Commentaires sur Crise des enseignants : l’Éducation nationale est-elle en roue libre ?

2 Août 2011
1 784
8 467
5 164
Pour les effectifs, en lycée, 34 c'est terrible. Je ne fais pas un cours magistral, je veux de la participation, je veux pouvoir aider les élèves qui sont un peu en retard et pousser ceux qui sont en avance et désolée mais à 34 (même 29 je ne peux pas faire une différenciation correcte alors que je les ai juste 3h/semaine.
Je ne parle même pas du collège où voir mes classes de 5eme à 29, ça me déprime...
Au pire, qu'on me laisse mon salaire mais qu'on me donne des classes à 15. Là, OK, je peux faire mes cours comme il faut et faire progresser mes élèves. Mais à 34, désolée je n'y arrive pas.

Et comme beaucoup, ces conditions de travail me pousse vers la sortie. J' ai déjà eu un arrêt d'une période parce que je n'en pouvais plus de travailler non stop (et pour quoi ? Ben rien). Franchement, je fais ce qu'il faut, mes cours sont prêts, j'aime bien les élèves, j'aime bien enseigner mais j'en ai marre en fait. Je trouve mon travail plus en plus vide de sens donc je cherche ailleurs (c'est un peu triste je trouve que le seul avantage que je trouve à mon métier soit "les vacances"...)
 

LRD

27 Août 2016
133
1 684
1 704
30
Pareil que beaucoup de gens ici ... Stagiaire en 2014 avec 5h de transport par jour plus le Master MEEF à côté (qui ne t'apprend rien mais qui peut être très chronophage vu que les cours sont aux quatre coins du département), titularisée en 2015 puis balancée dans un collège REP hyper difficile, harcèlement par mon chef en 2017 (toujours dans un collège REP assez costaud à 1h30 de chez moi), ballottée d'établissement pas facile en établissement qui dysfonctionne (mais non madame, ce ne sont pas nos élèves qui sont agités enfin, c'est vous qui êtes trop sensible) je commence à en avoir ma claque. Mon métier me pourrit l'existence alors que pourtant, c'était écrit dans les étoiles que j'allais devenir prof. C'était une vocation depuis que j'étais toute petite.
Et à toutes celles qui suggèrent que les élèves sont mal éduqués, problématiques, ou pire, idiots ou dégénérés, vous ne pourriez pas avoir plus tord: il y aurait eu beaucoup plus de démissions sans eux. Dans l'EN, ce sont d'abord des adultes, et surtout ceux qui dirigent, qui déconnent à plein tubes.
 

Dog

10 Juin 2015
403
3 972
2 314
Le lieu d'affectation, en particulier en début de carrière, est évidemment le problème principal de cette profession. Mais cela est extrêmement difficile à modifier, d'une part car les affectations les plus prisées sont en quelque sorte une récompense pour les plus anciens, ce qui me parait juste, et d'autre part, qui voudrait dès-lors être affecté en banlieue parisienne ? Personne malheureusement.
Je comprend l'idée, hein, vraiment. Mais ma maison est pas une récompense. C'est chez moi.
Ils ont qu'à rendre les lieux qui craignent plus attirants, aka moins d'élèves, plus de moyens etc.
 
27 Avril 2018
111
1 304
804
33
Et on en parle du prix exorbitant des loyers ? Parce qu'avec mon salaire de prof débutante, c'était vraiment pas la joie en région parisienne :crying: de même, c'est hyper dur pour le moral d'être affecté loin de sa famille et de ses amis sous prétexte qu'on est célibataire sans enfant. Comme si on était libre de toute attache :sad: ça n'a pas manqué pour moi : quasi un an d'arrêt, un corps et un esprit en miette et mon compte en banque qui fait la gueule. Donc franchement, qu'ils nous filent déjà des sous avant de vouloir tout révolutionner avec leurs réformes totalement hors-sol :crying:
 
26 Septembre 2012
6 743
45 811
5 904
Surtout qu'en France le bas salaire des enseignants et sa non revalorisation est intrinsèquement liée au sexisme: le rapport Pochard, une des feuilles de route du sujet, affirme que la grande majorité des profs sont des femmes mariées a des hommes ayant un salaire de cadre supérieur élevé et que leur salaire n'est qu'un salaire d'appoint secondaire donc inutile de le revaloriser
 
9 Janvier 2022
28
33
14
34
@Lenoxette Je vois pas le rapport avec le manque de profs dans l'éducation nationale. Et je ne suis pas sûre que ton partage d'un tweet d'un député RN remporte un franc succès ici, effectivement les faits divers récupérés par l'extrême droite ne sont heureusement pas d'actualité sur Madmoizelle.
My faut, je savais pas que je retweet un député de RN. Degueu du coup. Cependant ici, on s'empêche pas de reprendre des faits divers ci et là et d'en faire un cheval de bataille à partir d'un simple fait. La bouse posée par l'extrême droite dont je parlais est factuelle (3 jeunes qui tapent une vieille pour la détrousser ) mais comme c'est l'extrême droite qui en parle, doit on s'en interdire d'en parler ici?
 
25 Juin 2015
340
2 239
2 374
35
Je ne vois pas comment ce métier pour attirer alors qu'on se fait insulter par les élèves et les parents, voir frappé et que c'est considéré comme normal. Cette année on a eu comme info sur même si on se fait taper par un élève il n'y aura pas de conseil de discipline car le rectorat veut les limiter au maximum et que ce n'est pas contre nous sur l'élève en a mais contre la fonction...
 
26 Septembre 2012
6 743
45 811
5 904
@Dragonya dans mon académie aussi ils limitent, y compris en cas de violence. Et si tu portes plainte à côté ( parce que parfois il s'agit de violence grave), tu te prends des représailles.
 
  • Big up !
Réactions : Patacha

Yubaboo

Miaou
19 Août 2022
68
974
84
www.instagram.com
@Lenoxette je n'ai pas pu lire ton premier commentaire qui a disparu, le problème n'est pas de parler de ce sujet en lui-même mais d'en débattre sous le prisme d'un tweet RN. Une fois de plus on va parler de ces "méchants jeunes" qui ne méritent pas tout ce que l'état fait pour eux.... (En plus cela a l'air d'un fait divers qui n'a pas vraiment de rapport direct avec le sujet de l'article)

C'est usant d'entendre ce genre de discours car c'est un épouvantail nauséabond et populiste destiné à cacher les véritables problèmes d'une jeunesse en détresse et du personnel de l'EN qui s'y retrouve confronté au quotidien. Mais nous sommes impuissants face à ça et c'est très rageant de constater qu'une fois de plus on va montrer les jeunes du doigt en leur disant "c'est-de-votre-faute-petits-ingrats-mal-élevés".

Encore une fois je n'ai pas pû lire ton commentaire donc je réponds peut-être à côté mais c'est normal qu'il y ait une réaction épidermique si tu l'a présenté sous cet angle. La jeunesse a des problèmes c'est clair, mais il s'agit là d'une conséquence et non d'une cause.

L'EN détruit littéralement les gamins au rouleau compresseur et celà depuis la maternelle. Pas étonnant qu'ils aient les boules, et leurs parents aussi ! Et qui sont leurs interlocuteurs directs ? L'équipe pédagogique qui va en prendre plein la tronche alors qu'elle même n'a plus de moyens pour les aider, et qui va se faire taper sur les doigts par l'inspection quand elle a le malheur de vouloir faire remonter les infos.

Nous autres pauvres fous qui travaillons dans le milieu scolaire nous n'avons absolument pas envie de cautionner cette maltraitance institutionnelle qui tape sur les gosses et le personnel, car à la base si on bosse dans ce domaine-la c'est pour aider et accompagner les jeunes, pas pour les enfoncer.
 
1 Septembre 2013
2
7
3 654
J'ai repris mercredi et j'ai eu droit à une bonne culpabilisation de la part de mon chef parce que je suis à mi-temps et que le rectorat (au courant depuis 4 mois quand même) n'a pas trouvé quelqu'un pour compléter mon service. J'ai donc fait 2 grosses crises d'angoisse en 2 jours.

Navrée pour le pavé césar, mais il faut bien que ça sorte :crying:
Courage à toi et prends soin de toi c'est l'important. Tu n'es pas responsable du manque généralisé d'organisation et d'attractivité de l'éducation nationale...
 
16 Février 2009
1 905
24 302
5 694
J'ai l'impression que la clé du problème derrière le manque de respect de la part des élèves et des parents, c'est avant tout le manque de respect de la part de l'institution. Je vais pas revenir sur tout ce qui a été dit ici, mais entre la maltraitance institutionnelle, le manque de soutien de la hiérarchie, les conditions matérielles insuffisantes, la faible rémunération et le mépris ouvert du gouvernement (les petites phrases sur les profs qui auraient glandé pendant le COVID, Macron qui leur tape dessus pendant sa campagne, laisser régulièrement entendre que ce sont des glandeurs qui n'attendent que leurs vacances...), ben ça se voit qu'ils ne sont que des pions manipulés par le système au lieu d'être des professionnels reconnus pour leurs compétences pédagogiques et leur expertise dans leur matière. Je sais pas trop comment le verbaliser, mais j'ai l'impression que plus on laisse les profs tenir le système à bout de bras et se sacrifier pour lui, plus ça les discrédite. N'être qu'une variable d'ajustement au sein de la masse diminue leur mérite individuel en donnant l'illusion qu'ils ne sont que de la chair à se faire broyer par la machine.

Pour valoriser la figure du prof et redorer son autorité, je pense qu'il faudrait déjà commencer par arrêter de traiter les enseignants comme des individus interchangeables qu'on peut balader d'une école à une autre en fonction des trous à boucher. Il faudrait aussi leur témoigner la reconnaissance qu'ils méritent sur le plan symbolique ET financier, et il faudrait les soutenir efficacement face aux parents et aux élèves au lieu de les jeter sous le bus au moindre problème.

En tout cas, si un employeur lui-même traite ses salariés comme des carpette et ne montre aucune considération pour leur boulot (voire au contraire le dénigre et les designe comme des boucs émissaires pour tous les problèmes du pays) pourquoi le reste de la société montrerait plus de respect ? Pourquoi les parents accorderaient du crédit à des profs dont ils pourraient prendre la place à l'issue d'un job dating ? À partir de là, ça doit être très facile de relativiser les mots dans le carnet, les mauvaises notes et les bulletins scolaires et donc de ternir l'autorité des profs aux yeux des élèves.

Et j'hallucine de ce que j'ai lu plus haut sur les élèves qui ne sont pas sanctionnés (ou faiblement) en cas de violence physique sur les profs. Ils deviennent littéralement des punching-ball quoi :oo:
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes