@ziggie Un peu de calme ? Vous n'êtes pas d'accord soit, mais ça ne fera rien avancer de s'énerver et de hausser le ton ("tu vas te détendre du gilet pour commencer", c'était assez malvenu). Si vous n'avez plus rien à vous dire soit, c'est même une sage décision d'arrêter là, mas fais attention à ton expression s'il te plaît.
 
hawley;4664817 a dit :
@ziggie Un peu de calme ? Vous n'êtes pas d'accord soit, mais ça ne fera rien avancer de s'énerver et de hausser le ton ("tu vas te détendre du gilet pour commencer", c'était assez malvenu). Si vous n'avez plus rien à vous dire soit, c'est même une sage décision d'arrêter là, mas fais attention à ton expression s'il te plaît.
C'est fou, faire des généralités gerbantes et déformer un message en enrobant son propos ça marche toujours hein :cretin: Tellement prévisible.
 
ziggie;4664831 a dit :
hawley;4664817 a dit :
@ziggie Un peu de calme ? Vous n'êtes pas d'accord soit, mais ça ne fera rien avancer de s'énerver et de hausser le ton ("tu vas te détendre du gilet pour commencer", c'était assez malvenu). Si vous n'avez plus rien à vous dire soit, c'est même une sage décision d'arrêter là, mas fais attention à ton expression s'il te plaît.
C'est fou, faire des généralités gerbantes et déformer un message en enrobant son propos ça marche toujours hein :cretin: Tellement prévisible.
Je ne suis pas là pour mettre les pieds dans le débat mais pour te rappeler qu'on évite d'être agressif quand on échange ici, ton premier réflexe d'arrêter le débat était bon mais la forme de ton message ne passe tout de même pas. Arrêtons-nous là en tout cas, débattre quand on est énervé ne donne jamais rien d'intéressant.
 
morganegirly;4663924 a dit :
Il y a un truc qui me surprend vachement dans l'article (ceci est un vrai questionnement, non une critique quelconque), c'est la revendication du terme "mulâtresse" et du coup, je m'adresse aussi aux autres filles qui ont utilisé ce terme pour elles-mêmes.
C'est vraiment acceptable ce mot?? Je pensais qu'au contraire, c'était un terme jugé raciste. Pour vivre sur une île ancienne colonie avec des plantations et avoir de la famille sur d'autres, j'ai toujours associé ce terme à la colonisation, au racisme et à l'esclavage. Du coup, je n'aurais pas pensé que des gens métis le revendiquent eux-mêmes.

En effet, mulâtre est une classification de l'époque esclavagiste pour "classer" les esclaves et descendants d'esclaves en différentes catégories en fonction de leur pourcentage d'ancêtres noirs, le mulâtre étant le "demi-sang" noir, le "quart-de-sang" (avec un grand-parent noir et trois autres blancs) s'appelant quarteron, le "huitième-de-sang" (1 arrière grand-parent noir pour 7 blancs) encore autrement  --> donc super raciste d'évaluer la teneur du sang noir dans une personne pour l'identifier. C'était aussi une façon de les séparer nettement de la population d'origine européenne puisque même si un descendant d'esclave avait l'air blanc de peau et que ces ancêtres noirs commençaient à être lointains, ce type de termes permettait de rappeler que non, malgré les apparences, ce n'est pas un "vrai" blanc et il ne peut pas se mêler aux gens respectables et de bonnes familles.
Et le mot vient du mulet, un animal croisement entre le cheval et l'âne - donc à l'époque, utiliser ce mot pour identifier les populations noires des îles et colonies, c'était vraiment une façon de considérer que les esclaves et leurs descendants étaient des sortes d'animaux qu'on avait croisés avec d'autres espèces.

A l'inverse, métis signifie simplement "mélangé" qui est déjà plus neutre.

Je sais que certains mots discriminants ont été revendiqués sous forme de réappropriation par les populations discriminées justement donc je me demandais si c'était le cas de ce mot.
En tout cas, j'ai l'impression que si j'utilisais ce mot dans les environnements îliens que je connais, les gens seraient très choqués mais peut-être que je me trompe!
Du coup, ça m'intéresse d'en savoir plus sur l'utilisation du terme, son histoire s'il a été réapproprié, s'il y a consensus etc.
Tu as raison, c'est de l'appropriation!
Certains noirs utilisent le mot négre/négro (notamment aux USA), entre eux, mais un blanc qui l'utilise, c'est hors barrière, parce que c'est la revendication que ce mot nous appartient à présent  :) Comme quarterons et mûlatre, ceux qui l'utilisent savent pertinnement le passif du mot, ils le gardent par défiance (?)

Je dis ca sans généralité aucune, tous les blacks n'utilisent pas ce mot, mais c'est plus ou moins admis, mais jamais, jamais un blanc ne doit s'amuser à le reprendre c'est archi-tabou.


Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.


Après si des explications plus renseignées veulent me corriger, allez y! Je parle par expérience personnelle mais sans vrai références :)
 
Dernière édition :
ziggie;4664783 a dit :
@oxymoron, tu vas te détendre du gilet pour commencer :cretin: et tu vas aussi éviter de me rendre responsable de tous les maux de la planète, merci :lol:

Je ne suis pas métisse donc je n'ai pas le droit de donner mon point de vue, c'est bien c'est ouvert comme façon de penser :cretin:

Et tu n'as rien compris à mon raisonnement, je n'ai pas dit que le commun des mortels était paranoïaque, juste qu'il fallait faire la différence entre des gros lourdeaux racistes ou maladroits et des questions d'intérêt que peuvent te poser des amis ou des connaissances qui vont le devenir. SURTOUT quand la curiosité ne se limite pas à la couleur de peau, c'est la même chose pour les accents étrangers pour moi. Et ma copine Mexicaine m'a pas aboyée dessus parce que j'ai commencé notre relation en lui demandant d'où elle venait.

Et puis c'est bien la peine de me faire la leçon en sortant un "les blancs", les guillemets n'enlèvent rien à la distinction que tu fais. Qui réagit mal hein ?
Moi je cloisonne pas, dans la vie y a pas les blancs et le reste du monde. 
Je réagis à ton propos, donc surtout à cet (ton) avis (donc pas à ta personne personnellement : je ne te connais pas après tout).
Ce n'est pas une dictature ou tu n'as strictement pas le droit d'émettre un commentaire, c'est simplement que (selon moi) tu n'as pas l'air (et tu n'es pas la seule, loin de là) de vouloir vraiment comprendre "notre"(mon) avis.

Celui de celle qui parle de "blancs", et oui j'aurai du développer ceci : par blancs je veux dire :
Toutes les personnes qui (par exemple comme mon copain) ont des soucis dans leur vie, mais qui ont la chance de ne pas connaitre cela: être jugé pour sa couleur/apparences physique : cela peut être  des traits marqués/"typés" que l'ont relit à une origine précise
ou une couleur de peau plus sombre, ou différentes :bref un physique qui est différent et qui amène à mettre ne pas le désigner : oui lui il est français évidemment (alors que en fait il est peut être  albanais et espagnol mais n'as pas l'air de l'etre : donc qui n'est pas ennuyé par ça au quotidien).

Voila ce que signifie "un blanc" pour moi, une personne qui a (malheureusement) d'autres tares comme être moche (et qui sera désigné par "le moche") ou qui est grand ( et qui sera désigné par "la girafe").
Mais moi quand on me voit : c'est la chinoise (alors que je ne suis pas asiatique....).
Donc quand bien meme (et ça n'est pas le cas) j'aurai une couleur de peau très claire, quasi blanche, ben je ne sera pas "une blanche", une personne (mon dieu je vais dire ça) : lambda, qui ne soulève pas de question, de curiosité (elle est d'ou? c'est un mélange ou pas?)
 
Dernière édition :
A

arya-s

Guest
Je trouve ça dommage que ça finisse toujours ( ou presque)comme ça dans les réactions d'un témoignage:dunno:

C'est justement le but d'un témoignage d'avoir un différent point de vue sur une situation, l'auteur le ressent comme ça, pourquoi vouloir changer ça en disant ''Je trouve''.

Je dis pas que vous ne devez pas donner votre avis (au contraire c'est bien) mais il faut aussi comprendre l'avis des autres malgré qu'on ne soit pas d'accord avec :fleur:
 
ziggie;4664783 a dit :
Et tu n'as rien compris à mon raisonnement, je n'ai pas dit que le commun des mortels était paranoïaque, juste qu'il fallait faire la différence entre des gros lourdeaux racistes ou maladroits et des questions d'intérêt que peuvent te poser des amis ou des connaissances qui vont le devenir. SURTOUT quand la curiosité ne se limite pas à la couleur de peau, c'est la même chose pour les accents étrangers pour moi.
Transposons cela au féminisme, vu que tu lis madmoizelle je suppose que tu y es particulièrement sensible. D'habitude on fait un peu l'inverse mais héhé. Si je comprends ton raisonnement, on devrait juste se plaindre ou rembarrer les gros beaufs machistes qui disent que les femmes ça vaut seulement d'être derrière les fourneaux et accepter tous les gars qui y vont de leur commentaire dans la rue sur nos jolies gambettes parce que bon ce sont des compliments hein on ne va pas se plaindre (surtout si derrière ils cherchent à faire connaissance, bonne vieille drague de rue quand tu nous tiens).
Après si ce n'est pas ce que tu voulais dire autant pour moi, libre à toi de corriger.
 
Dernière édition :
shut;4662216 a dit :
si le fait qu'on te refuse dans un salon de blanc , parce que les coiffeuses ne maitrisent pas ton type de cheveux et veulent eviter les ratés , pour toi c est du racisme .... je sais pas trop quoi te dire .
bien sur que oui.
Désolée de le dire mais moi aussi je me suis heurtée au problème, et leur métier c'est avant tout de soigner les cheveux. Ces personnes n'ont pas l'envie, le courage, la volonté de prendre 1 ou 2 cours pour apprendre à soigner les cheveux métis (il y en a plein de formes mais ça s'apprend), elles ne font pas l'effort parce qu'elles considèrent que ce n'est pas quelque chose d'important. C'est leur métier et ces gens ne cherchent même pas à bien le faire.
 
En voici un bout.
récemment il y avait une affiche dans Paris qui appelai à se rassembler contre le "métissage obligatoire" et criait à la fin de l'homme blanc, avec des termes violents. Evidemment ce sont des messages venant de la droite de l'extrême droite, et ils ont des problèmes avec toutes les formes d'"invasion", mais l'aspect anti-métissage m'a fait beaucoup de mal sur le coup.

On nous assène depuis la naissance qu'on est le type d'humain le plus joli, qu'on est l'avenir du monde, et en fait avec cette affiche je me suis rendue compte qu'il y a toute une frange de la population (je refuse de compter, j'ai peur) pour qui le métissage est un danger, où on "enlève" quelque chose. L'hégémonie de l'homme blanc pour commencer...
Pour eux, le métissage, ça dénature, ça salit, ça aliène les gens de leur fonction première...
C'est ça qui rend le métissage difficile à vivre, car on sait depuis toujours qu'on n'est ni vraiment blanc ni vraiment noir, mais le jour où on découvre qu'on est aussi perçu comme une abomination, ça peut faire basculer les choses.

J'ai parfaitement conscience que c'est une idée qui provient d'un des bas fonds politiques de la France, mais le repli sur soi-même est un phénomène de société en ce moment, et le métis pourrait vite être perçu comme l'ennemi.
 
mag1angel;4665970 a dit :
shut;4662216 a dit :
si le fait qu'on te refuse dans un salon de blanc , parce que les coiffeuses ne maitrisent pas ton type de cheveux et veulent eviter les ratés , pour toi c est du racisme .... je sais pas trop quoi te dire .
bien sur que oui.
Désolée de le dire mais moi aussi je me suis heurtée au problème, et leur métier c'est avant tout de soigner les cheveux. Ces personnes n'ont pas l'envie, le courage, la volonté de prendre 1 ou 2 cours pour apprendre à soigner les cheveux métis (il y en a plein de formes mais ça s'apprend), elles ne font pas l'effort parce qu'elles considèrent que ce n'est pas quelque chose d'important. C'est leur métier et ces gens ne cherchent même pas à bien le faire.
Pour les coiffeurs, il y a aussi beaucoup de coiffeurs qui sont tout simplement... mauvais. Et surtout pour les cheveux qui expriment un peu de fantaisie!

Perso je ne suis pas métis (mes cousines oui) mais j'ai les cheveux bouclés. Pas bouclés serrés/crépus, juste bouclés naturellement. Et ben honnêtement, j'aimerais bien qu'on me dise plus souvent qu'on ne saura pas faire et qu'il faudrait mieux que j'aille ailleurs, parce que 3 fois sur 4 c'est COMPLETEMENT raté...

Et je dis pas raté genre "on a tenté un truc funky mais ça a loupé", non c'est loupé pour "je voulais un truc simple qui sort pas particulièrement de l'ordinaire, et où je peux laisser mes cheveux vivre leur vie sans avoir une sale gueule".

On a fait des tests de salon (plus ou moins chers) avec ma sœur et mes cousines ( donc sur des cheveux "normaux"* et des cheveux crépus, mais toujours bouclés) et on s'est vite rendu compte que la majorité des coiffeurs ne savent tout simplement pas travailler les boucles (où ne veulent pas se fatiguer à les travailler correctement).

Donc c'est pas forcément une histoire de racisme, juste une histoire d'incompétence et/ou de mauvaise volonté et/ou d'absence de talent...

* Tapez pas sur cheveux normaux versus cheveux crépus, je suis nulle en cheveux et je sais pas comment le dire autrement!:red:
 
calipo;4666127 a dit :
mag1angel;4665970 a dit :
shut;4662216 a dit :
si le fait qu'on te refuse dans un salon de blanc , parce que les coiffeuses ne maitrisent pas ton type de cheveux et veulent eviter les ratés , pour toi c est du racisme .... je sais pas trop quoi te dire .
bien sur que oui.
Désolée de le dire mais moi aussi je me suis heurtée au problème, et leur métier c'est avant tout de soigner les cheveux. Ces personnes n'ont pas l'envie, le courage, la volonté de prendre 1 ou 2 cours pour apprendre à soigner les cheveux métis (il y en a plein de formes mais ça s'apprend), elles ne font pas l'effort parce qu'elles considèrent que ce n'est pas quelque chose d'important. C'est leur métier et ces gens ne cherchent même pas à bien le faire.
Pour les coiffeurs, il y a aussi beaucoup de coiffeurs qui sont tout simplement... mauvais. Et surtout pour les cheveux qui expriment un peu de fantaisie!

Perso je ne suis pas métis (mes cousines oui) mais j'ai les cheveux bouclés. Pas bouclés serrés/crépus, juste bouclés naturellement. Et ben honnêtement, j'aimerais bien qu'on me dise plus souvent qu'on ne saura pas faire et qu'il faudrait mieux que j'aille ailleurs, parce que 3 fois sur 4 c'est COMPLETEMENT raté...

Et je dis pas raté genre "on a tenté un truc funky mais ça a loupé", non c'est loupé pour "je voulais un truc simple qui sort pas particulièrement de l'ordinaire, et où je peux laisser mes cheveux vivre leur vie sans avoir une sale gueule".

On a fait des tests de salon (plus ou moins chers) avec ma sœur et mes cousines ( donc sur des cheveux "normaux"* et des cheveux crépus, mais toujours bouclés) et on s'est vite rendu compte que la majorité des coiffeurs ne savent tout simplement pas travailler les boucles (où ne veulent pas se fatiguer à les travailler correctement).

Donc c'est pas forcément une histoire de racisme, juste une histoire d'incompétence et/ou de mauvaise volonté et/ou d'absence de talent...

* Tapez pas sur cheveux normaux versus cheveux crépus, je suis nulle en cheveux et je sais pas comment le dire autrement!:red:
Parfaitement. Autant se couper les cheveux soi-même.
Pour info, le racisme dans mon anecdote c'est plutôt la coiffeuse qui me regarde d'un air dédaigneux et me dit "on fait pas ça ici".
Par contre le fait qu'il faille aller chez un coiffeur "spécialisé", très certainement bouclé lui-même pour se faire coiffer, et que les autres ne se sentent pas concernés, c'est au moins une forme de xénophobie.


Pour finir personnellement mon intervention sur ce sujet, je suis d'accord avec les accusations de whitesplaining. Vouloir se mettre à notre place sans nous accorder la validité de notre ressenti ne semble pas avori sa place ici. Il y a des tas de façons de vivre sa féminité et ça ici tout le monde l'a compris, mais on parle du métissage et ça devient trop compliqué d'accepter qu'on puisse refuser que la 1ere question qu'on nous pose lors d'une rencontre soit notre origine ethnique. J'ai vu qu'on est au moins 2 à voir les choses sous cet angle, peut-être que vous pourriez accorder du crédit à cette opinion ?

si je dois l'expliquer par moi-même, je dirais que je ne veux pas être réduite à mon origine.  Quand je me présente, j'ai un prénom, j'ai parfois un métier, j'ai un âge, et j'ai toute une identité construite qui sont la personne que je veux être. Et il n'y a aucun pan de cette identité qui dépende de ma couleur de peau, même si elle est surprenante et exotique. Mon mélange peut m'avoir rendue plus combattante, mais on ne peut pas être sur que ça provient de là : c'est ce que mon père m'a appris, face à l'adversité. S'il avait été ouvrier il aurait surement dit les mêmes choses.
Parfois même, en déduisant ton mélange, les gens sont fiers et sont certains de t'avoir cerné.
 
Je pense que ce qui est difficile à comprendre c'est qu'on puisse mal prendre la question somme toute anodine "t'es d'où?".

Personnellement, c'est une question qui ne me choque pas car je la pose très vite à tous les gens que je rencontre, peu importe leur couleur de peau. On ne vit plus dans des communautés fermées aujourd'hui, beaucoup de gens bougent pour leur études, leur boulot, leurs amours... donc ça me paraît normal de demander à une personne d'où elle vient, par politesse et par intérêt pour elle.

Là où ça devient choquant et déplacé, c'est quand la personne a répondu sans accent particulier "Lille" ou "Tours" ou "Brive la Gaillarde" et que l'interlocuteur continue d'insister lourdement, comme si elle ne pouvait pas venir simplement de Lille, Tours ou Brive la Gaillarde à cause de sa couleur de peau, de ses cheveux, de ses yeux, comme si elle portait forcément en elle des racines étrangères. Lors d'une première rencontre, c'est tout à fait déplacé et malpoli, puisque rares sont les gens qui dévoilent toute leur histoire de famille au bout de 2 minutes de conversation (et d'ailleurs je pense qu'une personne qui se met à te raconter sa vie aussi rapidement ça fait un peu flipper).


Où est le juste milieu? on peut raisonnablement penser que la deuxième question est toujours de trop, mais pour la première? Est-ce que c'est forcément mettre quelqu'un dans une case que de lui demander d'où il vient? Est-ce qu'on est dans une case particulière si on demande à une personne d'où elle vient?

Peut-être que les gens (d'apparence caucasienne) qui réfutent les réactions parfois violentes à cette question de l'origine se sentent eux-mêmes un peu agressés de cette présomption de racisme latent.

Après évidemment, la façon dont la question a été posée, par qui elle a été posée, et combien de fois elle a déjà été posée, ça doit jouer sur les nerfs des personnes concernées (et c'est compréhensible).
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes