Étudiante, je me prostitue pour rembourser mes dettes

18 Mars 2008
437
389
4 774
Je rajoute ce commentaire d'une connaissance (loubna.O) qui attend la validation du compte qu'elle vient de créer pour répondre et qui m'a demandé si je pouvais poster ceci pour elle :

Bonjour,

Je passe en coup de vent parcequ'on m'a envoyé cette conversation et comme j'ai pas mal de ressources je les partage ici. Les débats sur internet étant assez chronophages quand on es prostituée je me permet de simplement faire un copier coller d'une autre discution, vous m'excuserez pour l'aspect un peu « hors sujet » de certaines phrase (il était aussi question de pénalisation des clients). Par la suite il y a toutes les ressources que j'ai accumulé avec les années.


***

(…)

D'ailleurs je reste assez prudente concernant les chiffres, il me semble que les 80% de prostituées étrangères est un chiffre qui a été fait sur la base des travailleuses de rues il y a plus de dix ans. Aujourd'hui une grosse partie de la prostitution se passe sur internet (il me semble).

Je ne suis pas règlementariste et ce n'est pas le seul modèle qui existe en dehors du modèle nordique. Je soutient plutôt la dépénalisation de la prostitution comme en nouvelle zelande. Il ne me semble pas que ce dernier modèle soit parfait cependant je ne vois aucun modèle qui fonctionne réellement, nul part. Et surtout pas en france, d'ailleurs.

Sinon je trouve la question de "libre choix" assez problématique parcequ'elle se focalise sur les individus plutôt que sur le système dans lequel ils évoluent. Mettons qu'il n'y ait pas vraiment de libre choix, genre du tout. Mettons que les "20%" qui choisissent de se prostituer librement soient toutes des personnes abusées sexuellement avec des troubles psys, ou des personnes toxicomanes, ou des personnes endéttées, ou qui n'arrivent pas a retrouver un emploi.

En quoi la pénalisation des clients aide ces personnes ? Parcequ'il n'y a qu'une poignée de personnes qui peuvent bénéficier du parcours de sortie pour 300e par mois, et on propose a la clef de 'réinsérer" les prostituées dans un système dont une partie d'entre elles viennent déja (pole emploi, galères a trouver des jobs, RSA, etc...).

Je suppose que vous êtes déja au courant qu'il est relativement compliqué de trouver un emploi quand on est depressif, alcoolique, toxicomane, qu'on souffre de stress post traumatique, etc... Sans parler du monde du travail en lui même, générateur de stress, de burn out et d'abus en tout genre. J'insiste la dessus parceque j'ai le sentiment qu'on parle de réinsertion comme si les prostituées n'avaient jamais travaillé de leur vie. Il me semble pourtant qu'on parle aussi de femmes qui ont exercé des emplois, y compris les migrantes victimes de la traite qui peuvent cumuler emploi au noir et prostitution.

Du coup au millieux de tout ça j'ai beaucoup de mal a voir la pénalisation comme autre chose qu'une loi dite " symbolique " (vous avez dit vous même en parlant de la suède qu'il y avait peu de condamnations) mais qui n'est pas symbolique du tout pour les femmes déja dans des situations très précaires et a laquelle on ajoute une présence policière chargée de pénaliser leurs clients (les relations entre migrant.es et la police n'étant par ailleurs pas toujours rose, surtout sous un gouvernement qui les expulse a tour de bras).

Bref je suppose qu'on ne tombera pas d'accord mais j'entends souvent dire que la prostitution étant majoritairement subie il n'y a pas de raisons de donner "plus de droits" a une minorité "qui choisis librement" plutôt que d'aider la "majorité en souffrance". Alors que si on regarde qui aide réellement la pénalisation... Ni la majorité, ni la minorité au final. Pour un résultat qui est quand même assez alarmant chez pas mal d'associations (planning familial, bus des femmes, medecin du monde, grisélidis, aides, etc...).

Je termine en disant que plutôt que voter des lois dites symboliques en souhaitant améliorer les choses par ailleurs (il faut faire ci, il faut faire ça, donner de plus longs titres de séjour, améliorer les prises en charges psy, etc...) qui sont des souhaits qui sont certes tout a fait respectable mais qui a priori ne vont pas se réaliser demain, il vaut mieux éviter de mettre en difficulté des personnes qui sont dans l'urgence (urgence de payer le loyer, de rembourser ses dettes, urgence de trouver de la drogue, etc...). Donc on commence par améliorer les prises en charge psy, les prises en charge des violences d'un point de vue judiciaire (et policier), donner des titres de séjour plus long et facilité la migration, améliorer les conditions de travail des travailleurs en général et augmenter le smic, (etc...) et vous verrez que la prostitution disparaitra d'elle même.

En attendant faire l'inverse c'est pour moi rendre la prostitution plus difficile pour les femmes dans l'urgence.

***

Les liens :

Marie Toupin, sociologue, propose d'analyser autrement la prostitution et la traite des femmes :

https://www.erudit.org/fr/revues/rf/2006-v19-n1-rf1440/014068ar/

Joanna Brenner propose ici un texte très interessant sur les débats féministes autour de la prostitution et fais le tour des différents systèmes et idées reçues autour d'eux (légalisation, pénalisation, décriminalisation) :

http://revueperiode.net/sur-le-travail-sexuel-une-perspective-feministe-revolutionnaire/

Grisélidis, une association toulousaine d'aide aux prostituées fais ici un point sur l'abolitionisme et sur les attaques que la structure a du essuyer pour s'être positionnée contre la pénalisation :

https://www.griselidis.com/sites/de...ifeminisme_qui_ne_dit_pas_son_nom_article.pdf

La série d'article de Crêpe georgette sur la pénalisation des clients qui s'attarde beaucoup sur la question de la traite :

1 : http://www.crepegeorgette.com/2016/04/18/prostitution-question-vocabulaire-traite-esclavage/

2 : http://www.crepegeorgette.com/2016/04/20/prostitution-linvisibilite-femmes-migrantes/

3 : http://www.crepegeorgette.com/2016/04/25/prostitution-exploitation-humaine-reseaux/

4 : http://www.crepegeorgette.com/2016/05/23/prostitution-loi-avril-2016/

Lilan matthieu (sociologue) sur l'abolitionisme :

http://www.lesinrocks.com/2015/03/2...qua-donner-des-arguments-rationnels-11625864/

http://www.lesinrocks.com/2016/10/01/actualite/prostitution-pose-t-probleme-11868004/

http://www.preavis.org/breche-numerique/article2783.html

https://blogs.mediapart.fr/lilian-m...pression-mais-respect-des-droits-fondamentaux

Ensuite d'autres trucs (les articles disent tous plus ou moins la même chose mais sont écrits par des personnes différentes)

http://www.slate.fr/tribune/60175/abolition-prostitution-feminisme

Un article qui parle d'une assoce anti abolitioniste qui travaille essentiellement avec des prostituées âgées :

http://sans-a.fr/2017/06/18/sofia-engagee-pour-les-doyennes-du-tapin/

Paolat Tabet sur l'échage économico sexuel :

http://journals.openedition.org/gss/1227



***

@schizophrenia Tu dis que 95% des membres du strass sont escort de luxe qui vont dans des hotels et tu t'étonne ensuite que les gens te prennent pour une abolo. Franchement ça m'a mis super en colère de lire ça. Je veux bien que tu sois partagée sur la prostitution, que tu ne vois pas les choses tout blanc ou tout noir (ce qui est mon cas également). Mais si tu sors des généralités sur un syndicat sous prétexte que l'interview que tu as fait de la secrétaire générale était merdique ne viens pas ensuite te plaindre qu'on te prenne pour une abolo.
Pour info on peut aussi être en désacord avec le strass tout en ne les considérant pas comme 95% d'escort de luxe. En fait pour tout les millitants TDS qui ne millitent pas au strass on sait pertinament que c'est pas le cas (genre mylène juste la secrétaire générale si c'est bien a elle que tu as parlé c'est une pute de rue -_-). Donc oui ta réthorique elle fait penser a la réthorique des abolos de mauvaise foi qui sont juste prêt a tout pour décrédibiliser les TDS. La prochaine fois je te conseille de faire attention au choix des mots et tu verra qu'il n'y aura aucun malentendu. Le strass est un syndicat très largement criticable sur plein d'aspect, pas besoin de leur inventer des vies pour critiquer les arguments qui posent problème chez eux.

Pour finir, la dualité elle se place aussi dans le fait de toujours parler de manière binaire des escorts de luxe face aux migrantes sans papier. Comme s'il n'y avait pas tout un monde entre les deux. Je partage ici mon dernier lien, un pote a publié ça récement :

https://bahputain.wordpress.com/2018/08/01/ni-victime-ni-heroine/

ça résume tout a fait ma pensée.​
 
9 Mars 2014
3 610
29 989
3 874
lutinreveurblog.wordpress.com
@Mathi
D'ailleurs je reste assez prudente concernant les chiffres, il me semble que les 80% de prostituées étrangères est un chiffre qui a été fait sur la base des travailleuses de rues il y a plus de dix ans. Aujourd'hui une grosse partie de la prostitution se passe sur internet (il me semble).

C'est plutôt le cas en Suède (surtout pour internet) il me semble, mais les chiffres n'ont pas dû bouger. En tant que pays abolitionniste, il rencontre pratiquement les mêmes problèmes que les Pays-Bas qui a une législation inverse.
Mais selon les chiffres que j'ai en France, il y a plutôt une augmentation selon les régions:90% d'étrangères en 2014: http://www.prefectures-regions.gouv...311/276759/file/Guide prostitution VDEF 3.pdf
 
24 Septembre 2014
1 528
15 538
4 074
paris
@Mathy : En effet, l'organigrame a changé depuis, et me semble représenter une diversité de profil et de gens. Toujours est-il que ca n'enlève rien à ce que je pense et ce que je suis venue dire au début, dans les médias et la culture populaire, les TDS les plus représent.é.es sont les personnes qui ont le plus de facilité à exercer ce métier, le plus de capital et de ressources, ne serait-ce que pour être militant.e.
Et honnêtement, ça m’énerve cette façon à vouloir faire rentrer les gens dans des cases où toute personne qui critique un système où émet des doutes sur le fait que la prostitution peut être subie, soit qualifiée de facto d'abolo et que sa parole soit tout de suite discréditée et perçue comme anti*féministe. Comment crisper les gens et bloquer le dialogue :lol::lol::lol:.
Et quand on me dit qu'être abolitioniste c'est être antiféministe, sans s'autoriser ne serait-ce qu'un tout petit peu de nuance... notamment sur le proxénétisme, les violences imposées aux femmes et le travail forcé. Si on confisquait ses papiers à une femme pour la faire bosser douze heures par jour dans un hôtel comme femme de chambre, on s'offusquerait non ? Si on faisait bosser une femme dans ce même hôtel en tant qu'homme en ponctionnant 30% de ses revenus, on s'offusquerait non ? Donc voilà, moi je suis pour qu'une femme de chambre puisse travailler comme elle le souhaite, en sécurité, pour 100% de son salaire.

La pénalisation du client est venue remplacer la pénalisation des TDS, c'est déjà mieux de ne pas stigmatiser les TDS. Ensuite oui, cette politique a été, selon les témoignages, encore plus contreproductive : forçant les TDS à prendre plus de risques car les clients, effrayés, passent par Internet. Mais pour moi, il faudrait condamner très lourdement le proxénétisme et les violences faites aux travailleuses vulnérables (rapport sans consentement etc).
 
18 Mars 2008
437
389
4 774
Comme je commence à être fatiguée par ma journée, je vais juste répondre à un argument qui m'agace un peu :

Et quand on me dit qu'être abolitioniste c'est être antiféministe, sans s'autoriser ne serait-ce qu'un tout petit peu de nuance... notamment sur le proxénétisme, les violences imposées aux femmes et le travail forcé. Si on confisquait ses papiers à une femme pour la faire bosser douze heures par jour dans un hôtel comme femme de chambre, on s'offusquerait non ? Si on faisait bosser une femme dans ce même hôtel en tant qu'homme en ponctionnant 30% de ses revenus, on s'offusquerait non ? Donc voilà, moi je suis pour qu'une femme de chambre puisse travailler comme elle le souhaite, en sécurité, pour 100% de son salaire.

Bah en fait... si ça l'est. Tu es pour que la femme de chambre puisse travailler comme elle le souhaite à 100% de son salaire en toute liberté et en étant protégée des abus par la loi. Bien. Je comprends donc que tu souhaites la même chose pour les TDS (je me trompe ?), voire qu'au pire si ça leur plaît pas (tout comme la femme de chambre) elles puisse changer de métier sans subir les stigmas, les violences, les menaces... Mais en fait les militant-e-s TDS aussi c'est ce qu'iels veulent !

La différence c'est que les militant-e-s pro-choix souhaitent arriver à ça en donnant des droits aux gens (ces droits qui devraient leur permettre de ne PAS être TDS si iels ne le veulent pas, ça en fait partie), alors que l'abolitionniste veut que le métier de la prostitution n'existe plus du tout. Sauf que y'a pas d'abolitionnistes du travail de femme de chambre ce qui démontre bien que l'analogie que tu fais n'a pas lieu d'être. C'est là que c'est déséquilibré.

Vouloir abolir le TDS c'est comme vouloir abolir l'avortement : dans le système dans lequel nous vivons, ça existera toujours, que ça soit légal ou non. Vouloir l'interdire c'est mettre encore plus de danger dans la vie des concerné-e-e-s en faisant d'eux des criminels qui travaillent / avortent dans la clandestinité. Plus aucun droit = encore plus de précarité.

C'est pourquoi bien sûr que si, abolitionniste = anti-féminisme. On ne donne pas des droits aux femmes TDS : on les transforme en criminelles qui subiront encore plus d'oppressions.
 
22 Juin 2017
183
1 660
314
22
Perso, je reste assez septique quand au fait de se prostituer.
Honnêtement, je ressens un mélange d'admiration et d'incompréhension envers les personnes qui se prostituent (volontairement hein, celles qui ont le choix ou non de le faire, pas celles qui sont forcées pour survivre). Je n'arrive pas à comprendre comment on peut arriver à coucher avec quelqu'un pour qui on n'a pas de réel désir, et en même temps, je trouve ça plutôt "admirable" d'en être capable. :/ Mais perso, je sais que j'en serai fichtrement incapable, je préfèrerais me laisser crever de faim plutôt que d'en venir là je crois :/ (Ou alors faudrait que je me prostitue auprès d'une personne pour qui j'ai un minimum d'attirance et avec qui j'ai un minimum de sympathie... Bref XD)
Une amie à moi a été CamGirl, de son plein gré. C'est ce qui m'a permis d'en savoir plus sur les TDS. J'avais lu un témoignage dans une BD sur le féminisme aussi. Une jeune femme qui se prostituait en guise de job pour aider avec ses études. Elle voulait un truc pas trop fatiguant et qui payait bien, et la prostitution lui convenait. Elle disait clairement ses limites, ce qu'elle acceptait de faire ou non, bref, elle avait le choix et ça lui allait. mais si il y a des femmes comme elle qui le vivent bien et à qui ça convient, il est clair que toute l'industrie autour de la prostitution, ainsi que le fait de forcer des gens à le faire, c'est juste du grand n'importe quoi. Au final, chacun fait ce qu'il veut de son cul, et si quelqu'un souhaite se prostituer, en conscience et connaissance de cause, et que ça n'empêche en rien à l'épanouissement personnel, eh bien que cette personne fasse. Mais à part dans ce cas de figure, il est clair que la prostitution est un fléau, et je n'imagine même pas la violence que ça doit être pour celleux forcés de le faire...
Des bisous à tout le monde. <3
 
20 Octobre 2017
2 064
36 569
2 064
Comme je commence à être fatiguée par ma journée, je vais juste répondre à un argument qui m'agace un peu :



Bah en fait... si ça l'est. Tu es pour que la femme de chambre puisse travailler comme elle le souhaite à 100% de son salaire en toute liberté et en étant protégée des abus par la loi. Bien. Je comprends donc que tu souhaites la même chose pour les TDS (je me trompe ?), voire qu'au pire si ça leur plaît pas (tout comme la femme de chambre) elles puisse changer de métier sans subir les stigmas, les violences, les menaces... Mais en fait les militant-e-s TDS aussi c'est ce qu'iels veulent !

La différence c'est que les militant-e-s pro-choix souhaitent arriver à ça en donnant des droits aux gens (ces droits qui devraient leur permettre de ne PAS être TDS si iels ne le veulent pas, ça en fait partie), alors que l'abolitionniste veut que le métier de la prostitution n'existe plus du tout. Sauf que y'a pas d'abolitionnistes du travail de femme de chambre ce qui démontre bien que l'analogie que tu fais n'a pas lieu d'être. C'est là que c'est déséquilibré.

Vouloir abolir le TDS c'est comme vouloir abolir l'avortement : dans le système dans lequel nous vivons, ça existera toujours, que ça soit légal ou non. Vouloir l'interdire c'est mettre encore plus de danger dans la vie des concerné-e-e-s en faisant d'eux des criminels qui travaillent / avortent dans la clandestinité. Plus aucun droit = encore plus de précarité.

C'est pourquoi bien sûr que si, abolitionniste = anti-féminisme. On ne donne pas des droits aux femmes TDS : on les transforme en criminelles qui subiront encore plus d'oppressions.

Oui enfin comparer la situation d'une TDS à celle d'une femme de chambre... C'est légèrement tiré par les cheveux, parce que les enjeux ne sont pas du tout les mêmes.
Mais en tout cas, ravie de lire que je suis anti-féministe car abolitionniste, je viens d'en apprendre un peu plus sur ma propre personne :top:
Le seul truc sur lequel je suis d'accord, c'est que la prostitution existera toujours, quelle que soit la législation. Pour autant, est ce qu'on doit ignorer que l'immense majorité des TDS n'exercent pas de leur plein gré, mais bien parce qu'elles sont contraintes de le faire (je ne parle pas de la contrainte économique, qui est encore un autre problème, mais bien des réseaux dans lesquels elles sont piégées) ?
La TDS qui fait ça de son plein gré (si on peut parler de libre choix dans une société aussi sexiste que la notre...), qui garde tous ses revenus pour elle même, qui ne dépend de personne et qui trouve dans son activité une forme de pouvoir, c'est un peu un mythe. La réalité, ce sont des nanas à peine majeures qui bossent dans des réseaux mafieux et qui empochent une fraction à peine de ce qu'elles sont censées gagner, et je ne parle même pas des violences qu'elles subissent, de la plongée dans la drogue, l'alcool, les médicaments, les mutilations, bref tout ce qui peut aider à supporter un peu plus un quotidien insupportable.
C'est pour ça que, au regard de la réalité actuelle, je suis abolitionniste et je me fous pas mal que cela ne soit pas considéré comme faisant partie de la feuille de route du féminisme convenable.
Il y a beaucoup d'illusions et d'aveuglement de la part des "pro-sexe" (que je hais ce mot) quand on parle de prostitution.
Aucun modèle n'est parfait, je ne dis absolument pas que l'abolition réglera le problème (comme tu l'as dit, la prostitution existera toujours) mais peut être qu'il pourrait enrayer ce phénomène d'explosion des réseaux et de l'exploitation des femmes.
On n'achète pas une femme, on n'achète pas un être humain (c'est inscrit dans notre droit, alors pourquoi tolère t-on l'achat à peu de frais du corps des femmes ?), on n'achète pas le consentement d'une personne, point barre. Je pense qu'il est bon de le rappeler.
 

Le Lustre Connu

I WANT TO LIVE FOREVER
18 Avril 2013
5 769
56 428
5 634
Mais c'est quoi le but de la légalisation de la prostitution, exactement ? Pouvoir dire que c'est parfaitement ok de repousser toujours un peu plus les limites de la capitalisation du corps fem.. euh humain ? C'est vraiment vers ça qu'on veut se diriger, c'est comme ça qu'on imagine le futur de la société? :neutral: Ça sera sans moi, déso pas déso.
 
20 Février 2014
1 523
9 543
2 694
@schizophrenia : Je ne sais pas dans quel contexte tu as discuté avec la secrétaire, mais je mène aussi des activités un peu controversées et lorsque je suis interrogée par une personne extérieure je fais toujours de mon mieux pour esquiver les questions relatives aux points sensibles. Et on s'est un peu passé.e.s le mot dans la communauté. On ne sait jamais comment la personne va interpréter nos propos, dans quel contexte elle va les réutiliser, voire si elle va les reformuler...

Peut-être n'avait-elle simplement pas assez confiance au traitement que tu ferais de son information pour aborder ces problématiques.

____________________

Sinon, un témoignage sur le même thème n'avait-il pas été publié il y a quelques temps ? Ce serait possible d'avoir une mise à jour ?

Edit : Ah, c'était il y a quelques années XD
C'est un article datant de 2011 qui a été retiré à la demande de la Madz en 2015. C'est pour ça qu'il n'est pas cité...! On peut retrouver les réactions qu'il a suscité , même si je ne suis pas sure qu'elles étaient très intéressantes.
 
Dernière édition :
9 Mars 2014
3 610
29 989
3 874
lutinreveurblog.wordpress.com
J'avoue que je ne comprends pas la comparaison entre femme de chambre et prostitution ou même prostitution et avortement...La prostitution est de l'ordre de la marchandisation du corps humain, interdite en France d'ailleurs ( sans entrer dans un débat juridique, la marchandisation du corps humain est interdit: c'est pour cela qu'il y a des dons d'organes, de sang gratuits. Donc si on légalise la prostitution qui est un service payant, pourquoi ne pas rendre les autres dons payants ? Ca peut-être une dérive, non ? Faudra que je regarde la législation de l'Allemagne, je suppose qu'ils ont du faire une distinction avec des lois de santé. )
Je suis d'accord pour dire que le système abolitionniste ne fonctionne pas, clairement en Suède c'est la catastrophe, mais c'est pareil pour les pays qui ont légalisé la prostitution. Tous ces pays en dépit des différentes législations ont le même problème: les réseaux criminels et la traite humaine. Il faut aussi prendre en compte l'exploitation des enfants.

En plus de régulariser la situation des femmes étrangères, car à mon avis c'est ce qui permettrait de faire avancer les choses. Pour la légalisation, j'ai comme l'impression que ça perpétue un système dans laquelle la femme est un objet sexuel à la disposition des hommes et que finalement c'est aussi pousser la capitalisme dans une logique encore plus extrême, le corps de la femme en tant que bien consommable.

Pour moi, la prostitution ne pourra jamais bénéficié aux femmes collectivement, il bénéficiera seulement aux hommes ainsi qu'à une poignée de femmes et perpétuera un système d'oppression sexiste.
Si jamais on a une légalisation, il faudra vraiment le faire mieux que l'Allemagne et les Pays-Bas: Définir toutes les notions liées à la prostitution telles que les "sugar daddys" justement, mettre en place un cadre médical précis avec usage du préservatif obligatoire et donner un statut spécifique. Et bien sûre il faudrait que les clients acceptent les conditions sans ronchonner (pourquoi dans les pays dans lesquels la prostitution est légale, les clients ont tout de même plus recours à des prostitués étrangères en-dehors de toute légalité ? Je doute que ce soit une question de prix en plus).

En fait la prostitution englobe un problème culturel très vaste et très compliqué qui concerne le sexisme, le racisme et le capitalisme. Pour moi, c'est un truc énorme et du coup quand je vois les échecs de la Suède, de l'Allemagne et des Pays-Bas, je ne sais pas quelle solution est finalement la moins pire.

@Mozart Hella
Pour les secteurs humanitaires fait attention, je pense qu'Amnesty est toujours fiable mais beaucoup d'ONG font face à d'énormes scandales sur l'exploitation sexuelle :https://www.20minutes.fr/societe/23...e-endemique-secteur-humanitaire-selon-rapport
Disons que c'est à prendre avec des pincettes.
Pour les madz qui veulent lire le rapport britannique sur l'exploitation sexuelle dans les ONG: https://publications.parliament.uk/pa/cm201719/cmselect/cmintdev/840/84002.htm
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes