Commentaires sur J’étais childfree, je suis devenue mère, et la pression à la maternité m’a fait douter de mes choix

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 511
46 894
5 664
@Rosace ma réaction un peu épidermique ne venait pas du fair que tu informais au sujet de la baisse de la fertilité vers 35 ans (plutôt 40 en réalité mais bon).
Mais du fait que tu parlais de femmes déspérées qui se décidaient brusquement et exigeaient un enfant à l'Etat. Tous termes très négatifs et qui entretiennent l'idée que ces femmes ont été inconséquentes
Alors que peut-être simplement elles n'étaient pas avant dans les bonnes conditions pour avoir un enfant.
Et en quoi faire une PMA revient à exiger un droit à l'enfant ?

Bref, j'entends que tu ne voulais pas porter un message culpabilisateur mais le ton de ton poste l'était malgré toi
 
28 Janvier 2022
273
1 882
144
32
@Kaktus
Je donne un retour un peu dans l'air, mais je pense que c'est une histoire de.controle. tout le monde doit être dans une case définie et tout doit être contrôlé.

On le voit déjà a l'école : il faut demander.l.accord de la maîtresse ou du maître pour aller aux toilettes, ce qui pourtant relève d'un besoin physiologique a ne pas laisser passer.
Et j'ai déjà eu droit a des refus car "ya eu la récréation ya 10 minutes il fallait y aller" ok super merci, c'est toi ma vessie ?

Malheureusement notre société (je parle pour la France) exige des cases bien carrées, bien faites, il ne faut pas en sortir. Elle exige que tout soit fait comme elle l'entend, donc elle veut tout contrôler (un bon exemple : la CB imposée pratiquement pour tout, au moins a partir de 1000€: d'une pour savoir ce qu'on achète, de deux pour savoir si les commerçants font du black, et sûrement d'autres raisons)

Et donc une femme aujourd'hui qui "ne veut pas faire d'enfant a l.age considéré comme approprié" doit être contrôlée...
 
4 Avril 2019
53
427
414
HS mais je comprends et utilise parfois l'expression "droit à l'enfant", au sens péjoratif, comme un moyen de rappeler que les méthodes qui sont décriées par là sont des conséquences de la volonté d'avoir un enfant biologiquement. L'obsession narcissique pour la production d'enfants a des conséquences sur l'ouverture à l'accès d'autres modes d'accès à la parentalité, comme l'adoption, dont les avancées législatives sont loin d'être défendues en nombre. Je pense qu'il est compréhensible de l'utiliser sans pour autant dire que les femmes qui entamment une PMA sans être "dans les clous" pour la médecine sont irresponsables, mais que le concept de droit à l'enfant renvoie selon moi à une volonté plus précise que d'être parent, et qui selon les compétences actuelles de la médecine et la biologie engendre un coût social dont il me paraît entendable d'en faire un sujet de débat, quand on sait que les ressources de la Sécurité sociale sont loin de répondre aux besoins de tous (après je suis contre la PMA, pas contre la maternité à tout âge (au contraire) donc je suis biaisée, mais dans le contexte actuel je suis 100% pour qu'elle concerne un maximum de personnes et non pas juste les couples/personnes stériles correspondants aux normes conservatrices, et je la défends dans la mesure où les démarches d'adoption facilitées pour les personnes précaires ne sont pas envisagées par les discours politiques pronant sa suppression).
 
  • Big up !
Réactions : Rosace
4 Juillet 2018
151
2 224
804
@Mnemosyn Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris ton message :hesite: Tu serais dans l'idéal pour favoriser l'adoption plutôt que la PMA ?

Mais il me semble que le problème de l'adoption, c'est qu'il y a plus de personnes qui veulent adopter que d'enfants à adopter. C'est encore plus difficile pour des personnes précaires c'est sûr (et c'est injuste même si on comprend que la décision est prise dans ce qu'on espère être l'intérêt de l'enfant), mais même des couples hétéros, riches, tout pile dans les normes conservatrices dont tu parles, ben c'est déjà pas évident, tout simplement parce qu'il y a très peu d'enfants à adopter.

Je ne suis pas sûre que tant de gens qui s'engagent dans un parcours PMA le font parce qu'ils ont une volonté narcissique de reproduction biologique (ça me paraît un peu violent comme termes :erf:) et ne veulent pas adopter, mais plutôt, entre autres sans doute, pour augmenter leurs chances d'avoir un enfant, parce qu'un parcours d'adoption n'est pas du tout une garantie.

Et quant au coût social de la PMA, ça me met un peu mal à l'aise parce que tout acte médical a un coût social. C'est le principe de la sécurité sociale d'assumer collectivement, par solidarité, le coût d'actes dont on ne bénéficiera pas forcément soi-même (ou peut-être que si). Est-ce qu'on va faire un sujet de débat du coût social de la contraception, de l'IVG, du suivi médical des grossesses à risque ? S'il n'y a pas assez de ressources dans la sécurité sociale, dans un pays riche comme le nôtre, la solution ne serait-elle pas plutôt d'augmenter ces ressources ?
 
Dernière édition :
4 Avril 2019
53
427
414
Ces sujets peuvent concerner tout le monde, et sont des risques médicaux, mettre des choses pareilles sur le même plan qu'une insémination qui coûte des milliers d'euros sans nécessairement que la personne concernée atteigne ses objectifs, avec un parcours lourd physiologiquement et mentalement, me gêne un peu mais chacun sa sensibilité avec ces sujets, je comprends totalement que ce soit une priorité pour certains, tout comme certains soins qui ne sont pas couverts actuellement me paraissent importants mais ne le sont pas pour d'autres :fleur: Et si nous sommes dans un pays riche et que je te rejoins sur le fait qu'idéalement tout soit couvert, ce n'est pas le cas au vu de la politique actuelle (regrettable) sur le rapport aux taxes et à la dette, donc dans ce contexte je comprends que certaines dépenses paraissent discutables. Simplement dans l'optique d'expliquer les réticenses vis-à-vis de l'expression droit à l'enfant, je ne m'exprime ici que pour nuancer les réserves qu'on peut avoir face à cette expression.
Concernant mon expression qui t'a choqué je comprends, c'est juste que l'importance accordée à la transmission de ses gènes me semble être à l'origine d'une idéologie qui me paraît néfaste pour tous, enfants en premier lieu, quand on pense à ce que ça implique comme définition de la parentalité pour les personnes à ce point attaché à cela.
Oui exactement pour l'adoption, la législation est à la ramasse, ce qui fait que certaines personnes ont recours à la PMA alors même que l'adoption aurait été une solution pour eux (ou pire ne peuvent accomplir leur projet de parentalité) : justement le militantisme sur la question est faible, et je suppose que l'attachement à la PMA comme un "droit à l'enfant BIolOgIQUE" fait passer les revendications sur ce point au second plan. Je me trompe peut-être. Cependant concernant les détails de ce que tu décris, il n'y a pas assez d'enfant à l'adoption en France, à cause de lois extrêment restrictives qui biaisent ces statistiques, car il y a certainement autant voire plus d'enfants qui ont besoin d'un cadre de parentalité que de personnes souhaitant adopter (et une volonté pour les parents de n'adotper que des poupons de préférence)... Et surtout un manque de législation commune à plus grande échelle pour absorber tous les enfants à adopter à l'international (en l'occurrence je pensais à cela en disant que les précaires ont de grosses difficultés à adopter, car au vu de la législation française les couples souhaitant adopter se repportent sur les adoptions à l'étranger, ce qui est économiquement couteux, mais surtout ne peut que trop difficilement se faire pour les personnes homosexuelles). Bref HS pour développer sur le terme utilisé plus haut, le droit à l'enfant est quelque chose que je trouve discutable sur plein d'aspects (notamment sa mise en pratique en France), surtout quand on confronte les ressources allouées à ce besoin (que je soutiens) à la situation des personnes childfree dont les soins sont difficiles d'accès voire pas remboursés par la sécurité sociale. En somme sécurité sociale pour tout très bien, mais dans ces cas là pourquoi ceux qui ont un désir de chirurgie plastique ou tout autre opération non vitale (excluant l'IVG qui est vitale contrairement à ce qu'on peut comprendre de ton message en étant malhonnête) découlant d'un besoin pressant ne sont pas couvert ? Il existe bien un droit à l'enfant en France (normal, voire ça va empirer, suffit de lire ce que dit notre cher haut commissaire au plan), chacun en pense ce qu'il veut, mais remettre en cause cet état de fait est une gageure.
 
  • Big up !
Réactions : Margay, Oldie et B8zzy

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 511
46 894
5 664
@Mnemosyn ton message m'irrite profondément car il montre juste une méconnaissance totale, doublée d'un jugement hyper mal venus sur la situation de personnes en souffrance

En vrac
L'insémination ne coûte quasi rien, c'est la FIV qui coûte a la collectivité. Et j'ai envie de répéter : on fait quoi ? On comptabilise combien chacun coûte a la sécu avec son mode de vie ?

Les couples heteros qui se lancent en PMA étaient dans le processus d'avoir un enfant biologique. Il faut d'abord faire ce deuil la avant de lancer le processus de adoption. C'est même crucial pour que les services d'adoption prennent la demande en considération.
Et ça n'est pas un deuil qu'on fait en un claquement de doigt. Et pas forcément parce qu'on veut un enfant biologique. Ça peut être parce qu'apres des mois/années a pleurer a l'arrivée de ces règles, on a besoin de cette victoire. Ou parce qu'on veut vivre une grossesse, ce qui reste une expérience unique.

Puis le processus PMA, c'est les homards dans l'eau qui chauffe progressivement. On commence rarement avec la FIV (qui coûte si cher a la collectivité, mais quelle horreur). On commence par une injection pour favoriser l'ovulation, puis des essais d'insémination simple, puis avec stimulation hormonale...
Et quand les médecins proposent la FIV, on peut se dire qu'après tout, au point où on en est...

La PMA m'a permis en deux mois d'avoir un enfant, là où l'adoption aurait mis des années sans certitude de succès
J'avais considéré l'adoption mais clairement, je voulais d'abord aller au bout du processus biologique, en faire le deuil, et puis me poser la question de l'adoption indépendamment de ce premier processus biologique
Et que je le dise moi même : je pense que c'était une manière saine de le faire.

Bref, tu as compris que ton message me brosse a rebrousse poil
 
23 Janvier 2014
181
1 548
3 014
23
Paris
@Kettricken Je ne suis pas opposée au remboursement de la PMA par la sécurité sociale, je n'ai pas d'avis définitif sur le sujet, mais j'ai tendance à y être favorable. Je comprends cependant ce que veut dire @Mnemosyn , notamment avec la comparaison avec la chirurgie esthétique. Pour certaines personnes, un complexe physique peut être une véritable source de souffrance morale, tout comme la difficulté à tomber enceinte l'est pour certaines femmes. Ce sont des choix sociétaux qui sont faits vis-à-vis du remboursement de certains actes médicaux. Tomber enceinte n'est pas nécessaire à la survie, c'est un fait. La parentalité est valorisée par la société (et nécessaire à la pérennité de notre modèle économique), c'est pour ça que la PMA est remboursée. Il ne s'agit pas de questionner la légitimité de la souffrance des femmes souhaitant être enceintes sans y arriver.
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 511
46 894
5 664
Et je vais ajouter un truc.
Il faut quand même avoir conscience qu'être un bon parent d'un enfant adoptif, ça nécessite des qualités supplémentaires à celles nécessaires pour être un bon parent. Les enfants adoptés ils ont souvent des troubles liés à l'attachement.
J'ai beaucoup entendu dire qu'il est également important, de ce fait, que les parents adoptifs aient besoin de leur enfant davantage que l'inverse.
Ce qui implique que l'adoption ne doit pas être une décision prise parce que "oh pourquoi pas?'

Toutes personnes qui feraient de bons parents ne feraient pas nécessairement de bons parents adoptifs. C'est bien aussi de savoir le reconnaître
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 511
46 894
5 664
@doudouillitsa du coup je ne comprends pas ton propos. Tu veux bien qu'on rembourse la PMA mais bon quand même, ça serait mieux si les couples (pas que les femmes) en souffrance pour leur infertilité, n'y faisaient pas appel?

Je vous souhaite de ne jamais être en situation d'infertilité
 
  • Big up !
Réactions : Leah P. et Budgies
23 Janvier 2014
181
1 548
3 014
23
Paris
@Kettricken Je ne comprends pas du tout ta réponse, ni son ton. J'ai expliqué que je comprenais très bien la souffrance des personnes (tu as raison de me corriger sur ce point) des personnes en situation d'infertilité, que je ressentais de l'empathie pour ces personnes. Je pense simplement qu'on a le DROIT de questionner les raisons du remboursement intégral (qui sont pour moi des raisons de préservation de notre modèle économique), surtout quand on voit que d'autres types de soin ne sont pas du tout remboursés (type chirurgie cosmétique).
 
4 Avril 2019
53
427
414
La PMA m'a permis en deux mois d'avoir un enfant, là où l'adoption aurait mis des années sans certitude de succès
Précisément, car aucun effort de législation n'est fait sur la facilitation de l'adoption... Que tu désires vivre une grossesse et que tu y ais eu accès à cela grâce à nos lois c'est super, sincérement, mais d'autres au contraire peuvent prioriser l'adoption à ce type de production. Que chacun puisse faire ses choix, quitte à être dans un pays qui subventionne le droit à l'enfant, non ?
À vouloir des corps parfaits, correspondant aux attentes de la société, des femmes vivent un processus long, éprouvant, parce que la maternité est largement considérée comme conditionnée à une expérience de grossesse. Je pense juste, d'un point de vue théorique, qui n'est en rien un jugement négatif sur les personnes qui aiment cela, et doivent gérer avec leur conscience et envie de leur côté comme bon leur semble, que ce type de sacralisation va dans le sens de toutes les injonctions sociétales à être la mère parfaite, qui doit alléter, etc, et que la cristallisation des inégalités biologiques à avoir des enfants sur le droit à la PMA renforce. C'est une mesure indéniablement salutaire pour beaucoup, mais je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas discuter des implications macro qu'elle peut avoir.
 
4 Juillet 2018
151
2 224
804
@Mnemosyn Ben par exemple, je pense que toute stérilisation volontaire devrait être remboursée intégralement par la sécurité sociale (aucune idée si c'est le cas ou pas), quel que soit son coût, alors même que ce n'est pas un acte vital. Pareil pour la PMA. Et il y a plein de soins non nécessaires pour survivre (et qui n'ont rien à voir avec la maternité) qui sont remboursés, encore heureux ! Ils le sont parce qu'ils permettent de vivre mieux.
Pourquoi est-ce qu'on ne se battrait pas plutôt pour que les soins non vitaux mais importants soient remboursés, plutôt que de remettre en cause ceux qui le sont déjà ?

Et pour revenir sur l'adoption, en plus de ce qu'a dit @Kettricken, il y a en effet des enfants placés qui ne peuvent pas être adoptés, parce que leurs parents restent leurs parents biologiques même s'ils ne vivent plus avec eux. Peut-être que certains d'entre eux seraient mieux s'ils étaient adoptés plutôt que placés, mais la décision doit être prise au cas par cas dans l'intérêt des enfants, et pas dans le but d'augmenter le nombre d'enfants adoptables pour diminuer les PMA...
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes