En 2016, je trouvais que Marion Seclin exagérait sur le harcèlement de rue. Et j’ai bien changé d’avis

Clematis

Ne pas citer.
3 Avril 2016
286
14 528
2 554
@Nienke
Oui oui, mais du coup, on est beaucoup à avoir vécu ce types d’interactions et donc ça va jouer sur notre perception de toute forme de tentative de discussion dans la rue.
L’autre jour un gars m’a abordé pour me parler d’une broche que je portais, il était très courtois, n’a rien demandé de moi derrière, est parti sans insister…bah pourtant j’étais extrêmement tendue et froide et j’ai eu du mal à m’en remettre et à continuer mon chemin tranquillement.
Même les gars sympas, bah ils passent après beaucoup de pas sympas donc on perçoit pas leur demande pareil et y’a rien qu’ils puissent y faire a part le prendre en compte et laisser les gens tranquilles quoi.
Au départ, le gars qui m’a chopé le cou, bah il voulait juste « discuter » et faire un bout de chemin avec moi.
 
M

Membre supprimé 350151

Guest
@Clematis Je ne remet pas du tout en cause ton vécu, je pense qu'on diffère juste sur la définition du harcèlement de rue. Néanmoins, j'aimerais préciser que pour moi, un non ou un refus n'est effectivement pas juste verbal. Je pense notamment à une scène que j'ai vu et qui est loin d'être rare, celle d'un homme dans les transports en commun qui se collait à une femme. Pourtant, celle-ci s'éloignait chaque fois qu'il s'approchait. Il n'a pas parlé, elle n'a pas parlé non plus mais ça reste du harcèlement puisqu'elle a fait comprendre son refus même sans l'exprimer oralement.
 
21 Mai 2015
163
2 863
2 294
26
Après je suis sûrement parano parce que j'ai de très mauvaises expériences (ça a commencé à 13 ans pour moi, un mec en voiture qui s'est arrêté plus loin pour me courir après et me laisser son numéro en me disant de le rappeler quand j'aurai 18 ans) mais j'ai cette horrible impression que les femmes sont à disposition des hommes dans la rue. Vraiment ils font leur choix sans se soucier de nous et de notre volonté et je trouve ça injuste parce qu'on a pas le choix c'est comme ça c'est tout. Je maintiens que je n'irai pas emmerder quelqu'un pour le draguer alors qu'il vit sa vie tranquille et je trouve hallucinant de ne se fonder que sur l'apparence pour motiver leur envie de nous parler.
Juste certains mecs qui vont jouer la vertu outragée en mode "c'est parce que je suis... [insérer une catégorie victime de discrimination] que tu veux pas de moi ", bah peut être bien mec, genre en venant vers moi juste parce que j'ai un gros cul apparemment et bah tu prends le risque de tomber sur une raciste/ fille qui s'intéresse qu'au physique/ hait les hommes en général qui ne voudra pas de toi en fait.
Perso c'est majoritairement parce que le fait de chasser la femme dans l'espace public te place automatiquement dans la catégorie des pauvres mecs et je veux pas d'un pauvre mec. En rejetant une interaction dont on ne veut pas peu importent nos raisons ce n'est pas nous qui sommes en tord sauf que ça nous retombe systématiquement dessus.
 
16 Novembre 2016
650
9 229
1 464
Paris
Je pense quand même personnellement qu'il faut arrêter de dire que les hommes ne doivent pas du tout aborder les femmes dans la rue..
Si un homme m'abordait en me disant que je lui plait et qu'il aimerait me donner son numéro, par exemple, s'il n'insistait pas devant un refus, ça ne me dérangerait pas.
Le problème n'est pas d'aborder des femmes, mais bien de les harceler.
Non. Foutez-nous la paix !!!!!!!!!
La rue n'est pas un lieu de rencontre.
Les femmes ne sont pas à disposition des hommes.
Nous sommes autre chose que des culs. Nous sommes autre chose que notre apparence physique.
Je me contrefous qu'un Jean-Jacques m'ait vue dans la rue et m'ait trouvée attirante. Ca n'est en aucun cas une base suffisante pour draguer quelqu'un, surtout dans un lieu qui n'est pas approprié pour ça. Il ne me connaît pas, il ne sait rien de moi, et il se permet de m'aborder seulement sur la base de mon physique. Est-ce qu'on peut faire plus superficiel et objectivant que ça ?
Rien que par principe, je refuserais de "donner sa chance" à un mec qui m'aborderait dans la rue. Clairement on ne serait pas compatibles en ce qui concerne l'image des femmes ou le respect de l'espace personnel.
Et je refuse aussi que certains types m'estiment à leur disposition pour parler ou pour avoir mon attention dans la rue. Je les emmerde. Je ne leur dois rien, même pas un sourire, même pas une parole. Ce sont littéralement des clochards du cul (genre qui font la manche, mais pour du cul).
(Edit : Et je respecte bien plus les clochards que ces types ! Eux je peux leur donner des sous)
Voilà ce que j'en pense réellement !

Désolée si ce message te paraît agressif, ce n'est pas du tout envers toi (je peux comprendre ton point de vue aussi) mais envers cette vision des femmes qu'ont certains hommes et leur tendance à croire qu'on vit / marche / sourit / existe pour eux.
Perso je n'ai que ça à leur dire :slap: (j'ai cherché un smiley doigt d'honneur mais je n'ai pas trouvé, dommage !)
 
Dernière édition :
M

Membre supprimé 350151

Guest
Désolée si ce message te paraît agressif, ce n'est pas du tout envers toi (je peux comprendre ton point de vue aussi) mais envers cette vision des femmes qu'ont certains hommes et leur tendance à croire qu'on vit / marche / sourit / existe pour eux.
Perso je n'ai que ça à leur dire :slap: (j'ai cherché un smiley doigt d'honneur mais je n'ai pas trouvé, dommage !)
Je quitte ce sujet avec une opinion impopulaire : désolée, je ne pense pas que lorsqu'une personne vous aborde, cela veut dire ça. Il y a d'ailleurs des femmes qui abordent également les hommes dans la rue, bien que ce ne soit pas teinté de sexisme. Je ne trouve pas, et je ne trouverais pas choquant qu'une personne en aborde une autre, parce que oui, c'est vrai, parfois l'allure peut plaire et ça aide à faire des rencontres. Ca n'enlève en rien que beaucoup d'hommes sont très sexistes dans la rue, qu'ils harcèlent et agressent les femmes.

J'ai conscience de mon côté que ma définition du harcèlement n'est pas partagé par tout le monde, et ce n'est pas plus à moi qu'à vous de décider qui a plus raison qu'un autre. La rue reste à tout le monde, c'est dommage mais c'est comme ça.

Je note toutefois la violence finale, à défaut de pouvoir nous faire des doigts d'honneur. Voilà qui, personnellement, ne me donne aucune envie de donner un peu de crédit au message joint.

Je vous souhaite à tous une excellente continuation sur ce sujet.
 
16 Novembre 2016
650
9 229
1 464
Paris
@Nienke
Ce n'est pas ton opinion mais c'est comme ça que je le ressens, et je ne pense pas être la seule. Suffit de voir les témoignages sur le sujet.
A part ça des femmes qui abordent des hommes dans la rue, ça existe certainement mais honnêtement je ne connais personne qui l'ait fait. Je trouve bien naïf de ne pas voir la problématique de sexisme et d'objectivation du corps des femmes qu'il y a derrière le fait d'aborder des femmes dans la rue. Ca n'a rien de mignon ou de romantique, en fait (et si vous en doutez, allez voir les vidéos de "pick-up artists" et leurs propos sur les femmes, qu'on rigole). Pour moi c'est juste une autre forme de domination masculine sur l'espace public et le corps des femmes.

Ouhlàlà, je veux faire un doigt d'honneur aux harceleurs, c'est si violent... Non en fait c'est que dalle par rapport à la vraie violence que des femmes subissent tous les jours, et au harcèlement constant. J'assume à fond. C'est une réaction de défense légitime et un gros ras-le-bol face à ces types. Perso je ne leur ai rien demandé, j'ai le droit à mon espace personnel et à ma tranquillité dans la rue, si un gars vient me soûler parce que mon cul lui a attiré l'oeil il ne mérite que mon mépris.

Moi non plus je n'accorde aucun crédit à ce genre de message qui trouve des excuses aux hommes et critique les femmes qui se sentent (à raison) en colère à cause de toutes ces micro (ou maxi) agressions qu'elles subissent. Bref. Bonne continuation aussi
 
Dernière édition :

Ariel du Pays Imaginaire

I'm like you, Tom. I'm different.
27 Avril 2021
269
2 286
204
RP
Après avoir lu tous les commentaires je pense qu'un des gros problèmes qui expliquent en grande partie les désaccord entre madz (enfin selon moi) c'est que certaines femmes se font tellement harceler qu'elles ne savent pas ce que c'est que la drague et du coup confondent drague et harcèlement alors que c'est fondamentalement différents. Dans toutes les expériences rapportées ici (et j'en ai moi-même subie un paquet) il n'y a aucune qui relève de la drague. Les expériences décrites sont clairement du harcèlement; voire de l'agression pour certaines. Et ce n'est pas acceptable que ce soit dans la rue; dans une boutique; dans un bar ou dans une boîte... On s'en fout du lieu, c'est interdit de harceler!

La drague ça n'a rien à voir c'est une interaction entre personnes consentantes. Une personne qui dit non n'est pas consentante; une personne qui a un langage corporel fuyant n'est pas consentante; une personne qui ne répond pas n'est pas consentante. Pas de réponse = non. C'est la base du consentement et c'est valable partout que ce soit dans la rue ou même sur un site de rencontres ! Un mec qui ne respecte pas ça n'est pas un "dragueur lourd" comme on essaie de nous le faire parfois croire mais un harceleur. Et moi ça me pose problème qu'il agisse dans la rue ou ailleurs, c'est cette attitude le problème pas le lieu.

De plus il faut faire gaffe car à force de mélanger drague et harcèlement de rue on pourrait croire que le harcèlement c'est juste quand un mec veut du sexe. C'est faux. Harceler ça peut-être aussi insulter, faire de remarques négatives sur le physique, siffler...plein d'attitudes adoptées par des mecs qui clairement n'ont pas le sexe comme but.

@just_in_case : ben moi je l'ai déjà fait d'aborder des mecs (et même plus rarement des nanas) dans l'espace public. Et je n'ai jamais harcelé personne. J'ai même eu une de mes plus grandes histoires d'amour étant ado avec un mec que j'avais été abordé dans une galerie commerciale. Il m'a avoué après qu'il avait flashé sur moi mais n'aurait pas osé venir me parler si je l'avais pas abordé en première. Zéro regret.
Et ça m'est aussi déjà arrivé de me faire draguer de façon tout à fait normale dans la rue/espace public. C'est agréable mais je regrette que ce soit tellement minoritaire par rapport au harcèlement. Mais encore une fois ça n'avait vraiment rien à voir!
 
24 Mai 2019
12
88
364
26
Comme @Nienke, pour moi le harcèlement c'est à partir du moment où le "non" n'est pas respecté ou la non envie de parler en général et aussi le fait de nous prendre pour un objet, par exemple un : "tu as de jolies yeux" sans bonjour ni "excusez moi si je vous dérange" etc, pour moi c'est non et pareil aussi pour qqn de respectueux en apparence mais qui va tenter sa chance avec chaque femme qui passe.

Mais à partir du moment où la personne est respectueuse et polie, j'aurais du mal à classer ça en harcèlement puisque du coup ça pourrait vouloir dire que la personne âgée qui se met à me parler du livre que je lis dans le train, ce serait du harcèlement aussi, ce qui n'aurait pour moi pas de sens. Je trouverais ça triste de se dire qu'on ne peut absolument jamais aborder qqn dans la rue, avoir la moindre interaction sociale.
 
30 Septembre 2021
478
3 416
194
33
Pour le coup, venir donner son numéro, sans avoir eu un seul échange de regard avant (et pour moi, c'est fondamental), tout en restant poli, ça n'en reste pas moins discourtois pour moi. Quand une personne n'a pas regardé une seule fois autour d'elle, a immédiatement baissé le regard quand il a croisé celui de l'autre, etc, c'est empiéter sur son espace que de venir lui parler, même poliment. Et du coup, j'aurais tendance à classer ça dans du harcèlement.
J'ai déjà donné mon numéro à un inconnu, mais c'était après plusieurs échanges de regard clairement intéressés. S'il me l'avait demandé de but en blanc, j'aurais dit non, même si je le trouvais beau. La différence réside là à mon sens.
 
1 Août 2015
161
1 774
2 324
Personnellement, je n'étais pas contre la drague de rue quand j'habitais dans ma petite ville d'outre mer. Au contraire, je trouvais ça cool de pouvoir se parler dans l'espace public, de s'entre-aider et pourquoi pas de se draguer. J'avais trouvée la vidéo de Marion exagérée et triste. En mode on peut plus se parler dans la rue. J'avais moi même abordé des garçons dans la rue.

J'ai radicalement changé d'avis en arrivant en grande ville métropolitaine vers mes 20 ans. Assez "naïve", je laissais planer mon regard, et discutait avec les gens qui m'abordaient en journée ... 90% des cas, ça se finissait en drague hyper lourde, le mec ne comprend pas mon "non" et insiste... ou veut m'accompagner jusqu'à chez moi ou ...

À tout les mecs (et meufs) qui s'attristent du manque d'interactions humaines dans la rue et qu'on ne peut plus rien dire.. Prenez-en vous à ces personnes ! Franchement en quelques mois, j'ai adopté le regard et la démarche "hautaine" tant décriée. Des connaissances m'ont même fait remarquer que c'était dommage d'avoir perdu ce naturel avenant qui faisait mon charme. LOL. Excusez-moi d'essayer de survivre en fait. Le pire est que je ne peux pas vraiment leur en vouloir, car je tenais le même genre de discours avant d'être confrontée au harcèlement.

Et honnêtement c'est difficile de se détendre quand un mec vient nous parler naturellement dans la rue. Quasiment tous les harceleurs qui finissent par vouloir me suivre chez moi m'abordent pour une raison "courtoise" au début, pour demander l'heure, pour me dire que mes chaussures sont cool. Alors désolé pour les autres qui seront mal reçus alors qu'ils veulent vraiment me faire un compliment sincère ! Ce n'est pas à moi qu'il faut s'en prendre !

En plus, moi ça m'arrive de faire des compliments à des inconnues (quand je le pense). Du style " Escuses-moi c'est juste pour te dire que tes cheveux sont trop cools". Et bien surprise surprise, j'ai à chaque fois un sourire ravi et un merci en réponse. Car elles savent que je vais pas les embêter derrière. Alors c'est peut être pas les meufs qui sont froides, plutôt les mecs qui sont idiots (not all men bien sûr).
 
21 Février 2014
590
4 786
3 274
Parce qu'en boite de nuit/bars/autres, c'est pas sur la base du physique qu'on se fait draguer ?
Moi ça me gave aussi les gens qui viennent me parler dans les bars/boîtes/etc. pour me draguer, pour les mêmes raisons que je suis soûlée qu'on m'aborde dans la rue pour une réflexion sur mon physique (que je range direct dans la catégorie harcèlement d'ailleurs). C'est de nouveau 1) se baser uniquement sur la plastique, donc 100% de superficiel, 0% d'intérêt pour qui je suis 2) partir du principe que je suis à leur disposition alors que je montre 0 signe d'intérêt et donc que mon non intérêt vaut moins que leur intérêt. Merci mais non merci, pour moi on est directement bien dans une situation d'objectification et c'est partir du principe que parce que je suis dans un espace public, je suis un bien public.

Je rappelle aussi que le consentement, ce n'est pas l'absence d'un "non", c'est la présence d'un "oui", du coup si je ne manifeste aucun signe d'intérêt initial (regard, sourire, que sais-je) qui peut être interprété comme "ok je suis dispo", ça veut dire que je suis pas dispo donc pas consentante à cette interaction. Du coup si le gars débarque et m'aborde c'est soit que 1) il a pas capté, et merci l'intelligence émotionnelle ou l'attention portée aux autres, next, bye, pas intéressée ou 2) il a capté, mais s'en fout, et coucou le gars qui se fait passer avant les autres et ne respecte pas leur boundaries, c'est toujours un gros NOPE.

Vous l'aurez compris, je suis complètement team "aborder quelqu'un dans un espace public avec une intention sexuelle ou une réflexion sur son physique alors qu'ielle ne manifeste pas de signe d'y être ouvert, c'est du harcèlement et c'est toujours non" :rire:
Et je pense qu'on sent tout à fait l'intention de la personne en face. Depuis que j'ai déménagé loin hors de France, ça m'est arrivé d'être abordée par des gens qui me disent "love your style" avec un grand sourire, un pouce vers le haut et ils continuent à marcher dans l'autre direction, bah je trouve que c'est pas difficile de sentir la différence avec la situation du mec qui est posé à attendre en scrutant les meufs qui passent et qui balancent un "hé joli bébé, viens on discute!", ou celui qui te mate de bas en haut avec une petite pause sur le décolleté et te souffle "charmante" en passant (:sick:).
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes