J'ai 21 ans et j'ai peur d'aller chez le gynéco, tout le monde me dit 'mais faut que t'y aille c'est important' mais moi j'ai peur, limite une phobie !
Quand j'avais 12 ans j'ai eu un kyste à un sein, j'avais très mal, je ne savais pas ce que c'était alors au bout de deux jours j'en ai parlé à ma mère, elle m'a regardé et elle m'a pris un rdv en urgence chez notre médecin. Il m'a ensuite envoyé à l'hôpital pour faire une échographie. Je suis allé faire l'échographie accompagné de ma mère, puis le gars qui me faisait l'écho m'a dit que j'avais un kyste mais que j'avais aussi une tumeur, alors moi j'avais 12 ans je comprenais pas tout, mais j'ai vue le visage de ma mère se décomposé. On m'a ensuite envoyé faire une mammographie. Je sais pas si vous vous rendez compte mais à 12 ans ont est loin d'avoir une poitrine formée, sachant qu'on fait des mammo aux femmes qui approche là cinquantaine... Imaginez-vous la douleur. Je suis arrivé dans la salle pour faire ma mammo et ma mère devait attendre dehors, une femme m'a dit quand tu as mal tu nous le dis et on arrête. Une mammographie c'est deux plaques qui vous compresse votre sein. Alors je me suis installé et ça a commencé, j'ai dis stop parce que j'avais mal (j'avais en plus un kyste et juste le fait de me touché le sein me faisait trop mal) puis la femme m'a dit 'ah non c'est pas assez faut continué' je me suis pensé 'mais pourquoi tu m'a dit de te le dire si j'avais mal' pour moi ça n'avait aucun intérêt. J'ai donc serré les dents jusqu'à que l'examen soit terminé. Ils ont confirmé une tumeur bénigne et m'ont prescrit des médicament. Y me semble que c'était pour la douleur, faire disparaître le kyste. Quelques semaines après ma mère m'a dit que je devais allé faire un contrôle avec son gynéco. J'y suis allé avec mon père vue que ma mère travaillait. Déjà j'étais très gênée d'y aller avec mon père et encore plus quand j'ai su que son gynéco était un homme. C'est un peu le gynéco de famille qui suit deux tantes et ma mère, mais son bureau de m'a pas mis à l'aise du tout un truc vieillot lui pareil, j'étais très angoissé pour se rdv il m'a parlé m'a raconté que c'était lui qui avait accouché ma mère etc il m'a ausculté, le kyste était partit.

Voilà ma première expérience avec un gynéco, après quand j'ai eu 17 ans j'ai voulue prendre la pilule m'a mère m'a amené voir un autre gynéco cette fois une femme mais j'étais toujours super angoissé et elle l'a vue du coup elle m'a pris ma tension j'avais 8, tension trop basse elle ne m'a pas ausculté. Voilà la fin de mes expérience x) depuis toujours trop peur d'y retourné. Pourtant je sais que je devrais y allé juste pour contrôler mais je n'y arrive pas...
 
"Une patiente à qui l‘on ne demande pas l‘autorisation pour la présence d‘un étudiant alors qu’elle est intégralement nue dans une salle d‘examen subit à mes yeux une forme de violence."

une question me taraude à la lecture de cette phrase. à l'occasion de certaines "consultations" médicales, on peut y noter la présence d'un-e étudiant-e (cela reste rare, mais ça arrive). parce-que même si je comprends très bien le fait qu'on ne veuille pas se montrer nue devant n'importe qui, il n'y a pas que la notion de nudité qui entraîne la pudeur.

ma question était donc de savoir si l'on pouvait refuser cette présence même si ce n'est pas dans le cadre d'une consultation gynécologique ?
Bien sûr que tu peux refuser la présence d'un étudiant! On n'a aucunement le droit de t'imposer une présence non nécessaire lors de quelque examen que ce soit!
 
Il faudrait quand même préciser que dans certains cas, le suivi gynécologique, les mammographies ou échographies ne sont hélas pas une option, même avant 35-40 ans.
C'est tout à fait juste mais ça ne remet pas en question le fait de pratiquer tous ces examens dans le respect de la patiente
 
J'ai été un peu traumatisée aussi par mon premier rdv chez le gynéco, ma mère m'y a emmené quand j'avais 15-16 ans et j'ai trouvé ça très désagréable. Le mec m'a fait passer dans la pièce d'à côté, m'a demandé d'enlever le bas de mes vêtements et mon soutif, et sans aucune explication il m'examine, le vagin, les seins... Je savais pas trop à quoi servait cet examen, et je n'ai pas aimé quand il m'a demandé si j'étais "sûre" d'être vierge. Bah oui, je pense que j'étais la meilleure placée pour le savoir. Par la suite, aucune explication, aurevoir merci.
Du coup quand j'ai eu besoin de chercher une gynéco, je suis allée au planning familial et je suis tombée sur des médecins très sympa. Au début je tombais toujours sur une gynéco différente, mais maintenant que j'ai ma préférée je ne prends rdv qu'avec elle. Et j'ai refait un examen gynécologique, sans stress et cette fois avec des explications sur ce qui se passait. Du coup je confirme, faut pas hésiter à changer si ça va pas !
 
Eh bien, j'en ai appris des choses à la lecture de cet article! Donc l'auscultation que j'ai subie lors de ma 1ère prescription de pilule à 17ans n'était pas nécéssaire, ni le frottis qu'à du faire une de mes amies à l'âge de 20 ans (ça nous avait pas mal traumatisées à l'époque)! Idem je cherche à me faire poser un stérilet et je viens d'appeler le centre de planification, qui refuse de poser des stérilets à des femmes nullipare. Quand j'ai demandé pourquoi, on m'a répondu que c'était la "politique" du directeur de service. Ça m'étonne beaucoup du planning qui est quand même censé "aider" les femmes! Je ne connais pas les gynécos dans le coin en plus, et le temps d'avoir un rendez vous... Je ne suis pas prête de l'avoir mon stérilet. Mon interrogation, c'est que faire pour faire changer les choses?
 
Vu qu'on parle de pratique non nécessaire, j'en profite pour dire que retirer les dents de sagesses n'est pas toujours nécessaires . J'ai toujours les miennes (3 ont poussées sur 4) et on me regarde toujours avec des yeux ronds quand je dis que non je ne compte pas les faire retirer car je n'en ai pas besoin.
Ça reste une opération et je pense qu'il est essentiel de poser des questions à son dentiste quand il propose de les retirer, surtout aussi jeune que tu l'étais. On a tendance à toujours les retirer même quand il n'y a pas de raison médicale à ça.
Sinon pour l'anesthésiste, c'est juste aberrant. Heureusement que tu es mieux tombée après.

Moi j'ai les 4 de sorti, elles ont la place, et mon dentiste n'a jamais proposé de les enlever. Preuve que c'est possible.
 
@B_elette Pour faire changer les choses, je ne sais pas, mais pour le stérilet, et toutes les opérations gynécologiques d'ailleurs (ou autres, c'est elle qui m'a retiré mon implant contraceptif), je me suis tournée vers les sages-femme. Et ça se passe super bien ! Ça dépend sans doute de la personne, et pas vraiment du métier, mais personnellement, ça me rassure qu'elle soit sage-femme (même si c'est pour gérer ma contraception). Et je n'ai pas de temps d'attente excédant une semaine.
 
Finalement, d'avoir lu tous ces commentaires ça m'a rappelé ma 1ère visite chez un gynéco.
J'avais entre 16 et 18 ans et c'était celui de ma mère, comme beaucoup de Madz.
Ca n'a pas été vraiment traumatisant mais c'était assez gênant pour une jeune fille qui vient pour la 1ère fois.
Il m'a posé quelques questions et m'a fait me déshabiller complètement... J'ai demandé à garder mes chaussettes, dernier rempart contre ma nudité toute crue. Ca été assez angoissant en soi (ma mère était restée en salle d'attente je crois) et parfaitement inutile. Il m'a examiné le vagin et les seins (je ne me rappelle pas s'il m'a fait un frottis ou pas) m'a parlé de ma pilosité trop abondante à son goût, sans doute trop habitué à voir des frifris bien épilés, ce qui n'était pas mon cas à cet âge là ... Alors qu'elle était parfaitement normale...
Il m'a prescrit Diane 35 car j'avais de l'acné, et j'ai eu mes règles pendant 3 semaines! Youpi... Ensuite, j'ai changé de pillule et j'ai fini par me la faire prescrire par mon médecin généraliste.
Je ne suis jamais retournée chez un gynéco jusqu'à il y a quelques temps.
Une fois car j'avais un fibrome bénin dans le sein qui me faisait atrocement mal. J'ai choisi une gynéco par défaut près de chez moi. elle était assez froide et autoritaire ce qui ne m'a pas vraiment plu même si j'était plus âgée, environ 26-27 ans. Elle m'a examiné et m'a dit qu'il n y avait rien à y faire. Et je suis repartie sans rien. Super, je n'avait qu'à souffrir alors. J'avais en gros l'impression qu'on m'enfonçait une aiguille à tricoter dans le sein par intermittence à peu près n'importe quand et ceux depuis un certains temps, mais ça n'était pas grave! Bon ok, j'aurais pu consulter plus tôt aussi.
J'ai été voir un autre gynéco, qui lui m'a prescrit un gel hormonal à mettre sur mon sein qui m'a un peu soulagé mais il ne m'a rien proposé de plus car "on ne retire pas les fibromes". Donc c'est encore souffre et ferme ta gueule en gros.
Je l'ai revu plus tard car j'avais une boule sur le côté d'un sein qui s'est mise à grossir. Je l'ai montré a mon MG qui m'a tout de suite envoyé faire une écho et m'a demandé de prendre rdv avec mon gynéco.
L'écho n'a rien révélé de particulier et mon gynéco n'a pas été très réactif une fois de plus. Il s'est contenté de me dire que si ça continuait à grossir (car ça me gênait, mon bras frottant dessus) il faudrait le retirer. Il n'a commandé aucun examen supplémentaire, ni redonné de consultation. Lui comme moi avons pensé qu'il s'agissait d'un autre fibrome, mais bon... Lui c'est un médecin...
Ca a continué à grossir, j'ai refais des échos qui ne donnaient rien. J'ai repris rdv mais là j'ai vu la gynéco qui va reprendre son cabinet à sa retraite.
A elle, ça ne lui a pas plus car c'était imposant, car ça me gênait et me faisait mal. Elle m'a envoyé vers un médecin dans l'hôpital dans lequel elle travaillait. Et j'ai vu encore 2 médecins avant qu'on se rende compte que c'était en fait un cancer invasif du sein!!!
Le fait est que si ce gynéco (le vieux qui va partir en retraite) avait été un peu plus réactif ou concerné, ça n'aurait pas changé le diagnostique et ce que j'ai subi derrière, mais j'aurais probablement gagné quelques mois car j'ai sentie cette boule fin août et on m'a diagnostiqué mon cancer fin décembre.
J'ai arrêté la pilule depuis et je n'ai pas l'intention de la reprendre. J'ai retrouvé une libido que j'avais perdue depuis longtemps à cause de ça depuis la fin de mes traitements. Mes règles sont parfois un peu plus douloureuses mais ça reste supportable. Je part du principe maintenant qu'on m'a injecté assez de saloperies pour me soigner et que je ne vais plus infliger à mon corps ce genre de chose. J'ai le désir de faire un enfant avec mon fiancé quand j'aurai passé différentes interventions chirurgicales que je dois subir prochainement, et quand tout cela sera concrétisé je pense que je passerai au stérilet sans hormone. J'avais voulu en faire poser un pendant mes traitements.
J'avais essayer une première fois avec cette gynéco justement, mais je n'ai pas supporté la douleur (il faut dire qu'étant déjà sous chimio ça n'était peut être pas le meilleur moment non plus)et elle n'a pas insisté. Elle m'a alors prescrit un médicament pour dilater le col, que j'ai pris quelques heures avant mon rdv pour réessayer, mais ce jour là j'avais eu un autre rdv le matin non médical mais psychologiquement lourd, et j'ai vomi le médicament peu de temps après l'avoir pris... Du coup, j'ai annulé mon rdv et laissé tomber. On verra plus tard.
Et finalement, cette gynéco qui a été bien pour moi car concernée et à l'écoute, ne l'a pas été pour une bonne amie à moi à qui je l'ai recommandé. Elle a été la voir pour un grave problème d'acné et hormonal et elle lui a tenu des propos qui ont fait pleurer mon amie. Je me suis sentie mal de lui avoir recommandé du coup...
Ca dépend donc bien du ressentie des patients mais tout de même ...Ca n'est ni tout blanc, ni tout noir.
Donc bon les gynécos ... C'est compliqué. le tout c'est de trouvé celui qui nous convient. Et il ne faut pas hésiter à en changer s'il ne nous convient pas. Je me tournerait peut être vers une SF la prochaine fois car je vais déménager.
Désolée pour le pavé, mais ça fait du bien de se vider des fois! :P
 
@Hykulle : merci pour ton commentaire, je ne savais pas du tout qu'on pouvait se faire suivre par une sage-femme, je pensais que c'était réservé aux femmes enceintes. C'est vrai qu'en y pensant, j'ai l'impression que je trouverai plus d'écoute auprès d'une sage-femme. Et puis ce serait tellement bien en plus de ne pas avoir à attendre 2 mois! Je vais essayer d'avoir un rendez-vous :)
 
T

Tit nuage

Guest
Bonsoir à toutes,

Je ressens le besoin de parler de ma première expérience chez une gynécologue, il y a quelques semaines. Parce qu'en sortant je me suis sentie presque sale (j'exagère à peine), parce qu'elle n'a pas écouté un mot de ce que je lui ai dit, parce que ça ne m'a servit strictement à rien et enfin parce que ça m'a donné envie de ne plus y retourner.

Tout d'abord, j'ai 19 ans. Je suis extrêmement complexée, j'ai un suivi psychiatrique parce que (en très très très gros) je "refuse" inconsciemment du moins de grandir. En plus de gérer mes trouble,s qui commençaient pourtant à s'apaiser, j'ai fait face à un PTI il y a quelques mois. C'est une chute brutale des plaquettes. Ces petites choses dans le sang qui nous permettent de cicatriser, ainsi que de ne pas avoir de bleus ou des écoulements de sang, des hémorragies. J'ai été hospitalisée, ça s'est arrangé après un loooong traitement, mais j'ai gardé des règles très abondantes. Moi qui avait déjà du ma à les accepter, ça ne m'a pas aidée...
J'en ai parlé à mon hématologue qui m'a conseillée de voir une gynécologue. Je suis allée voir celle la plus proche de chez moi qu'avait déjà vu ma mère. Une vieille. Aigrie. Désagréable.
Je lui ai parlé de mes soucis avec mon corps, de mon PTI et de mes règles trop abondantes en disant que mon hémato m'avait parlée d'une pilule. Rien à faire. "Enlève tout ton bas et ton soutien-gorge après". "Euh...? je n'en vois pas l'utilité là... Puis je ne me sens pas prête à ça." "Tu es venue me voir, non ? alors vas-y, enlève, installe toi, de toute façon toutes les femmes son pareilles. Aller, je n'aime pas être en retard". Alors elle m'examine. Je suis vierge (ce qui l'a beaucoup dérangée apparemment dans son examen.). Je ne sais pas vraiment ce qu'elle a examiné, regardé et encore moins pourquoi.
Toute tremblante et gênée (oui je suis complexée même chez le dentiste, alors le gynéco...) , je me suis rhabillée. Elle m'a dit que tout "avait l'air normal", de me débrouiller avec mes règles et que comme je n'avais pas de copain, pas besoin de contraception. J'ai fait le chèque, et je suis partie, guère plus avancée qu'avant mais me sentant extrêmement nulle et encore nue....
Alors oui, certes, elle ne m'a pas fait me déshabiller complètement. C'est déjà un point positif.

Je sais que ce n'est pas non plus dramatique, mais j'en suis encore gênée et mal à l'aise.
Voilà ! En effet, ça fait du bien de se vider ;)
 
Comme beaucoup ici, j'ai vécus des trucs vraiment pas cool avec différents gynéco... Ce qui fait que je n'ai plus trop voulu y aller...

Le premier rendez-vous je devais avoir 18 ans... J'avais pris rendez-vous car j'avais des douleurs très fortes lors des rapports avec mon copain, en faite les rapports étaient impossibles. Je lui explique cela, je lui bien dis aussi que c'est ma première fois chez un gynéco, et que je ne savais pas comment ça se passait.
Elle ne m'a pourtant rien expliqué, elle y est allé en mode open bar, et en plus m'a reproché que ça ne rentrait pas (huuuum.... ben oui c'était un peu le motif de la consultation quoi >_< ). Ensuite quand je me suis rassise, sans toujours rien m'expliquer ni demander ou quoi, hop elle m'a tripotée les seins...
Ensuite elle a décrété que c'était normal d'avoir mal pendant les rapports (QUOIIIIIII ? :oo: Ben non, ce genre de choses n'est pas censé être désagréable,et si mon corps me dit que cela fait mal, c'est qu'il a un problème) et elle m'a prescrit du lubrifiant (alors que je n'avais pas de problème à ce niveau là)
En vrai je soufrais d'une vaginite quoi :facepalm:

Une autre fois, je me suis prise un coup pile dans l'ovaire (j'étais avec un conjoint violent) (je ne suis pas restée longtemps avec). La douleur ne passait pas, et j'avais de pertes roses (Ouais roses. Like a princess :queen:. Mais sans les paillettes). Comme ici pour avoir un rendez-vous chez un gygy, c'est plusieurs mois d'attente, on m'en a conseillée une dans ma ville en me disant qu'elle prenait vite, mais qu'elle était un peu "spéciale". J'y vais. J'explique le problème succinctement : coup dans l'ovaire, douleur et perte rose. La Gygy n'a même pas chercher à poser des questions, à en savoir plus, je crois qu'elle n'a même pas dit un seul mot de toute la consultation, m'a juste fait un frottis de manière très froide et pas délicate, et pour mes pertes roses, j'en savais pas plus en sortant qu'en rentrant.

Sinon à l'hôpital (pour changer mon implant contraceptif) je suis aussi tombée sur un gygy misogyne. Oui oui. misogyne.
Je découvrais la coupe menstruelle ( <3 ) et je voulais un avis d'un gygy au passage. Bref en gros le mec a fait dévier la conversation et à l'entendre, quand on a nos règles, on devrait rester enfermer dans nos cuisines et fallait surtout pas utiliser des protections autres que les serviettes (le tout sans argument médical). En plus lors du changement d'implant, le patch anesthésiant n'a pas marché sur moi (bon ok, j'suis pas douillette et j'ai pas hurlé, mais je sursautais, serrait les dents, gémissait un peu quoi), du coup au bout d'un moment c'est son assistante qui a finit par craquer et lui dire qu'apparemment je sentais tout. Il n'a vraiment pas eu l'air content qu'une femme ose lui faire remarquer ça (alors qu'il aurait facilement pu l'observer)

Sinon j'étais tombée sur une gygy pas mal mais avec des délais de rendez-vous très long et surtout elle était contre l'implant. Je veux dire si elle avait eu des arguments médicaux, pas de soucis. Mais non elle était juste contre, point. Du coup c'est chaud de voir une gygy qui n'accepte pas le mode de contraception qui te convient le mieux à toi :dunno:


Mais parallèlement à ça, je suis tombée sur des "perles" :
-Je devais faire un prélèvement en labo. La jeune femme qui le faisait, au lieu de m'emmener dans les salles de prélèvement normales (avec beaucoup de passages devant) m'a emmenée à l'étage où il n'y avait personne et m'a bien précisé et montré qu'elle fermait à clef, que personne ne pourrait nous déranger. Elle me prévenait de ses gestes, m'a demandé si j'étais prête et tout :fleur:

Il y a quelques jours, j'ai décidé de reprendre un suivit mais cette fois chez une sage-femme (trouvé ici ). J'ai eu un rendez-vous rapidement.
Et ça s'est super bien passé ! J'ai pu garder ma jupe, y'avait des cousins confortables sur le siège d'auscultation, elle m'a ausculté sur le coté (à l'anglaise), n'a faite aucune remarque désagréable, ni n'a été gênée sur le fait que mes jambes n'étaient pas épilé (bien au contraire), dès qu'elle faisait autre chose (attraper un instrument) elle me recouvrait avec ma jupe, elle me prévenait et m'expliquait tous ses gestes, était attentive si j'avais mal et modifiait en fonction ses gestes. Elle m'a totalement réconciliée avec l'examen gynéco !
Ma nouvelle sage-femme, je l'aime d'amour :cupidon:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes