Commentaires sur Burberry choisit un enfant sikh comme mannequin pour une campagne adorablement politique

16 Février 2009
1 908
24 349
5 694
@zenda

Je ne vais pas répondre à tout, parce que je pense que tu trouveras des pistes de réponse dans mon post précédent.

Sur ce passage :

Ce n'est que plus tard qu'il va construire son raisonnement/sa foi/ses croyances d'abord basées sur celles de ses parents/sa famille/sa communauté, mais il va aussi grandir en contact avec d'autres personnes, ce qui va l'ouvrir aux autres croyances/traditions et aux autres valeurs/principes, et découvrir d'autres façons de penser

C'est bien pour ça qu'il est important de maintenir des espaces où la religion passe au second plan et où les enfants sont libres de mettre à distance cette part de leur identité (à plus forte raison qu'elle leur a été imposée). Qu'ils ne soient pas dans un bain permanent où la norme c'est les croyances et les rituels qui rythment leur vie de famille et qu'ils ne soient pas constamment renvoyés à cette identité. Par exemple, peut-être que le petit mannequin de la pub Burberry, ça lui ferait du bien parfois, de pouvoir retirer son turban et de voir que ça ne fait pas de lui un moins bon petit garçon? Qu'il peut l'enlever et le remettre, sortir avec ou sans, et que ça ne change rien à sa valeur en tant qu'être humain. Sauf que nope! Le jour où on lui propose d'être pris en photo pour une pub, il doit aussi porter cette part de son identité avec lui. C'est même pour ça qu'on l'a choisi et maintenant c'est ce qui va le définir aux yeux des gens qui verront les affiches. Au départ, il n'a pourtant pas demandé à devenir Sikh et peut-être qu'un jour il ne voudra plus l'être. Mais ce sera d'autant plus difficile de sortir de sa religion qu'on lui a bien martelé qu'elle faisait partie de lui.

Tout ça pour dire que je suis d'accord avec toi, c'est important pour les enfants d'aller à la rencontre de l'alterité. Par contre tous les enfants n'ont pas nécessairement envie d'incarner cette altérité, ou en tout cas, pas de façon permanente. Parfois ils peuvent avoir envie de partager leurs traditions et parfois aussi de juste vouloir être eux et d'oublier les attentes de leurs parents à la maison. Donc c'est aussi pour ça qu'il faut des espaces neutres où les enfants sont libres de choisir quelles parts de leur identité ils exposent et à quel moment. Ces espaces neutres ils existent malgré les religions et certainement pas grâce à elles. Il faut les défendre contre elles et maintenir un certain niveau vigilance, parce qu'elles chercheront toujours à reprendre le terrain cédé. D'où l'importance de conserver un regard critique et de ne pas céder à certaines postures victimaires.

La foi religieuse n'est pas un trait physique comme une couleur de peau/un corps "plus-size" / une texture de cheveux, mais elle se rapproche plus d'une caractéristique comme une orientation sexuelle. En gros, c'est qqch qui va "définir" la personne, puisque ses choix, son comportement se font en fonction de ça

Déjà l'orientation sexuelle n'est pas un choix et tu ne peux pas t'en affranchir. Ensuite elle n'est pas idéologiquement informée. Dans le contexte d'une société traversée par des logiques de domination elle peut devenir un sujet politique, mais dans l'absolu, être hétéro, bi ou homo, c'est juste une préférence sexuelle, ça ne détermine en rien, ta conception du bien et du mal, ni tes idées sur l'origine de l'humanité par exemple.

Oui, la religion peut aussi être politique (surtout dans les pays où elle est religion officielle), mais c'est un autre débat

La religion au sens d'institution est politique, et pas seulement dans les dictatures religieuses. Et non, ça n'est pas "un autre débat". Faut-il rappeler de quoi était composée sociologiquement la manif' pour tous? Tous les Catholiques n'étaient pas opposés au mariage pour tous, par contre l'écrasante majorité des anti était affiliée à un courant religieux.

Là encore, la plupart des avancées sociales en faveur des femmes se sont faites malgré l'Eglise et ce qu'on gagne, il faut continuer à le défendre, parce que comme je le disais, la religion n'est pas quelque chose d'inerte. L'église n'est pas là que pour les croyances et la lithurgie, elle est aussi porteuse d'un projet de société. Il y a des lobbies religieux qui cherchent à influencer les lois, le Vatican et le Dalaï Lama interviennent sur la scène internationale... Ce sont des acteurs politiques que tu le veuilles ou non, et sur le terrain, certains de leurs adeptes promeuvent ces projets de société et cherchent à les imposer (cf le travail de fond effectué pendant 50 ans par les anti-avortement aux Etats-Unis et ayant abouti au résultat que l'on connait). Donc on est parfaitement en droit les critiquer ces représentants et leurs idées quand ils viennent occuper des terrains où on n'a pas envie de les voir. Ca n'engage pas l'ensemble de leur communauté d'appartenance, mais c'est pas pour autant qu'on devrait s'interdire de défendre nos droits et de voir d'un mauvais œil leurs avancées.
 
Dernière édition :
28 Avril 2015
2 181
15 376
3 154
@Witch'Daughter

Je ne trouve pas spécialement ça irrationnel de ne pas croire en quelque chose à partir du moment où cette chose n’a pas pu être démontrée. Sur des milliers d’années, Dieu ou les dieux ne sont jamais apparus de manière tangible quand même..

Après je pense que ça peut aussi dépendre de quelle croyance on parle. Mais par exemple pour la religion catholique, quand on te rabâche : Dieu est puissant et Dieu est bon. Comment expliquer les guerres et les famines ? Et ça + le fait qu’il n’est jamais apparu réellement et qu’il n’a jamais prouvé son existence. Pour moi c’est largement suffisant pour penser qu’il est plus rationnel de ne pas y croire que d’y croire.
 
24 Mai 2012
824
4 828
4 864
Je suis pas vraiment d'accord avec toi. Est-ce que les parents athées coupent le sexe de leur bébé/jeune enfant sous prétexte que c'est dans leur culture? Est-ce qu'ils l'emmènent tous les dimanche dans un lieu rempli d'athées convaincus qui prêche la bonne parole? Est-ce qu'ils exigent que, toutes les semaines, il aille travailler son athéisme dans leur lieu de culte? Est-ce qu'ils les emmènent en pèlerinage d'athéisme? Est-e qu'ils les encouragent, voire les obligent, à faire leurs profession de foi athéiste? Est-ce qu'ils les envoient dans des écoles athéistes?

Je me tire une balle dans le pied (team athée* :cretin: ) mais si ça existe. Pour illustrer je ne suis jamais sortie avec un musulman ni un juif pourtant de mes 4 copains, ils étaient tous circoncis (deux athées et deux cathos, aucun pour raison médicale spécifique).

Et pour les écoles athéistes, personnellement on m'a interdit d'aller dans une certaines université car catholique et mon père est farouchement anti-religieux :erf:
Et en fait, je comprends tout à fait ses arguments : ne pas financer un culte qu'il ne reconnait pas et même qu'il reprouve fortement et ne pas m'imposer de cours d'éthique emprunt de religion.

*Je précise quand même : je m'en bats les steaks / je respecte les restrictions de la foi des autres si elles n'entrent pas en contradiction avec mes valeurs personnelles.
En fait cette astérisque illustre mon problème avec la religion : comme le dit @Pipistrelle.
la religion n'est pas quelque chose d'inerte. L'église n'est pas là que pour les croyances et la lithurgie, elle est aussi porteuse d'un projet de société.
Et je n'aime le projet de société religieux :cretin:
Tu en veux pas avoter, ne le fais pas.
Tu ne veux pas de sexe avant le mariage, ne le fais pas.
Tu ne veux pas être homo, ne le sois pas (enfin.. bref).
Tu veux mettre un voile, fais le.
Tu veux rester dans ta communauté, pas de soucis.
Tu veux porter la kippa, aucun problème.
Mais viens pas me les briser, viens pas me juger, viens pas m'empecher de vivre ma vie, j'ai rien demandé.
 
Dernière édition :
5 Août 2021
374
2 941
194
30
@zenda Je suis d'accord avec toi sur le fait que la plupart des croyants veulent juste vivre leurs religion de manière privée et laisser les autres vivre leur vie.
Maintenant les religions monothéistes n'ont pas été pensées pour rester dans la sphère privée.
Quand le pape François dénonce les lois autorisant l'avortement et le compare au recours de "tueurs à gage", on est plus dans la sphère privée, c'est la volonté d'imposer sa vision religieuse à l'ensemble de la société.

Les croyants modérés (faute de meilleur terme) sont malgré eux sur une pente savonneuse: même s'ils souhaitent juste pratiquer leur religions en privé, ils croient en une religion dont le caractère fondamentale est de convertir et d'imposer sa vision du monde.
Difficile de ne déraper et de ne pas sortir de la schère privée lorsque c'est exactement ce que prescrit la religion.

On n'aurait pas eu les manifs du mariage pour tous si la religion avait pour but de se limiter à la sphère privée. L'ouverture du mariage civile aux couples de même sexe n'empêche en rien le mariage religieux des couples hétéro et ne leur impose rien. N'empêche personne de pratiquer sa religion. Le droit à l'avortement n'oblige personne à utiliser des moyens de contraception et n'empêche personne de se reproduire 15 fois (si dieu le veut).

Pourtant on va retrouver le même groupe d'individus justifier leur envie liberticide par la religion. Parce-qu'ils ont beau lever le drapeau "la religion c'est privé" ils se sentent au fond légitimes d'imposer leur mode de vie aux autres. Et ce sentiment de légitimité ne vient pas de nul part.
 
5 Février 2015
53
501
2 254
Je suis la seule à avoir un petit frisson devant l'expression "adorablement politique"? :yawn: Ca m'inspire la même chose que Chucky, quelque chose cloche.
Vraiment les commentaires vous me régalez, c'est toujours intéressant de vous lire (et ça montre que les débats concernant la religion peuvent être infinis et riches tellement ils se basent dans les perspectives individuelles, ludiques, sociétales, juridiques.. oui j'ai pas grand chose à dire, juste merci j'apprends des trucs)
 

Illyria

Cat Loveuse
31 Janvier 2015
3 757
23 362
3 374
@Peridoot
Tu n'es pas la seule mais je n'ai pas osé poser mon commentaire à ce sujet au milieu du débat athée/croyant :lunette:

Je suis déjà passablement dérangée par l'utilisation de + en + décomplexée des enfants dans les pubs, mais quand en plus on parle de faire passer un message politique ça me... brrrr :ninja:
Je n'y vois rien d'adorable. En fait, je dirais même plus que j'y vois tout sauf quelque chose d'adorable.
 
5 Février 2015
53
501
2 254
@Illyria AH (Denis Brogniart l'héritage) oui en effet, mais justement ça m'interrogeait que personne ne l'ait souligné.
Pour moi c'est juste de l'instrumentalisation. La marque sait parfaitement ce qu'elle fait, on est tous témoins de ces manœuvres pseudo inclusives, en se réconfortant tout de même sur la représentation (comme toutes les minorités non blanches non minces...qui ont réussis à s'imposer peu à peu dans le paysage, pour le mieux).
Mais là le fait que ce soient des enfants dans les campagnes publicitaires, tout ça pour que les consommateurs ne s'arrêtent jamais de consommer, mais cette fois ci avec la bonne conscience de participer à une marque inclusive :gonk: .Et je ne tape pas sur les consommateurs vraiment, parce qu'on a tous envie de se faire plaisir ou des besoins, et maintenant ça semble être toute une expérience à planifier pour acheter en paix. L'acte de consommer, juste d'acheter c'est politique maintenant, et vraiment accoler le mot adorable ça réveille une dissonance dans mon cerveau.
Enfin je sais pas si c'est très clair :ko:
 
25 Février 2014
3 687
30 730
4 074
Nantes
Si, l'athéisme est une croyance aussi irrationnelle que la foi. Tout simplement car il y a 0 preuve rationnelle qu'aucune puissance supérieure existe.

J'ai souvent entendu ça et je suis tellement pas d'accord aha, c'est quand même pas la même chose de croire en quelque chose pour laquelle on n'a aucune preuve d'existence que de ne pas croire en quelque chose pour laquelle on a aucune preuve d'existence. Comme l'ont dit d'autres commentaire plus haut, si on peut croire rationnellement à tout sans preuve, alors c'est aussi irrationnel de ne croire qu'en un seul Dieu que de ne croire en aucun Dieu

De manière plus personnelle, je pourrais me déclarer agnostique par rationalité, sauf que je me dis athée parce que la possibilité d'existence d'un Dieu (et surtout des précepts qui vont avec) ne répond à aucune de mes questions. Je ne suis pas fermé à l'idée qu'une puissance supérieure soit à l'origine de l'Univers, mais par contre que cette puissance en ait quelques choses à faire 1) de la Terre 2) des habitants de cette Terre 3) au point de mettre en place des règles de vies aussi spécifique que "pas d'avortement" "pas de relation sexuelle homosexuelle" "pas de porc" "du poisson le vendredi" "faut jeuner plusieurs semaines par an", vraiment, vraiment pas. Et comment savoir vers quel.s Dieu.x se tourner? en quoi faudrait-il plutôt croire le Dieu musulman, ou le Dieu chrétien, ou les Dieux hindous?
En plus, mon questionnement actuel est sur "comment existe/d'où vient l'énergie qui à permis le Big Bang", sachant que le BigBang est à l"origine du temps, je peux juste me dire que je ne peux pas concevoir """l'avant""" Big Bang et la non-existence du temps...Si je venais à me dire qu'un Dieu peut-être à l'origine de ça, et bien je n'ai plus qu'à me demander "comment existe Dieu/quelle est l'origine de Dieu" et ça revient à exactement la même question que pour l'Univers, avec en plus un risque que mon questionnement s'oriente dans la mauvaise direction.
Après, je connais aussi des croyants qui disent que leur croyance est irrationnelle, mais que la foi n'a pas à l'être et ça, bah ok.

Perso je suis née dans une famille qui mange de la viande (comme bcp vu qu'on est dans une société très carniste) eh bien je trouve ça plus grave qu'on m'est éduquée en me disant que c'était ok de tuer des êtres sentients qui n'ont rien demandé pour mon plaisir gustatif qu'en m'inculquant les bases d'une religion dont une des valeurs de base est l'amour de notre prochain.

Mais est-ce que c'est pas plus facile de remettre en question le fait de ne pas manger de viande malgré une éducation qui y pousse, que si c'était écrit dans ta religion "Dieu te dit que tu dois manger de la viande si tu veux pas aller en enfer"? En tout cas, quand je suis confronté à des opinions avec lesquelles je ne suis pas d'accord, à partir du moment où la religion entre en jeu, bah je ne vois vraiment plus quels arguments donner... Et je dis ça parce que très récemment (genre, le jour de ma lecture de cet article...), je me suis prise des insultes homophobes parce que sic "Je dois suivre ma religion". A part dire que ça me regarde et que je verrais avec Dieu himself quand je serais morte, bah y'a pas grand chose à faire... et je vois pas trop comment un croyant peut remettre ça en question si c'est écrit noir sur blanc dans son livre sacré, à moins soit de trouver une autorité religieuse qui lui dit que "oui mais non, tkt, ça s'interprète" ou de carrément lâcher sa religion?

je pourrais t'y opposer l'excision qui n'a strictement rien de religieux

tu es sûr de ça? C'est pas parce que ça ne vient pas d'un des 3 livres sacrés qu'on connait, que ce n'est pas religieux, vu qu'il existe multitude de religion en dehors de ces 3 là
 
1 Septembre 2006
243
287
4 734
Villeurbanne
Alors, je ne sais pas citer plusieurs personnes sur ce forum, peut-être juste en mettant les pseudos (en tt cas, je vais essayer comme ça). Désolé du brouillon par avance, je vais répondre dans le désordre @Bloem @Pipistrelle. @Margay

* D'accord avec toi @Pipistrelle. sur le fait de garder des espaces neutres pour que l'enfant ne grandisse pas avec uniquement une vision des choses, mais pour qu'il développe son esprit critique au max. Le premier lieu existant qui remplit cette fonction c'est l'école en France, ce seront aussi plus tard les groupes d'amis, les clubs de sport, les assos... Parce que dans tous les cas, une personne ne se définit pas comme uniquement religieuse, nous sommes complexes, nous développons plusieurs facettes de nous au fur et à mesure que nous grandissons, et même en étant le plus radical/extrêmiste possible... on ne sera jamais "que" des êtres de religion en fait (et heureusement)

* Pour l'enfant de la campagne Burberry, ben on sait pas en fait : peut-être que le turban n'est là que pour la pub et qu'il ne l'a pas au quotidien ? a cet âge là, en général, on court partout, on se salit, on joue, on explore... Je donne pas 4 secondes avant que le turban ne soit plus sur sa tête en fait :rire: il ne le porte peut être que pour les photos ou les occasions, mais oui c'est une partie de lui, ça le définit en quelque sorte parce que ça montre aux autres qu'il grandit dans cette communauté là
et que fait-on alors ? on interdit aux parents de faire porter aux enfants des signes d'appartenance aux communautés ? y compris dans les espaces privés ? on uniformise tout le monde ? je trouverai ça bien triste un monde où on se ressemble tous, personnellement... Notre richesse vient aussi de notre différence : l'effacer ne me semble pas une solution appropriée

* " Parfois ils peuvent avoir envie de partager leurs traditions et parfois aussi de juste vouloir être eux et d'oublier les attentes de leurs parents à la maison." (je te cite @Pipistrelle. )
mais qu'on soit en accord ou non avec cette idée, cela fait aussi partie d'eux à ce moment précis, peut-être que plus tard non, parce qu'ils vont s'en détacher, mais au moment où ils grandissent, l'environnement dans lequel ils grandissent et tout ce qui va avec, fait aussi partie d'eux

on ne peut pas élever un enfant de façon "neutre" ça n'existe pas : même sans éducation religieuse, on va forcément inculquer a son enfant des stéréotypes, clichés, préjugés, idées fausses.... de façon volontaire ou non, inconsciente ou non
dont plus tard, peut-être, l'enfant se détachera
des parents intolérants (hors religion) peuvent enseigner ça a leur enfant
des parents fermés d'esprits sur certaines idées (hors religion) peuvent aussi le transmettre

* aucun espace n'est neutre : la maison, l'école, les amis, l'entourage de manière générale... tout au plus, on peut dire qu'un espace peut pencher plus vers le religieux, et un autre y être complètement opposé

* par rapport au fait que la religion et la politique sont intimement liés : ce que je voulais dire, c'est que dans les pays avec régime penchant officiellement en faveur d'une religion (comme les pays arabes, d'Amérique du Sud, Vatican...), religion et politique vont clairement de pair, c'est officiel, les lois sont faites en fonction, il existe parfois une police religieuse... et ça c'est un autre débat, dans le sens où nous, on discute par rapport a la France (ou au Royaume Uni pour l'article)
ce sont des pays officiellement laïques, avec séparation état/religion
l'Eglise en France n'a plus le même pouvoir qu'elle avait, avant la loi de 1905, elle n'a plus autant d'adhérents qu'auparavant, elle n'a plus la mm fonction qu'elle avait juste le siècle dernier par ex. Ni la mm influence auprès des gouvernements
je ne dis pas qu'elle n'en a pas du tout, mais que son pouvoir a clairement diminué depuis 1905, et mm avant

* D'où le fait que justement, il y a eu ces avancées sociales dont tu parles, malgré l'Eglise. Tout découle de cette loi de 1905, qui interdit a l'Eglise de s'immiscer dans les affaires de l'Etat
Oui, le politique existe toujours mais plus diffus via des militants comme La Manif pour Tous, ou des associations

* @Bloem : la religion est a la fois une pratique privée et une pratique publique. Dans le sens où, étant des êtres sociaux, en faisant partie d'une croyance religieuse, on est relié automatiquement au groupe, on appartient de facto a une communauté où l'on sera +/- actif ensuite
Les "croyants modérés" (que j'appelle juste croyants pour ma part) ne sont pas contre la modernité, les avancées sociales, la séparation du religieux et de la politique... Ils veulent juste croire sans que personne ne vienne les embêter avec ça, les critiquer, leur dire que "on n'a aucune preuve que Dieu existe"... Ca leur fait du bien de croire, ils se sentent apaisés de cette façon là, par rapport aux nombreuses questions existentielles que l'on peut se poser tout au long de sa vie... Notre société moderne est devenue vide de sens, et ne se base que sur l'argent/le pouvoir/la surconsommation et veut nous faire croire que acheter, suivre le troupeau sans se poser de questions, travailler, se divertir = bonheur
Et on n'a jamais eu autant de personnes dépressives et mal dans leur peau qu'à toute époque de l'histoire de l'humanité, alors qu'on a jamais eu autant de confort matériel/de richesse dans toute l'histoire également
Bon, ce n'est que mon opinion après hein, libre de croire autre chose bien sur :)

* Effectivement, on aura toujours des personnes qui essaieront d'imposer leur vision du monde a d'autres, et qui essaieront de revenir sur des avancées déjà acquises
Mais cela ne concerne pas que le religieux : le système capitaliste actuel a été imposé au détriment d'autres systèmes, le système démocratique actuel a été imposé au détriment d'autres systèmes. Le politique fait ça très bien aussi

Oui, certains vont aller plus loin et vouloir intervenir dans le politique, on les entend souvent en ce moment notamment aux USA avec la remise en question du droit a l'avortement

* @Margay : "Religion: l'excision est pratiquée dans différentes communautés religieuses, aussi bien chrétiennes que musulmanes et autres. Les communautés qui pratiquent l'excision citent souvent la religion comme raison importante pour cette pratique. Mais aucune des religions mondiales n'a de preuve écrite qui exige l'excision"

(www.excision.ch )
 
16 Février 2009
1 908
24 349
5 694
Pour l'enfant de la campagne Burberry, ben on sait pas en fait : peut-être que le turban n'est là que pour la pub et qu'il ne l'a pas au quotidien ? a cet âge là, en général, on court partout, on se salit, on joue, on explore... Je donne pas 4 secondes avant que le turban ne soit plus sur sa tête en fait :rire: il ne le porte peut être que pour les photos ou les occasions, mais oui c'est une partie de lui, ça le définit en quelque sorte parce que ça montre aux autres qu'il grandit dans cette communauté là
Sur la fréquence du port de son turban, on ne peut que spéculer, c'est clair qu'on ne connait pas sa vie. Je suis partie dans l'idée que ses parents devaient être quand même très pratiquants parce que sur la photo il porte vraiment la coiffure traditionnelle sikh pour enfants. Ce qui correspondrait au demeurant à une minorité d'adeptes, puisqu'il semblerait que la majorité d'entre eux abandonnent les signes d'appartenance comme la barbe, les cheveux longs et le turban (c'était la tendance il y a 15/20 ans en tout cas, d'après des articles consultés en ligne). D'ailleurs, d'après ce que j'ai lu, la prescription du port des signes d'appartenance ne fait pas consensus et les sikh se partagent en différentes franges selon leur interprétation des textes. Donc bref, quoiqu'il en soit réellement s'agissant de ce petit garçon et de sa famille, a priori, Burberry choisit de mettre en lumière une pratique plutôt orthodoxe de cette religion, quitte à ne même pas refléter la réalité quotidienne de la communauté sikhe. De façon plus générale, je me demande si à force de représenter les croyants de diverses religions en donnant surtout de la visibilité aux pratiquants plutôt orthodoxes, on ne risque pas d'avoir un effet de "rétroprojection" qui mettrait la pression à tous finalement.

et que fait-on alors ? on interdit aux parents de faire porter aux enfants des signes d'appartenance aux communautés ? y compris dans les espaces privés ? on uniformise tout le monde ? je trouverai ça bien triste un monde où on se ressemble tous, personnellement... Notre richesse vient aussi de notre différence : l'effacer ne me semble pas une solution appropriée

J'ai jamais dit le contraire et je ne crois pas avoir ne serait-ce que laissé entendre, qu'il faudrait se mêler de ce que font les pratiquants dans leur vie privée, ni même qu'il faudrait totalement interdire le port de signes religieux aux enfants. Juste, respecter les espaces où ces signes n'ont pas leur place et arrêter de questionner leur existence.

* " Parfois ils peuvent avoir envie de partager leurs traditions et parfois aussi de juste vouloir être eux et d'oublier les attentes de leurs parents à la maison." (je te cite @Pipistrelle. )
mais qu'on soit en accord ou non avec cette idée, cela fait aussi partie d'eux à ce moment précis, peut-être que plus tard non, parce qu'ils vont s'en détacher, mais au moment où ils grandissent, l'environnement dans lequel ils grandissent et tout ce qui va avec, fait aussi partie d'eux
Oui, ça fait partie d'eux, mais en portant un signe religieux ça signale cette part de leur identité aux yeux des autres aussi, ce qui rend compliqué de s'y soustraire quand ils n'ont pas envie d'être définis à travers ça. Par exemple, il y a des tas de choses qui font partie de moi (origines, profession, sensibilité politique,...) je choisis de m'y identifier ou pas et de révéler ces différents aspects selon les contextes, mais ça serait compliqué d'avoir une telle liberté si on m'obligeait à porter en permanence des signes distinctifs qui y correspondent.

on ne peut pas élever un enfant de façon "neutre" ça n'existe pas : même sans éducation religieuse, on va forcément inculquer a son enfant des stéréotypes, clichés, préjugés, idées fausses.... de façon volontaire ou non, inconsciente ou non
dont plus tard, peut-être, l'enfant se détachera
des parents intolérants (hors religion) peuvent enseigner ça a leur enfant
des parents fermés d'esprits sur certaines idées (hors religion) peuvent aussi le transmettre

* aucun espace n'est neutre : la maison, l'école, les amis, l'entourage de manière générale... tout au plus, on peut dire qu'un espace peut pencher plus vers le religieux, et un autre y être complètement opposé

Ce point a été abordé par diverses intervenantes. J'en parle dans un de mes posts, @Margay aussi et je n'ai rien à ajouter par rapport à ce qui a déjà été dit.

l'Eglise en France n'a plus le même pouvoir qu'elle avait, avant la loi de 1905, elle n'a plus autant d'adhérents qu'auparavant, elle n'a plus la mm fonction qu'elle avait juste le siècle dernier par ex. Ni la mm influence auprès des gouvernements
je ne dis pas qu'elle n'en a pas du tout, mais que son pouvoir a clairement diminué depuis 1905, et mm avant

* D'où le fait que justement, il y a eu ces avancées sociales dont tu parles, malgré l'Eglise. Tout découle de cette loi de 1905, qui interdit a l'Eglise de s'immiscer dans les affaires de l'Etat
Oui, le politique existe toujours mais plus diffus via des militants comme La Manif pour Tous, ou des associations

Et pourtant, on en est encore à se justifier d'être vigilant vis-à-vis de la religion quand elle a des regains d'activisme, à rappeler en quoi elle peut être néfaste et à ferrailler contre les croyants qui se victimisent, relativisent la dimension politique de leur culte et minimisent (voire nient) les aspects problématiques de leurs croyances. Franchement, si la religion avait tant que ça perdu de sa vigueur, je ne crois pas qu'on aurait ce débat.
 

Absol-626

Ne citez pas mes spoilers! merci.
3 Juin 2020
275
3 399
544
Tout simplement car il y a 0 preuve rationnelle qu'aucune puissance supérieure existe.
sauf que la rationalité, c'est pas de prouver que la chose en question n'existe pas, mais bien le contraire.
Donc non, désolée, l'athéisme n'est pas une "croyance irrationnelle" c'est même plutôt le contraire.

Ensuite, quand on est athées, on en a juste marre que les gens qui croient viennent nous faire chier avec leurs arguments irrationnels sur la vie après la mort et un possible sauvetage de notre âme si on intègre leur religion.

Que je sache, le prosélytisme, c'est bien le propre des religions, et pas des athées. Perso j'ai jamais eu d'athées qui sont venu chez moi pour me dire que leur croyance en rien est mieux que ma croyance à moi, peu importe ce qu'elle est.
J'ai jamais vu d'athées hurler dans la rue que la fin du monde va arriver car d'autres croient en Dieu mais que la vérité, c'est qu'aucun Dieu n'existe.

J'ai jamais vu non plus des Athées se faire exploser au nom de "rien" parce que les gens qui croient autour d'eux sont des impies et qu'il faut les punir.

Enfin à un moment faut arrêter de retourner les choses. Les Athées, pour la plupart ils en ont rien à foutre de la religion et de Dieu. Ils font leur vie, et c'est tout. :dunno:

Et pour ce qui est d'apprendre des valeurs à nos enfants, ben oui, ok, on va apprendre des choses différentes selon ses propres valeurs, chaque famille apprendra les choses différemment à leurs enfants.
Mais le "problème" avec la religion c'est d'apprendre des choses irrationnelles aux enfants en leur faisant croire que c'est la vérité et que s'ils ne suivent pas ces préceptes ils iront brûler en enfer.
Je pense qu'il y a une bonne différence entre devenir végan ou végétarien à l'âge adulte, quand nos parents mangent de la viande, et grandir dans un milieu très religieux et vouloir s'en détacher à l'âge adulte.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes