Commentaires sur Que sait-on vraiment de l’affaire des enfants placés qui émeut les réseaux sociaux ?

26 Septembre 2012
6 743
45 811
5 904
Elle peut être accompagnée du père, d'une amie etc. qui pourra joindre la sage-femme qui a fait le suivi, les secours...
Mais est ce que le père/l'ami saura assurer en cas de pépin? Parce que je prends mon exemple, mais je ne saurais pas du tout quoi faire si il manque du placenta, ou si le col ne retrouve pas sa tonicité et que y'a hémmorragie, contrairement à une sage-femme qui a fait des années d'étude pour ça. Et je pense que je n'arriverai pas à surmonter tant je me sentirais coupable.
 
7 Janvier 2019
810
7 668
754
32
@Maud Kennedy ce n'est pas ce que je dis. Je l'ai d'ailleurs précisé. Ce que je dis c'est que les droits des mères n'est en revanche pas - ou ça se discute peut-être - supérieur aux droits dont disposent les bébés, c'est tout. Et ces droits sont défendus à la fois par la mère et par l'Etat, quand il le faut, en tant que défenseur d'un détenteur de droits qui ne peut s'en prévaloir (puisque c'est un bébé). Je ne dis pas qu'ici la mère a fait prévaloir ses droits au détriment de ceux de son enfant, je n'en sais rien, on n'en sait rien et l'article relayé par @Patacha montre à quel point l'action en cours est 1/ prudentielle bien que traumatisante 2/ complexe et nécessite un peu de retenue quant aux conclusions à apporter puisque nous n'avons pas tous les éléments 3/ visiblement motivée par la défense des droits de l'enfant dont les services de protection de l'enfance ont, ici, un doute quant à leur respect (et encore, ils ne disent pas qu'il y a des faits avérés mais bien un doute, et dans le cas d'un doute, ils préfèrent prévenir que voir les droits de l'enfant continuer à ne pas être respectés). Je ne remets en cause ni les droits de la mère ni le caractère traumatique que cette expérience peut avoir. Mais bien le fait que positionner la mère comme seule arbitre de ce qu'elle peut ou pas risquer avec la vie de son enfant, ça me semblait laisser entendre que les droits des bébés est considéré comme secondaires.
Donc pour répondre à ta question : ça doit déranger des gens effectivement de respecter les droits des femmes, a fortiori les droits des mères. Mais ce n'était pas vraiment le sens de mes interrogations ici.
 
13 Janvier 2011
4 338
39 583
5 664
Et autant la mère peut choisir de risquer sa vie et sa santé si elle le souhaite, autant quand celle de l'enfant entre en jeu, c'est une toute autre problématique pour moi et c'est totalement légitime (à mon sens) qu'on légifère là-dessus.
Et tu nies de fait ici, les droits de ce bébé en tant qu'être humain.
Ce que vous dîtes me fait penser que j'ai l'impression qu'un nombre non négligeable de gens pensent que, parce qu'ils sont les parents et que le bébé est tout petit, ils ont le droit de vie et de mort sur leur enfant :ninja: (et aussi le droit de lui imposer de lourdes séquelles invalidantes qui auraient été parfaitement évitables).

Pourtant le refus de soin à un enfant c'est passible de prison ferme en France : sans me prononcer sur cette affaire, ça voudrait dire que le bébé qui est en train de naître / vient de naître n'est pas un enfant mais la prolongation du corps de sa mère? Et du coup à partir de quel âge on considère que c'est une personne en chair et en os qui a des droits (comme celui à la sécurité et aux soins?). Une heure après l'accouchement ? Dix heures ? Dix jours ?

Je suis mal à l'aise de voir que certaines critiques (très légitimes) envers les violences gynécologiques et obstétricales "oublient" qu'il y a un autre être humain, qui a des droits, dans l'équation. Sous un vernis féministe j'ai l'impression que ça défend un ultra-individualisme absolu (la vie même de l'enfant n'est pas un sujet, seule celui du respect du corps de la mère compte).
Qu'en cas de danger mortel où il faille choisir entre la vie de la mère et de l'enfant on choisisse la mère ça me parait complètement logique.
Mais quand on parle de "oui mais l'épisiotomie" j'ai du mal à ne pas être mal à l'aise avec les équivalences qu'on met en face de la mort / des séquelles potentiellement graves pour d'une personne (l'enfant), ça donne la bizarre impression que tout se vaut.
Ne serait-il pas possible de combattre les violences gynécologiques et obstétricales sans jeter (très littéralement) bébé avec l'eau du bain?
 
15 Janvier 2017
1 098
11 590
2 084
Pourtant le refus de soin à un enfant c'est passible de prison ferme en France : sans me prononcer sur cette affaire, ça voudrait dire que le bébé qui est en train de naître / vient de naître n'est pas un enfant mais la prolongation du corps de sa mère? Et du coup à partir de quel âge on considère que c'est une personne en chair et en os qui a des droits (comme celui à la sécurité et aux soins?). Une heure après l'accouchement ? Dix heures ? Dix jours ?
Pour moi, dès que la mère a accouché et que le bébé est sorti, le bébé devient une personne à part entière.
(Même si ce n'est pas exactement le sujet, c'est pour ça que je suis pour le droit à l'avortement jusqu'au terme)
A partir de là, il y a refus de soin si l'enfant qui naît à un problème et que les parents refusent d'appeler les secours, un médecin, la SF qui suit la grossesse.
 
7 Septembre 2011
5 732
72 722
6 644
Paris
@Lady Stardust dans les violences gynecos ce qui est aussi reproché c’est la violence envers le bébé. Genre vouloir absolument le restreindre dès la maternité à X tétées par jours alors que ça fait consensus partout en Europe que ca devrait être à la demande, menacer les parents qui font du cododo alors que le gamin c’est le seul moyen pour lui de dormir et qu’il existe des moyens safe (je vis aux pays-bas ici les pros nous conseillent le cododo si bébé veut pas faire autrement), et un accouchement violent pour la mère ça a des répercutions sur le bébé et sur son bien être au début. C’est pas juste un truc du confort des mères mais de la famille. Et si la mère accouche dans des conditions qui la heurtent elle risque de développer une dpp ou un trouble anxieux et ça va se répercuter sur le bébé. Et je pense que malheureusement avec le manque de temps, de personnel, on ne peut plus affirmer que tous les gestes et les pratiques sont perpétuées uniquement pour résoudre des situations vitales et qui ne trouvent pas leur cause dans les interventions précédentes.

De nombreuses pratiques médicales peuvent entraîner des réactions et d’autres réactions. Et le Problème c’est que avec les cas de violences gynécologiques rependues, le manque de personnel avéré etc. C’est dur de savoir quand le geste médical a vraiment servit à sauver une vie, ou quand il a été provoqué par d’autres gestes médicaux inutiles, ou qu’il a juste servi à gagner du temps ou rendre le taf du personnel plus confo. Ce qu’on peut comprendre vu les conditions de travail.
 
13 Janvier 2011
4 338
39 583
5 664
@Destiel Mok´ je comprends bien que la dénonciation des violences gynécologiques peut inclure celle envers les bébés à la maternité (j'inclue ça dans les critiques nécessaires envers les violences gynécologiques et obstétricales) mais je trouve ça contradictoire comme discours quand il est inclus dans les discours qui font du bébé lui-même une donnée négligeable en fait (pas dans tes posts je précise).
Ça me semble paradoxal tout ce discours autour de "la mort (du bébé) fait partie de la vie" bla bla MAIS limiter les tétées, surtout pas!
Et si la question des soins inappropriés envers les enfants l'Institution / l'hôpital est cruciale à poser, celles des soins inappropriés envers les enfants / des refus de soins par leurs propres parents se pose elle aussi, c'est d'ailleurs ça les suspicions envers la famille de l'article à ce que je comprends.
Et c'est ce qui me dérange dans certains discours lus ici : l'hôpital / le médical vu comme maltraitant envers les mères et les enfants (à raison dans tout un tas de cas) tout en considérant la mère et seulement elle, comme si le bébé n'était pas une personne qui a lui aussi des droits et que ce type de raisonnement pouvait amener à des violences / maltraitances, de type refus de soin et/ou négligences par exemple.

Je précise que je parle des discours autour de l'accouchement non-accompagné, pas de ceux autour de l'accouchement à domicile avec professionnelle de santé (sur ce plan là les Pays-Bas font rêver! Ils ont l'air d'avoir moins de déserts médicaux et de maternité de proximité qui ferment à tour de bras qu'en France faut dire (:neutral:), donc ça a l'air très sécurisant).
 
Dernière édition :
15 Mai 2014
8
26
2 864
32
Alors peut-être en effet qu'il y a maltraitance, c'est vrai on n'en sait rien., donc il faut mieux s'abstenir. Mais c'est la manière dont cela a été fait : les gendarmes qui débarquent chez toi et te prennent tes enfants, alors qu'en comparaison une femme qui appelle la police car son conjoint est violent et menace aussi ses enfants, on ne la prend pas au sérieux !) et tout de suite la mère est reconnu coupable en si peu de temps. Il n'y a aucune visite avant cette décision de placement. On ne retire PAS un enfant à sa mère avec cette violence ! on l'accompagne, on la place dans une structure avec son enfant, on observe, on questionne l'entourage, on enquête... il y a plusieurs procédures à faire avant cette décision de retrait (sauf si il y eu une tentative de tuer, mettre en danger son enfant qui a été vu, constaté de manière immédiate... ) ils ont quand même vu un médecin, ils sont aller déclarer leur enfant, donc ils ne semblent pas irresponsable non plus. Et si finalement ça l'est et bien dans ce cas il faudra qu'ils soient pris en charge. Son bébé venait de naitre ! je suis désolé mais si on ne comprend pas ça c'est qu'on manque cruellement d'empathie. Pour moi c'est le système qui s'emballe, nous c'est normal qu'on s'indigne ce cette situation, là actuellement dans les faits. Ensuite, le système se doit de faire les choses sans violence, dans le respect de l'être humain. La violence engendre la violence.
 
7 Septembre 2011
5 732
72 722
6 644
Paris
@Lady Stardust alors aux pays-bas on a un système de santé privé. Dans les faits on ne paye pas forcément plus qu'en France mais par exemple si tu n'as pas pris la bonne assurance tu payes un accouchement à l'hopital (après il y a des moyens de détourner) et ta péridurale par exemple. Seul l'accouchement à la maison est gratuit (et très fantasmé dans le reste de l'europe, en moyenne ça concerne seulement 20% des naissances). Dans les faits je suis la seule à avoir accouché à la maison dans mon entourage et je n'ai pas entendu parler de sommes astronomiques car en vérité la plupart de mes copines ont eu des complications de dernières minutes (même minimes hein, genre bébé qui prend son temps ou liquide amniotique coloré en fin de travail) qui font qu'on passe dans le registre urgence et donc c'est "gratuit". Mais du fait de ce système privé, on a un confort hospitalier assez dingue. Ce que je regrette car ça me dérange que ce soit la thune qui garantisse le confort. Bref. On est aussi très axés sur le naturel. Donc c'est le paradis des naissances physios mais si tu veux la péri tu dois te lever de bonne heure. Pour ma première je l'avais demandé on ne me l'a pas donné.

@clemenceb je pense que ce sont deux sujets différents. Personne ne remet en cause l'horreur d'une telle séparation. Tout ce qu'on dit c'est qu'il n'est prouvé nul part que la version officielle du "elle a été punie car elle a fait l'ANA" soit vraie. Quand au fait que la justice ne fasse rien pour une femme victime de violence, ça ne devrait pas justifier qu'elle ne fasse rien pour un bébé victime de violence. Un humain en danger devrait toujours être séparé de la personne qui le menace.
 
15 Mai 2014
8
26
2 864
32
@Lady Stardust alors aux pays-bas on a un système de santé privé. Dans les faits on ne paye pas forcément plus qu'en France mais par exemple si tu n'as pas pris la bonne assurance tu payes un accouchement à l'hopital (après il y a des moyens de détourner) et ta péridurale par exemple. Seul l'accouchement à la maison est gratuit (et très fantasmé dans le reste de l'europe, en moyenne ça concerne seulement 20% des naissances). Dans les faits je suis la seule à avoir accouché à la maison dans mon entourage et je n'ai pas entendu parler de sommes astronomiques car en vérité la plupart de mes copines ont eu des complications de dernières minutes (même minimes hein, genre bébé qui prend son temps ou liquide amniotique coloré en fin de travail) qui font qu'on passe dans le registre urgence et donc c'est "gratuit". Mais du fait de ce système privé, on a un confort hospitalier assez dingue. Ce que je regrette car ça me dérange que ce soit la thune qui garantisse le confort. Bref. On est aussi très axés sur le naturel. Donc c'est le paradis des naissances physios mais si tu veux la péri tu dois te lever de bonne heure. Pour ma première je l'avais demandé on ne me l'a pas donné.

@clemenceb je pense que ce sont deux sujets différents. Personne ne remet en cause l'horreur d'une telle séparation. Tout ce qu'on dit c'est qu'il n'est prouvé nul part que la version officielle du "elle a été punie car elle a fait l'ANA" soit vraie. Quand au fait que la justice ne fasse rien pour une femme victime de violence, ça ne devrait pas justifier qu'elle ne fasse rien pour un bébé victime de violence. Un humain en danger devrait toujours être séparé de la personne qui le menace.
Je n'ai pas dit que la justice "ne fasse rien", mais qu'elle le fasse dans le respect de l'humain, dans des conditions adéquates, car la justice peut se tromper, et ce n'est pas elle qui répare les dégâts d'un tel traumatisme ensuite. Ici il y a un abus dans la façon dont ça été fait, et ça ça doit être relayé, et il y a surement d'autres cas dans ce genre dont on ne parle pas. Et le gouvernement est en cause, nous aussi citoyens, en votant pour les mauvaises personnes qui ne mettent pas les moyens pour l'aide à l'enfance. On prend les gens pour des irresponsables, on ne se fait plus confiance entre nous dès que nos choix sont "hors cadre", sortent de la majorité. Et malheureusement peut-être que les gens perdent de leur humanité car on valorise la compétition, plutôt que l'entraide, les gens deviennent égoïstes. L'enfant à naturellement de l'empathie mais plus il grandit plus elle est mise de côté, par le système en général. Alors oui peut-être que l'être humain (occidental) devient de plus en plus irresponsable mais c'est à nous de faire changer les choses, et cela passe en grande partie par le respect du lien mère-enfant (qui a été longtemps réprimé avec la séparation dès la naissance entre la mère et son nouveau-né, et aujourd'hui on commence à comprendre que c'est important (ex. du peau à peau à la naissance, on ne sépare pas la mère et son bébé pendant les 2 premières heures, etc..) mais il y a encore beaucoup à faire. Alors il est important de nous soutenir, et d'avoir de l'empathie.
 
M

Membre supprimé 350151

Guest
Mais c'est la manière dont cela a été fait : les gendarmes qui débarquent chez toi et te prennent tes enfants
Me concernant, je ne sais pas comment ça a été fait, ni les raisons derrière. Si on écoute seulement le discours de la mère, oui c'est très violent. Toutefois, j'ai appris ces dernières années à ne pas croire un unique son de cloche, surtout lorsqu'il est autant dans l'émotion. J'ai conscience que ça sonne froid, mais les gens peuvent mentir. Les gens ne vont pas souvent admettre qu'ils ont eu des torts. Un parent abusif qui veut susciter l'émotion chez des inconnus ne dira pas ses fautes, il mettra en avant une grosse injustice pour que tout le monde soit touché.

Peut-être que la mère dit la vérité. Peut-être que ce n'est pas le cas. De mon côté, je n'ai vu qu'un communiqué qui explique que contrairement à ce qu'elle disait, ce n'était pas parce qu'elle avait accouché chez elle. Je doute également qu'on retire de la sorte deux enfants à leurs parents à moins d'une base sérieuse, et de graves suspicions. Quand tu as le choix entre éloigner un enfant de parents qui peuvent être fortement abusifs ou maltraitants, ou attendre et prendre le risque que les abus continuent voir s'aggravent, je pense qu'il y a un choix logique et objectif. Est-ce que tu tiendrais l'exact même discours à propos de traumatismes à soigner s'ils attendaient au risque que l'enfant en souffre davantage ?
 
2 Juin 2021
346
2 033
204
36
Mettre potentiellement tes enfants en danger

Je pense que toute la subtilité et la cause du débat sont dans le "potentiellement". Si je laisse ma fille de 4 ans grimper à un arbre, elle est "potentiellement" en danger, si je la laisse monter à une échelle assez haute, elle est "potentiellement" en danger, si je décide de la nourrir de façon vegan, certains penseront qu'elle est "potentiellement" sujette à des carences et donc potentiellement en danger. Ou alors on se dit qu'en grimpant tôt aux arbres, elle apprend à gérer son équilibre et à se servir de son corps (ce qui favorise son autonomie), etc. Pour chaque "potentiel danger", on peut y voir un autre point de vue dans lequel l'avantage prime (aux yeux du parent) sur le danger.

Dire que mettre "potentiellement l'enfant en danger" est illégal, ça n'a pas de sens, parce qu'on peut facilement trouver tout un tas de trucs qui "potentiellement" sont dangereuses.
 

Blurp.

.
13 Mai 2012
392
3 048
4 824
Juste, priver un enfant d’accès aux soins, c’est de la maltraitance. La visite post-natale n’a été faite que sous la contrainte de l’officier d’état-civil, et pour des personnes dites si bien renseignées pour gérer un accouchement non accompagné, il est étonnant qu’ils ne sachent pas que le certificat est obligatoire pour la déclaration de naissance. Et cette visite n’est pas juste les mesures de poids et de taille.

Et pour rappel, on peut avoir toutes les meilleures intentions du monde, et être quand même maltraitant. Les familles dysfonctionnelles ne sont pas forcément dans un concept de détestation de l’enfant.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes