skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
"s’empouvoirer en retournant des codes sexistes". Pourquoi pas, mais ça peut être un leurre, comme du sexisme intériorisé ou une capitulation face au sexisme sous un joli emballage d'empouvoirement qui au final sert les intérêts des codes sexistes au lieu de les retourner, contribuant à emprisonner celles qui voudraient s'en défaire.
 
@Nienke je comprends que dans le contexte d'un public très habitué aux questions de féminisme, cette idée puisse ne pas paraître révolutionnaire. Mais ça reste une question très intéressante pour beaucoup !
Il y a l'idée que les femmes belles (ou "bonnes" en fonction du public) ne souffrent pas du regard des hommes dans beaucoup de milieux. Même sur le forum madmoizelle, j'ai vu des commentaires acerbes envers des témoignages qui parlaient d'être belle mais malgré tout victime du sexisme, de complexes, etc. Il y a souvent l'idée que seules les femmes en dehors des canons de beauté peuvent se plaindre. Tu n'as pas du tout l'air de penser ça donc forcément, pour toi c'est évident que nous sommes toutes sous le joug du patriarcat, "belles" ou hors canons de beauté. Mais ce témoignage reste important pour toutes celles qui ne se sentent pas autorisées à se plaindre parce qu'elles plaisent, ou pour montrer à celles qui n'ont aucune attention que ce n'est pas plaire qui nous libère du sexisme. Je me souviens de cet article sur les femmes incel qui retournent leur haine d'elle même envers les "stacys" qui sont au top de la pyramide parce qu'elles plaisent. La preuve en est qu'elles en souffrent aussi.
 
@jeanstrouédelalife j'ai connu ce genre d'atmosphère en plus soft mais en Erasmus. Pas du tout d'arrière plan de compétition derrière. Juste beaucoup d'envie de s'amuser et de se défouler, qui se traduisait par énormément de blagues grivoises... Je m'y suis assez vite sentie mal à l'aise et effectivement critiquer les blagues revenait à passer pour une rabat joie

Ce genre de témoignage me fait un peu penser aux actrices/personnalités de jadis ou d'aujourd'hui qui ont "joué le jeu" d'une répartition des rôles sexistes et ont tiré certains privilèges de leur acceptation de ces rôles. Certaines tiennent le masque très longtemps, quand d'autres atteignent un point où elles ne supportent plus d'être traitées en objet. Et comme dans l'article cela signifie devenir la complice de l'oppresseur, humilier celles qui s'en plaignent, se dire contente de son sort ... C'est dommage que ce genre de mécanisme subsiste encore aujourd'hui...
 

skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
C'est surtout à cause de cette vieille croyance qui veut que "c'est pour rire" est synonyme de "inoffensif" (sauf pour les "fragiles", mais ils comptent pour du beurre). Il n'y a rien de plus faux. C'est tout un art de savoir manier les marqueurs d'ironie, mais malheureusement, trop peu de gens y parviennent, et les réacs s'en servent allègrement comme cheval de troie pour rendre leurs idées acceptables, hélas avec succès.
 
Je me reconnais dans ce témoignage car c’est exactement ce que j’ai fait en arrivant dans mon école d’ingénieur et surtout pendant la période de l’intégration...Je pense que le faible pourcentage de filles joue beaucoup. C’est une ambiance très particulière où le seul mot d’ordre c’est de profiter et de s’amuser et malheureusement on se laisse embarquer parce qu’on veut être sûr de faire partie de la vie de l’école et ne pas passer pour la « Meuf chiante » .... Dans mon cas particulièrement, c’est que je n’avais pas encore entamé mon processus de deconstruction. C’est en deuxième année que j’ai pris conscience du sexisme intériorisé. Mais c’est un processus qui est difficile et compliqué surtout quand l’environnement dans lequel vous évoluez est à dominante masculine. C’est pour ça que je trouve dommage que certaines aient des avis aussi négatifs sur ce témoignage. Je trouve déjà bien qu’il y ait une prise de conscience car ça veut dire que les mentalités changent. Je ne dit pas qu’on peut excuser tout ce qui s’est passé. Mais on a pas toute forcément grandi dans un milieu « Woke ».
 
De plus en plus, je trouve que c'est quasi impossible de revendiquer la sexualisation du corps féminin comme source de pouvoir. Pourtant il faudrait que cela puisse être possible, disons que c'est un idéal. Mais dans le contexte actuel, je ne vois pas.

La seule exception pour moi c'est peut-être les exemples de femmes qui exercent déjà le pouvoir dans un sphère "traditionnelle" (argent, pouvoir politique, économique, notoriété intellectuelle, star médiatique...) qui ensuite déploient une iconographie du corps sexualisé (je pense surtout à la sphère artistique, des stars comme Beyoncé, Lady Gaga... mais il faut avoir leur statut, leur "aura" pour que cela soit détaché d'une soumission au pouvoir du désir du public).

Je ne peux pas m'empêcher de penser que derrière la sexualisation, il y a la réification : la personne n'est plus vu comme une personne mais comme un bien qui a une valeur symbolique qui sert à l'homme qui la détient, ou comme un moyen (pour atteindre une plus grande notoriété, un plus grand pouvoir, une plus grande influence sur ses pairs...).
 
Perso ce que j'ai compris (et j'ai peut-être tort :dunno:) c'est que la madz a été sexiste, s'est amusé de ça, et est allé jusqu'au slut shaming.

Avant de réaliser que ça la blessait parce que les hommes et le sexisme ambiant dans lequel elle s'amusait ne la mettait pas exactement en valeur.


J'ai jamais eu autant l'impression d'être à côté de la plaque parce que quand je lis ça, j'ai pensé quelque chose comme : "bah ouais, le sexisme.... gâche la vie des femmes.... et l'eau ça mouille"... Tant mieux cela dit si la parole s'est libéré dans son école, j'espère que ça permettrait aux étudiantes de prendre plus vite conscience que le sexisme ne sera jamais en leur faveur si elles ne le savaient pas encore.
Je ne suis pas sûre d'avoir trop compris ton message mais peut-être que tu n'as jamais été confrontée à ce type d'environnement :hesite:
EDIT : Désolée, j'ai lu ton message suivant juste après donc je comprends mieux :)
Perso, j'ai été beaucoup sociabilisée dans des environnements féminins (études plutôt littéraires, sports avec essentiellement des filles car même les sports d'équipe "de mecs" sont demixtés donc au final, on reste entre filles, etc.), et comme j'ai été sensibilisée très tôt au féminisme, quand j'ai commencé à me retrouver dans des environnements plus masculins, j'avais alors les outils pour ne pas tomber dans les travers qui sont décrits dans cet article.
MAIS ça n'empêche que j'ai quand même eu des mini-expériences comme celles qui sont décrites ici. D'abord, le harcèlement scolaire où à 12 ans tout le monde nous harcelait moi et une copine puis une fille populaire est devenue amie avec moi et le harcèlement était si insoutenable que je voyais dans cette amitié ma seule échappatoire pour éviter les moqueries (je n'étais plus une "rejetée" si une fille populaire trainait tout le temps avec moi!). Mais j'avais l'impression que je devais me moquer de mon autre copine harcelée si je ne voulais pas qu'on me réassimile à elle et qu'on me harcèle à nouveau, donc j'ai rigolé avec les autres, je l'ai appelé la "Dingo" comme les autres etc. J'en ai très honte mais j'avais l'impression que c'était la seule façon d'être acceptée et de ne plus subir : participer au harcèlement avec les autres (et on s'est réconciliés ensuite et cette fille est aujourd'hui une de mes meilleures amies, environ 20 ans plus tard, et elle ne se souvient pas vraiment que j'ai participé à son harcèlement).

Plus tard, vers 15-16 ans, je me suis prise de passion pour un jeu vidéo (j'aime bien les jeux vidéos mais je ne suis pas une gameuse ou quoi, donc je n'avais pas l'habitude de ce milieu). J'ai demandé conseil sur un forum spécialisé en ignorant comme ça se passait. Plusieurs mecs se sont foutus de ma gueule mais un était sympa et m'a demandé si j'étais "blonde avec une forte poitrine". Comme plusieurs mecs ont répondu avec enthousiasme que j'étais la bienvenue si c'était le cas, qu'à l'époque j'avais l'impression de ne pas être trop désirable, et qu'il se trouve que j'avais effectivement les cheveux clairs et une forte poitrine, j'ai répondu un truc du genre "oui mdr" et tous les mecs ont commencé à me traiter comme leur mascotte, en faisant des commentaires flatteurs comme quoi ils rêvaient de me rencontrer tout ça. C'était sexiste, mais pas ultra violent comme dans d'autres communautés de gamers donc je ne me rendais pas trop compte du problème, je me sentais surtout acceptée et bien accueillie. Et du coup, pendant une période, j'adorais aller sur ce forum où les mecs me traitaient comme un objet de désir, me faisaient me sentir bienvenue pour ça, et je ne réalisais pas trop que je n'étais pas vraiment respectée comme un membre de la communauté mais plus comme la bonnasse fantasmée.
Je ne sais plus trop pourquoi mais j'ai fini par arrêter d'y aller et j'ai réalisé peu de temps après la mécanique qui avait été à l'oeuvre.

Ensuite, j'ai vécu dans une coloc de mecs qui étaient TOUS dans une école d'ingénieur. C'étaient des mecs absolument géniaux, je les adore et ils étaient super cools et respectueux avec moi. Mais quand on passait des soirées avec leurs potes ou qu'ils me racontaient l'ambiance dans les entreprises scientifiques qui les prenaient en stage, j'étais assez horrifiée. Non seulement eux-mêmes se mettaient à adopter un comportement beaucoup plus trash et sexistes avec leurs potes d'école parce que sinon, ils se faisaient chambrer et mettre à l'écart, mais en plus les filles faisaient exactement pareil parce que clairement, c'était une stratégie de survie pour elles. Elles riaient des pires blagues, en rajoutaient des couches et je suis même pas sûre qu'elles se rendaient compte consciemment que c'était l'enfer, je pense que pour "survivre" à ce sexisme horrible, leur seul choix était de se convaincre que tout ça était super marrant. Les filles qui n'acceptaient pas d'adopter ces comportements, hé bien elles étaient juste les filles "bizarres" qu'on ne voyait jamais à aucun événement social.
Et dans les camarades de promo de mes colocs, il y avait vraiment des mecs dégueulasses. Un de ces mecs une fois a profité de l'ivresse d'un de mes colocs pour qu'il le fasse venir chez nous à 3h du mat puis une fois arrivé, il s'est éclipsé et est venu toquer à ma porte en me demandant s'il pouvait me rejoindre dans mon lit (j'étais en soirée avec eux avant donc j'étais encore réveillée). Je l'ai dégagé trop vénère mais clairement le gars n'avait même pas l'air d'imaginer une seconde que je pourrais réagir comme ça. Et moi, j'en avais juste rien à foutre de sa gueule et de ce qu'il pouvait penser de moi vu que c'était pas un mec de MON entourage, donc j'avais aucune hésitation. Mais si ce gars qui "connait tout le monde", qui est pote avec tout le monde etc. avait été mon pote de classe que j'aurais revu tous les jours ensuite, ça aurait peut-être été plus compliqué de l'insulter de tous les noms. Je me serais peut-être sentie obligée de plaisanter avec lui voire de faire comme si c'était flatteur et marrant.

Bref, je comprends totalement qu'une jeune étudiante prise dans un milieu aussi masculin et sexiste qu'une école d'ingé soit tenté de "jouer le jeu" du sexisme et ne réalise pas les mauvais côtés de tout ça avant longtemps.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes