Commentaires sur Que sait-on vraiment de l’affaire des enfants placés qui émeut les réseaux sociaux ?

5 Août 2021
355
2 795
194
30
Ils n'ont pas privé leur enfant de soins médicaux. Ni la maman ni l'enfant n'étaient malades. La loi je crois est que l'enfant doit être vu dans un médecin dans les 8 jours et il a été vu.

J'ai beaucoup de mal à voir la grossesse comme une maladie en soit. Il y a beaucoup d'accouchements inopinés en France. Je crois que ça représente 3 à 5% des naissances. Ça semble peu mais ça représente des milliers de mamans et d'enfants chaque année. Et avec des parents qui ne sont peut-être pas préparé à cette éventualité. Dans les formations de secours qui couvrent l'accouchement inopiné on apprend surtout qu'il n'y a pas grand chose à faire : quand ça arrive c'est que l'accouchement se passe bien généralement.

Si l'accouchement se passe bien, est relativement rapide, et qu'il n'y a pas de signe de complications alors les risques pour le bébé et la maman sont très faibles.

Le bébé ne va pas sortir si le cordon est trop court ou enroulé autour de lui.

Et quand les enfants ont été retiré l'accouchement était passé, le "danger" était passé. Rien de dit dans le motifs de placement que les enfants ne sont pas suivis par un médecin.

J'ai beaucoup de mal à trouver qu'un placement est justifié pour des suppositions de négligences. Négligences qui même si elles averent vraies ne pose pas de risques immédiats pour leurs filles.

J'ai l'impression que pour la plupart des personnes ce genre de placements c'est justifié par la formule "vaut mieux prévenir que guérir". Mais le placement ce n'est pas de la prévention pour les enfants concernés. C'est un traumatisme. C'est les retirer de leur environnement, leur vie et les placer en institution. C'est un événement qui a le potentiel d'avoir un impact négatif pour le reste de leur vie. Un placement en urgence ça devrait être réservé pour des situations d'urgence: maltraitances et négligences grave. Si leurs filles étaient dénutries au point que la situation soit urgente elles seraient à l'hopital en ce moment pas en pouponnière.
 
7 Septembre 2011
5 732
72 722
6 644
Paris
@Bloem on ne sait pas si les risques n'étaient pas immédiats.

Le débat sur le bienfondé ou non de l'accouchement sans assistance est nécessaire, mais il donne dans ce cas précis l'impression que c'est certain, les enfants ont été séparé de leurs parents à cause de ça. Or il est dit que ce n'est pas le cas, et même si on peut avoir des suspicions quand même, rien ne permet de le prouver. On ne peut pas partir du simple postulat, même s'il est avéré, que l'état est patriarcal pour assurer qu'une famille dont on ne connait rien a été victime d'une injustice sans nom.

Après on peut aussi débattre des conditions de placement d'enfants si petits. Et selon moi c'est vrai que la maltraitance supposée doit être vraiment gravissime pour justifier une telle séparation. Alors est ce que les conditions sont exagérées ou la famille vraiment dangereuse ? Ca serait intéressant d'avoir le fin de mot de l'histoire.

J'espère juste pour ma part que ça va relancer le débat sur l'accouchement en France, car vu de l'étranger j'avoue ne pas bien comprendre l'angle "risque" pris alors que les chiffres montrent partout ailleurs qu'une approche moins médicale et stressée présente aussi peu de risques.
 
5 Août 2021
355
2 795
194
30
@L'Oeil de la Lune @Destiel Mok´ On a les raisons officielles du placement tout de même:

"Lou X (1) est née le 03/06/2022 à domicile dans des conditions précaires ; qu’elle n’a pas fait l’objet d’un suivi de PMI ; qu’elle a pris seulement 10 grammes depuis sa naissance ; que les rencontres à domicile avec la PMI sont mises en échec par les parents ; que l’état de santé de Nausicaa X est inquiétant, qu’elle se trouve en état de dénutrition apparent ; que la mère, Noémie X refuse de se faire examiner et qu’un projet de départ dans l’est de la France pour une durée de quinze jours a été émis et qu’aucun suivi PMI ne peut être mis en place."

Il n'y a aucune évocation de maltraitance dans l'ordonnance de placement provisoire.
A la rigueur une suspicion de négligence au niveau alimentaire. Et encore c'est ténu...

Un nouveau-né perd du poids à la naissance et commence à en reprendre seulement entre le 4e et 10e jour. Donc un enfant de 7 jours qui n'a repris "que" 10 grammes c'est normal. Un pédiatre l'a vue le jour même du placement et n'a "rien vu d'anormal".
Et la fillette de 2 ans n'a pas l'air dénutrie donc son état de dénutrition "apparent" sort d'où? Ils lui trouveront rien de plus qu'un poids dans la moyenne basse et éventuellement une carence en vitamine D ou Fer (car c'est très fréquent à cet âge).

Le hasard fait que les deux filles ont été placées seulement 7 jours après la naissance de la dernière, 3 jours après que le père ait voulu déclarer sa fille à la mairie et que cette dernière ait appelé la PMI.

Je ne crois pas aux coïncidences. J'ai déjà vu des affaires de placement où les choix peu communs des parents avaient été la cause principale (bien que niée après) de placements d'enfants. Des cas tel qu'une maman vgl et une famille faisant l'instruction en famille. C'est pourquoi je voudrais que les placements en urgence soient réservés pour des cas de maltraitance ou des cas de négligence grave (comme c'est censé l'être d'ailleurs). Pour éviter que des enfants soient séparés de leurs parents, pendant des mois (la justice n'avance pas vite) parce-que la famille ne correspond pas aux critères d'idéal de l'assistante sociale en charge du dossier.

Ça me fait penser à un article que j'avais lu il y a un moment:
 
2 Juin 2021
346
2 033
204
36
Perso j'y vois une charge de plus de l'état contre les gens qui choisissent un mode de vie alternatif.
Cela me désole : d'un côté, dans les milieux alternatifs on cherche des solutions concrètes pour s'adapter à l'avenir qui s'annonce globalement mal barré (et il y a des erreurs qui sont faites, tout est à construire/imaginer/inventer donc oui parfois il y a des dérives - mais au moins les gens essaient)
et d'un autre côté : il y a cette volonté de l'état de ne pas laisser se développer et encore moins encourager ces modes de vie (je pense aux zad notamment, à l'IEF, mais aussi au peu de soutien accordé aux petits agriculteurs qui veulent s'installer en perma/bio ou autre exploitation plutôt bonne pour l'environnement, les gens, etc.).
 
7 Septembre 2011
5 732
72 722
6 644
Paris
@L'Oeil de la Lune @Destiel Mok´ On a les raisons officielles du placement tout de même:

"Lou X (1) est née le 03/06/2022 à domicile dans des conditions précaires ; qu’elle n’a pas fait l’objet d’un suivi de PMI ; qu’elle a pris seulement 10 grammes depuis sa naissance ; que les rencontres à domicile avec la PMI sont mises en échec par les parents ; que l’état de santé de Nausicaa X est inquiétant, qu’elle se trouve en état de dénutrition apparent ; que la mère, Noémie X refuse de se faire examiner et qu’un projet de départ dans l’est de la France pour une durée de quinze jours a été émis et qu’aucun suivi PMI ne peut être mis en place."

Il n'y a aucune évocation de maltraitance dans l'ordonnance de placement provisoire.
A la rigueur une suspicion de négligence au niveau alimentaire. Et encore c'est ténu...

Un nouveau-né perd du poids à la naissance et commence à en reprendre seulement entre le 4e et 10e jour. Donc un enfant de 7 jours qui n'a repris "que" 10 grammes c'est normal. Un pédiatre l'a vue le jour même du placement et n'a "rien vu d'anormal".
Et la fillette de 2 ans n'a pas l'air dénutrie donc son état de dénutrition "apparent" sort d'où? Ils lui trouveront rien de plus qu'un poids dans la moyenne basse et éventuellement une carence en vitamine D ou Fer (car c'est très fréquent à cet âge).

Le hasard fait que les deux filles ont été placées seulement 7 jours après la naissance de la dernière, 3 jours après que le père ait voulu déclarer sa fille à la mairie et que cette dernière ait appelé la PMI.

Je ne crois pas aux coïncidences. J'ai déjà vu des affaires de placement où les choix peu communs des parents avaient été la cause principale (bien que niée après) de placements d'enfants. Des cas tel qu'une maman vgl et une famille faisant l'instruction en famille. C'est pourquoi je voudrais que les placements en urgence soient réservés pour des cas de maltraitance ou des cas de négligence grave (comme c'est censé l'être d'ailleurs). Pour éviter que des enfants soient séparés de leurs parents, pendant des mois (la justice n'avance pas vite) parce-que la famille ne correspond pas aux critères d'idéal de l'assistante sociale en charge du dossier.

Ça me fait penser à un article que j'avais lu il y a un moment:
Bah dans l’ordonnance si ils disent que la petite est très dénutrie, ce qui est une négligence et un danger immédiat et que l’accouchement était précaire et on ne connaît pas les conditions de leur logement.

Je ne dis pas que tu as tort, je dis seulement qu’on spécule tous et qu’on tricote nos histoires à partir de nos ressentis et de nos opinions alors qu’on en sait rien, c’est tout.
 
M

Membre supprimé 361841

Guest
Je.... pardons hein, mais je trouve ça aberrant. Je cite un article similaire "Les parents comptaient faire examiner l’enfant, mais simplement par le médecin de leur choix"
Donc ça pourrait être n'importe qui. Quelqu'un qui atteste du bien-être de l'enfant quand ce n'est pas le cas. C'est d'ailleurs ce qui se passe dans les sectes.
" Quand bien même ils auraient exprimé une réticence de ce genre-là, le résultat au bout du compte, c’est qu’ils ont accepté de le faire, et qu’ils se sont rendus à l’hôpital»"
Mais... Encore heureux ?! Quand on fait un enfant, la base c'est de vérifier qu'il va bien ! Qu'on accouche à l'hôpital, qu'on fasse un AAD ou un ANA ! Là d'après ce que je vois, il a fallu qu'on leur demande d'aller vérifier que leur enfant va bien, mais en plus ils ont voulu choisir un médecin ? Cela dit quand on voit que le médecin qui suit la famille dit qu'elle n'est pas mal nourrit mais qu'elle a juste "l'air" dénutrie, on comprend potentiellement pourquoi ils préfèrent. C'est vrai qu'on confond souvent un enfant dénutrie et un enfant juste un peu chétif. Et l'argument de "oui mais l'enfant n'était pas malade" ben tant mieux, mais ça aurait très bien pu être l'inverse. Et il peut très bien ne pas être malade le 1er mois de sa vie, et être victime de négligences qui l'affaiblisse ensuite. Le réflexe c'est de vérifier que son bébé est en bonne santé, et je ne cautionnerais ni ne comprendrais les personnes qui accouchent et ne vérifient pas auprès du personnel de santé que tout va bien. Même si elle avait accouché d'un bébé qui avait déjà la capacité de parler et de s'auto-checker, c'est contraire à l'éthique, même un médecin ultra-diplômé n'a pas le droit de s'ausculter.

Alors en tant qu'ancien bébé/enfant qui a vécu des négligences, pardon hein mais c'est exactement ce que mon père aurait fait, d'aller chercher quelqu'un qui lui donne juste raison. Alors oui, l'ANA est cité en premier. Et il y aurait marqué dans l'ordonnance "l'enfant est né hors hôpital et nécessite d'être évalué" j'aurais pu prendre le parti des parents. Mais alors là, c'est "conditions précaires, état de santé inquiétant, état de santé inquiétant de l'autre enfant, dénutrition, et refus de coopérer de la part des parents". Ben franchement, désolée mais j'ai pas de compassion. Au contraire, s'il pouvait y avoir plus de mesures comme ça, je peux vous garantir que je connais au moins un 15aine de personnes avec des troubles mentaux graves que ça aurait pu sauver. Alors oui, des fois l'état est complètement abusif. Des fois, les juges sont à côté de la plaque (BU à la juge qui a cru aux larmes de crocodiles de mon père et accusé ma mère d'un truc alors qu'au contraire elle tentait de sauver ma soeur, qui était largement assez grande pour s'exprimer et a expliqué ce qui n'allait pas, sans qu'on la croie - ça lui a fait un sacré trauma.), et je veux bien croire que les accouchements hors hôpitaux sont stigmatisés (même si perso, l'ANA me fait très peur vu la rapidité à laquelle un accouchement peut mal tourner) mais là franchement, pour moi y'a que des red flags. Et comme il est dit en bas de l'article que j'ai lu, ça s'est apparemment joué au feeling. Alors normalement, je n'aime pas cet argument parce que ça justifie tous les abus du monde. Malheureusement, dans le cas d'enfants maltraités, c'est parfois valide, et ça peut sauver des vies, que ce soit d'une maltraitance ou négligence continue ou de trucs absolument abominables. Alors peut-être que je projette mon vécu ou celui de personnes que je connais dans cette situation, mais franchement je m'attendais à autre chose en lisant les témoignages, là pour moi c'est quand même très suspect comme situation.
(je précise que je donne juste mon avis je ne compte pas débattre)
 
20 Octobre 2014
35
126
2 879
26
Je comprends bien que l’on ne dispose de trop peu d’informations pour juger ; mais le bébé avait seulement 7 jours qu’est-ce qui est plus important pour lui que d’être avec sa mère ? Il faudrait que les fait soit extrêmement grave pour que je considère la démarche justifiée… Ici on met en péril l’attachement mère enfants, l’allaitement et la sécurité affective des deux petites. Je suis désolé mais on ne m’enlèvera pas de l’idée que la justice est à deux vitesse dans ce pays. J’ai connu un enfant de 12 ans habitant tout seul car sa belle-mère ne voulait pas chez elle ; fils de médecin le père n’a jamais été inquiété et l’enfant n’a jamais été placé malgré les nombreux signalement et témoignage. La mère a mis six mois avant de revenir de l’étranger le chercher. On ne m’enlèvera pas de l’idée ici qu’on a retiré les enfants parce que les parents sont un peu hippie.
 
23 Janvier 2014
210
1 837
3 014
24
Paris
Je comprends bien que l’on ne dispose de trop peu d’informations pour juger (...) On ne m’enlèvera pas de l’idée ici qu’on a retiré les enfants parce que les parents sont un peu hippie.
Il y a une contradiction évidente ici-même. Le grand public, qui n'a pas accès au dossier complet, ne peut affirmer quoi que ce soit au sujet de ces enfants. Peut-être que c'est un placement abusif, sans doute que non. Oui, le système a des dysfonctionnements évidents. Non, la plupart du personnel de la fonction publique n'a pas pour but ultime de séparer tous les enfants de leurs familles.
D'autre part, tu demandes ce qui est plus important pour un bébé de 7 jours d'être auprès de sa mère (omettant au passage que ce bébé a aussi un père et que l'allaitement n'est aucunement une obligation) : certains soins médicaux sont littéralement essentiels à la survie d'un nourrisson.
 
12 Mars 2018
951
15 830
1 564
29
Je comprends bien que l’on ne dispose de trop peu d’informations pour juger ; mais le bébé avait seulement 7 jours qu’est-ce qui est plus important pour lui que d’être avec sa mère ? Il faudrait que les fait soit extrêmement grave pour que je considère la démarche justifiée… Ici on met en péril l’attachement mère enfants, l’allaitement et la sécurité affective des deux petites. Je suis désolé mais on ne m’enlèvera pas de l’idée que la justice est à deux vitesse dans ce pays. J’ai connu un enfant de 12 ans habitant tout seul car sa belle-mère ne voulait pas chez elle ; fils de médecin le père n’a jamais été inquiété et l’enfant n’a jamais été placé malgré les nombreux signalement et témoignage. La mère a mis six mois avant de revenir de l’étranger le chercher. On ne m’enlèvera pas de l’idée ici qu’on a retiré les enfants parce que les parents sont un peu hippie.

Tout simplement, de rester en vie ? Des mères maltraitantes qui causent la mort de leur enfant par manque de soins ou par gestes violents (par exemple les bébés secoués), ça arrive. Des mères qui ne nourrissent pas leurs enfants, des mères infanticides, ça arrive aussi. Dès lors, l'Etat se doit d'intervenir le plus vite possible pour mettre l'enfant hors de danger. Quitte à employer des méthodes expéditives, ça ne me choque pas, quand la vie même de l'enfant est en jeu. Oui, les traumatismes affectifs, ça se rattrape difficilement, surtout pour un bébé de quelques jours/semaines. Mas rien n'est plus irrattrapable que la mort, en fait (phrase très puissante, vous en conviendrez :cretin:).

Notez bien que je n'essaie pas de dire que c'était absolument le cas dans l'affaire en question. Comme nous toutes, je n'en sais rien. Mais juste pour remettre en question cette sacralisation de la mère et du lien mère/enfant : ba non, les mères qui sont dangereuses pour leurs enfants, ça existe.
 
26 Septembre 2012
6 743
45 811
5 904
Et je vais ajouter un truc, je m'excuse à l'avance mais... On entend/lit "couple qui fais des choix allant à l'encontre de la société" et on pré suppose forcément choix positifs/des gentils, mais c'est pas forcément le cas. L'an dernier ( ou y'a deux ans?) quand la mère de la petite Mia a enlevée celle-ci, on a découvert que non seulement ladite mère était contre tous les vaccins et soins médicaux, mais qu'elle était dans une mouvance extrême droite assez forte visant à organiser un coup d'état en France, et un de ses complices préparait des bombes dans cet optique. Donc encore une fois, je préfère rester circonspecte.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes