Commentaires sur Vélib' : La Mairie de Paris a-t-elle validé une campagne publicitaire anti-avortement ? On vous explique

Aesma

Poutou Partout, Le Pen Nulle Part
23 Janvier 2014
8 359
38 332
5 904
@Bloem Le record de prématurité c'est 21 semaines, il me semble qu'actuellement on ne réanime pas en-dessous de 22 semaines, je connais personnellement des personnes nées + de 3 mois avant leur terme. Et quand les parents souhaitent donner le maximum de chance à l'enfant de vivre il faut tout mettre en oeuvre pour. Mais je ne vois pas de dichotomie dans le fait de réanimer un bébé né à 5 mois et demi de grossesse et avorter une grossesse à 6-7-8-9 mois de grossesse.

Ensuite ça fait quand-même plusieurs fois qu'on le répète, on est déjà 3 à l'avoir dit, ce n'est pas la même chose d'accoucher s'il faut s'assurer de la santé du foetus et de la personne gestante, ou juste de la personne gestante. Tu me dis également que la grossesse est déjà passée et que naitre avec 2 mois d'avance c'est des bébés qui respirent et se nourrissent seuls... Non ? Pas forcément et même pas du tout. Je ne suis pas mère ou puéricultrice mais pour sous-mariner le topic de la grossesse les premiers messages post-accouchement sont souvent là pour dire que le bébé a perdu du poids, qu'il a du mal à se nourrir et ce même pour des bébés nés à terme. Et c'est quoi l'intérêt de vouloir absolument sortir le foetus vivant ? Si on veut absolument le faire il faut lui donner le maximum de chances, donc poursuivre la grossesse le + tard possible et imposer plusieurs semaines de grossesse supplémentaires, et en soi je pense que les personnes qui sont opé pour l'adoption sont prêtes à vivre ça mais si elles ne le veulent pas autant mettre fin à la grossesse le + vite possible (et là aussi y a du changement, entre sortir un foetus de 2,8kg dont on ne doit pas surveiller le rythme cardiaque et un autre à terme de 3,5kg qui fera peut-être des chutes de tensions in-utéro c'est pas la même)

Les personnes qui veulent avorter le font toujours le + rapidement possible une fois la décision prise, même en autorisant l'avortement durant toute la grossesse le nombre de demandes au-delà de 7 mois se compteront très certainement sur les doigts d'une main. Y a les cas des dénis (ça n'arrive pas si souvent que la personne soit déjà en train d'accoucher quand elle découvre sa grossesse) mais y a d'autres cas aussi. Si une personne change d'avis aussi tard dans sa grossesse c'est qu'elle a d'excellentes raisons de le faire qui ne sont même pas questionnables.

Et perso ça me pose question de préciser à chaque fois "sauf IMG", ah bah ouais, avorter un foetus valide à 8 mois c'est monstrueux même si la personne gestante vient de découvrir que son conjoint est violent et ne veux pas imposer ça à son enfant ou offrir sur un plateau doré un moyen de pression et d'emprise à durée indéterminée à ce salaud, par contre si le foetus a un handicap osef, allonzy couic.
(Sachant que même pour les IMG, tout est fait pour faire ça le + rapidement possible, la suppression du délai de recours à l'IVG permettrait même d'améliorer la prise en charge de ces IMG et empêcher l'attente parce que gnagnagna il faut attendre l'aval d'un concile de médecin·es, l'IMG se faisant toujours sur la demande des parents, même si le foetus à zéro chance de survie hors utéro, si la personne souhaite aller au bout de la grossesse il ne lui sera jamais imposé un avortement.)

Je rappelle aussi que les dénis de grossesse concernent des personnes qui ne pensaient pas du tout pouvoir tomber enceinte ou qui ne peuvent/veulent pas du tout l'être, ça va de la personne qui utilise sa contraception parfaitement mais qui voit un échec alors qu'elle n'y était pas préparée (le coup typique c'est la personne qui n'a jamais oublié sa pilule mais qui a été malade une fois et personne ne lui avait dit qu'en cas de vomi/diarrhée dans les heures qui suivent la prise il faut reprendre un cachet, elle était tellement persuadée d'être protégée que la grossesse s'est cachée) à la personne qui pensait être en pré-ménopause et du coup ne s'inquiétait pas de ne plus voir de saignements en passant par les ados mal informé·es, les personnes vivant des violences (gros gros facteur de risque) etc etc. Ça concerne des profils très divers mais dans les cas de déni surtout très avancé y a quand-même une forte proportion de personnes vulnérables ++
 

Aesma

Poutou Partout, Le Pen Nulle Part
23 Janvier 2014
8 359
38 332
5 904
Au passage petit rappel des chiffres :
En France on compte en moyenne 800 000 naissances par an dont 600 accouchements sous X
Il y a 200 000 IVG dans les délais légaux, environ 7000 IMG et on estime entre 3000 et 5000 personnes qui partent avorter à l'étranger pour cause de délai dépassé.

Dans les années 70, avant le passage de la loi Veil, on ne comptait que 2000 accouchements sous X pour des IVG clandestines déjà estimées à 200 000 par an (il est même possible que ce soit chiffre soit + élevé, l'accès à la contraception et l'éducation aux sexualités étant ce qui a le + permis de réduire le nombre d'IVG)

L'adoption est une option, tout à fait valide, mais même quand l'IVG était entièrement interdite et pouvait même mener à la prison les personnes privilégiaient déjà l'avortement.

Supprimer complètement le délai ça revient à faire quelques centaines d'IVG par an au-delà de 5 mois de grossesse, c'est que dalle en regard du nombre de naissances, c'est moins de 0,1%. Sachant que parmi les personnes qui accouchent aujourd'hui sous X certaines iraient sûrement toujours au bout du process alors que d'autres ayant découvert la grossesse tardivement mais qui ont décidé de garder le bébé auraient peut-être au final choisi d'avorter.
 
5 Août 2021
699
5 917
554
32
@Bloem Le record de prématurité c'est 21 semaines, il me semble qu'actuellement on ne réanime pas en-dessous de 22 semaines, je connais personnellement des personnes nées + de 3 mois avant leur terme.
OK mais ça ne s'oppose pas à mon message. Si le record est de 21 semaines, la norme reste autour de 23 à 25 semaines . Il y a d'autres critères que le temps de gestation, comme le poids notamment.

Et quand les parents souhaitent donner le maximum de chance à l'enfant de vivre il faut tout mettre en œuvre pour.
Peut importe que ce les parents souhaitent pour l'enfant. C'est pas leur vie. Si demain un bébé arrive à l'hopital, le crane fendu, après avoir été jeté à la poubelle par ses parents, il recevra tout de même des soins. Même si les parents en ont rien à faire qu'il vive ou meurt.
Comme toute personne qui arrive à l'hopital. On fait pas un sondage de l'entourage avant pour savoir si la personne mérite de vivre.

C'est plus facile si la femme désire que l'enfant au point de le faire passer avant le reste. Mais si c'est impossible pour elle de poursuivre la grossesse on peut provoquer l'accouchement. Je parle justement des cas où la santé de l'enfant n'est pas fortement compromise par l'accouchement.

Mais je ne vois pas de dichotomie dans le fait de réanimer un bébé né à 5 mois et demi de grossesse et avorter une grossesse à 6-7-8-9 mois de grossesse.
Appelons un chat un chat. Ce dont tu parles ce n'est plus un avortement. C'est juste tuer le bébé avant d'accoucher.
Vouloir donner le droit aux femmes d'interrompre une grossesse avancée je comprend.
Vouloir leur donner le droit de vie ou de mort sur l'enfant, non.

Ensuite ça fait quand-même plusieurs fois qu'on le répète, on est déjà 3 à l'avoir dit, ce n'est pas la même chose d'accoucher s'il faut s'assurer de la santé du foetus et de la personne gestante, ou juste de la personne gestante.
Ça reste un accouchement. C'est fondamentalement la même chose.

Tu me dis également que la grossesse est déjà passée et que naitre avec 2 mois d'avance c'est des bébés qui respirent et se nourrissent seuls... Non ?
J'ai pas dit ça. Un enfant préma (à partir de 33 semaines) ou à terme peut, si tout va bien, respirer de manière autonome. Il peut aussi manger, dans le sens qu'il peut téter et digérer. Maintenant si on doit considérer l'enfant qu'à partir du moment où il se nourri seul on peut tuer tous les bébés.
Et si un bébé a besoin d'oxygène les premiers temps c'est pas une raison pour le trucider non plus. Il y a pleins de personnes qui vont avoir besoin d'oxygène à un moment de leur vie.

Je ne suis pas mère ou puéricultrice mais pour sous-mariner le topic de la grossesse les premiers messages post-accouchement sont souvent là pour dire que le bébé a perdu du poids, qu'il a du mal à se nourrir et ce même pour des bébés nés à terme.
Chose qui arrive aussi aux adultes.
Perso j'aide tous les jours des adultes qui ont du mal à se nourrir. Ça me donne pas le droit de les considérer leur vie comme dispensable. Certains s'en remettent bien en plus, alors que c'est moins évident dans leur cas que pour un bébé.

Et puis si on parle de nouveaux nés c'est normal qu'ils perdent du poids ou qu'ils aient du mal à prendre leurs repères au début (eux et les personnes qui s'en occupent). C'est même pas pathologique, sauf si ça dure dans le temps.

Et c'est quoi l'intérêt de vouloir absolument sortir le foetus vivant ?
Il ne s'agit pas de sortir absolument le bébé vivant. Juste de ne pas lui injecter des produits pour le tuer avant.
Il risque toujours de mourir pendant l'accouchement. Cependant il a de bonnes chances de survivre. Il a de bonnes chances d'avoir une qualité de vie tout à fait correcte.

Si on veut absolument le faire il faut lui donner le maximum de chances, donc poursuivre la grossesse le + tard possible et imposer plusieurs semaines de grossesse supplémentaires, et en soi je pense que les personnes qui sont opé pour l'adoption sont prêtes à vivre ça mais si elles ne le veulent pas autant mettre fin à la grossesse le + vite possible (et là aussi y a du changement, entre sortir un foetus de 2,8kg dont on ne doit pas surveiller le rythme cardiaque et un autre à terme de 3,5kg qui fera peut-être des chutes de tensions in-utéro c'est pas la même)
En début de grossesse on peut choisir entre arrêter la grossesse, faire adopter l'enfant ou l'élever.
Et il y a un moment on a moins de choix. Une fois le bébé né n'a plus que le choix de l'adoption ou de l'élever.
En cas de déni total on ne se pose pas la question. On se dit pas "Machine n'a pas eu l'occasion de choisir d'avorter alors pour compenser on va lui laisser un délai. Si elle le souhaite on pique le bébé."
Là c'est pareil. Si la seule chose qui manque à un enfant c'est de naitre, ça n'est pas un critère pertinent pour mettre fin à ses jours.

Les personnes qui veulent avorter le font toujours le + rapidement possible une fois la décision prise, même en autorisant l'avortement durant toute la grossesse le nombre de demandes au-delà de 7 mois se compteront très certainement sur les doigts d'une main.
Oui c'est évident. J'ai jamais pensé le contraire.

Y a les cas des dénis (ça n'arrive pas si souvent que la perso/nne soit déjà en train d'accoucher quand elle découvre sa grossesse) mais y a d'autres cas aussi.
Oui enfin je parle toujours des fin de grossesses.
Une femme qui découvre qu'elle est enceinte à 8 mois va devoir accoucher (fœtus mort ou vivant). Alors que celle qui le découvre à 5 semaines non.
C'est déjà pas juste à la base.
Et il y a encore beaucoup de travail à faire sur le plan médical car c'est pas rare qu'une femme voit des médecins durant cette période et qu'ils ne constatent pas la grossesse non plus (surtout les cas où le médecins diagnostiquent une fausse couche alors que la femme accouchera d'un bébé à terme 3 mois plus tard).
Maintenant, vivre une situation injuste ne donne pas non plus le droit de décider d'enlever la vie à une autre personne.

Si une personne change d'avis aussi tard dans sa grossesse c'est qu'elle a d'excellentes raisons de le faire qui ne sont même pas questionnables.
On peut changer d'avis et de plus vouloir être parent.
En revanche on choisit pas de faire ce qu'on veut avec la vie du bébé.
Un fœtus de 9 mois c'est juste un bébé encore relié à sa mère. C'est un être humain vivant et capable de survivre du moment que quelqu'un (qui n'est pas forcément la mère biologique) lui apporte les soins que reçoit un nouveau-né.
On s'en débarrasse pas comme d'un vêtement qu'on ne veut plus.

On peut parfaitement faire le choix de ne pas s'en occuper et les raisons ne sont pas questionnables. D'autres personnes pourront prendre le relais.
En revanche, on n'a pas le droit de le tuer.

Et perso ça me pose question de préciser à chaque fois "sauf IMG"
Je précise car sinon on va me dire "oui mais les IMG"... Les IMG soutiennent une cause médicale. C'est pas la volonté simple des parents.

ah bah ouais, avorter un foetus valide à 8 mois c'est monstrueux même si la personne gestante vient de découvrir que son conjoint est violent et ne veux pas imposer ça à son enfant ou offrir sur un plateau doré un moyen de pression et d'emprise à durée indéterminée à ce salaud
Si la femme le découvre 3min après l'accouchement? Au fond qu'est-ce ça change? Et pourquoi on n’éliminerait pas la femme en même temps pour éviter qu'elle souffre de la violence et de l'emprise de son conjoint? (pour aller jusqu'au bout de l'idée)
On combat pas la violence conjugale en éliminant les potentiels victimes.

, par contre si le foetus a un handicap osef, allonzy couic.
J'ai pas dit ça.
L'IMG est sur décision médicale. La décision n'est pas facile à prendre et on parle de handicaps importants (et souvent fatales à court terme).
Les questions qui se posent c'est: Est-ce que le bébé peut survivre à l'accouchement? Est-ce qu'il peut vivre plus de quelques mois? Quelle sera sa santé? Et par extension, quelle sera sa qualité de vie?
C'est des situations ou un bébé a une espérance de vie de 3 mois. Et une vie en mauvaise santé avec beaucoup de douleurs.
Rien à voir avec un bébé, à priori, en bonne santé.

(Sachant que même pour les IMG, tout est fait pour faire ça le + rapidement possible, la suppression du délai de recours à l'IVG permettrait même d'améliorer la prise en charge de ces IMG et empêcher l'attente parce que gnagnagna il faut attendre l'aval d'un concile de médecin·es, l'IMG se faisant toujours sur la demande des parents, même si le foetus à zéro chance de survie hors utéro, si la personne souhaite aller au bout de la grossesse il ne lui sera jamais imposé un avortement.)
On attend l'aval des médecins justement pour éviter les erreurs et pour avoir une estimation correcte de la gravité de la pathologie. C'est pas un système parfait mais c'est mieux que de faire reposer la décision uniquement sur une femme enceinte qui ne connaissais pas la pathologie avant ça.

Je rappelle aussi que les dénis de grossesse concernent des personnes qui ne pensaient pas du tout pouvoir tomber enceinte ou qui ne peuvent/veulent pas du tout l'être, ça va de la personne qui utilise sa contraception parfaitement mais qui voit un échec alors qu'elle n'y était pas préparée (le coup typique c'est la personne qui n'a jamais oublié sa pilule mais qui a été malade une fois et personne ne lui avait dit qu'en cas de vomi/diarrhée dans les heures qui suivent la prise il faut reprendre un cachet, elle était tellement persuadée d'être protégée que la grossesse s'est cachée) à la personne qui pensait être en pré-ménopause et du coup ne s'inquiétait pas de ne plus voir de saignements en passant par les ados mal informé·es, les personnes vivant des violences (gros gros facteur de risque) etc etc. Ça concerne des profils très divers mais dans les cas de déni surtout très avancé y a quand-même une forte proportion de personnes vulnérables ++
Oui mais mon message reste toujours sur les fins de grossesses.
Ça serait génial si on ne pouvait tomber enceinte que lorsqu'on le désire. Ça serait plus simple si les dénis n'existait pas, si la violence n'existait pas non plus.

Il reste qu'il y a deux vies dans la balance, deux intérêts différents.
On peux prendre en compte la vulnérabilité d'une personne sans détruire la vie d'une autre.
 
Dernière édition :
30 Novembre 2014
3 163
223 422
6 354
On le re-repete mais faire naître prématurement un enfant, c'est déjà etre quasi sur que l'accouchement va être sportif parce que déclencher un accouchement à 35sa c'est très different d'un accouchement à 40SA.

Et on prend une décision claire : soit on le veut faire naître vivant et on va tout mettre en oeuvre pour. Soit non et dans ce cas là on réalise un foeticide pour éviter une souffrance physique à ce foetus.

Et faire naître un bébé vivant, on y arrivera surtout qu'on est plutôt bon en réanimation mais alors le faire naître en bonne santé sans lui avoir abîmé tout ces neurones c'est une autre paire de manche.

Parce que super la vie de cet enfant : prématuré, avec un handicap physique important, laissé à l'adoption par sa mère donc pas de personne pouvant lui apporter de l'affection.

Appelons un chat un chat. Ce dont tu parles ce n'est plus un avortement. C'est juste tuer le bébé avant d'accoucher.
Appelons un chat un chat.
Un avortement c'est tuer un bébé tout autant.
Et un foeticide ça veut bien dire ce que ça veut dire.

Hâte qu'on me dise à partir de quand on peut parler de bébé :lunette:
(Nan parce que les bébés de 19SA qui naissent vivant (et oui tu peux être vivant et non viable) et qui vivent plusieurs heures, hâte de dire à leurs parents "naaaaan mais c'est pas vraiment un bébé.")

J'ai déjà vu une sage femme retenir la tête du fœtus / bébé / ce que vous voulez, en urgence, pour permettre le geste du foeticide.
Parce que sinon on était bien emmerdé si il naissait parce qu'on se retrouvait obligé de le réanimer.
(Et on était à un terme assez avancé genre 32SA)
 
21 Juillet 2017
149
1 562
1 704
42
Hello, je voulais juste dire aux personnes qui débattent que leurs différents arguments sont super intéressants.
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 192
55 562
6 414
J'ai déjà vu une sage femme retenir la tête du fœtus / bébé / ce que vous voulez, en urgence, pour permettre le geste du foeticide.
Parce que sinon on était bien emmerdé si il naissait parce qu'on se retrouvait obligé de le réanimer.
Si je peux poser la question : est-ce que c'était dans le cadre d'une IMG ? Si l'enfant naissait, il avait une chance réelle de survie en bonne santé ou pas ?

@Bloem Spontanément, je pensais comme toi que au lieu de pratiquer une IVG à 8 mois, il vaudrait mieux faire naitre l'enfant car à ce stade, c'est un individu.
Mais ce que je vois, c'est que les gens qui travaillent concrètement dans le domaine ont un avis différents. Je pense que ça vaut la peine de les écouter. Notamment pour la partie technique de l'accouchement (qui est donc différent si on veut que le bébé survive), car là, ces personnes savent mieux que nous
 
16 Novembre 2016
888
11 851
3 064
Paris
@Kettricken Je suis d'accord avec toi à une nuance près : ce ne sont pas LES gens qui travaillent dans le domaine médical / planning familial qui sont nécessairement tous d'accord avec une suppression totale du délai d'IVG, mais seulement DES gens (deux personnes sur ce forum, pour ce que j'en vois là maintenant).
Je ne suis pas certaine que ça soit représentatif d'une opinion majoritaire dans le milieu médical. C'est une question polémique même parmi des féministes tout à fait pour le droit à l'IVG, donc bon... Je doute que beaucoup de personnels médicaux militent activement pour ça, en tout cas je n'en avais jamais entendu parler ailleurs que sur ce forum.
Et quand bien même ce serait une opinion majoritaire dans ce corps de métier, on peut toujours se réserver le droit de questionner et d'avoir son propre avis, surtout sur des questions éthiques aussi complexes. Ça n'empêche que c'est intéressant oui :fleur:
*Repart dans son sous-marin :ninja:
 
30 Novembre 2014
3 163
223 422
6 354
je peux poser la question : est-ce que c'était dans le cadre d'une IMG ? Si l'enfant naissait, il avait une chance réelle de survie en bonne santé ou pas ?
Je me souviens plus exactement mais je me souviens que si cet enfant naissait vivant on était bien emmerdé parce qu'il vivrait et qu'il aurait pas besoin de beaucoup d'aide sur le début
Y'a certaines pathologies où des qu'ils naissent le compte à rebours est lancé et dans les heures qui suivent la naissance ils vont décéder,ce n'était pas le cas dans cette situation

Alors c'est une opinion très minoritaire !
Je ne suis pas là pour vous dire comment penser mais plus pour vous expliquer que déclencher un accouchement c'est pas juste poser une main sur un ventre et dire "accouche."

Cette opinion je l'ai forgé en partie sur le forum et en partie sur le terrain, je me sentais un peu bizarre de me dire "alors là ce foetus porteur d'une trisomie 21 n'a pas les mêmes """droits """ que ce foetus supposé valide"
Et autant j'étais parfaitement à l'aise avec les couples qui prenaient cette décision et je les comprenais
Autant j'avais de plus en plus de mal avec les discours "on va pas tuer un bébé !"
Et je me disais "mais on le fait déjà ?"
Pareil le stade en neonat ça m'a fait tout bizarre de manipuler des bébés d'à peine plus de 500g.

Pareil pour les IVG, "c'est qu'un amas de cellule"
Oui bah ton amas de cellule est sacrément identifiable comme mini foetus humain et que c'est un peu débile comme raisonnement.

Je suis venu à un moment à la conclusion : ok mais jusqu'au stade de la viabilité.
Et c'est un film anti choix qui m'a fait réfléchir "mais quand la viabilité ce sera plus 24-25SA (c'est extrêmement rare en France qu'on réanime en dessous), mais 20SA par exemple, on doit ajuster la loi ?
Est ce qu'on peut imaginer un monde où tu pourrais même plus avorter ?
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 192
55 562
6 414
@Ocytocine. ou alors on peut placer une autre limite : quand l'enfant est viable sans respirateur, et/ou sans couveuse ?
L'idée est quand même qu'à un moment, l'enfant est viable par lui même, et que donc pourquoi ne pourrait-il pas simplement être séparé du corps de la femme ? Il y a eu des réponses à ses questions, et je les trouve très pertinentes, mais j'avoue que j'ai encore du mal à me faire une avis

Par contre, d'un point de vue philosophique pure, je suis assez en phase avec ton choix de regarder les choses en face et de dire que oui, on tue des bébés
Politiquement, c'est un argument dangereux mais d'un point de vue moral, je suis d'accord avec toi

D'ailleurs maintenant, mon argument premier face aux anti-IVGs, c'est que les femmes avortent. Point. Elles l'ont toujours fait
La question, c'est est-ce qu'on veut qu'elles meurent en le faisant ?
Ou est-ce qu'on veut qu'une femme enceinte qui ne le supporte plus se crashe volontairement contre un arbre
 
Dernière édition :

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 192
55 562
6 414
@Whynaute Moi quand j'étais enceinte, on m'avait dit qu'à partir de la 36ème semaine (donc un mois avant terme), le bébé était "prêt" et que ça n'était plus que des finalisations et de la prise de poids.
Alors je n'ai pas été confrontée à la prématurité, si ça se trouve, des bébés nés à 36 semaines ont quand même besoin d'un respirateur ou d'une couveuse.
Mais de ce que j'ai compris, le dernier mois de grossesse sert surtout à ce que le bébé grossisse encore un peu. Beaucoup d'enfant naisse deux semaines en avance sans aucun soucis
 
30 Novembre 2014
3 163
223 422
6 354
@Kettricken même des 35SA, y'en a pas mal qui s'en sortent avec au final assez peu de soins.
(Une couveuse et une sonde d'alimentation pendant 1 semaine étant vraiment pour moi des soins très légers)

Le hic encore une fois c'est de les faire naître.
C'est des foetus qui sont nettement plus fragile et nettement moins en capacité de tenir le cap du travail et de l'accouchement sans soucis.

Mais si jamais il ne tolère plus du tout le travail, que tu dois faire une césarienne pour le sauver, mais que la personne enceinte qui elle était dans un mood "j'en ai rien à foutre de ce bébé / grossesse" te dit non, comment tu gères ça ?
Et si en ne faisant rien, cet enfant devient lourdement handicapé ?

Moi c'est ce genre de situation qui me fait "peur"
(Mais là encore, des interruptions de grossesse aussi tard, ce serait extrêmement rare)
 
21 Février 2014
677
6 875
5 274
Aux UK, la limite pour avorter est à 24 semaines. Je travaille dans un hôpital avec une unité néonatale qui est spécialisée dans les prématurés, on reçoit régulièrement ce qu'on appelle des "transferts in utero" dans les cas où il y a des menaces d'accouchement prématuré ++. On a donc régulièrement dans notre unité néonatale des bébés qui sont nés à moins de 24 semaines. Et on accompagne aussi régulièrement des personnes qui accouchent avant le seuil de viabilité.
J'ai accompagné en postnatal une famille qui avait eu une IMG à 36 semaines parce qu'ils venaient d'apprendre que leur bébé était partiellement anencéphale. Et une famille qui a décidé d'aller jusqu'au terme et d'accoucher d'un bébé qu'ils savaient allait mourir dans les heures qui suivaient la naissance.

Le truc auquel je reviens toujours dans ces situations, c'est le vécu et le choix de la personne enceinte, qui va devoir vivre/a vécu cette grossesse et cet accouchement/avortement. La femme qui choisit d'avorter à 23 semaines a tout autant ses raisons que celle qui demande qu'on essaie de réanimer son bébé à 22+3, que celle qui choisit d'écourter sa grossesse par une IMG, que celle qui décide d'aller jusqu'au bout en sachant pertinemment que son enfant va mourir juste après et va devoir passer ses quelques heures sur terre blindé d'opiacés pour ne pas souffrir.

Perso je n'ai pas une opinion hyper tranchée sur la question, mais je crois que plus je suis confrontée à des nouvelles situations autour de la grossesse et de l'accouchement, plus je suis pour que l'avortement soit possible quasiment jusqu'au terme. L'expérience des pays qui laissent cette option montre comme le disait @Aesma que c'est rarement utilisé, mais je pense que dans les situations où ça l'est, il y a probablement des sacrées bonnes raisons. Et avant c'était un peu des raisons théoriques que j'imaginais, mais c'est surtout rencontrer les vraies personnes qui ont vraiment vécu ces choses qui petit à petit me font me dire que c'est pas si simple que "ce bébé est viable, on ne devrait plus pouvoir l'avorter".
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes