Commentaires sur Je suis enceinte et ça ne devrait pas me rendre spéciale

9 Janvier 2018
919
7 183
1 454
32
@Neverland90 Malheureusement c'est aussi et surtout ça le patriarcat : monter les femmes les unes contre les autres, les faire se comparer et critiquer entre elles. Ces femmes dont tu parles ont eu une attitude de merde, shame on them.
Le message de l'article n'est pas, à mon sens, incompatible avec ce que vous dites : il y a des discriminations systémiques envers les personnes enceintes, et parfois peu de bienveillance de la part de l'entourage. Quand bienveillance il y a, c'est cool, mais il en faut à d'autres moments aussi... quand la personne est vulnérable... après l'accouchement, par exemple. Honnêtement, les femmes avec leur.s enfant.s en bas âge sont très ignorées dans l'espace public. Pire, on les scrute pour voir si elles s'occupent bien de leurs marmots. Et quand la mère et/ou les enfants sont racisés, c'est pire.
 
M

Membre supprimé 364647

Guest
Alors du coup, le témoignage de la Madz m'agace légèrement car la discrimination des femmes enceintes et le gèle de leur carrière est quelque chose de très commun. Avoir des collègues ou un patron qui te ménage, c'est limite une chance voir même un privilège.

Je ne pense pas qu'elle se plaignait de ça mais plutôt du fait que ça n'arrivait que pendant la période de grossesse : pas après, pas avant. Alors qu'il serait préférable que les gens se montrent attentifs quand ça ne va pas tout court, pas seulement quand ça ne va pas quand on est enceinte.
 
23 Mars 2016
2 553
20 583
2 574
Ailleurs
Bon, c'est de la réaction à chaud mais... qu'est-ce que je viens de lire ?
Ce n'était certainement pas le but de ce témoignage ni de cet article, mais pas merci d'aller dans le sens de tous les "être enceinte c'est pas une maladie" et autres "pourquoi on les laisse passer dans la queue, ça va pas les tuer d'attendre".

Et oui, vu que je me suis sentie visée, j'y vais. Mais désolée d'être fragile, d'avoir souffert pendant ma grossesse, d'avoir été crevée, plus fatiguée que je ne l'ai jamais été (oui, plus fatiguée encore que maintenant avec un bébé de neuf mois qui ne dort pas), d'avoir vomis tout aliment jour et nuit pendant 4 mois. Désolée d'avoir trahi je ne sais quelle image éco-fémniste de la Fââââme puissante créatrice en acceptant avec reconnaissance de pouvoir être en télétravail 5j/ quand ça n'allait pas. Déso d'avoir demandé une péridurale au fait, parce que j'imagine que c'est la prochaine étape : les femmes aux 16eme, elles accouchaient dans les champs, debout en travaillant, sans péri, sans monitoring et elles allaient très bien ! C'étaient pas ces petites fragiles d'aujourd'hui qui vivent passivement leur grossesse parce qu'on les autorise à prendre, Ô luxe suprême, 6 semaines de congés avant d'accoucher.

Quel raccourci rapide "fragile" = "passive" = "incapable de comprendre son corps". J'aimerais bien que vous osiez dire ça à des personnes qui sont malades. Parce que c'est pareil. Oui, la grossesse n'est pas une maladie, mais c'est un moment de changements physiologiques qui prend la forme de symptômes, de douleur, de maux... comme une maladie. Il y a des raisons objectives qui font que les femmes enceintes ont un traitement différencié.
La madz qui témoigne a certainement un vécu différent mais pour beaucoup de femmes, la lutte c'est justement de pouvoir mener une grossesse apaisée. Ou de pas être virée, placardisée, à l'annonce de la nouvelle. Dans pas mal de boîtes, on considère que c'est une charge d'avoir une salariée enceinte et on encourage la reprise rapide du travail.

Et oui, une femme enceinte a plus de valeur qu'une femme pas enceinte, parce qu'elle a une autre vie en elle. Tout simplement, on est sur du quantitatif bête et méchant. Deux vie c'est plus qu'une seule vie. C'est tout, c'est des maths, on arrête là.

Après, sur le vrai fond de l'article, bien sûr qu'il faut écouter les gens, leurs désirs, leurs besoins. Quand on est juste fatigués, on devrait pouvoir lever le pied. Quand on a des humeurs, des crises, on devrait pouvoir être écoutée par son entourage. Mais pourquoi mêler la grossesse à tout ça ?
Si les gens ne te respectent pas quand tu leur dis que tu es fatiguée, que tu n'as pas envie de sortir, que tu demandes de l'aide, c'est que tu es entourée de connards, mais laisse les femmes enceintes en dehors de tout ça, par pitié.

Et un dernier truc : concernant l'encart de Mme Spinelli, loin de moi l'idée de remettre en cause son expertise, mais de quoi on parle quand on compare du travail des femmes de classes populaires au 16eme et notre travail aujourd'hui ? Elles faisaient deux heures de RER tous les jours aussi ? Bossaient dans des boutiques où tu ne peux pas t'asseoir ? Dans des usines où la moindre pause pipi est chronométrée et décomptée de ton salaire ? Les modes de vie, de consommation, le rapport au temps de la journée étaient fondamentalement différents.
 
25 Décembre 2016
738
8 108
1 964
24
Grenoble
Je ne veux pas d'enfants et je ne voudrai jamais être enceinte, justement parce que pour moi c'est un état particulier! Au cours duquel on a des besoins un peu différents, où on ne peut pas forcément faire exactement les mêmes choses que d'habitude. Et donc je trouve ça important de faire peut-être un peu plus attention aux personnes enceintes et d'écouter ce dont elles on besoin (y compris si c'est qu'on leur fiche la paix :cretin:); d'ailleurs au vu des témoignages des commentaires précédents c'est visiblement pas encore un truc qui soit si évident pour tout le monde...

Cela dit, ça ne fait pas non plus des personnes enceintes des sortes de créatures divines, je suis bien d'accord avec ça; et le constat que toute cette soudaine attention est étonnamment absente dans d'autres situations qui le nécessiteraient tout autant est pas mal rageant et je partage ce point de vue de la madz.

Peut-être qu'il faudrait déployer toute cette énergie parfois un peu excessive auprès d'autres personnes qui en auraient aussi besoin, et qui sont effectivement spéciales mais d'une autre manière!
 
15 Juillet 2021
26
217
79
32
Je suis assez mitigée sur cet article.

En effet, la bienveillance de manière générale, envers tout le monde, c’est sûr que c’est ce qu’on aimerait voir. Malade ou pas, handicapé ou non, on en a tous besoin.

Maintenant, en lisant l’article, et c’est peut-être moi qui l’interprète, j’ai l’impression qu’elle se plaint. Que les gens aient été gentils et attentionnés, et anticipe le fait qu’ils le seront moins dans quelques temps et que ça va être dur (du coup, c’est que c’est pas si mal non?).

Je suis enceinte de 7 mois. Les 4 premiers mois ont été très durs. Saignements, douleurs atroces, fatigue comme je n’ai jamais connu. Les médecins m’ont répété pendant ces 4 mois de ne pas m’emballer et qu’une grossesse ça tient à rien. Donc on ajoute une grosse dose de peur.

Au travail, on ne m’a pas ménagée, mon chef m’a même demandé de commencer une heure plus tôt (a 7h donc, j’ai 45min de route avant ça et je fais déjà 40h/semaine), pour pouvoir tout faire avant mon départ en congé mat.

J’ai aussi, ces 4 premiers mois, perdu ma grand mère, mon chien et mon chat (ça peut paraître con mais ça m’a énormément touchée), et appris le cancer de mon père.

Depuis ça va mieux, même si ma tension n’a jamais dépassée 8, je suis toujours très fatiguée, anémiée, problèmes de sciatique… et j’ai pas fini!

Je ne demande pas à ce qu’on me plaigne, mais quand on prend de mes nouvelles, ça me touche. De la même façon que quand on prend de mes nouvelles tout court, hors grossesse. Et avoir eu du soutien dans ces moments (de la part de mon conjoint, énormément, et de mes amis aussi (même si c’est plus mitigé ici) m’a énormément aidé.

Peut-être simplement que l’attention reçue pendant la grossesse de la personne qui témoigne est la même qu’une personne avec par exemple un handicap visible reçoit (dans la rue, dans une file d’attente, par ses proches…) mais qu’elle ne s’en rend pas compte, car pas concernée.

Bon, mon message est un peu brouillon, mais en gros, ce que j’aimerai dire, c’est que quand pour une fois on est traité correctement, c’est dommage de dénigrer ça. Même si j’ai compris l’idée, il faut être gentil avec tout le monde tout le temps. Oui. On est d’accord.
 

adita

Dans le game en claquette
27 Décembre 2011
3 230
31 177
5 894
mais de quoi on parle quand on compare du travail des femmes de classes populaires au 16eme et notre travail aujourd'hui ? Elles faisaient deux heures de RER tous les jours aussi ? Bossaient dans des boutiques où tu ne peux pas t'asseoir ? Dans des usines où la moindre pause pipi est chronométrée et décomptée de ton salaire ? Les modes de vie, de consommation, le rapport au temps de la journée étaient fondamentalement différents.

Surtout qu'à aucun moment n'est précisé le taux de mortalité en couche ni le taux de mortalité infantile au XVIème siècle comparé à maintenant.
Ça n'avait juste rien à voir je comprends pas du tout cette comparaison.


Perso vu mes trouzemille soucis de santé mon entourage est obligé de s'adapter (encore + en ce moment vu que je sors du covid du coup quand ma soeur est venue on a clairement encore + adapté le programme que d'habitude) et j'ai envie de dire... encore heureux..?
Bien sûr que c'est chiant d'être vu différemment et que certaines fois on voudrait être traité comme tout le monde, et en même temps si les gens ne nous percoivent pas différemment, en tant qu'handi, bah c'est compliqué parce que les gens font zéro éfforts et ça épuise. Ma condition me rend "spéciale", c'est pas quelque chose qui est toujours facile à vivre mais c'est comme ça, si j'avais zéro aménagements (par ex mon temps de travail) bah je serais surement plus là pour râler sur cet article :ninja:

Après je comprends l'idée de se plaindre que sa fatigue etc est pas respectée quand pas enceinte, mais là le souci n'a rien à voir avec la grossesse en fait, ça devrait être normal H24 de respecter les limites des gens. Là j'ai l'impression que faut raler parce que pour une fois le temps de la grossesse les limites sont respectées, et genre vouloir ne jamais avoir ses limites prises en compte?
Je trouve que le pb est pris à l'envers.
 
9 Janvier 2018
919
7 183
1 454
32
@Gabelote Je ne suis pas d'accord avec ce que tu as dit : non, une femme enceinte n'a pas plus de "valeur" qu'une femme pas enceinte. Je trouve ça injuste, voire très violent comme message envoyé à une femme enceinte : "on s'intéresse à toi, pas pour toi mais parce que tu portes un bébé".
Moi qui ai donné naissance deux fois, j'admets que c'est une période où on peut avoir besoin de beaucoup d'aide, de beaucoup de soins et de repos. Et parfois pas. Par contre, il y a d'autres périodes de la vie ou une femme, plus généralement une personne, a besoin de ces mêmes choses. Pourquoi ça compterait moins à ces moments-la ?
Par exemple, c'est ce qui se passe avec beaucoup de femmes en DPP : on ignore leur mal-être ou on le soigne par thérapie sans forcément trouver de solution à son environnement. Elle a parfois beaucoup plus besoin de soins qu'une femme enceinte. En outre, mais c'est pas forcément le sujet, elle sera sûrement moins à même de s'occuper de son enfant si elle n'est pas soutenue et entourée d'attentions.

Pardon, mais va dire à une femme ou une personne qui n'a jamais enfanté (par choix ou non) qu'elle a moins de valeur qu'une femme enceinte (et qu'elle n'en aura jamais). En plus d'être excluant, ça donne une fonction utilitariste aux individus.
On peut pas appréhender la vie sous un angle seulement mathématique ! :dunno:
 

doudouillitsa

Mes élégances, c'est moralement que je les ai.
23 Janvier 2014
234
2 020
3 814
24
Paris
@Sophie L Je te remercie pour ton message.

@Gabelote Je ne suis pas du tout ton raisonnement. Déjà, qu'on le veuille ou non, une femme enceinte ne représente pas deux vies mais bien une seule. Un foetus n'est pas la même chose qu'un être humain qui est venu au monde.
Ensuite, c'est la porte ouverte à tout. La vie d'une chirurgienne a-t-elle plus de valeur que celle d'une masseuse ? La vie de quelqu'un inscrit sur le registre du don de moelle osseuse vaut-elle plus que celle de quelqu'un qui n'a pas fait cette démarche ?
Je ne dis pas cela pour être en opposition, mais parce que ce genre de logique comptable appliquée à la vie humaine me dérange profondément.
 
16 Novembre 2016
698
10 145
2 464
Paris
Vraiment bof pour moi cet article. Oui on est d'accord que les besoins de tout le monde devraient être pris en compte, tout le temps, mais pour le reste...

Je trouve ça hyper culpabilisant de dire qu'être enceinte n'est pas une maladie. En fait si, ça peut l'être. Ca dépend vraiment des personnes. Allez faire un tour sur n'importe quel forum de futures mamans et vous verrez comment elles se sentent : beaucoup ont des nausées, une fatigue généralisée, parfois du diabète gestationnel, des contractions précoces ou décollements du placenta en cas d'activité trop marquée pour elles...
Sans oublier les trouze mille précautions qu'on doit prendre, le régime alimentaire particulier, certaines activités qui sont à éviter (plongée, équitation...), c'est pas une situation habituelle non plus hein.
Pour d'autres, malgré toutes ces précautions à prendre, ça se passe très bien et il n'y a pas de symptômes négatifs, mais faudrait pas oublier que c'est loin d'être le cas pour tout le monde et ça ne fait pas de nous des personnes faibles.
Perso si y a bien un moment où je peux me faire dorloter dans la vie je prends hein :dunno: et c'est pas que pour moi, en fait c'est aussi et surtout pour le bébé que je porte et qui en a besoin pour bien se développer...
Et de toute façon je pense que si une femme enceinte n'est pas nécessairement "fragile" (encore qu'elle peut l'être, et y a pas à culpabiliser si c'est le cas), en revanche le foetus l'est très certainement, lui.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Sinon cette citation :facepalm: : "Jusqu’au XVIe siècle, les femmes travaillaient parfois jusqu’à la veille de leur accouchement. Se reposer pendant la grossesse n’était que l’apanage de la noblesse. Les femmes enceintes étaient alors perçues comme dotées d’une puissance créatrice, et non comme des corps fragiles à protéger à tout prix."
Ouais alors ça s'appelle l'exploitation des femmes pauvres en fait. On en parle de l'épuisement que devaient ressentir certaines, des risques pour leur santé, sans parler des risques d'accouchement prématuré voire de fausse couche ? On en parle aussi de la mortalité infantile à l'époque ? Non mais sans blague... Je vois vraiment pas en quoi l'exploitation capitaliste est à glorifier hein.
Parce que ça arrange qui de dire que les femmes enceintes sont finalement comme les autres, qu'elles peuvent très bien travailler jusqu'au bout, ne sont pas malades ni fragiles etc ? Ben je me demande bien tiens :hesite:

En tout cas c'est clairement pas dans mes intérêts à moi. Si j'ai besoin de repos je le prendrai et c'est tout à fait normal parce que la grossesse c'est pas rien, mais si je me sens de continuer c'est ok aussi. Pas besoin d'injonctions pourries, quelles qu'elles soient, pour me dire comment vivre ma grossesse.
Et puis perso je ne me sens pas spécialement infantilisée ou fragile, et je sais très bien ce que mon corps traverse. Je sais parfaitement qu'il est dans le processus de fabrication d'une nouvelle vie donc ça demande énormément d'énergie et c'est normal de se sentir mal ou fatiguée parfois. Ceux et celles qui pensent que la grossesse c'est aller cueillir des fraises, merci de vous renseigner un peu sur le processus et ce qu'il fait vivre au corps. Bref...
A part ça, énorme soutien aux Madz qui se sont senti.e.s blessé.e.s par cet article :fleur: vous n'êtes pas nul.le.s si la grossesse est parfois difficile, c'est parfaitement normal en fait. Ce que vous réalisez c'est un truc énorme pour le corps, alors vous pouvez en être fièr.e.s et vous n'êtes pas obligé.e.s de vous sentir tout le temps comme Wonderwoman non plus.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition :
5 Août 2021
468
3 857
194
30
Dans l'article je me projette plus comme la collègue ou l'amie d'une personne enceinte et là je sais plus ce qu'on attend de moi...:ko:

Si je se pose une question sur la grossesse ça va pas, si j'en pose pas ça ira probablement pas aussi. Si je me propose pour porter ce qui est lourd, j’étoufferai la personne,ça va pas. (Alors que mon travail et celui de mes collègue est physique et que je propose la même chose aux collègues qui ont des soucis au dos, aux épaules etc... ).

C'est normal de faire plus attention à une femme enceinte qu'une autre personne lamda. Parce-que si je dois proposer à tout le monde de porter des charges lourdes à leur place, de leur céder la place dans les files d'attente et les transports en commun, les aider s'ils sont fatigués... c'est moi qui vais finir en burn out!
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes