Ce que tu racontes @Demezia me fait penser à une fois où il était 7h du mat, les écouteurs dans les oreilles, je pressais le pas dans la rue déserte en bas de chez moi pour ne surtout pas rater mon bus, et là un type en voiture ralentit à ma hauteur. Sur le coup je ne comprends pas ce qu'il me demande, je me dis qu'il cherche peut-être son chemin alors j'enlève mon écouteur...et j'ai eu le droit à un commentaire sur mon pantalon qui m'allait très bien..."Oui donc tu t'arrêtes pour me dire que t'as bien reluqué mon cul et que ce que tu vois te plait quoi" La phrase qui me brulait les lèvres mais que je n'ai pas sortie de peur de m'attarder pour qqn qui n'en valait pas la peine, par lassitude, par envie qu'il me lache la grappe bref le genre d'épisode qui te met de bonne humeur pour toute la journée!
 
Ne serait-ce pas plus simple de démocratisé la drague au féminin en France/Europe/Occident ? Le premier pas au féminin ?
Pour que les hommes vivent ce que beaucoup de femmes vivent, que les femmes comprennent aussi ce que ressent l'intervenant en draguant, les mécanismes en RL, etc, etc...

Car à la fois, y'a les Madz qui en sont contre et qui subit, mais y'a aussi beaucoup de filles (de mon lycée, les amies de ma mères, etc...) qui veulent et exigent cela, car c'est ce que "doit faire un homme", "nous complimenter" sinon il est "chelou", "gay", "pas intéressé", "pas intéressant", "pas gentleman", "sans manière" ou autres...
De plus, la plus part de mes amies ou collègues, quand elles veulent parler/attirée à un gars, ça part aussi sur des compliments son physique (look, chemise, cheveux, musculature, barbe, etc...), ou sur sa gentillesse (alors qu'elle le connait à peine), ou sur son parfum, etc...
 
Dernière édition :
Je trouve cet article très intéressant, et je suis d'accord avec les arguments apportés. Cependant, je ne me reconnais pas dans l'image de la femme harcelée qui est donnée dans l'article. Personnellement je n'ai jamais été agressé ou harcelé dans la rue, et pourtant je vis dans une grande ville, je me promène souvent seule tard le soir, et je vis dans un quartier qui "craint" selon certain. Je ne dis absolument pas ça pour minimiser la réalité du harcèlement de rue car j'ai conscience du problème que ça représente.
Le problème c'est que tous ces témoignages de femmes harcelées me font, moi, avoir peur dans la rue alors que je ne devrais pas : je n'ai jamais eu de problème dans les quartiers que je fréquente.
En fait, la question que je me pose, c'est : est-ce que la peur ressentie par beaucoup de femmes dans la rue ne contribue pas à une sorte de "faiblesse" dégagée? Or les potentiels agresseurs auront plutôt tendance à s'approcher d'une personne qui dégage un sentiment de peur ou de faiblesse. Moi depuis petite on me dit souvent de marcher d'un pas décidé et rapide dans la rue, sans regarder autour de moi ou donner l'impression de ne pas savoir où aller. J'applique ce conseil tout le temps et je n'ai jamais eu de problème. Evidemment je sais bien que de nombreuses femmes ont la même démarche que moi et se font quand même emmerder...
Voilà, moi je suis féministe et je m'insurge régulièrement contre notre société sexiste et patriarcale, mais je n'ai pas vraiment d'expérience de harcèlement de rue, alors ça m'attriste un peu de voir que beaucoup de femmes ont peur dans la rue. Moi je me force à ne pas avoir peur, parce que j'ai conscience que dans mon cas c'est de la paranoïa, étant donné que je n'ai jamais eu de mauvaise expérience dans la rue.
 
@chloevollmerlo L'extrait est juste parfait. C'est exactement ça!

Et je suis complètement d'accord avec la notion de contexte décrite dans l'article. Si je me rends d'un point A à un point B et que je n'ai pas l'air de flâner c'est que je suis occupée. On évite de déranger une personne occupée pour rien, c'est la moindre des politesse (tout comme au restaurant je ne vais pas aller me mettre à la table de quelqu'un pour lui dire que je trouve sa barbe ou sa coloration très réussie). M'interrompre dans le métro pour me demander ce que je lis c'est juste naze surtout si je suis plongée dans ma lecture.
Si je suis dans un bar, entrain de flâner ou que la situation permet un échange complice c'est bon on peut m'aborder et je répondrai (sauf si ça attaque direct sur le physique sans subtilité, là on rejoint l'extrait de Musset, mon physique est ce qu'il est un compliment ou non n'y changera rien et je classe le mec dans la catégorie gros lourd direct)

La situation qui permet un échange complice ça peut être au rayon du supermarché quand j'hésite devant le rayon chocolat de m'aborder en disant "ne prenez pas celui-là j'ai essayé et il est dégueu", ou si j'admire un paysage de faire une réflexion bateau comme quoi c'est magnifique etc. Si je lis dans le métro ça peut être de me dire que vous vouliez le lire et me demander si c'est bien, si c'est dans le même style que *insérer un nom de livre qui y ressemble dans le style*, si vous l'avez déjà lu me dire que vous l'avez adoré, me demander où j'en suis dans l'histoire etc. Mais pour que je sois aimable après m'avoir sortie de ma lecture il faut que vous me fournissiez une bonne raison de m'interrompre.

Pour finir je crois que le pire interpellant que j'ai eu c'est celui qui a crié "Mademoiselle! Mademoiselle!" en me courant après pour que je m'arrête alors que je venais juste de sortir du supermarché, que j'étais chargée de courses et qu'il pleuvait des piscines. Dans ma tête je me suis mise à stresser parce que je pensais qu'il venait me rendre ma carte bleue que j'aurais oublié ou que j'avais fait tomber quelque chose. Mais non le type m'a fait poireauter sous la pluie juste pour me dire qu'il voulait me parler. Et c’est tout.

@Mawrcan Oui c'est sur j'ai vu mon taux de sifflement ou remarque diminué significativement quand j'ai commencé à marcher la tête haute (les oreilles et la queue dressées) d'un pas volontaire et d'un visage-n-essaie-même-pas-de-me-parler.
Ce taux augmente par contre quand je fais du vélo en jupe.
Le problème c'est que donc je suis obligée de modifier mon comportement pour éviter d'être abordée pour rien. Je ne peux pas me balader tranquillement au soleil en souriant parce que la vie est belle, là c'est sur j'ai des réflexions, pas méchantes mais des réflexions qui me sortent de ma rêverie et qui attendent une réponse. Et c'est chiant de devoir réfléchir à comment se comporter pour ne pas être embêtée.

Après tu parles de quartiers chauds et ben pareil pour moi quand je vais dans les quartiers chauds en été je mets systématiquement un mini short ou une petite juste. Pour le défi, pour montrer que là je n'ai pas peur et que si on vient me chercher on va me trouver. Je n'ai jamais été abordée, je crois que ça les fait douter.
 
Dernière édition :
"Vous nous jugez vraiment indignes de nous accorder quelques mots, quelques minutes de votre temps ? C’est nous qui devrions être vexés, et non vous. Nous ignorer royalement ne nous rappelle pas que vous êtes nos égales, elle nous donne une image erronée de vous de princesses snobinardes, qui est toute aussi fausse que l’image d’agresseurs en puissance que vous avez de nous. Je ne nie pas qu’il existe de réelles agressions qui doivent être fermement condamnées. Mais le traumatisme personnel de femmes victimes de cela ne doit pas se transformer en psychose collective injustifiée. »

Perso, quand un mec m'aborde poliment, je réponds toujours quelques mots par politesse, même quand je suis pressée. Les seules fois où je n'hésite pas à l'envoyer paître, c'est quand on me siffle, m'insulte, qu'on me sort des obscénités ou quand je vois que le mec est complètement saoul. Le problème, c'est que dans 99% des cas, si je réponds quelques mots sympas, le gars va devenir collant, insister davantage, même quand tu lui dis que tu as un copain, voir va commencer à te suivre partout.
Ça leur vient même pas à l'esprit que j'aime bien rencontrer des gens comme ça, discuter, sans aucunes arrières pensées. Certains mecs vont faire abstraction du refus de la fille, et quand il voit que tu es gentille avec eux, ils vont se dire bingo ! "elle est tellement gentille qu'elle n'osera pas refuser de prendre juste un café", et du coup insister toujours et encore. Bref, la stratégie de l'agresseur qui consiste à s'attaquer à des proies qu'il considère comme "faibles". Du coup, il faut pas qu'il s'étonne que les filles réagissent violemment après, c'est une manière de dire aux hommes "je ne suis pas une proie facile, j'ai du caractère".
 
Article bien écrit pour expliquer le ressenti de la plupart des femmes, tu as raison sur quasi tout les points mais j'ai quand même un peu envie de défendre Jérémy.
Lorsque dans l'article vous écrivez "Mais du coup, pourquoi aborder une fille dans la rue ? Cette question s’adresse à tous. Vous croisez une fille que vous ne verrez probablement plus jamais, pourquoi vouloir absolument lui parler ? Et surtout, à quelle fréquence cela vous arrive, de croiser une fille qui « vous a tapé dans l’oeil » ?" J'ai juste envie de répondre pourquoi pas? On a donc pas le droit de se parler et de communiquer? Doit-on être des robots, marcher dans la rue sans que personne ne se regarde, regardez nos pieds, ne pas sourire et ne pas montrer nos sentiments/émotions? L'exemple du métro à Paris est d'ailleurs flagrant, c'est à se tirer une balle quand on voit la tronche des gens! Non sérieusement en France on a un soucis avec le sourire et la bonne humeur communicative. Regardez les pays d'amérique latine par exemple, il y a beaucoup de communication dans la rue, les gens s'abordent les uns les autres. Bref, ça vie, c'est joyeux (ok le soleil et la chaleur y font beaucoup aussi ^^)

Je ne suis pas non plus là pour encenser tous les hommes qui font des compliments, car pour beaucoup c'est dit d'une manière plus que douteuse, vulgaire, nonchalante et collante, regards pervers, ect... (et je vais m'arrêter là sur les qualificatifs pouvant décrire une approche assez malsaine) car ça m'arrive aussi d'avoir eu des compliments/avances de mecs chiants à souhait, que ce soit dans la rue, dans un bar, dans une boîte ou chez des amis. J'en ai foutue plus d'une des baffes à des hommes qui me faisaient des remarques sur ma poitrine (beaucoup trop généreuse). Mais il y a parfois des personnes qui vous abordent avec gentillesse, juste un sourire, en vous regardant droit dans les yeux, est-ce vraiment mal? Et pourtant je déteste qu'on me regarde!

Alors peut-être que j'ai ce discours parce que je ne vis pas dans une grande ville, mais j'en ai aussi marre de voir les gens faire la tronche. Avouez que parfois un petit compliment, ça fait pas de mal à l'égo?

Edit: enfin après lecture de vos commentaires, c'est peut-être moi qui suis un peu trop naïve! :rire:
 
« Vous nous jugez vraiment indignes de nous accorder quelques mots, quelques minutes de votre temps ? C’est nous qui devrions être vexés, et non vous. [...]»
Bé... On ne vous doit rien :dunno: On n'a pas sollicité de contact, on a juste le culot de profiter de l'espace public, on n'a pas à payer de redevance sympathie pour ça.

J'ai vu vraiment beaucoup de mecs se prendre pour le centre du monde. Par exemple une fois où j'attendais mon train (tard) à la gare, je vois quelqu'un qui déplaçait un immense Bob l'éponge en carton de 2 mètres de haut. Evidemment des gens ont arrêté cette personne pour se faire prendre en photo avec Bob l'éponge. Moi je sortais d'un concert, donc déjà j'étais de bonne humeur, et là en voyant la scène j'ai franchement rigolé ! Et là j'ai croisé le regard d'un type alors que je rigolais. Ce mec m'a suivie du regard et tourné autour jusqu'à l'arrivée de mon train... parce que j'ai eu la malheur d'établir un "eye contact" avec lui, il a cru que je lui souriais... Come on mec ! Tu te crois vraiment plus intéressant que Bob l'éponge ? :rolleyes:

Et des exemples comme ça j'en ai plein... Les mecs se plaignent que les parisiennes fassent toujours la gueule, mais dès qu'on sourit il y a toujours un mec pour croire que c'est destiné à sa petite personne... Et d'ailleurs c'est le même problème quand on est simplement polies, les mecs interprètent ça comme un "c'est dans la poche". Du coup, avec le temps on devient moins souriantes, moins sympas, moins polies... Tout le monde y perd !
 

Faol

A nice mess
@Lizik J'ai la même opinion que toi. MAIS (il y a un mais qui fait toute la différence), malgré le fait que j'ai souvent envie, dans le bus ou dans la rue, d'aborder une fille/un mec juste pour lui dire que je la trouve très jolie, ou que j'adore son tee-shirt, ou quoique ce soit d'autre, je n'ose pas. Parce que ça n'est pas ancré dans les moeurs. Parce que seules les femmes, ou presque (d'après Jérémy, il fait aussi des compliments aux hommes, mais je pense qu'on a trouvé l'exception qui confirme la règle) se reçoivent des compliments, et que souvent, ça n'est pas sans arrière-pensée. Moi, j'aime bien recevoir des compliments de temps en temps, ça m'illumine un peu ma journée, tant que ça reste respectueux. Mais voilà : je ne me fais presque jamais aborder. Je n'ai donc pas ce "ras-le-bol" que beaucoup de filles ont. Donc, si je fais un compliment à une fille, j'ai autant de chance d'illuminer sa journée que de lui gâcher sa bonne humeur. Le jour où je me déciderai à dire ce que je pense sur le physique ou la tenue d'une personne, ce sera le jour où je serai sûre que ça lui fera plaisir, le jour où les gens s'aborderont dans la rue et se lanceront des compliments et des sourires à la volée sans arrière-pensée, sans distinction de genre, juste pour être aimables. Autant dire que ce n'est pas demain la veille.
 
Merci pour cet article, en particulier parce qu'il est rare d'avoir le point de vue (développé) d'un homme 'normal' à ce sujet (comprendre, le genre de type qui pourrait être ton frère ou ton copain). Je trouve la réponse très bien faite, et en même temps je peux comprendre son point de vue.
Personnellement c'est extrêmement rare que je me fasse aborder dans la rue, mais voici un petit tips pour Jérémy (s'il nous lit) : je préfère me faire aborder par une personne qui me voit un livre à la main, et me dit "J'ai également lu ce livre" et souhaite SINCEREMENT (j'insiste sur 'sincèrement') engager la conversation à ce sujet, que par une personne qui veut valider mon physique. ça m'est arrivé plusieurs fois aux arrêts de bus notamment - avec des hommes comme avec des femmes.
Ce n'est pas une garantie que je suis toujours disponible pour échanger sur mes lectures ; mais même si je refuse la conversation, je le ferai de manière certainement moins agacée que face à un "vous êtes charmante".
 
Je suis d'accord sur pas mal de points avec cet article. N'empêche que je n'ai pas aimé le fait qu'il semble répondre au nom de toutes les femmes, surtout au sujet de la peur, qui est d'ailleurs le premier point mentionné par l'article. Non, si je réponds mal aux mecs qui m'interpellent dans la rue, ce n'est pas parce que j'ai peur et je pense que je ne suis pas la seule. C'est parce que la façon de faire n'est pas la bonne et que j'ai déjà été abordée/klaxonnée X fois aujourd'hui, et donc que ça me saoule de me faire aborder qui plus est de cette manière. (certes c'est aussi mentionné par l'article mais on dirait que la peur est une obligation et la chose la plus importante).

Non, je n'ai pas peur quand un homme vient me parler et j'ose espérer que la majorité des femmes n'a pas peur ou alors très rarement. Je refuse juste parce que m'use. Bref, je n'ai pas aimé cet aspect de l'article qui semble être une réponse unanime des femmes et qui fait de la peur la principale ou du moins la première raison des refus et autres réponses négatives.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes