Eloge de la masturbation

A

Ancien membre

Guest
-Loreleï-;1955030 a dit :
Moi je veux bien qu'on m'explique celles qui disent que ce n'est pas un plaisir. Parce que je comprends pas... (c'est une vraie incompréhension!).

Bah, c'est simplement comme le fait d'aimer ou non la sodomie par exemple. C'est personnel.

(Franchement, j'aime bien la masturbation de temps en temps, mais perso je trouve que ça ne m'apporte rien à part du plaisir, pas de complexes en moins, pas une grande ouverture d'esprit, rien en dehors du plaisir sexuel et c'est tout ce que je lui demande, on va pas dire que ça doit forcément être hyper bénéfique pour tout le monde et y en a qui n'aiment pas, c'est normal.)
 
Salut les choupettes :)

Ici l'auteure de l'article. Je tiens à dire que je ne force la main à personne (ha ha) mais que je revendique, de temps en temps, un petit côté militante - à la hauteur, en fait, de ce qu'on peut lire CONTRE la masturbation. Ensuite, vous faites ce que vous voulez, je ne vous juge (presque) pas.

Des bisous :)
 
Foxey;1953980 a dit :
Eh bien tout simplement parce que pour certaines, ce n'est PAS un plaisir.
C'est comme si manger du chocolat était le dernier truc "à la mode", the truc pour montrer que tu es cool et libéré et que tu n'aimais pas le chocolat.
Eh bien, on ne va pas te dire " Mais siii mange du chocolat, c'est trop bon, c'est anxiolytique, ça contient des tanins ! Pourquoi tu te prives d'un tel plaisir ?!"
Je suis d'accord pour qu'on laisse les fanas se goinfrer de chocolat sans culpabiliser, mais pas au détriment de celles qui n'aiment pas ça.

oui sauf que j'ai jamais vu où se faire du bien était à la mode. c'est pas du tout hype de se masturber, on le voit pas placardé partout que je sache (ou alors ça m'a échappée!), c'est juste naturel.
Finalement avec ta comparaison, tu retournes tout en faisant passer celles qui se masturbent pour des "fanas" qui se "goinfrent sans culpabiliser".
Parce que non, celles qui se masturbent ne sont pas comme celles qui se goinfrent de chocolat sans culpabiliser. On est pas dépendante de ça ni accros, et on le crie pas sur tous les toits!!
Mais Oxymore a répondu à ma question... et j'approuve! Chacun son truc ! :)
 
Je lis toujours avec grand plaisir les articles de Maïa, mais personnellement je ne le trouve pas agressif ni quoi que ce soit. En effet, c'est de l'humour, du second degré qui peut d'un côté oui paraitre trop "je te dis de faire ca, masturbe toi sinon c'est pas bien". Mais perso, je ne me masturbe pas, parce que je n'en ressens pas le besoin. Et un article ne me fera jamais me sentir bête ou nulle ou quoi que ce soit. En le lisant, j'me suis simplement dit "ouais, ça doit être cool, si un de ces jours l'envie me prend j'essaierais" mais en attendant, j'ai pas envie. Donc l'article est cool, et le "Masturbation. Now." m'a fait sourire. Je pense qu'il faut vraiment savoir prendre les choses plus à la légère (surtout quand c'est un article de Maïa qui tente de faire décomplexer les femmes sur le sexe quoi. Et je me dis que c'est dur de décomplexer les filles qui se masturbent, et celles qui se masturbent pas en même temps dans le même article, enfin c'est compliqué surtout vu l'humour de Maïa: l'article perdrait un peu de crédibilité je trouve).
 
Chacun est libre de faire ce qu'il veut de son corps.
Pour ma part, je trouve ça complétement naturel, ça n'a rien de choquant et puis il n'y a pas de mal à se faire du bien.
 
A

Ancien membre

Guest
vasette;1955928 a dit :
oui sauf que j'ai jamais vu où se faire du bien était à la mode. c'est pas du tout hype de se masturber, on le voit pas placardé partout que je sache (ou alors ça m'a échappée!), c'est juste naturel.


Je suis plutot de l'avis de Foxey sur ce point. La masturbation reste tabou dans les mots (on évite d'en parler trop, le sujet est rarement abordé avec les adolescentes, etc) mais ça reste quelque chose qui est devenu en pratique normal (c'est une bonne chose) et presque obligatoire (ça l'est moins).

Bon, sans passer par la question de la masturbation du foetus ou de l'enfant qui fait qu'au final, tout le monde s'est masturbé, il y a réellement un problème autour de cette quasi obligation de se masturber qui est une norme implicite, ou du moins, c'est l'impression que j'ai.

Les articles concernant les bienfaits de la masturbation, il y en a des tas, les études présentant les femmes qui se masturbent comme ayant une meilleur vie sexuelle, professionnelle et sentimentale aussi.
C'est peut-etre vrai statistiquement, bien que le succès soit une donnée assez subjective, mais ce n'est pas applicable pour tout le monde déjà.
Ensuite, la masturbation peut devenir une dépendance et être une entrave à une vie sexuelle normale (mais encore faudrait-il qu'il y ait réellement une norme dans ce domaine), donc des effets "négatifs" sont reconnus.

Pour ce qui de le crier sous tous les toits, certes, ça ne se fait pas vraiment, mais j'ai personnellement vu pas mal de filles parler de masturbation, s'offrir des sex toys entre amies (ce n'est pas quelque chose de mal hein, juste qu'il faut arrêter de croire que c'est réellement un tabou ou une honte, ce n'est plus vraiment le cas) et dénigrer les filles qui ne le font pas.

Une amie a dit d'une autre qu'elle serait plus heureuse si elle se masturbait et j'ai assisté à l'incompréhension des filles quand elle a dit qu'elle ne le faisait pas parce qu'elle n'aime pas : elle passe pour une "bien pensante" qui a de vieux principes moraux et honte de son corps parce qu'il est désormais presque impossible d'imaginer qu'une fille n'aime pas la masturbation (le problème est pire pour les hommes).

On retrouve ce phénomène pour beaucoup de pratiques sexuelles honnêtement, notre vie sexuelle est constamment normalisée, que ce soit dans un sens ou dans un autre.

Dire qu'on aime pas la masturbation de nos jours, c'est un peu comme dire qu'on n'aime pas le nutella.

(Edit : c'est un peu le problème de la société en général, on lutte contre un extrême par l'autre et c'est dommage)
 
Maia Mazaurette;1955659 a dit :
Salut les choupettes :)

Ici l'auteure de l'article. Je tiens à dire que je ne force la main à personne (ha ha) mais que je revendique, de temps en temps, un petit côté militante - à la hauteur, en fait, de ce qu'on peut lire CONTRE la masturbation. Ensuite, vous faites ce que vous voulez, je ne vous juge (presque) pas.

Des bisous :)
Et tu tombes ainsi précisément dans les mêmes travers que les gens que tu veux contredire : le pointage du doigt sur ceux qui ne sont pas du même avis, et la culpabilisation.
 
A

AnonymousUser

Guest
C'est intéressant de lire les réactions à cet article (et l'article est lui aussi intéressant).
Je comprends les filles qui considèrent cet article comme agressif mais je le trouve bien moins agressif que les articles à ce sujet (et sur la sexualité en général) présents dans les magazines féminins (où si tu n'as pas une sexualité débordante, tu es pratiquement considérée comme une "coincée"), surtout connaissant l'esprit de Madmoizelle. C'est seulement le point de vue de l'auteur de cet article (je trouve ça plus intéressant un article comme ça qu'un article qui a l'air hyper consensuel mais qui peut "agresser" autant des filles), et jusqu'à preuve du contraire, on n'est pas obligé de le suivre.
Je prends cet article avec humour.

Par contre, je ne comprends pas les filles qui demandent aux filles déclarant ne pas aimer se masturber pourquoi, elles ne prennent pas plaisir à le faire, je trouve que demander ça revient un peu à la même chose que la situation décrite par Titeintello07 (je crois) à savoir qu'on "regarde avec des grands yeux celui qui déclare ne pas se masturber ou on le considère comme un bien pensant". On n'aime pas se masturber point final, je ne demande pas à des gens pourquoi ils n'aiment pas le nutella (on n'importe). Sur ce forum, on a des avis différents donc ça va, mais une personne me demandant pourquoi je n'aime pas me masturber (genre c'est naturel pour cette personne donc pour tout le monde ça devrait l'être), je serais à l'adolescence, je me sentirais mal après.
Selon moi, chacun fait ce qu'il veut et chacun parle de cela si il en a envie (on est tous différents).
 
Aleth.;1957415 a dit :
Ca m'étonne quand même énormément toutes ces réactions outrées. Je n'ai jamais ressenti une pression par rapport à la masturbation. Entre filles, on a mis longtemps avant d'en parler (pas avant 15-16 ans, pour découvrir qu'on a toutes commencé à le faire entre 2 et 10 ans), parce qu'on avait peur de passer pour de grosses dégoûtantes, en somme. Et si depuis, je m'en bats les couilles -passez moi l'expression - je n'irais pas le crier sur les toits pour autant : ça me semble être resté un tabou. D'où les articles "pro" masturbation.
Je ne pourrais dire mieux, à la différence que moi, en plus, je n'en ai jamais parlé avec mes copines parce que c'est vraiment pas le sujet qui viendrait sur la table. Je peux parler de sexe librement, mais de masturbation... tout de suite ça coince beaucoup plus. Sans doute parce que certaines ne l'ont jamais pratiqué. Et quand je me suis rendue compte de cela, j'ai été énormément surprise, moi qui pensais que c'était tout à fait banal pour une fille.
Pour moi, ça reste un sujet tabou, et c'est peut-être aussi pour ça qu'on a des réactions si vives du côté de celles qui ne la pratiquent pas... je ne sais pas.
 
Souffle;1957736 a dit :
Je ne pourrais dire mieux, à la différence que moi, en plus, je n'en ai jamais parlé avec mes copines parce que c'est vraiment pas le sujet qui viendrait sur la table. Je peux parler de sexe librement, mais de masturbation... tout de suite ça coince beaucoup plus. Sans doute parce que certaines ne l'ont jamais pratiqué. Et quand je me suis rendue compte de cela, j'ai été énormément surprise, moi qui pensais que c'était tout à fait banal pour une fille.
Pour moi, ça reste un sujet tabou, et c'est peut-être aussi pour ça qu'on a des réactions si vives du côté de celles qui ne la pratiquent pas... je ne sais pas.

Bon je vais finir par croire que nos messages n'ont toujours pas été compris ... (hein parce que la plupart des filles qui ont réagi plutôt négativement PRATIQUENT la masturbation justement, ça n'a juste aucune espèce de rapport).
 
Zia;1957816 a dit :
Mais ça je pense qu'on bien comprit :cretin: Là elles parlent simplement de celles qui ont réagi négativement ET qui ne pratiquent pas (parce qu'il y a également eu des critiques de celles qui ne pratiquent pas).

Il a dû y en avoir une (et j'ai dû la louper parce que je ne m'en rappelle pas) ... pour moi c'est clair qu'on parle de toutes celles qui ont protesté ...

(en même temps avec tous les messages qui citent nos commentaires suivi de "Mais je ne comprends pas pourquoi vous n'aimez pas vous masturber ?" y a de quoi être blasé au bout de 80 messages).
 
A

Ancien membre

Guest
Souffle;1957736 a dit :
Je ne pourrais dire mieux, à la différence que moi, en plus, je n'en ai jamais parlé avec mes copines parce que c'est vraiment pas le sujet qui viendrait sur la table. Je peux parler de sexe librement, mais de masturbation... tout de suite ça coince beaucoup plus. Sans doute parce que certaines ne l'ont jamais pratiqué. Et quand je me suis rendue compte de cela, j'ai été énormément surprise, moi qui pensais que c'était tout à fait banal pour une fille.
Pour moi, ça reste un sujet tabou, et c'est peut-être aussi pour ça qu'on a des réactions si vives du côté de celles qui ne la pratiquent pas... je ne sais pas.

J'imagine que le côté tabou ou norme dépend également des gens qu'on rencontre. Les conversations auxquelles j'ai assisté étaient dans un cercle privé, donc il y a ce côté tabou de la sexualité (on n'a pas à raconter ça publiquement à n'importe qui) mais elles existent et s'il y a un tabou de la masturbation, il y a aussi un tabou de la non masturbation paradoxalement.

Le tabou touche plus les adolescentes (comme cela a été dit, 15-16ans par exemple) que les jeunes adultes parce qu'on ne parle pas forcément de masturbation aux adolescentes alors qu'on en parle comme norme pour les garçon, mais la pression inverse peut exister et je pense que l'article (même s'il n'est pas forcément à prendre au sérieux) peut donner cette impression de pression sociale car les termes employés sont mal choisis (et cause finalement plus de tort qu'autre chose à la masturbation).

La vie sexuelle est quelque chose de très personnelle et la société a toujours eu tendance à la normalisée entre les interdits et les normes, on ne combat pas forcément le mal par un autre mal, un ton plus neutre serait probablement plus approprié pour une fois (pour l'article).
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes