Je viens justement de trouver ce lien https://gynandco.wordpress.com/trouver-une-soignante/ sur twitter (peut-être a-t-il déjà été posté dans les commentaires ici, j'ai pas tout lu).
Merci, ce site est super ! Toujours de mauvaises expériences avec des gynécos (examen sans demander, rappel de l'horloge biologique à 27 ans, froideur, demander 5 fois dans la même séance pourquoi je viens - ah oui, c'est vrai ! , etc.), je vois plusieurs médecins qui ont des valeurs intéressantes.
Le message de ScarletStarlet est ancien mais ma réponse permet de le remettre en avant car ce site est d'utilité publique !!
 
A 18 ans, j'ai décidé de prendre RDV avec une gynéco afin de me faire prescrire la pilule. Cela faisait 6 mois que j'étais avec mon copain.
Le jour J, je me suis retrouvée chez une femme affreuse avec un manque total d'empathie et de savoir faire.Déjà que je n'en menait pas large... Elle m'a harcelée de questions et à 1ère vue, mes réponses ne lui plaisaient pas. Pour vous donner un florilège : "Vous avez des relations sexuelles régulière ?" (jusque là, tout va bien), "Vous avez un ou plusieurs partenaires ?" (ben, heu, un madame), "Vous êtes mariée ?" (Hein ???), "Vous comptez rester avec lui ?" (QUOI ??? Mais je sais pas moi !). Elle a ensuite pratiqué un examen avec sans aucune délicatesse. Je suis ressortie avec ma prescription mais en pleur.
J'ai aujourd'hui 34 ans, et j'ai enfin trouvé une praticienne d'efficace, chaleureuse et professionnelle. Mais j'ai entre temps changé 5 fois de gynéco (entre le froid comme un glaçon, la folle dingo des implants, j'en passe...). Heureusement que cette première expérience ne m'a pas bloquée définitivement.
Un conseil, n'hésitez surtout pas à changer de médecin si vous ne le sentez pas !
 
La première fois que je suis allée chez une gynécologue, j'avais environ 16 ans et j'y suis allée pour commencer la prise de la pilule.
Je suis allée là où ma mère allait, elle en était très satisfaite et la première séance s'est bien passée. Elle m'a prescrit une pilule et même si elle avait un tic que je trouve insupportable (dire "elle" à quelqu'un au lieu de la tutoyer ou de la vouvoyer) et que j'étais pas super à l'aise, je n'avais pas été traumatisée.
J'ai pris rendez-vous 6 mois plus tard pour faire un point. Je lui ai expliqué que j'avais pris du poids et que j'avais pris une taille de bonnet (quand on fait déjà un bonnet D, c'est difficile). Et là, ça a été le début de la fin. Elle m'a expliqué très sèchement que si j'avais grossi, c'était parce que je mangeais plus et que j'avais tout simplement pas fini ma croissance, sinon j'aurais pas grossi des seins. J'ai essayé de lui expliquer que ça faisait 2 ans que je n'avais pas changé de taille de bonnet, elle n'a rien voulu écouter ! Soit... Déjà, là j'étais un peu comme ça :confused::confused:
Après, ça a été le pire : Elle m'a dit de m'installer, pas palper les seins et sans m'avoir demandé si j'étais vierge, et surtout sans rien m'expliquer, elle m'a enfoncé le speculum puis m'a fait un frottis. J'ai eu un peu mal et je me suis crispée (NORMAL QUOI) et là j'ai eu le droit au "Non mais ça, elle va pas faire sa chochotte quand même" et elle a continué en forçant un peu :facepalm:
Alors évidemment, maintenant je me dis que j'aurais dû réagir (:slap:) mais sur le coup, du haut de mes 16 ans et manquant totalement de confiance en moi, je me suis juste rhabillée et je suis partie.
J'ai pleuré toute l'après-midi, j'ai eu mal pendant plusieurs heures et je ne suis jamais retournée chez u gynéco depuis (ça va faire 4 ans). Je cherche maintenant UN gynécologue, les hommes ont la réputation d'être plus doux que les femmes car ce n'est pas le même corps qu'eux, et personnellement je me fiche totalement d'être auscultée par un homme, car je ne vois ici que la dimension médicale.

Alors c'est pas grande chose ce que j'ai vécu, mais ça m'a un peu traumatisée et je trouve pas ça normal que certains (et je dis bien certains, pas tous) oublient la dimension humaine de leur métier. La médecine pur moi c'est censée être la volonté de rendre la vie des autres meilleures non ?
 
C'est mon médecin de famille qui me fait des examens gynécologiques. Elle n'est pas franchement chaleureuse, mais au moins j'en ai un. La première fois que j'ai eu un examen, ça s'est pas mal passé, elle y va quand même en douceur, et c'est vite terminé. Elle ne met simplement pas la patiente à l'aise. Sachant que c'est ton premier examen, elle se contente tout de même de tout bonnement ordonner : enlève ta culotte. J'ai pas réagis tout de suite, pas super à l'aise encore de me mettre cul nu devant une personne que je connais si peu. Elle a donc réitéré sur un ton impatient «Enlève ta culotte!». Bien, bien... je sais que des culs et des vagins, t'en vois peut-être des dizaines par semaine, mais y aura toujours des gens pour qui ce sera nouveau, et même sans l'être, pour qui ce sera délicat.

C'est bizarre, ça me fait penser que j'ai toujours eu des emplois en rapport avec le public, et on me disait toujours qu'il fallait être aimable et patient avec tous les clients, même s'ils sont lourds, ou cons, ou bêtes, sous peine de réprimandes ou sanctions. Mais le médecin, je sais, sous prétexte qu'il est un «sachant» comme dit dans l'article, qu'il a fait des études etc. ben lui peut expédier ses patients sans leur demander leur avis... Deux poids, deux mesures, on a beau dire que tout les gens sont égaux, ça n'a jamais été vrai...
 
J'apporte ma pierre à l'édifice (ou pas) :cretin:

J'ai été chez une gynéco la première fois quand j'avais... 17 ans, quelque chose comme ça, pour la pilule. J'ai été chez celle de ma mère, et même si je ne la supportais pas, j'y suis retournée pendant près de deux ans puisqu'elle renouvelait simplement mon ordonnance. Elle s'est même arrangée pour que je puisse partir en Erasmus avec 6 mois de pilule (je dois aller à la pharmacie tous les mois normalement). Manque de pot, mon corps étant un troll, la première pilule qu'elle m'avait prescrite, une micro dosée dont je ne me souviens pas du nom, et j'ai très très mal réagi. Douleurs insoutenables dans les seins + "nodules" en même pas deux semaines. Quand je suis retournée la voir même pas un mois après, elle me tâte les seins du coup "Ah, c'est drôle que ça vous fasse ça !" Non connasse, c'est pas drôle c'est juste hyper douloureux. Enfin bon, après ça elle m'a prescrit la pilule que j'ai maintenant, et elle m'auscultait simplement les seins quand j'allais la voir, jamais eu d'examen ni rien (et ça m'allait très bien).

Quand elle a prit sa retraite, j'ai bataillé pendant six mois pour trouver quelqu'un d'autre ("ah ben non, on prend pas de nouvelles patientes, juste des femmes enceintes et des urgences" bien bien bien...). Quand j'ai enfin eu un rendez-vous, la nana a catégoriquement refusé de renouveler ma pilule parce que j'étais célibataire ! "Vous avez pas besoin de la pilule, une pause ça vous fera du bien" "euh ben non mais je fais beaucoup d'équitation alors c'est aussi pour pas avoir mes règles, et puis j'ai les seins super douloureux..." "oui, bon, vous êtes un peu (HAHAHA) sensible des seins, c'est pas un drame". Et puis elle m'a dit que faire un examen se serait bien aussi, mais elle m'a dit que comme c'était la première fois que je venais, je pourrais le faire la prochaine fois. "Et vous reviendrez me voir quand vous aurez un copain." Avec le recul, je me serais mis des baffes, et à elle aussi, mais à l'époque j'avais pas osé insister. J'y suis jamais retournée, j'ai passé plus de deux ans sans pilule avec des douleurs aux seins insoutenables.

Et là j'ai déménagé et j'ai pas voulu me faire chier, j'ai pris RDV au planning familial de ma ville et ils sont super cool. Comme j'ai pas une pilule "normale", la première fois que j'y ai été j'ai juste vu une conseillère, et elle avait pas pu me faire l'ordonnance. Une gynéco me l'a envoyée par la poste dans la semaine et m'a dit "Je peux vous donner d'ordonnance que pour 3 mois comme je vous connais pas, il faudrait prendre un RDV, pensez-y" super sympa et tout. J'avais un RDV le mois dernier (pas la même mais pas grave), elle était super sympa, chaleureuse, pas du tout à te juger. Quelques questions de routine, cette fois elle m'a fait l'examen en m'expliquant tout et tout (et en mettant un peu de lubrifiant sur le spéculum :winky:), et après elle m'a parlé des autres moyens de contraception qui pourraient me convenir et tout et tout, donc voilà, j'étais contente ! :cretin:
 
  • Big up !
Reactions : A. TwentyOne
Je n'ai jamais subi d'examen sans explication. Heureusement, parce qu'avec tout le reste, pas sûre que j'aurais continué à aller chez le gynéco!
Ma colère vient des années que j'ai passées sous contraception hormonale, à en subir des effets secondaires plus ou moins violents, divers et variés. J'ai tout essayé: plusieurs pilules, l'anneau, l'implant... Entre les migraines à aura qui me faisaient manquer le lycée plusieurs fois par semaine (le moindre de mes soucis, quand je passais la journée dans le noir à vomir dans une bassine et à pleurer de douleur), la chute de cheveux impressionnante et déroutante sous implant (je ne l'ai gardé que 3 mois, et vivant en Suisse, l'ai entièrement payé de ma poche), l'acné jusque dans le dos et dans le cuir chevelu alors que je n'en avais pas avant, les mycoses à répétition, j'ai commencé à en avoir marre. Quand je suis allée voir ma gynéco en lui demandant s'il n'existait pas une alternative non-hormonale, elle m'a ri au nez (sérieusement, elle a ri), en me répondant "bah oui! Le préservatif!". Genre vas-y, c'est pas pour me vanter, mais à ce rythme-là, au prix de la boîte de capotes, j'ai plus d'argent dans 2 semaines.
Je suis donc partie en voir une autre. Je savais qu'elle était formée à la pose du Gynéfix, un petit stérilet au cuivre sans armature solide conçu pour les petits utérus et les jeunes filles. J'ai cru, à tort, que cette formation était la preuve d'une plus grande ouverture d'esprit, et que tout se passerait bien. Je lui ai donc parlé de tous mes problèmes liés aux hormones, et lui ai demandé si le stérilet était envisageable. Elle m'a d'abord demandé d'où me venait cette idée: "j'ai lu des articles à ce sujet". "Ah, ces journalistes. Vous savez, c'est la même différence qu'entre faire la guerre et écrire au sujet la guerre". C'est là qu'elle s'est lancée dans une diatribe sur ma potentielle stérilité future, avant de m'expliquer que l'amour que je porte à mon copain importait peu: tous les hommes vont voir ailleurs un jour ou l'autre, et il finira bien par ramener une maladie à la maison. Elle a continué en me parlant de tous ces salauds qui courent nos rues en ne cherchant qu'à contaminer sciemment de pauvres jeunes filles naïves comme moi (j'avais 23 ans, hein, je dis pas que j'étais pas naïve, mais quand même). Je lui ai répondu que la confiance que j'avais en mon homme relevait de mon jugement personnel et non du sien, que la pilule ne me protégerait pas non plus d'une maladie, et que je ne m'opposais pas à un dépistage complet avant la pose du stérilet (et avant de le remplacer, 5 ans plus tard). Elle a donc recommencé son discours sur la stérilité. Fatiguée et au bord des larmes, je lui ai rétorqué que, si je comprenais bien, elle préférait me prescrire une contraception qui risquait de me provoquer une thrombose (au vu de certains des effets secondaires subis, c'était envisageable), plutôt qu'une autre qui comportant un risque indirect de stérilité. Et en me regardant droit dans les yeux, elle m'a répondu que oui. Avant d'ajouter que "si je le voulais vraiment, elle me le poserait, ce satané stérilet". Elle me l'a finalement posé, et je vis depuis une vraie histoire d'amour avec mon petit bout de cuivre. (et non, 3 ans plus tard, je ne suis toujours pas stérile, j'ai toujours des dépistages tout clean, et... Je n'ai plus jamais eu de migraine ni d'autres problèmes mentionnés plus haut).
 
Ayé je suis retournée chez le gynéco froid et agressif ... qui a été froid mais pas agressif cette fois. Au contraire, il m'a expliqué pas à pas ce qu'il faisait, il a été plus doux que la dernière fois, et même si niveau chaleur on fait mieux, il a bien fait attention que je ne tombe pas dans les pommes, que je supporte la douleur etc. J'ai eu très mal (pose de DIU) pendant quelques minutes, au point de devoir me reposer avant de partir mais ça va mieux (Antadys powa). Ouf, voilà qui est fait :d Dans un mois, échographie - et je saurais si cette fois-ci ça marche. Je croise les doigts parce que je n'ai le droit à aucune autre contraception (à part les préservatifs)
 
J'ai du mal à y retourner, premier frottis à 20 ans qui s'est trouvé être un prélèvement... j'ai saigné pendant 2 jours après ça.
Pas d'explication, lorsque je posais des questions, pas de réelles réponses, que du vague genre "c'est moi la pro, toi, ta gueule"
:sweatdrop:
 
@Kiwi-kiwi j'ai eu ça à 14 ans après quelques problèmes, et du coup au planning familial ils m'ont rarement fait des tests/consults, jusqu'à ces dernières années. Si tu trouves un gynéco qui a l'approbation de plusieurs personnes, ça t'aidera peut-être à trouver un(e) qui te convienne et t'aide à surmonter ça. J'ai réussi à voir un gynéco homme alors que je ne pensais pas en être capable !!
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes