pas de volonté quand on n'arrive pas à arrêter, non, on n'est pas moins forts que ceux qui ont arrêté. Parfois, il faut juste attendre le déclic, ça peut être un truc fou ou simplement un matin où tu te réveilles avec un mal de tête et un inconfort général dans ton corps plus
Surtout, ne te sous-estime pas, quel que soit le domaine, mais celui ci encore moins. La clope, c'est une drogue, à cause de la nicotine et du lavage de cerveau qu'explique super bien Allen Carr dans son livre. C'est une drogue et j'en étais encore malade y a quelques jours (et je me dis que je suis guérie même si je pourrais replonger à tout -moment, parce que les mots et la positivité ont une importance de dingue).
Alors un jour, tu vas arrêter, et ce jour là ce sera trop bien, mais en attendant, ne te dévalorise pas <3

@Wendy Torrance Oh lala tu tiens depuis 9 jours c'est trop bien ! Moi aussi j'ai remarqué que quand je refaisais un truc que j'avais plus fait depuis longtemps sans la clope, c'était super dur en terme de manque. Genre quand je suis pour la première fois retournée au boulot et que j'ai pas pu descendre fumer. Quand je suis allée chez mes parents et qu'après le repas, j'ai pas pu sortir. Quand je suis retournée chez moi après le week-end et que je suis pas allée m'en griller une sur le balcon...
... Mais après ça passe ! Après, y a toujours des envies qui me viennent, mais elles sont moins fortes. Et puis surtout, les pics de manque durent vraiment pas longtemps je trouve : moi je respire fort deux ou trois fois, je bois un verre d'eau et pouf, j'y pense plus jusqu'à la suivante. Le tout, c'est de les laisser passer et de se rappeler quand l'envie d'en allumer une est forte que chaque jour nous rapproche de la fin du sevrage de nicotine (qui est de GRAND MAX 3 semaines).
Et qu'après, faudra pas craquer, même pas pour une taf.

@Hellie FORCE ET COURAGE, tu vas gérer comme une reine, c'est sûr. :hugs:

@UnicornLSD Han, j'ai des potes qui sont comme ça, qui ont jusque là toujours réussi à arrêter, reprendre, arrêter, reprendre quand elles voulaient, à faire sur commande. Chaque fois qu'on en parle j'ouvre des yeux tout ronds d'étonnement. :d

@Lilouchka Oh, la peur d'arrêter, je comprends. C'est la raison pour laquelle j'avais pas terminé le bouquin y a deux ans, c'est la raison pour laquelle j'ai tardé à le reprendre quand je l'ai à nouveau eu dans les mains. J'ai toujours des petits moments de peur, quand j'y pense, même quand je ne suis pas en phase de manque, mais en fait, je suis en train de comprendre que c'est + du vertige que de l'angoisse. Parce que je suis tellement soulagée d'avoir réussi à tenir presque 5 jours, que j'ai bientôt fini la pire phase de sevrage, qu'après ce sera un peu difficile, mais en fait non, ça ira.
Quand j'avais ce vertige pendant ma récente lecture du livre, je me disais « merde, je vais continuer à le lire quand même et je verrais bien si ça passe ». Et puis ça passe. Et puis ça revient. Mais c'est comme le syndrome de manque en fait, c'est pas quelque chose de constant, c'est le lavage de cerveau qui nous fait ça, qui nous raccroche à l'idée qu'on a quelque chose à perdre en arrêtant de fumer, même quand on a très très envie d'arrêter de fumer.
La plupart du temps, alors que mon arrêt est tout neuf, quand je vois une clope je me dis "meh" d'un air indifférent. Et plus ça va, et plus ça sera comme ça, jusqu'à ce que je finisse par ne plus ressentir que de l'indifférence pour la clope. Alors j'pense que toi comme moi et les gens qui ont le même profil de fumeur que nous, on a aucune raison d'avoir peur. :cupidon:

@Luciole-17 Wow, trop félicitations à toi, t'as tellement géré ! C'est rigolo n'empêche, la réaction de tes potes fumeurs, je réalise que j'ai fait ce genre de trucs par le passé. Je sais pas si je minimisais la clope ou si j'étais un peu jalouse sans m'en rendre bien compte, mais j'avais ce genre de réflexions à base de "boh eh, c'est pas une petite clope qui va te faire reprendre". Maintenant je sais qu'une petite clope n'existe pas, ou alors pour très très peu de personnes.
En tout cas super bravo ! :jv:

@valentinesr Oh mais oui, t'en fais pas, bien sûr qu'un jour tu te le diras. Si tu espères qu'un jour tu te diras que tu ne veux plus fumer, c'est la preuve qu'un jour, tu te le diras. :fleur:

:highfive: À TOUTES !
 
J'ai commencé à fumer pour arrêter d'autres addictions qui me conduisaient à m'enfermer chez moi beaucoup trop souvent, et parce que c'était plus facile que d'arrêter tout court surement. Malheureusement c'était une belle connerie !
Aujourd'hui j'alterne moi aussi les phases "fumeuse" et "non-fumeuse", bien que ces dernières soient bien trop rares et ne durent pas plus de deux semaines en général.
Mais je crois que le vrai électrochoc je l'ai eu la semaine dernière, tout juste (l'article tombe à pic ! :rire:)
J'ai eu la grippe, vraiment très forte, à ne plus pouvoir me lever, bouger ou même dormir. Et j'ai quand même voulu aller fumer ma cigarette. Et je me suis détestée. Premièrement je ne l'ai pas apprécié, encore moins fumé jusqu'au bout et mes bronches m'ont fait la gueule pendant trois jours.
Me voilà guérie et j'entame mon troisième jour sans fumer, malgré le paquet qui est dans mon sac :disco:
Mais je ne m'attend pas à arrêter d'un coup, surtout que je suis un peu comme toi SPP, a supplier ma mère de me dépanner d'une clope dès que je n'en ai plus.

En tout cas bravo à celle qui s'arrête grâce à une volonté à toute épreuve !!!

Si je remplace la cigarette par du chocolat c'est mieux non ? :dunno:
 
Hello!

Tout d'abord courage à toutes celles qui essaient d'arrêter.
Je suis fumeuse depuis 7 ans et j'ai toujours eu un rapport bizarre à la cigarette. Au début et pendant longtemps j'ai alterné entre période de grosse consommation, genre 1 paquet par jour, et période de très faible consommation. Depuis que j'ai commencé à fumer, j'ai toujours voulu vouloir arrêter. Là est le problème. Il y avait même des périodes ou je ne fumais qu'une clope après manger, que je taxais, parce que si j'avais un paquet c'était foutu. Puis du coup pour rembourser mes dettes j'achetais un paquet..vous devinez la suite.
Mais fumer pour moi c'est une histoire de contexte. Par exemple, si je ne sors pas de la journée (et que j'habite encore chez mes parents qui sont non fumeurs), jamais je ne vais penser à allumer une clope.
Par contre au taf, en soirée etc...c'est impossible.
Et puis un jour j'en ai eu marre. c'était le début du mois de juillet, j'ai dit stop. C'était essentiellement parce que je suis une flippée de la santé et que ma gynéco m'avait donné une super méthode psychologique pour te dégouter de la clope. Alors j'ai essayé, ça à bien marché. j'ai complètement arrêté pendant deux semaines, comme ça. Alors que c'était le début de l'été et que les verres en terrasse s'enchainaient. Je n'avais même pas de manque. c'était plus qu'il me manquait quelque chose, uniquement par habitude. c'était tellement simple! j'arrivais à m'amuser, à sortir avec les collègues en pause sans ressentir la moindre frustration. J'étais libre. Finalement je me suis dit "je ne suis pas dépendante". Et puis deux semaines plus tard, vacances avec les copines, toutes les 3 fumeuses. Dans ma tête il n'a pas fallu deux secondes pour me dire "je peux arrêter, je suis pas dépendante, mais j'aime fumer, alors puisque je peux arrêter quand je veux, autant en profiter cette semaine. Soleil, plage et sangria sans clope? nan mais allô!".
Et depuis, je n'ai plus jamais arrêter. c'était il y a deux ans. j'étais tellement persuader que je pouvais arrêter d'un claquement de doigt, que je me suis dit que j'arrêterai quand j'en aurai vraiment envie. Malheureusement, je ne suis plus sûre d'en être capable aujourd'hui. Déjà, je n'en ai pas envie, j'ai toujours envie d'avoir envie, mais pas plus. Je me suis fixé 25 ans date limite!
Mais un conseil, n'essayez pas d'arrêter si vous n'êtes pas VRAIMENT motivée, c'est un coup à retomber en plein dedans.
 
Ne vous découragez pas, vraiment. La clope, ça nous rend addict parce qu'au delà du fait que la nicotine bla bla bla, on l'associe souvent à des moments particuliers. Il y a la première clope de la journée, celle que l'on fume quand on est stressé, ou en colère, ou triste, ou en soirée. Au final, petit à petit notre cerveau associe ces moments à la cigarette, un peu comme des cigarettes de récompense etc. Du coup c'est à ce moment-là que ça devient difficile d'arrêter, c'est se priver de cette cigarette là. Je n'ai pas la solution, peut-être la remplacer par autre chose, pour progressivement ne plus l'associer à tous ces moments. Il y a aussi beaucoup de pression sociale. Combien de fois j'ai entendu les gens me proposer une clope tout en sachant que j'avais arrêté. "Allez, c'est pas pour une cigarette..." Eh bien si. Pour une cigarette, on ré-entre dans le cercle de se dire 'juste une c'est rien". C'est comme ça que j'ai repris à fumer la première fois après un arrêt de 6 mois. Sincèrement, ne vous démoralisez pas parce que vous avez rechuté, parce que c'est dur, si c'était aussi simple je crois qu'il y aurait moitié moins de fumeurs sur terre. Et surtout, ne vous blâmez pas. Ne vous culpabilisez pas, mais continuez d'essayer. C'est en essayant qu'on y arrive. Vous pouvez peut-être faire un combo de citations motivantes et quand vous vous sentez flancher, les relire pourra peut-être se remotiver ? Pensée positive XD (je donne des idées comme ça, peut-être qu'elles sont bidons).
 
  • Big up !
Reactions : Lilouchka and Madli
Courage SPP :cheer:!
Personnellement j'ai jamais eu à vivre une telle épreuve, je suis non-fumeuse et même si ça m'arrive de fumer quelques fois ça reste très rare et je n'ai jamais jamais acheté de paquet.
Je ne veux culpabiliser personne, mais j'ai vraiment du mal à comprendre les fumeurs, pourquoi s'infliger une contrainte complétement inutile ? :sweatdrop:... J'ai jamais compris le stresse collectif des pauses trop courtes, le stresse des longs voyages, j'ai l'impression que fumer ça empêche les gens par moment d'apprécier les choses du fait de l'immense stress que cela puisse provoquer sur l'organisme.
En tant que non fumeuse et non ex-fumeuse j'ai toujours eu l'impression d'être un peu "à part", quand tous mes amis en pleine soirée se barrent dehors dans le froid et la neige pour fumer ces petits bâtonnets, je reste souvent toute seule à attendre leur retour, parce que j'ai pas envie de choper une angine à cause du froid et de leur clopes. Dans ces moments là j'ai vraiment l'impression d'être "bizarre" à leurs yeux, limite ridicule de ne pas suivre le troupeau. En fait j'ai l'impression qu'ils me considèrent comme un bébé, alors que de mon côté je trouve mon choix assez adulte de ne pas s'imposer de sortir dehors alors que j'ai pas envie pour un truc inutile et qui coûte cher.
Heureusement mon chéri est aussi non-fumeur, donc maintenant quand tout le monde part qu'il pleuve ou qu'il vente pour aller fumer on n'est plus que tout les deux :cupidon:.
N'empêche j'aimerais bien savoir comment les fumeurs voient les non-fumeurs, ça m'intrigue également de savoir pourquoi les gens se mettent à fumer. :fleur:
 
Il y a 4 ans j'ai réussi a arrêter de fumer à la dure pendant un an (sans suivi ni substituts), j'étais très fière de moi, tout le monde était fier de moi et puis j'ai repris pour partager des moments de pause au taf avec mes collègues (ou juste des moments de pause en fait, même seule). J'avais pris 6-8 kilos et ça a aussi joué dans ma reprise, je savais qu'en fumant je reperdrais naturellement ce poids, que ça compenserait.

Et puis il y a un an et demi, par radinerie, j'ai décidé de ne plus acheter de clopes. A la place j'ai acheté une cigarette électronique, du jour au lendemain j'ai laissé tomber mon paquet de Lucky. La cigarette électronique est super pour moi, je tire trois taffes et j'ai ma dose, je fume au travail, dans les bars, dans le train (pas dans le wagon hein), au lit, partout. Alors qu'avec la cigarette j'étais hyper limitée et mine de rien ça m'excluait de nombreuses situations sociales. Et j'ai pris 0 kilos en arrêtant de fumer parce que j'ai pas de stress à compenser (je fume toujours un liquide dosé en nicotine).

Il paraît qu'il faudrait que j'envisage d'arrêter la e-clope mais j'en ai aucune envie, parce que j'ai récupéré mon souffle, je n'ai plus aucune sinusite en hiver et je me sens globalement très bien. Je sais que pour certains c'est un moyen qui ne fonctionne pas du tout mais je conseille quand même une transition clope/e-clope pour ceux qui sont vraiment décidés à arrêter mais que ça angoisse pas mal...
 
  • Big up !
Reactions : amandinebou
SPP je suis tellement contente pour toi !! les gens qui arrêtent de fumer me mettent toujours dans une joie plus que jouasse :fleur: parce que c'est tellement de la merde, la clope. Une addiction construite par ton cerveau qui te fait croire que tu prends du plaisir à chaque taffe, alors que tu te détruis le corps. Ce n'est pas un plaisir, mais une absence de douleur...
J'ai arrêté moi même il y a un an après 4 ans de "fumeuse occasionnelle à fréquente", et ça m'a mis plus de 6 mois et 4 recraquages pour en être dégoûtée définitivement. Mais maintenant, je n'ai plus l'envie contre laquelle je lutte quand je vois une clope : je n'en ai vraiment plus envie du tout. Les lendemains de soirée sont beaucoup plus agréables, et en soirée, mes potes ont petit à petit commencé à arrêter... à mon plus grand bonheur !
Je te souhaite plein de courage, je suis vraiment sincèrement super heureuse quand quelqu'un arrête. :cupidon: tu verras, ça en vaut la peine. Et courage aussi à toutes les madz qui arrêtent, vous allez voir ça en vaut la peine !
 
  • Big up !
Reactions : Sophie Riche
Ouais bravo @Sophie-Pierre Pernaut !!! T'es la meilleure, tu vas y arriver, tu vas niquer sa race à ce petit monstre de nicotine tout débile qui te fait des chatouillis au fond du bidon !! :supermad: YOU GO GIRL !!! :supermad:
Moi j'ai pas repris, et sache que l'envie disparaît. Vraiment. A un moment donné (moi c'était + 2 mois que 3 semaines, je te le dis entre nous), mais à un moment donné, tu verras, tu n'y penseras plus. Et après tu te rendras compte que tu n'y as pas pensé, et tu seras super fière de toi. Et un jour, tu seras au resto, tu prendras ton apéro, et quelqu'un à table se lèvera pour aller fumer sa clope et tu te dirais "ah ouais, ah ouais avant j'étais comme ça. Mouhahaha."

Courage, tu vas y arriver et la vie de non-fumeur c'est vraiment mieux, ça coûte moins cher et c'est mieux ! :supermad:
 
  • Big up !
Reactions : Sophie Riche
J'ai jamais fumé de ma vie ! Ni essayé. La chicha une fois et j'ai trouvé ça dégueulasse, j'ai tiré trop fort, j'ai cru qu'j'allais muurir !
Courage SPP ! Avec plus de 2000 euros tu pourras faire un aller retour US ou un méga giga géant voyage en Europe !
 
AHHH cet article tombe à pic, je suis entrain de lire le bouquin D'Allen Carr!
J'ai commencé à fumer à 15ans et jusqu'à mes 18ans je n'étais pas accro. Un jour un type m'a dit: "tu ne pourras plus arrêter maintenant". Je lui ai ris au nez.. Et badaboom, je n'ai plus jamais lâchée mes clopes. Plus de 5ans que je fume, et je suis une fumeuse à 20/30 clopes pas jours. Je sais que la clope ne me va pas, que mon corps a du mal à vivre avec depuis déjà 3ans, et plus le temps passe plus il me le fait comprendre. L'hiver dernier j'ai morflée: obligée de dormir assise pour pouvoir respirer, une toux monstrueuse, le bruit horrible quand je prenais une grande respiration. J'ai chopée une saloperie qui me causait des maux de ventre de malade, rien de visible aux prises de sang, à l'écho, aucun médoc qui ne faisait effet.. J'ai réduit et mes maux de ventre se sont estompés. Maintenant lorsque je fume trop ça se déclenche, ou en tout cas après avoir fumé.
Je râle en permanence sur mon copain qui n'a pas une vie saine, ne boit pas d'eau, mange mal.. Je lui dis qu'il crèvera à 50ans si il continue, mais moi si je continue à fumer je ne serais plus là avant lui.

Je prie pour que ce livre fonctionne sur moi, j'ai besoin d'aide, j'ai l'obligation d'arrêter si je ne veux pas me retrouver avec un foutu cancer ou que l'on me retrouve claquée d'une crise cardiaque sur mon palier.

Que ma force soit avec toi SPP <3
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes