Cinq ans après le Mariage Pour Tous, je garde des cicatrices de l'homophobie

12 Février 2018
427
348
314
27
Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post : 5 ans après le Mariage Pour Tous, je garde des cicatrices de l'homophobie
5-ans-mariage-pour-tous-homophobie.jpg
 
Dernière édition par un modérateur :
21 Janvier 2018
9
108
14
Alors, même si je trouve l'article très touchant et que c'est un beau témoignage de ce que l'on peut encore ressortir à notre époque dans un milieu bourgeois-tradi-bien pensant (malheureusement, ça existe encore), je dois dire que la fin du témoignage m'a un peu laissée perplexe.

En fait, ce qui me gène, ce sont tous ces "coming-out" successifs de l'auteure : elle se pensait lesbienne, mais finalement, elle fait son coming-out comme pansexuelle, polyamoureuse puis non binaire...

Pour moi c'est trop ! Toutes ces dénominations qu'on se donne, c'est trop, ce sont autant de petites cases dans lesquelles nous nous enfermons nous-mêmes, en pensant avoir "une sexualité hors-norme" et "ne pas entrer dans les cases de la société". Je ne pense pas qu'il soit bon de se compartimenter de la sorte, on remplace une case par une autre, on veut à tout prix mettre des mots sur tous les aspects de notre vie sexuelle et amoureuse...

Je sais que c'est un grand débat qui mérite plusieurs articles à part entière et non juste quelques commentaire, mais je pense qu'il est bon d'en parler et de s'interroger sur le bienfondé de toutes ces appellations.

Pour moi, ça devient stupide, on intègre tellement de gens dans l'appellation LGBTQ+ qu'au final, on perd de vue le véritable combat contre l'homophobie et la transphobie. Pour info, l'appellation complète, à ce jour : LGBTTTQQIAA+P+A+GQ+B+GV+P. Il n'y a que moi que ça dérange ?

En fait la majorité des gens entre dans ce spectre qui est bien trop global et ne veut plus rien dire. A titre personnel, je pense rentrer dans au moins trois ou quatre de ces catégories alors que j'ai quand même l'impression d'avoir un mode de vie "habituel" ( = je suis en couple à long terme avec une personne du sexe opposé, dans une relation d'exclusivité et je ne suis pas dérangée par le fait qu'on me considère comme une fille ). Je ne subis aucune persécution et je n'ai jamais fait de "coming-out", parce que je ne me considère pas comme hors-norme.

Je pense que nous aurons fait du progrès quand nous nous rendrons compte que le fantasme de l'hétéro 100% girly girl (ou manly man, c'est toi qui chois') "uni-amoureux", exclusif qui ne se pose jamais de question sur son genre, sa sexualité etc... n'existe pas : personne n'est comme ça (même pas le vieux facho du coin de la rue, simplement il n'admettra jamais s'être déjà posé des questions au cours de sa vie), même si la plupart des gens ne mettent pas de mots là-dessus ou n'en parlent jamais !

Voilà, c'était un long cri du coeur :')
 
5 Janvier 2018
11
37
384
"À l’époque, j'étais ouvertement lesbienne au collège. Ma vie était un enfer vu que c’était un établissement privé catholique."
Je pense que ça aurait la même chose dans un établissement public pour ce que j'ai entendu des témoignages de potes de fac, lesbiennes ou homosexuels. Des établissement privé catholique, il y a des bons et des mauvais, avec des expériences et des gens différents. Dans celui que j'ai été, mes camarades n'ont pas eu de souci : peut-être parce qu'on a insisté sur la tolérance ? ou que les gens n'en avaient rien à foutre avec qui leurs camarades sortaient/aimaient.
Ils n'ont vraiment eu aucun scrupule là-haut et c'est assez honteux, ça diffère des messages de la plupart de ces établissements.
 
13 Janvier 2011
4 185
36 958
5 664
Non je ne suis pas ok avec le fait qu'on me pense cis ou hétéro. [...]
Et voilà. Où est le mal à ça ?
Je ne suis pas d'accord en partie avec @Kaanyi mais je comprends certaines craintes de la "dilution" des luttes à force de "rajouts": quand ça concerne une orientation non-hétéro, oui, une identité de genre non-cis, oui, mais quand je vois que certains veulent inclure les polyamoureux (c'est quoi le rapport avec l'orientation sexuelle et/ou l'identité de genre?), les gens qui pratiquent le BDSM, etc (sans compter que dans "
LGBTTTQQIAA" le dernier A est pour... "allié" :eh:) je peux comprendre quelques certaines rétivences... (j'ai aussi lu des gens hétéros cis qui s'incluaient dans les LGBT++ car "on ne sait jamais, peut-être qu'on se découvrira non-hétéro et/ou non-cis plus tard", ok donc incluons alors les 7 milliards d'êtres humains et des poussières vu que virtuellement tout le monde peut correspondre à cette définition :lunette:).

J'avais l'impression que c'était surtout à ça que @Kaanyi faisait référence en parlant de
"une sexualité hors-norme" et "ne pas entrer dans les cases de la société" :hesite:
 
28 Août 2014
30
197
689
27
Palaiseau
@Kaanyi Je pense que c'est important au contraire d'avoir des cases et de mettre des noms sur ce qu'on est, ce qu'on ressent. Je suis en couple avec un homme cis et ça me fait mal quand on me dit que je suis hétéro, alors que nous sommes tous les deux pan.
Nier l'existence de ces cases c'est nier les différences et je ne pense pas que ça soit une bonne chose. Nos différences nous définissent nous-même et par rapport aux autres. Si on nie ces différences, on est livré.e entièrement à nous-même et c'est le début du rejet de celleux qui ne sont pas comme nous, de la haine (attention je ne dit pas que tu es comme ça, juste fait gaffe au "on es tous.tes pareil.les") Si dans plusieurs années il y a une centaine de lettres à l'acronyme complet de LGBTQ+, et bien tant mieux ! Nous vivrons dans un joli monde tout bariolé :unicorn:
 
4 Mars 2018
119
1 087
514
Comme plusieurs l'ont déjà dit, même si l'acronyme complet est long et comporte énormément de "cases" (dont les alliés), je trouve important que chacun ait les mots pour se définir et surtout qu'il ne s'agisse pas de sortir d'une case pour s'enfermer dans une autre. J'entre dans les "catégories" asexuelle, biromantique, voire homoromantique et sapioromantique, et cela me va très bien comme cela ; d'ailleurs cela m'énerve intérieurement quand mes connaissances me réduisent à "asexuelle" ou "bisexuelle". Je peux comprendre que tout le monde ne connaisse pas les distinctions et/ou n'ait pas envie d'énumérer toutes ces dénominations, cela dit, mais lorsque cela vient d'un réel désir (donc volontaire) de réduire mon orientation ou de m'enfermer dans une catégorie précise, cela devient blessant.
Du coup, les coming-outs successifs ne me paraissent pas très surprenants : j'ai fait un premier coming-out bisexuel il y a quelques années, parce que je ne connaissais pas d'autre catégories dans lesquelles je me reconnais au final. Et, au vu de la réaction de ma famille, je me vois mal tout leur balancer d'un coup. Je comprends donc que l'auteure ait pu se chercher dans un premier temps, puis y aller doucement dans les révélations.
 
25 Juin 2016
333
2 353
1 204
31
Londres
Super temoignage! Le passage sur la grand mere m'a vraiment fait penser a mon grand-pere (mais dans un autre registre), on sais pas trop ou s'arrete la question d'education/generation et ou commence la potentielle malveillance.

(sans compter que dans "LGBTTTQQIAA" le dernier A est pour... "allié" :eh:)
HEINH? Je croyais que c'etait pour agenre et asexuelle! Dites moi que c'est une blague!:gonk:

@Kaanyi Je me permets d'apporter mon grain de sel sur la notion de cases vu que j'ai eu cette discussion avec ma mere recemment. Tu dis:
ce sont autant de petites cases dans lesquelles nous nous enfermons nous-mêmes, en pensant avoir "une sexualité hors-norme" et "ne pas entrer dans les cases de la société".
Et c'est exactement ce que dis ma mere! Mais la societe ne nous enferme-t-elle pas elle meme dans une case appeler "Norme" avec, en bonus, l'injonction a nous y conformer, en nous forcant au besoin, sans aller voire ailleurs? Comme ca a ete dit tres justement par @Unicorns Lovers Club les cases "Autre" nous permettent de nous connaitre nous meme, de nous dire que oui, c'est vrai, on n'appartient pas a la norme mais que non, on est pas bizard et que oui, il y a d'autres personnes comme nous. En fait, a mon sens, augmenter le nombre de case "Autre" fait exploser la case "Norme", plus il y aura de gens en dehors de la "Norme" et donc moins la norme aura de raison d'etre, et a la fin, s'il n'y a plus de norme, il n'y aura meme plus besoin de case en fait.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
14 Novembre 2015
970
10 472
774
30
Angers
Oui donc non, Allié n'est pas dans l'acronyme, qu'ilelles le veulent ou non :cretin: Pareil pour les poly (et j'en suis, mais déso, les poly hétéro ca fait pas de vous des LGBT.) et pareil pour les gens qui font du BDSM, car on parle de PRATIQUES SEXUELLES et pas d'orientation ou de genre. L'immense majorité de la scène BDSM est hétéro et cis, et sexiste/raciste au possible, donc merci bien non merci.

C'est une tendance que je vois beaucoup en ce moment, les gens """"normaux"""" aka cis hétéro, qui veulent ABSOLUMENT se trouver un dénominateur, juste parce qu'ils pensent qu'en tant que LGBT/MOGAI on se pense "exceptionnels" et "fabuleux" et "hors normes" et qu'eux aussi ils veulent avoir un truc SPECIAL genre comme si c'était une entrée dans un club. En l'occurence c'est pas une mode, c'est pas glam, c'est pas fabuleux, c'est pas spécial, mais les alliés, bdsm et autres casse bonbons, restez chez vous, vous aurez pas d'entrée honorifique dans notre cigle juste parce que vous vous sentez laissés de côté, c'est pas notre affaire, VOUS nous laissez de côté depuis le départ en fait.

Also @Kaanyi de om tu te permets de porter un jugement comme ça ? De dire que c'est trop ? Qu'est ce qu'on s'en carre que t'ai décidé que c'est trop ? Je te demande rien, les LGBT te demandent rien, merci de gentiment rester à ta place. les cigles aident à JUSTEMENT ne plus se sentir anormal, en découvrant qu'on est pas seuls, qu'on est soutenus, que ce qu'on ressens ou ne ressens pas a un nom. Ma mère m'a fait son CO demisexuel et elle en a souffert toute sa vie avant de se prendre en main, rechercher les termes dont je parlais sur facebook, et découvrir que ce terme là la concernait. Dans une génération ou c'est encore super ancré que le devoir conjugal ça existe. Donc va porter ton jugement ailleurs, stp. Voila comme exemple de discrimination et d'oppression Asex/aro @Flowercream- (quand on sait pas on commence pas par dire "ils ne sont pas, que je sache", on dit "est ce qu'ils sont discriminés ?" )
 
6 Octobre 2012
2 595
32 500
3 864
Paris
L'importance des "cases" est simple : pour pouvoir définir complètement quelque chose, le conceptualiser, reconnaître son existence, il est important de pouvoir le nommer. Pus que des cases dans lesquels on s'enferme, ce sont des multitudes de noms pour différentes idées dans lesquelles on peut se reconnaître.

Tant mieux pour celleux qui n'ont pas envie de les utiliser, personne n'y est forcé.e, mais si certain.e.s se sentent mieux en se reconnaissant dans un terme, pourquoi vouloir les priver de ça ?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes