Commentaires sur Help ! Je veux mettre mon fils dans une école privée, mais mon mec ne veut pas !

7 Janvier 2016
1 293
5 611
3 354
34
Je réagis rapidement sur le "mieux pour le bien-être de l'enfant". Effectivement, dit comme ça, on ne peut pas être contre. Tous les parents veulent "le mieux" pour leur enfant ! (Enfin, j'espère :cretin:) (Et si ce n'est pas le cas, ça relève d'un autre sujet... :erf:)

Mais je m'interroge sur qui décrète ce "mieux pour l'enfant" ?
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Pour en revenir à l'école, je comprends l'argument de "c'est le mieux pour mon enfant".
Ce qui est intéressant, c'est de voir ce que cette phrase recouvre : un plus petit effectif ? des copains de crèche ? des projets particuliers ? des moyens supposés supérieurs ? un travail supposé plus intense ? un harcèlement supposé moindre ?
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Une petite anecdote à propos de ce "mieux pour l'enfant".
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Bref, ça m'a fait revoir complètement ce que j'envisageais comme "le mieux" pour mes élèves. Je projetais à fond mes peurs et souvenirs sur eux, sans leur laisser la chance de vivre par eux mêmes.

Bref, je termine là ! Mon avis est qu'on devrait tous assumer nos convictions jusqu'au bout, et ne plus se cacher derrière des phrases un peu vagues, qui veulent tout et rien dire, et surtout des choses différentes pour autant de personnes différentes.
Si vous voulez mettre votre enfant dans le privé parce qu' "il bossera mieux que dans le public", assumez !! Je vous applaudirai des deux mains :clap: .(Par contre, sachez que c'est au moins tout aussi faux que "à l'école primaire, on colle des gommettes". :lol: )
Assumer ses convictions, c'est aussi montrer un super exemple à nos enfants :)

(Je suis volontairement un peu brusque :fleur:. L'entre à l'école/au collège est une étape qui nous renvoie à notre propre vécu, et c'set normal que ça bouleverse. J'encourage les parents à visiter les écoles/rencontrer les équipes/se rendre compte par eux mêmes (et non par des médias ou des on-dits). Ce sera ce qui leur permettra de faire le meilleur choix éclairé pour leur enfant :fleur: )
 

Elvira-Tajkowsky

Maîtresse des Ténèbres
9 Mars 2024
72
348
64
@Patacha je ne comprends pas ton message, je veux dire, vraiment, tu veux dire que les termes dérives sectaires et sectes sont équivalents en France ? Si oui, je comprends. Mais, pour avoir épluché diverses publications de la MIVILUDES, ce n'est pas tout à fait ce que met en évidence cet organisme, c'est quand même plus nuancé, ça dépend vraiment de divers facteurs (géographiques, économiques, sociologiques...). Enfin, je connais des personnes ayant été scolarisées dans des établissements Steiner sans adhérer un instant à l'ésotérisme. Par contre, je connais aucun Témoin de Jéhovah ayant quitté le mouvement sans subir un rejet systématique (familial etc.) et sans devoir suivre à la lettre les dogmes de cette religion (comme le refus de transfusion ou la non célébration des anniversaires).
 

Patacha

Living on tea and dreams
6 Juillet 2017
5 691
72 931
3 514
@Elvira-Tajkowsky c'était juste une manière d'appuyer ton message concernant la sémantique et la nuance entre secte et dérive sectaire. Et donc ce que j'avais compris en me renseignant sur le sujet c'est qu'en France on essayait de délaisser le terme secte (qui n'a pas de définition juridique chez nous) pour le terme de dérive sectaire qui correspondait plus à la réalité (cf l'évolution du sigle de la miviludes alors que son prédécesseur faisait directement mention des sectes). Je voulais juste dire ça, mais si ça se trouve, peut être que je me trompe.
 
24 Mai 2012
872
5 270
5 064
@Patacha Par contre, je connais aucun Témoin de Jéhovah ayant quitté le mouvement sans subir un rejet systématique (familial etc.) et sans devoir suivre à la lettre les dogmes de cette religion (comme le refus de transfusion ou la non célébration des anniversaires).
HS : Je me permets juste d'intervenir sur ce point car j'en connais : un de mes proches a sa famille TJ, sa soeur en fait encore partie et les voit tous les dimanches alors que lui plus du tout.
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 231
56 053
6 414
@Anfhidl° Merci ! :worthy: Tu as écris le message que j'ai eu la flemme d'écrire hier,avec cette même interrogation sur ce qu'était "le mieux" pour nos enfants.
Dans le cas de la Mad qui interroge la Daronne, bien sûr que la question du harcèlement scolaire entre en ligne de compte. Mais sinon, j'ai quand même l'impression que beaucoup de personnes gardent en tête l'idée générale que le privé, c'est d'office "le mieux".

Plus ça va, plus je trouve que la parentalité est un moment qui te met face à la force de tes convictions politiques, et que ça se cristallise notamment autour de la question de l'école.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ceci étant dit, la question se reposera pour le secondaire (collège + lycée).
Et je me souviendrai toujours du commentaire ironique d'une ancienne collègue au sujet de notre directeur : il vivait à Bruxelles, et avait mis son fils dans l'école de quartier à très forte mixité sociale, et se félicitait de ne pas avoir fuit vers la banlieu chic (le Brabant Wallon) comme tous les autres cadres sups de Bruxelles, il vantait la diversité que son fils expérimentait...
Bref la collègue avait ironisé en disant que les bourgeois de gauche aiment toujours se gargariser de mettre leurs enfants dans l'école de quartier... mais qu'une fois qu'on entre en secondaire, là le jeu est fini et on retrouve les schémas de classe qui poussent à sélectionner les écoles compétitives et bien notées
 

Elvira-Tajkowsky

Maîtresse des Ténèbres
9 Mars 2024
72
348
64
@Patacha merci pour la clarification. Je connais cette info mais je fais souvent la confusion puisque c'est "récent" l'exclusion du terme secte de la part des organismes luttant contre les dérives sectaires (mon dernier message disait ça en substance mais peut-être très confusément), et qu'avant si je ne m'abuse on parlait de sectes ou de dérives sectaires selon les cas.

@J_Serpentine merci pour les ressourcés ! Je n'ai plus la publi sous la main (et flemme de la retrouver, elle est toujours dispo en ligne normalement) mais, si ma mémoire est exacte comme je le crois, la MIVILUDES faisait dans un rapport assez exhaustif un état des lieux de l'anthroposophie en France. Et tendait à nuancer justement la survenue des dérives sectaires, en désignant un mouvement très éclaté et fort nébuleux, avec de nombreuses ramifications pas nécessairement dogmatique ou prosélyte (donc même à un niveau structurel comme un établissement scolaire). L'un des plus graves danger, toujours selon ce rapport, au delà de l'incitation à la défiance envers la science médicale et les graves risques sanitaires attenants, ce sont les portes dérobées vers d'autres groupes spirituo-religieux aux pratiques assurément dangereuses (comme les nouvelles ramifications du Temple du Soleil ou le gourou Thierry Casanovas).

Je suis plutôt critique de l'anthroposophie (comme des institutions privées de tous bords d'ailleurs), mais en l'état actuel, je ne vois pas le problème à recommander une école Steiner selon les cas. Après je loupe peut-être quelque-chose, puisque je lis que toutes les écoles Steiner appliqueraient la même pédagogie partout (et donc des dérives sectaires systématiques) et ça ne correspond pas à mes recherches/constatations sur le sujet. Peut-être suis-je empêtrée dans mes biais, alors que je suis convaincue de la nécessité d'alerter sur cette mouvance et ses écoles pourtant. Je veux bien qu'on me démontre la solidité de cet argumentaire en tout cas (et je m'engage en retour à fouiller les rapports de la MIVILUDES pour retrouver celui dont je parle plus tôt).

Et oui, sinon, je suis intimement convaincue que le mouvement religieux des Témoins de Jéhovah représente un plus grand risque pour l'individu et la société que l'anthroposophie. Puisque comme expliqué plus tôt, je ne perçois pas les dérives de l'anthroposophie comme systématiques alors que chez les TJ, si. Je ne connais aucun TJ même peu observant(e) de certains dogmes de son culte m'ayant dit accepter une transfusion. Peut-être suis-je biaisée, néanmoins la masse des témoignages faisant état de graves dangers est plus accablante pour les TJ à ce jour.

@Songi songi il me semble que c'est rare (d'où le quasi) mais je suis pas très connaisseuse de cette religion, bien que j'ai été très proche d'une personne l'étant m'ayant expliqué un peu comme était organisé le mouvement à son échelle. Il existe en tout cas des dizaines et des dizaines de témoignages dans le monde entier qui font état d'une rupture assez nette une fois sorti(e) des cercles TJ , j'imagine que ça doit dépendre du niveau d'emprise au niveau familial et aussi des individus ? À titre personnel, ce que j'en connais me conforte dans cette idée, peut-être à tort...
 
17 Septembre 2018
6
32
1 074
26
@Elvira-Tajkowsky Hello ! Je m'incruste dans la conversation. :) Pour moi, le problème n'est pas vraiment de dire que certaines écoles Steiner présentent des dérives sectaires et d'autres non.

C'est plutôt le fait de se dire que toutes les personnes impliquées (directeur·ice, profs, encadrant·e·s...) ont fait le choix de créer / gérer / enseigner dans une école Steiner au lieu d'une école à la pédagogie "classique". Donc a priori ces personnes sont convaincues que l'anthroposophie est une meilleure philosophie / méthode pédagogique que ce qui se fait ailleurs. Or c'est une pensée religieuse et spirituelle, fondamentalement anti-vaccins, anti sciences, qui promeut entre autres la biodynamie et une forme d'astrologie.

Comme je suis en désaccord profond avec cette pensée, je ne pourrais pas envisager de confier des enfants (même si je n'en ai pas) à une école qui fonde son enseignement sur ces croyances. Notamment parce que même si les personnes qui enseignent sont peut-être très compétentes, elles entretiennent des idées que je trouve dangereuses. Et même si certaines écoles n'enseignent pas directement l'anthroposophie, je ne vois pas comment elles pourraient enseigner notamment l'histoire et les sciences à des enfants de façon "neutre" sans intégrer aux cours des éléments de leur philosophie.

Au delà du risque pour les enfants de subir les dérives sectaires ou d'apprendre ces idées anti-sciences (qui est déjà un argument largement suffisant), il y a aussi la volonté de ne jamais soutenir l'anthroposophie, ni financièrement ni intellectuellement, et de défendre l'idée qu'elle peut-être dangereuse, et donc par conséquent de ne pas conseiller les écoles et encore moins d'y scolariser ses enfants.
 

Lune0103

Ne pas citer svp :)
15 Août 2017
923
7 495
1 964
@Zénon
L'anthroposophie n'est pas dangereuse en tant que telle. Il y a des illuminés qui veulent appliquer des préceptes à la lettre, et ça, c'est dangereux. Mais comme dans tous les mouvements, que ce soit chez les catholiques ou dans les milieux militants parfois. Mais la pédagogie Steiner n'est pas complètement à jeter à la poubelle, il y a des choses intéressantes qui se rapprochent d'une éducation bienveillante (absence de notes et d'évaluations au profit de feed-back constructifs), d'une éducation proche de la nature et qui encourage l'enfant à développer tous ses talents, que ce soient les langues, la poterie ou les sciences. Et ça, c'est intéressant. Après, oui, il faut être conscient qu'il y a une philosophie et des croyances là derrière et chacun est libre de choisir à quel point ça clash avec ses valeurs. De ma propre expérience, le prosélytisme vient moins de l'école que de la famille des enfants et même en envoyant l'enfant dans le public, on aurait le même problème.
Bref, je trouve dommage qu'on estampille les écoles Steiner de porte d'entrée dans la grande secte de l'antroposophie, sans jamais se demander ce que cette pédagogie peut avoir à offrir.
 
  • Big up !
Réactions : Lune pailletée
23 Décembre 2012
5 345
59 999
6 794
20anspasses.wordpress.com
Comme j'ai fait ma scolarité dans un secteur très chic où sont concentrées beaucoup d'excellentes écoles publiques, j'ai toujours eu cette vision de l'école publique française de très grande qualité et de l'école privée beaucoup plus discutable.
Dans mon secteur, il fallait soit avoir un enfant avec de gros problèmes (échec scolaire, comportement...) et être prêt à passer à la caisse pour le caser dans une école près de chez lui, soit être bien conservateur et bien à droite. Pour rivaliser avec les écoles publiques déjà prisées des gens à gros portefeuille, les écoles privées devaient proposer un programme "élitiste" spécifique type vieille France en gros, avec catholicisime de familles nobles et autre, ou promettre monts et merveilles à des parents dont l'enfant ne réussissait pas comme ils l'espéraient dans l'école publique.
J'ai réalisé notamment en lisant des topics ici que dans certaines régions, on a limite la vision inverse de l'école. Une de mes amies est allée à l'école privée, je lui ai demandé pourquoi et elle a dit qu'elle ne savait pas trop, toutes ses amies étaient allées à l'école privée et les parents s'entrainaient entre eux. Dans sa région, l'école privée était plus prestigieuse, mais je ne suis pas sûre que c'était vraiment fondée.

Mes cousins plus jeunes ont grandi dans un quartier assez mélangé où des gens très aisés vivaient dans de belles maisons et quelques rues plus loin, il y avait des logements populaires. Les écoles des environs avaient mauvaise réputation parmi les classes aisées, donc les enfants de ces catégories allaient dans les écoles privées catholiques du quartier et les enfants moins aisés dans les écoles publiques mal notées.
Ma tante est très hostile à la religion et complètement athée, donc c'était quand même un peu surprenant de voir qu'elle mettait ses enfants là. Mais elle m'assurait que non, en vrai la religion n'est pas importante dans cette école! Les enfants ont le choix de leur foi! Le catéchisme est obligatoire oui, mais c'est comme un cours de philosophie religieuse, c'est bien pour leur épanouissement psychique! L'équipe pédagogique est très ouverte d'esprit et accepte tout le monde! Au final, ce n'est qu'un détail que ce soit une école catholique!
Quelques années après, je suis devenue nounou après l'école d'enfants de la même école catholique, avec un peu près le même profil : leurs parents n'étaient pas hostiles à la religion mais ils s'en foutaient complètement de tout ce qui est lié à la foi, ne connaissent probablement pas grand-chose sur le message du Christ, et voulait juste une bonne école et un bon environnement pour leurs enfants. Hé bien j'ai d'abord commencé par être assez perplexe de voir toutes ces poussettes et ces cartables couverts d'autocollants de la Manif Pour Tous à base "une famille = un papa + une maman". Puis j'ai franchement déchantée quand non seulement le fils aîné (qui avait seulement 8 ans) se transformait en petit dévôt au fil de l'année scolaire car très bon élève qui veut plaire aux adultes, il suivait assidûment le catéchisme, donc clairement on lui enseignait que c'était ça qu'il fallait croire, pas à trouver sa voie. Et puis surtout quand il a commencé à me répéter des trucs antisémites qu'on lui racontait au catéchisme, bon voilà quoi.

Et ça évidemment hein, ce n'est absolument pas du tout l'image que l'école dépeignait à ma tante ou aux parents du gamin. Bien sûr qu'ils savaient comment vendre l'école à des parents pas spécialement intéressés par Jésus.

Pour les écoles hors contrat de mon secteur, c'était un peu pareil. Franchement, le nombre d'amies envoyées dans ces écoles super chères parce qu'on leur promettait des résultats miracles et un environnement scolaire incroyable alors que ça se passait bof pour elle dans les lycées publics chicos, pour que finalement elles se retrouvent avec un enseignement nul, un laissez-faire stupéfiant sauf pour slut-shamer les adolescentes sur leurs tenues, des résultats scolaires gonflés artificiellement...

Bref, je pense que le risque principal avec l'école privée, c'est que la promesse ne correspondait pas forcément à la réalité. Les écoles privées doivent recruter des élèves, ce qui pour beaucoup d'entre elles passent par une opération séduction des parents, les écoles publiques n'ont pas ce problème. Mais bien sûr, certaines écoles privées sont aussi évidemment une bonne solution, surtout quand ça ne se passe pas bien dans l'école publique du secteur.

Je pense simplement qu'avant de supposer ce dont l'enfant a besoin en se disant que l'école privée d'à côté le fournit mieux, il faudrait peut-être voir si ça ne colle vraiment pas si bien que ça dans l'école publique locale avant d'en être sûr. Déjà, je pense que des enfants de Maternelle qui harcèlent (et j'ai été victime de harcèlement scolaire important), la solution ce n'est pas de retirer l'enfant du groupe en espérant qu'un autre groupe l'acceptera mieux mais plutôt de mobiliser les adultes pour que le harcèlement cesse. Enfin, c'est quand même pas normal d'être dans une situation où on a peur du harcèlement en CP (et je parle bien de la situation qui n’est pas normale, pas des peurs de la maman!). On ne parle pas de préados difficiles à gérer qui font leurs coups en douce mais d'un âge où les enfants sont beaucoup plus contrôlables et pas assez matures pour filouter sur ce qu'ils font sur le long terme. Si le harcèlement existe et qu'il n'est pas géré, c'est clairement un problème du côté des adultes mais rien ne dit que ce problème ne sera pas géré en CP!
Même si je pense que c'est une profonde erreur voire grave de vouloir "endurcir" un enfant, je pense que le père n'a pas forcément tort de ne pas vouloir régler le problème en simplement changeant les camarades de classe. A cet âge-là, il y a quand même d'autres solutions et je me doute bien que la Madz ne va pas donner cette raison-là à son enfant mais ce n'est pas forcément la meilleure des leçons à mon sens que de se dire : bon, les camarades de classe de mon fils ne sont pas très sympas, donc je change les enfants autour de lui. Surtout que rien ne prouve que le problème ne se reproduira pas dans une autre école et la distinction publique/privée ne change rien sur ce plan-là.
Pour la taille des classes, je pense aussi qu'on ne peut pas forcément comparer le comportement d'un enfant pendant les activités extra-scolaires, par essence plus informelles, et le comportement d'un enfant dans un environnement de classe. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si certains élèves dissipés ou désintéressés par l'école ont de bons rapports avec leur prof de sport ou d'arts plastiques mais pas leur prof de maths : ce n'est pas le même cadre, la participation n'est donc pas la même.

Enfin, je ne sais pas si c'est vrai partout mais le problème que mes cousins ont eu c'est qu'une fois rentré dans le système privé (même sous contrat), c'était vraiment compliqué pour eux de retourner dans le système public. Ma cousine voulait vraiment aller au collège public et elle n'a pas réussi à se faire accepter, elle a réessayé au lycée, même problème, donc elle a été contrainte de poursuivre sa scolarité dans le privé jusqu'au bout. Le passage public vers le privé est beaucoup moins compliqué.

Bref, je pense que ça peut valoir le coup de tenter le public si un des parents y tient, et si vraiment ça ne colle, de voir si ça irait mieux dans le privé ensuite.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes