Étudiante, je me prostitue pour rembourser mes dettes

18 Mars 2008
437
386
4 774
Je pense que cet article est malhonnête sur pas mal de points. Il fait des comparaisons très douteuses (le rapport à la femme victime de violences conjugales... euh... faut vraiment expliquer en quoi c'est malhonnête ?), sort des trucs genre "ce n'est pas possible de dissocier la sexualité de l'intimité" (euh, si, ce n'est pas parce-que pour elle ce n'est pas possible que c'est impossible pour toutes : moi j'y arrive très bien et on a un autre témoignage ici qui le dit aussi), et comme pas mal de texte abolos, pour nous soit-disant protéger on nous empêche d'avoir les droits qui nous protégeraient des violences.

Je vais être claire : si on me donne 1000 balles par mois pour arrêter le tapin, pas de soucis, j'arrête (mais pas en dessous, surtout pas pour les seulement 300 balles par mois qu'on me propose, parce-que j'ai un peu envie de manger autre chose que du riz premier prix, j'ai eu ma dose de carences), parce-que j'ai pas besoin de davantage pour vivre alors si je peux vivre plus sereinement, ça me va. Mais en l'état, si on m'interdit la prostitution, on me met 1. en danger des violences dénoncées par l'article et question (je vais quand même me prostituer parce-que j'ai besoin de cet argent et du coup je vais être obligée de sucer sans capote parce-que les clients se font rares parce-qu'ils ont peur de la pénalisation, par exemple, donc je ne pourrai plus choisir mes clients) et/ou 2. on me retire le peu d'argent qui me permet de payer ma bouffe, mon électricité, mon chauffage en hiver et mon indépendance face à mon mec qui sans ça doit tout me payer (et on sait que c'est pas trop une bonne idée en général d'être financièrement dépendante d'u mec). En fait, sous prétexte de me protéger de violence, on me met dans encore plus de violence (pas les même, certes, mais c'est quand même encore moi qui peux choisir laquelle je supporte le mieux puisque je ne peux pas en subir aucune pour le moment, même si ça serait l'idéal).

Moi ce que je vois c'est qu'au fond on est tous-tes d'accord que personne ne devrait y être forcé-e, tout le monde devrait pouvoir choisir une autre voix qui lui plaît et être accompagné-e... ouais. Sauf qu'on n'a pas la même façon de vouloir y parvenir : nous on demande des droits, les abolos veulent nous interdire de gagner l'argent qui pour beaucoup d'entre nous est le seul qu'on peut obtenir (oui, oui, c'est ça abolir la prostitution ! je comprends pas comment on peut trouver ça mieux !).

Si vous voulez vraiment aider les putes qui le vivent mal (parce-que oui ça existe, personne ne dit le contraire !), proposez-leur autre chose que juste 300 balles par mois sans aucun suivi. Parce-que personne ne vit correctement avec 300 balles.

Au lieu de taper sur la façon dont on essaie d'obtenir des droits qui nous protègeront, proposez des alternatives valables. N'empêchez pas celleux qui préfèreront quand même le TDS (parce-que vous pouvez pas à savoir à notre place ce qui à nous nous correspond le mieux purée !) de le faire en toute sécurité et demander des droits pour cela. C'est pas en nous traitant d'incapables de voir la réalité de notre pauvre condition (merci le paternalisme) que vous nous aidez, au contraire, vous participez à l'idée qu'on est forcément des pauvres petites choses à qui on ne doit pas laisser de libre arbitre.

Si vous voulez quand même abolir la prostitution, attardez-vous à tout le système capitaliste et patriarcal (et validiste, et psychophobe, et raciste, et transphobe et j'en passe...) et pas à la prostitution elle-même. Alors peut-être que dans 20, 30 ou 50 ans, plus personne ne sera obligé de se prostituer, puisqu'on pourra tous-tes trouver l'argent dont on a besoin pour vivre sans ça, et ça se fera progressivement et naturellement. Là ok. Mais en attendant, dans le système actuel, beaucoup ne peuvent pas faire autrement (j'en fait partie, j'ai essayé pendant 9 ans et les autres voies me dont bien plus difficiles et dangereuses pour mon moral), et vouloir leur interdire de taffer c'est pas une aide, bien au contraire. Moi si on m'interdit de faire mon boulot lorsque j'ai besoin de thunes, on m'envoie à la mort. C'est un fait, et ce n'est pas une exagération. Alors je continuerai à me battre pour pouvoir exercer parce-que c'est le combat de ma survie, et je me battrai aussi pour que pour tous-tes celleux qui sont dans mon cas puissent pouvoir exercer en toute sécurité aussi, n'en déplaisent aux abolos qui savent toujours mieux que moi comment je vis les choses (lol).

EDIT : ça sera ma toute dernière intervention parce-que je suis épuisée. Bonne journée à tous-tes.
 
Dernière édition :
23 Août 2016
110
1 219
1 204
32
Mérignac
Je vais avoir une question très probablement naive et idiote aux yeux de beaucoup mais...
Qu'est-ce qui pousse une jeune femme à choisir la prostitution en termes de revenus plutôt que, ché pas, j'dis au pif, un poste en temps que vendeuse/caissière/hôtesse d'accueil/secrétaire (la plupart se contentent facilement de personnes sans expériences, j'ai connu, j'ai été vendeuse en boulangerie alors que j'suis infographiste à la base) ?
Je mets volontairement à l'écart les personnes en forte difficulté, genre "étrangères sans CV sans papiers" parce que là, je peux comprendre qu'on puisse choisir la prostitution pour s'en sortir dans l'immédiat. Mais quand on a un CV, qu'on a déjà travaillé et un logement, pourquoi ne pas se rediriger vers un poste comme cité au-dessus ? Ça me semble mieux en termes de droits et plus safe non ?
 
9 Février 2015
5 704
74 978
5 604
@schizophrenia ah oui mais je répondais au fait de légiférer sur la prostitution et à la phrase "Je ne veux pas qu'on mette sur le même plan l'achat d'une iPhone et celui d'une femme". Du coup on ne parle pas vraiment de la même chose. Je voulais dire que derrière l'achat de l'iPhone c'est pas beaucoup plus joli donc que si on autorise ça c'est un peu hypocrite de refuser de légiférer sur la prostitution au nom du capitalisme qui dans ce cas dépasserait les limites de l'acceptable.
 
20 Octobre 2017
2 292
40 724
2 564
@Mathy Mais pour une femme qui a choisi (si l'on peut parler de choix libre et éclairé... ce que je ne pense pas mais c'est un autre débat) le travail du sexe et qui exerce librement, sans contraintes, et surtout sans répercussions sur sa santé physique et morale, combien sont embrigadées dans des réseaux et réduites à l'état d'esclave ?
C'est bien beau le discours sur la prostitution comme outil d'empowerment (ou, de manière plus prosaïque, comme simple moyen de gagner sa croûte) mais dans une perspective systémique, il ne tient pas.
On ne parle pas d'un boulot ""normal"" au même titre que caissière ou comptable. C'est une activité qui peut être librement choisie, ok, mais elle reste quand même sous-tendue par des rapports de domination dangereux et surtout s'inscrit dans un système misogyne qui considère le corps des femmes comme une simple marchandise que l'on peut troquer, échanger, acheter à sa guise. Ce n'est pas anodin, quoi qu'on puisse en dire. Je ne sais plus qui faisait la comparaison entre l'achat d'un service sexuel et l'achat d'un Smartphone, mais je ne trouve pas ça déconnant. La prostitution légitime et banalise l'idée (déjà trèèès bien ancrée) que le corps des femmes est une marchandise qui s'achète. Qu'il ne leur appartient pas, puisqu'il suffit de payer pour y avoir accès.
C'est extrêmement dérangeant. C'est pour cela que je trouve que la pénalisation du client est une bonne idée : c'est un symbole, une manière de dire qu'une femme est un être humain et pas une banale marchandise.
La réalité du système prostitutionnel actuel, ce sont des réseaux, de la traite d'êtres humains, des femmes considérées comme du bétail pas cher. Alors oui, à côté, il y a aussi quelques femmes qui font ça de manière indépendante et à qui ça convient très bien. Mais elles représentent une infime minorité. C'est ce système répugnant que je veux voir aboli, pas la prostitution en elle-même (c'est impossible de toute façon). Ce sont les hommes, les clients et les proxénètes, que je veux voir punis. Parce qu'effectivement, on ne parle pas d'eux depuis le début de ce débat mais ce sont quand même eux le noeud du problème !

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
26 Octobre 2017
2
3
54
35
Tres émouvant.
Et en effet je pense qu'il est tres facile de "tombé" dedans... Ou de si laissé pousser par les problèmes financiers qui nous engloutisse facilement.

Et probablement tres difficile de sens sortir avec la peur financière de se refaire engloutir..
 
  • Big up !
Réactions : aude11110
18 Mars 2008
437
386
4 774
Je vais avoir une question très probablement naive et idiote aux yeux de beaucoup mais...
Qu'est-ce qui pousse une jeune femme à choisir la prostitution en termes de revenus plutôt que, ché pas, j'dis au pif, un poste en temps que vendeuse/caissière/hôtesse d'accueil/secrétaire (la plupart se contentent facilement de personnes sans expériences, j'ai connu, j'ai été vendeuse en boulangerie alors que j'suis infographiste à la base) ?
Je mets volontairement à l'écart les personnes en forte difficulté, genre "étrangères sans CV sans papiers" parce que là, je peux comprendre qu'on puisse choisir la prostitution pour s'en sortir dans l'immédiat. Mais quand on a un CV, qu'on a déjà travaillé et un logement, pourquoi ne pas se rediriger vers un poste comme cité au-dessus ? Ça me semble mieux en termes de droits et plus safe non ?

J'ai déjà donné mon propre témoignage dans les commentaires. Tu peux lire. Pour complément d'information, en 15 ans j'ai été coiffeuse, j'ai bossé dans un cabinet juridique, une des plus grandes agences artistiques française, en bureau dans diverses grosses boîtes de finance ou de grandes enseigne commerciales, dans des bars et autres PMU, en restauration, à l'usine... Jamais bien longtemps, parce-que ce n'est pas possible pour moi en terme d'horaires, en terme de régularité, en terme de (par extension) de finances, en terme de santé mentale (toujours par extension). Ah oui, j'ai commencé la puterie quand j'avais un cancer et que je faisais des chimios, parce-que j'avais le droit à moins de 2 euros par jour pour vivre en terme d'aides au total pendant que je me faisais soigner (bon j'ai eu les soins gratuits, pour ça je remercie la France, sinon je serai morte en à ce moment-là). Pas possible de survivre avec 1,61 euros par jour, ça payait même pas la bouffe, alors le loyer et les autres charges... Y'a plein d'exemple comme ça. Des tonnes.

Des difficultés il en existe des tas. Certaines s'additionnent même. Au hasard : racisme, grossophobie, autisme, autres neuroatypies et ou maladie/handicaps visibles ou invisibles... qui rendent l'accès au travail compliqué et/ou bien qui rendent difficile de conserver ce travail. C'est effectivement naïf de penser que le monde du travail tel qu'il existe en France est adapté à tous-tes. Si toi comme d'autres ont pu / peuvent s'adapter à ce système, ce n'est pas le cas de tous-tes.
 
M

Membre supprimé 332225

Guest
Dans mon monde idéal, la prostitution serait un métier comme un autre : déclaré, reconnu, bénéficiant d'une couverture maladie et d'une caisse de cotisations pour la retraite. Dans mon monde idéal, le respect envers la professionnelle serait inscrit dans une charte et ce serait elle qui serait en posture de pouvoir. Quiconque userait de violence envers elle serait passible de poursuites. Dans mon monde idéal, il n'y aurait plus de sordides réseaux de prostitution, plus de "traite des femmes". La protection des femmes et leur intérêt seraient la règle.
La prostitution ne serait plus niée, mais les codes changeraient complètement.
Enfin, dans mon monde idéal, il y aurait la même proportion d'hommes et de femmes prostitués. Pour qu'il y ait davantage de femmes parmi les clients.
Parce-que les désirs et besoins sexuels des femmes dans le cadre d'une relation tarifée, on en parle ?... Il me semble que les clientes sont les grandes oubliées de ces débats. Or, elles existent, non ?
 
18 Mars 2008
437
386
4 774
@Mathy : Je pensais être dans un pays qui rémunérait à 100% les personnes en arrêt maladie, pour cancer, je suis très déçue de voir qu'on est absolument mal protégé dans certains cas. Soutien. :fleur:
C'était en 2009, ça a peut-être changé depuis. A l'époque il aurait fallu que je sois salariée pour pouvoir vivre des aides. Sauf que j'étais en formation. Rémunérée 680 euros par mois, donc juste ce qu'il fallait pour vivre avec le prix des repas à midi sur place et le transport, mais même si j'étais active, je n'étais pas salariée, donc c'était niet.
Merci pour le soutien, c'est loin derrière moi maintenant :)

Dans mon monde idéal, la prostitution serait un métier comme un autre : déclaré, reconnu, bénéficiant d'une couverture maladie et d'une caisse de cotisations pour la retraite. Dans mon monde idéal, le respect envers la professionnelle serait inscrit dans une charte et ce serait elle qui serait en posture de pouvoir. Quiconque userait de violence envers elle serait passible de poursuites. Dans mon monde idéal, il n'y aurait plus de sordides réseaux de prostitution, plus de "traite des femmes". La protection des femmes et leur intérêt seraient la règle.
La prostitution ne serait plus niée, mais les codes changeraient complètement.
Enfin, dans mon monde idéal, il y aurait la même proportion d'hommes et de femmes prostitués. Pour qu'il y ait davantage de femmes parmi les clients.
Parce-que les désirs et besoins sexuels des femmes dans le cadre d'une relation tarifée, on en parle ?... Il me semble que les clientes sont les grandes oubliées de ces débats. Or, elles existent, non ?

Effectivement, elles existent ! Elles sont bien moins nombreuses mais elles existent. J'ai quelques copains escort hommes qui font des rencontres hétérosexuelles, en France comme au Québec. C'st pas du tout les même enjeux ni le même travail vu la société actuelle, mais ça se fait.

Moi aussi dans mon monde à moi on arrivera un jour dans un monde où la sexualité ne sera plus une histoire de domination mais de partage, les femmes la vivront aussi bien que les hommes, et les relations sexuelles tarifées seront de ce fait respectueuses et la clientèle tout aussi féminine que masculine. J'espère qu'on y parviendra !
 
24 Septembre 2014
1 528
15 543
4 074
paris
@Sophie L : Le fait qu'il y ait moins d'hommes que de femmes TDS montre bien, selon-moi, qu'on vit quand même dans une société patriarcale ou on apprend aux hommes qu'ils ont tout les pouvoirs et peuvent avoir du sexe quand il l'exigent. Que le consentement est accessoire et que leur désir passe avant tout.
Honnêtement, je vois pas comment les relations tarifées peuvent être des relations de partages et de respect : à partir du moment où il s'agit d'une relation de dépendance économique, il y a pas de respect mutuel. Je vois pas comment quelqu'un de féministe peut se réaliser dans l'idée de payer quelqu'un pour assouvir ses désirs sans se poser la question des désirs de l'autre personne. Un peu comme si je forçais mon compagnon à coucher avec moi parce que je l’héberge. Franchement, j'aurai aucune envie de coucher avec quelqu'un qui n'a pas envie de moi.
Dans mon monde idéal, honnêtement, la prostitution n'existe pas.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes