En 2016, je trouvais que Marion Seclin exagérait sur le harcèlement de rue. Et j’ai bien changé d’avis

26 Avril 2019
116
1 153
494
39
En 2016 j'avais 33 ans et malgré le fait que j'ai été rarement confrontée au harcèlement de rue (ou alors je n'en avais pas conscience de l'avoir subie) ben j'étais d'accord avec Marion Séclin. Ce que j'ai trouvé abusée, c'est le harcèlement web qu'elle s'est prise après. Ca a été d'une telle violence que j'en ai été choquée. Elle a eu un courage incroyable et une force mentale à la Hulk pour ne pas sombrer. Je mets cependant un bémol sans vraiment en mettre un, à titre personnel, et j'insiste sur le mot "personnel", je ne suis pas offusquée si quelqu'un vient me parler, voir même me complimenter. Tout dépend de comment la personne m'aborde. Mais ça, ça n'engage que moi. Je suis tout à fait d'accord qu'une personne ne veut pas être importunée lorsqu'elle marche dans la rue, et je ne ferai jamais ce genre de choses. Après je suis une femme donc il ne me viendrait pas à l'idée de le faire. Je ne sais pas ce qu'il en est pour un homme, mais ayant vu un mec se faire recadrer simplement parce qu'il s'était perdu, je me dis que ma "tolérance" vient de là. C'est sûr que si tu te fais emmerder toute la journée par différentes personnes ayant le même procédé d'approche, la moindre interaction va clairement être perçue comme une agression.
 

Ariel du Pays Imaginaire

I'm like you, Tom. I'm different.
27 Avril 2021
269
2 280
204
RP
Je ne connaissais pas la vidéo mais c'est vrai que mon avis sur le harcèlement de rue et rien que le fait de me rendre compte que ce n'était pas normal a beaucoup évolué depuis 6/10 ans. C'est en grande partie grâce aux féministes qui en ont fait un sujet mais aussi en étant en couple avec mon homme et en voyant ses réactions par rapport à des remarques auxquelles je n'aurais pas prêté aucune attention sans lui... Ca m'a fait prendre conscience que ce que je trouvais "normal" car habituel n'était pas normal en fait.

Du coup je viens de regarder la vidéo et je la trouve vraiment géniale mais c'est dommage ce qu'elle dit sur les lieux adaptés à la drague et pas adaptés... Je suis tellement pas d'accord avec ça. Et c'est vraiment dommage d'entretenir cette confusion drague/harcèlement alors que ce n'est absolument pas la même chose. La règle devrait pourtant être simple: on peut draguer (presque) partout, on ne devrait pas harceler ni se faire harceler nulle part. Point.

Perso je me suis beaucoup faite harceler dans la rue/les transports mais aussi en boite et dans des endroits qui peuvent être vus comme plus propices aux rencontres mais c'est super chiant partout!! A côté de ça je me suis aussi faite draguer et j'ai moi-même dragué dans divers d'endroits (boites mais aussi rue, espace publics etc) et entre personnes consentantes c'est très cool je vois pas le problème !

Pour les mecs qui pleurnichent qu'on ne peut plus draguer ben si justement s'il y avait moins de harcèlement il y aurait plus de drague car les femmes seraient moins sur la défensive !
 
M

Membre supprimé 350151

Guest
Je ne connaissais pas la vidéo, mais globalement, je suis en désaccord sur la définition donnée.

Pour moi, le harcèlement de rue ne commence pas quand une personne nous aborde. Je considère plutôt que le harcèlement commence dès l'instant où un refus n'est pas accepté.
 
M

Membre supprimé 350151

Guest
@Esturgeon Je t'ai littéralement dit "injonction sexiste" qui est plus précis que seulement "harcèlement de rue", donc je ne comprends pas du tout où tu veux en venir.
 
  • Big up !
Réactions : Asilentio
7 Janvier 2019
767
7 268
754
32
Je pense qu'on reste bien dans du harcèlement dans le sens où dans la position d'une femme dans la rue, le nombre de sollicitations non-sollicitées, quelle qu'en soit la teneur (sauf à demander sa route bien entendu et encore, au bout d'un moment, on peut mettre tout le monde sur le même plan par exaspération), on a quand même des critères plus caractéristiques:
- phénomène non sollicité
- répétitif
- ayant des conséquences négatives sur la harcelée quasiment exclusivement (je pourrais même ôter le "quasiment").

Et c'est un angle important parce que les "opposants" à la dénonciation du harcèlement de rue jouent justement sur la sémantique. Non, à notre place, c'est du harcèlement. C'est répétitifs, on l'anticipe même, on se braque pour des sollicitations parfois anodines et non sexistes, on adapte notre mode de vie dans l'espace public.
Je pense que le mot reste important pour caractériser très précisément le phénomène et en faire comprendre à la fois le sexisme mais aussi l'exaspération voire la peur que ça provoque chez les femmes qui le subissent (i.e. beaucoup quand même).
 
21 Mai 2015
163
2 863
2 294
26
Le truc c'est aussi qu'on a pas tous les mêmes définitions et usage des espaces publics.
Pour moi les transports c'est pour voyager. Je ne veux pas y faire de rencontres je m'en tape. La rue c'est pour me déplacer . Je ne veux pas y faire de rencontres je m'en tape.
Du coup quand des mecs veulent me draguer je me sens agacée. Juste je pars du principe que ma non-envie d'interactions avec des cons intéressés seulement par mon physique agréable devrait prévaloir sur leur envie de se faire une fille "bonne". Moi je leur enlève rien en ne voulant pas d'interaction avec eux mais eux me prennent mon temps, mon énergie et peuvent même me pourrir une journée quand ça finit en insultes dégradante.
Juste ils nous connaissent pas, ne savent pas ce qu'on vit au moment où ils nous parlent et en vrai ils s'en foutent parce qu'il partent du principe que les femmes sont à disposition.

Il y a trois mois j'ai appris un décès ultra brutal dans ma famille en sortant du travail, je me retenais de pleurer en attendant de rentrer à la maison, genre vraiment je me retenais super fort dans le rer. Et là, un connard est venu me dire que j'avais de jolis yeux et qu'il avait hâte de voir ce qu'il y avait sous le masque. Je l'ai ignoré parce que parler était juste trop dur pour moi à ce moment là, être gentille et polie dans une interaction non désirée n'était pas dans mes cordes, il s'est senti insulté ignoré et il m'a insultée pendant bien 10 minutes puis m'a suivie jusqu'à mi chemin de chez moi parce qu'il voulait que je lui parle et ne supportait pas l'idée que je ne me plie pas à sa volonté. "T'as qu'à dire non et je pars", juste je voulais pas pleurer en public et je ne pouvais pas parler. J'ai dû rentrer dans un magasin pour le semer et perdre trente minutes avant de rentrer chez moi pour pouvoir m'effondrer.
Juste laissez les gens tranquilles dans la rue, je ne me sens pas flatté par ces mecs, je n'ai pas besoin de ça pour me sentir bien dans ma peau. Et que des femmes encouragent ce genre de comportements en ignorant le dommage que cela cause aux autres femmes est vraiment agaçant. Quand je lis les messages d'encouragement venant de femmes dans les vidéos de "comment draguer dans les transports/la rue/la caissière de la superette/ votre collègue de travail" ça me saoule.

Edit : Pour celles qui aiment l'humour un peu caustique et absurde je recommande les chroniques d'"un odieux connard" qui a pris des articles sur les sites de ces auto-proclamés "pick up artistes" (qui se font payer pour leurs merdes quand même et donnent des "formations" !!!) et qui les démonte dans tous les sens du termes. Moi ça me fait rire.
 
Dernière édition :

Absol-626

Ne citez pas mes spoilers! merci.
3 Juin 2020
178
1 962
544
Je pense quand même personnellement qu'il faut arrêter de dire que les hommes ne doivent pas du tout aborder les femmes dans la rue..
Si un homme m'abordait en me disant que je lui plait et qu'il aimerait me donner son numéro, par exemple, s'il n'insistait pas devant un refus, ça ne me dérangerait pas.
Le problème n'est pas d'aborder des femmes, mais bien de les harceler.
Si une femme dit non, et que l'homme insiste et commence à l'attraper ou la suivre, ou l'insulter, là, c'est du harcèlement de rue.
Les insultes gratuites ou les injonctions sexistes du type "bah faut sourire mademoiselle" ça aussi, c'est du harcèlement.
Mais un homme qui aborde de façon respectueuse et qui accepte le refus sans insister, pour moi, n'est pas un harceleur..

Après je comprends que les femmes subissant ça quotidiennement ne supporte plus aucun contact de la part des hommes dans la rue, même si l'homme en question est respectueux.
J'ai la chance de n'avoir quasiment jamais subi ce harcèlement de rue, à part quelques situations isolées, quand j'étais plus jeune.. Donc mon avis est peut-être biaisé, je ne sais pas.
 
7 Janvier 2019
767
7 268
754
32
Je pense quand même personnellement qu'il faut arrêter de dire que les hommes ne doivent pas du tout aborder les femmes dans la rue..
Si un homme m'abordait en me disant que je lui plait et qu'il aimerait me donner son numéro, par exemple, s'il n'insistait pas devant un refus, ça ne me dérangerait pas.
Le problème n'est pas d'aborder des femmes, mais bien de les harceler.
Je pense que nos divergences viennent de là.

La harcèlement de rue ne s'interprète pas au regard d'une sollicitation d'un homme.
En fait, c'est caractérisé du point de vue de la femme qui, de manière répétée, va être sollicitée dans la rue, par des hommes différents.
La situation n'est pas vraiment "si un mec t'aborde pour te draguer c'est ok" mais plusieurs types qui vont avoir ce comportement (et franchement quand on subit le harcèlement de rue, on se rend bien compte qu'on n'est généralement pas sur un comportement courtois, en fait, mais plutôt sur des "compliments", sollicitations voire insultes criées depuis l'autre côté du trottoir).

Donc personnellement, après 2 ou 3 kilomètres dans ma ville avec 3 sollicitations même soft, ma réaction sera toujours: non. Tout simplement. Lâchez nous la grappe. Si je veux me faire draguer, j'envoie des signaux. Et quand je marche dans la rue, je vis ma vie, je n'envoie aucun signal et le sentiment d'impunité que ressentent autant de gars qui t'interpellent est quand même hallucinante.

Que ce type-là, courtois (encore une fois, je suis dubitative, je crois que ça a dû m'arriver 2 fois à tout péter et encore c'est certes courtois mais avant tout très lourd) se fasse envoyer bouler parce qu'il contribue à mon harcèlement de rue, c'est vraiment ni ma responsabilité, ni mon problème.
Que le type courtois s'en prenne à ses congénères qui te demandent de les sucer en pleine place de la République et je l'enverrai chier comme les autres tant qu'ils ne se seront pas auto-éduqués. Et pendant ce temps, je continuerai à dire qu'on est harcelées de rue et que ce n'est pas normal.


(je me relis et je suis pas vénère contre toi hein, on dirait mais non)
 

Clematis

Ne pas citer.
3 Avril 2016
286
14 528
2 554
@Absol-626
Il faut savoir dire non, déjà. Ce qui est difficile dans certaines situations:
- comme le cas d’un état émotionnel difficile à gérer expliqué par une madz plus haut -je vais retourner chercher le pseudo.
- on peut avoir été, comme beaucoup de femmes et personnes afab, été éduquées à ne jamais dire non et avoir du mal encore à l’exprimer.
- on peut avoir un handicap, comme l’autisme qui crée des difficultés de communication, ou bien du trouble anxieux, ou bien mille autres choses.
- On peut avoir un PTSD (stress post traumatique) du à des agressions antérieures.
Perso, entre l’autisme, l’angoisse d’être dehors, et les souvenirs de ce qui m’est déjà arrivé, quand un homme m’aborde, même gentiment, je suis dans un état de panique total. Une fois, j’ai refusé de parler avec un homme, il m’a saisie à la gorge et m’a lâchée seulement quand deux hommes sont intervenus, et encore, il m’a lâchée pour sortir un couteau et menacer les deux autres.
Impossible d’être sereine après ça et de dire non tranquillement.

PAS CITER. MERCI.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes