Merci pour votre article, vous réussissez à avoir une réaction calme et constructive face à des personnes qui visiblement confondent tout et son contraire.

Les violences sexuelles subies ne font pas de moi une victime et seulement une victime ; mais lire que les attouchements non consentis, les paroles déplacées, sont le prix à payer de ma liberté sexuelle, ça me glace. C'est justement ces gestes, ces regards, ces discours, qui me forcent à être sur la défensive, qui m'empêchent de profiter pleinement de ma sexualité.

J'ai du mal à m'exprimer clairement je crois, trop de dégoût.
 
Est-ce que quelqu'un-e a accès à la liste complète des signataires ? Tous les médias se sont focalisés sur Catherine Deneuve, et la tribune n'est accessible sur Le Monde qu'aux abonnés...
"Les rédactrices de ce texte sont : Sarah Chiche (écrivaine, psychologue clinicienne et psychanalyste), Catherine Millet (critique d’art, écrivaine), Catherine Robbe-Grillet (comédienne et écrivaine), Peggy Sastre (auteure, journaliste et traductrice), Abnousse Shalmani (écrivaine et journaliste).

Adhèrent également à cette tribune : Kathy Alliou (curatrice), Marie-Laure Bernadac (conservateur général honoraire), Stéphanie Blake (auteure de livres pour enfants), Ingrid Caven (actrice et chanteuse), Catherine Deneuve (actrice), Gloria Friedmann (artiste plasticienne), Cécile Guilbert (écrivain), Brigitte Jaques-Wajeman (metteuse en scène), Claudine Junien (généticienne), Brigitte Lahaie (actrice et présentatrice radio), Elisabeth Lévy (directrice de la rédaction de Causeur), Joëlle Losfeld (éditrice), Sophie de Menthon (présidente du mouvement ETHIC), Marie Sellier (auteure, présidente de la Société des gens de lettres)."
 
"Nos fils sont aussi l'avenir de demain": Merci de l'avoir souligné! J'ai un fils, j'ai commencé et compte bien continuer à l'élever et l'éduquer en lui montrant et en lui expliquant clairement ce qu'est une fille/une femme: son égale, tout simplement.

Cet article met aussi en lumière un point de débat dans lequel j'avoue avoir du mal à me dépêtrer: ce droit d'importuner. La limite entre importuner et harceler est si floue, se définit au cas par cas. Je comprends le premier pas du mec qui va venir me parler alors que j'avais le nez dans mon bouquin sur un banc public. Clairement, je ne lui envoie aucun signe, mais pour qu'un couple se forme il faut bien qu'il y en ait un qui aille vers l'autre. Par contre, il doit lui aussi comprendre mon non. Et un non que je n'ai pas à justifier par un "je suis en couple", "je suis lesbienne", "je suis mère" ou autre. Non, c'est juste non.
Là où tout se complique arrive par le jeu de la séduction. Certaines vont jouer de ce non pour tester le degré d'intérêt de l'homme envers elle, homme qui lui plaît par ailleurs. L'homme doit alors décoder ce non de façade et jouer le jeu, en insistant. Il peut se tromper, certes. Les relations humaines ne sont jamais simples, certes. Mais je crois qu'après 3 non, il ne s'agit plus d'une erreur mais d'un harcèlement en bonne et due forme. Mais ce chiffre de 3 est-il juste? c'est mon ressenti perso mais cette limite que je mets est-elle la bonne?
 
Je sais que ça ne veut rien dire, l'affaire Weinstein a eu tendance à le montrer d'ailleurs, mais ça me paraît facile de clâmer qu'on est pour la """"""drague maladroite""""""" alors qu'on a peu de chances de se retrouver exposée au harcèlement de rue ou sexuel. Enfin, je veux dire, je ne pense pas que Catherine Deneuve emprunte tous les jours les transports en commun. Ca la prémunise certainement de comportements que d'autres ne peuvent éviter en revanche. C'est aussi facile de réduire le harcèlement sexuel à une liberté d'expression. France Culture avait d'ailleurs fait une émission sur les violences sexuelles au travail, et ce qui en était sorti c'était que toutes les femmes pouvaient en être victimes mais que les femmes issus des milieux défavorisés étaient les grandes perdantes de l'histoire. Quand tu dois cumuler deux emplois pour joindre les deux bouts, tu ne peux pas trop te permettre d'envoyer bouler ton agresseur ou ton harceleur.

Puis le coup du puritanisme du genre "Oui mais dans certains pays on n'ose plus se toucher entre collègues parce que plane la terrible menace de la plainte pour harcèlement." Alors je ne sais pas si c'est juste moi, mais j'ai pas mal de personnes dans mon entourage qui sont allées vivre quelques temps à l'étranger et ce qui ressort souvent chez les femmes c'est "Mon Dieu, le bonheur de pouvoir se balader dans la rue sans se faire importuner par le premier relou qui passe. Et quand tu tombes sur le seul de la ville, quelques mots suffisent pour qu'il te lâche." P****n mais à chaque fois ce que j'entends dans ces conversations c'est le soulagement ressenti à ce moment-là et le désespoir face à la situation en France. Le soulagement punaise de pouvoir jouir de la rue ou de son lieu de travail comme n'importe quelle personne alors que ça devrait être la base dans notre pays des "Droits de l'Homme".

Et le coup sur les filles, et aller que je t'en rajoute une couche, surtout dis bien à ta fille de ne pas provoquer le désir chez l'autre, qu'elle doit accepter d'être traitée comme un bout de viande en échange d'une supposée liberté sexuelle. Rhââââââ!!

Bref, ce commentaire n'est pas constructif mais j'en ai ras-le-bol de toutes ces justifications pleines de petitesse. Je suis hyper déçue par Le Monde et par Catherine Deneuve qui pour moi étaient une personne/une institution que j'estimaient.

Chapeau @Mymy d'avoir su garder ton calme face à cette tribune et d'y avoir répondu avec intelligence. Moi ça m'a juste donné envie d'hurler de rage toute seule dans mon appart.
 
J'ai une question toute bête mais qui me semble fondamentale à propos de cette tribune : quand on parle de "protéger la liberté sexuelle en protégeant le droit d'importuner", on parle de la liberté sexuelle de qui ?

Parce que ma liberté sexuelle, elle s'en passe très bien des "non-événements" dont parle cette tribune. Elle se passe des mains sur mon genoux non-sollicitées, des tentatives de vol de baisers auxquelles j'ai donné aucun signe d'envie préalable (au passage, ce sont leurs mots pas les miens : de vol. VOL. Comment voir autre chose qu'un non-respect de consentement dans un vol, franchement ?). Elle se passe de sexto ou autres de la part de types à qui je n'ai donné montré aucune envie de passer sur le terrain intime et sexuel avec eux. Elle se passe des frotteurs du métro. Elle se passe des types qui m'arrêtaient 4fois par jour pour me rappeler que sortir de chez moi leur donnait le droit de commenter mon physique (et que je devais les remercier pour ça).
Ma liberté sexuelle, elle s'en porte même assez mal de tout ça. Ma libido en souffre, mon image de moi en souffre, la sensation que j'ai de mon corps en souffre... Et pas que ma liberté sexuelle d'ailleurs : ma liberté de m'habiller comme je veux, de me comporter comme j'en ai envie avec mes amis, ma liberté de sortir de chez moi, de marcher dans la rue sans avoir peur, ma liberté de ne pas surveiller mes faits et gestes en permanence en souffre, de ces importuns et de leur droit à ne pas tenir compte de mes envies.
Et je sais que je ne suis pas la seule pour qui c'est le cas.

La liberté sexuelle des hommes, elle est comme toutes les libertés : elle s'arrête là où commencent celles des autres. Et leur droit d'importuner, il empiète pas mal sur la liberté des femmes.
Si les 100 signataires ne veulent pas de cette liberté ou se moquent qu'elle après la liberté sexuelle des hommes, grand bien leur fasse, mais ça ne leur donne pas le droit de la retirer aux autres femmes.
 
@nezentrompette Concernant ce que tu viens de dire, j'y ai pas mal réfléchi aussi. Je suis d'accord que quelqu'un doit bien faire le premier pas mais enfin, une femme qui lit seule sur un banc n'a clairement pas envie d'être dérangée. Et si, dans l'improbable éventualité, elle a fait ça pour attirer l'attention d'un ou d'une partenaire, il ou elle le verra. Si en revanche tu réponds clairement "non" sans décoller les yeux de ton support de lecture, bah il faut vraiment être à côté de ses pompes pour ne pas comprendre la réponse.
Après je me dis qu'une fille qui dit non, pour jouer le jeu de la séduction, indiquera son intérêt autrement que verbalement. La communication passe aussi par la gestuelle, les expressions, etc. Au mieux, elle tombera sur un type qui partage sa vision des choses et entre dans son jeu (mais combien d'autres auront dû le subir avant?). Au pire, le mec la prend au pied de la lettre et s'en va, et peut-être qu'elle reverra sa façon de répondre aux avances.

Et concernant la justification, on sait toutes que la seule raison valable pour un refus est qu'un autre mâle nous a déjà uriné dessus comme les bornes incendies que nous sommes.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
J'ai eu le malheur d'aller lire les commentaires sous un article qui parlait de cette tribune. En gros, ça se résumait en "Enfin du bon sens !"
Donc voilà, en un putain de texte, elles ont retourné la prise de conscience contre les vrais combats. C'est juste honteux et irresponsable de leur part... Je comprends la volonté derrière, c'est très bien analysé dans votre article d'ailleurs (<3sur vous), mais putain, le premier truc que j'ai pensé en lisant ça c'est "fermez vos gueules" ! :scream: L'avis de 100 femmes doit pas outrepasser les réalités. Moi j'en ai rien à battre que ces 100 connes soient pour la drague maladroite, MOI j'aime que quand je dis non, ce soit pris pour un non. Mais à cause d'une prise de parti pareille, mon agacement sera vu comme abusif, alors qu'il est justifié ! Et faut arrêter avec les "Si on peut plus draguer, on fait comment ?". Bah mec, t'as le droit de draguer, mais j'ai le droit de te dire NON :mad: C'est juste pas plus compliqué que ça, et ça n'a rien avoir avec du puritanisme ou avec la liberté sexuelle. Justement, je me sentirai libre quand je pourrai m'habiller comme je veux et aller me trémousser sur une piste de danse sans me faire traiter d'allumeuse !
 
Même s'il y a de la sagesse dans cet article et un appel à l'écoute de l'autre, je suis mitigée. Je suis moi-même plutôt encline à la modération. Mais pas sur ce plan-là.
J'adhèrerai à ce message de paix quand les victimes de viols seront un peu plus écoutées. Pour le moment on est proche du désert. J'ai peut-être perdu tout espoir.

En tout cas je ne crois plus à la voie du consensus pour avancer. Encore une fois, je loue le courage des personnes qui ont balancé leur porc ou témoigné pour #MeToo.
Moi, depuis que j'ai déposé plainte au commissariat j'ai bien vu où on en était. J'ai donné le nom, le prénom, la date de naissance de mon agresseur. Ils ont pas été foutus de le retrouver. Limite j'aurais dû l'avoir en contact Face Book, parce que là mon affaire était " bien compliquée ".

Récemment j'ai appelé les flics pour une amie qui allait se faire cogner dessus par son père. Le flic m'a demandé ce que la jeune fille avait pu dire ou faire pour que son père ait eu envie de la cogner.

Voilà où on en est avec la justice.

Alors oui, ce serait dix fois mieux que les victimes puissent s'adresser aux autorités compétentes pour vider leur sac, trouver du soutien et des solutions, etc. Mais bien souvent, elles se prennent une porte en pleine figure. C'est quand même con, qu'un fucking réseau social ait plus d'impact que la Justice avec un grand J, non ?

Dans ce contexte, on ne peut pas reprocher aux personnes de s'en servir comme d'un tribunal. Il n'y a pas d'autre alternative.

Moi non plus, je ne me fâche pas quand on me lâche un " Madmoiselle t'es trop belle " dans la rue. Par contre le mec qui t'envoie dix mille SMS relous, oui ça me dérange. Et c'est moi qui suis puritaine alors ? C'est ça, la liberté sexuelle ?
Mais attendez, on en revient pas toujours au même problème ? Puritanisme ? Mais on y est déjà. " Elle s'habille comme une pute ", " elle l'a bien cherché ", " cette chanteuse vulgaire est un mauvais exemple pour nos filles ", " c'est normal de ne pas laisser une fille faire ce qu'elle veut quand on voit ce qu'il y a dehors ", " Une fille est tellement plus belle en talons hauts ". ( // au corset d'antan )

Enfin bref, donnons déjà la vraie liberté aux femmes, on parlera de la pseudo liberté manquante aux hommes de draguer après.
 
Là où tout se complique arrive par le jeu de la séduction. Certaines vont jouer de ce non pour tester le degré d'intérêt de l'homme envers elle, homme qui lui plaît par ailleurs. L'homme doit alors décoder ce non de façade et jouer le jeu, en insistant. Il peut se tromper, certes. Les relations humaines ne sont jamais simples, certes. Mais je crois qu'après 3 non, il ne s'agit plus d'une erreur mais d'un harcèlement en bonne et due forme. Mais ce chiffre de 3 est-il juste? c'est mon ressenti perso mais cette limite que je mets est-elle la bonne?
Ouais enfin ça, c'est surtout un héritage de l'époque où on considérait qu'une femme "comme il faut" ne disait pas oui tout de suite parce que ça faisait désespérée ou trainée (au choix). Et ça sert surtout d'excuses aux types qui ont envie d'insister parce que, franchement, le "non" qui veut dire "continue" et le "non" qui veut dire "lâche moi j'ai pas envie", faut avoir zéro empathie pour pas faire la différence.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes