« Je connais un violeur », le Tumblr qui noue la gorge

21 Septembre 2009
10 125
11 216
8 544
lapinounette;4335293 a dit :
En lisant la première page de ce tumblr je remarque juste un truc c'est que dans la majorité des situations le viol se passe dans le cadre de soirées alcoolisées. Je me dis que du coup il serait peut être préférable de commencer par éviter ce genre de soirées...

Facile à dire malheureusement... Ce qui est triste c'est de devoir éviter certaines choses qui nous plaisent pour éviter les viols, ce n'est pas juste. C'est aux hommes de ne pas violer, pas aux filles de ne plus jamais sortir de chez elles.
 
23 Décembre 2012
5 320
59 571
6 794
20anspasses.wordpress.com
nasty-wasp;4335171 a dit :
La personne n'est pas consentante, c'est un viol. C'est dit et répété partout, ils le savent qu'à partir du moment où la personne n'est pas d'accord, même dans une chambre au Carlton, c'est un viol.
Je veux bien prendre les gens pour plus cons qu'ils ne le sont sur de nombreux sujets, mais pas celui-là.
En fait l'idée en elle-même du viol par accident me donne la nausée, je la trouve répugnante, d'une violence terrible. T'as été violée, mais peut-être que le gars n'a pas fait exprès. Ta vie toute entière va être marquée par ces quelques minutes, mais le gars n'a pas fait exprès. Il va recommencer avec d'autres, mais il ne fait pas exprès, il a trop vu de pornos le pauvre chéri. Limite t'es chiante à aller porter plainte, alors que c'est un gentil gars, il n'a pas fait exprès et tu vas foutre sa petite vie en l'air.
Parce que ce n'est pas ce que tu veux dire, bien sûr, :) mais le simple fait d'évoquer "un accident" sous-entend tout ça.
Chercher à comprendre, c'est déjà excuser, et certaines choses ne sont pas excusables.

Je ne veux pas parler à la place de @laodicee mais je crois qu'il ne s'agit nullement d'excuser et au contraire, chercher à comprendre comment le mécanisme du viol se met en place, c'est la base pour mieux le combattre.
Il y a tellement de gens qui refusent d'admettre que le viol est un problème de société parce que justement ils ne veulent pas comprendre le vrai sens du viol et s'en tiennent à l'idée du violeur inhumain et barbare qu'il faudrait pendre pour l'exemple en s'imaginant que ça stoppera le problème.

Reconnaitre qu'un crime n'est pas forcément intentionnel n'est pas l'excuser ni même empêcher que justice soit faite. Si tu commets un homicide involontaire, la Justice reconnaitra que tu n'as pas eu l'intention de le faire mais que tu l'as quand même fait et te puniras sévèrement pour cela. Personne ne dira "bah elle a tué la petite Juliette sans préméditation donc ce n'était pas vraiment un meurtre!".
En tant qu'adulte, on a des responsabilités devant la loi, parce que chaque fois qu'on s'engage dans une action, on admet qu'elles ont des répercussions et si on a mal évalué ses répercussions, on doit payer pour elles.

Je sais que c'est tentant de présenter tous les criminels comme des monstres qui ont des pulsions destructrices parce qu'en les diabolisant on a l'impression de se venger d'eux.
Sauf que ces témoignages le montrent bien, ce sont des mecs normaux qui violent. Et s'ils violent sans remords, c'est parfois parce qu'autour d'eux, on leur a toujours enseigné que le viol était un truc physiquement violent, sanglant, où la victime crie en se débattant. Que sinon, la sexualité des femmes est comme ci ou comme ça et que donc il ne faut pas trop s'attarder sur leur consentement sinon c'est trop compliqué.
Donc comme ils ne sont pas des Jack l'Eventreur assaillant des inconnues dans des ruelles sombres, ils n'identifient pas ça comme un viol.
Et plus on refusera de reconnaitre qu'un mec n'a pas forcément des intentions de psychopathes quand il agresse sexuellement une femme, plus on leur donnera l'occasion de recommencer dans l'impunité parce qu'ils ne se remettront jamais en question et que dans de nombreux cas, les victimes ne parleront pas justement parce qu'il leur semble incohérent qu'un gars si gentil puisse leur faire du mal.

En disant qu'un viol n'est pas forcément conçu comme tel par le violeur, on autorise les gens à admettre que tel ou tel "mec bien" peut être un violeur, même s'il est poli, adorable et sympa avec les grands-mères, et qu'on est sûr qu'il ne ferait jamais de mal à une mouche. Même un super petit ami peut devenir un violeur si un jour, ptete bourré ou de mauvaise humeur, il n'écoute plus sa copine pendant l'acte. Et ce n'est pas parce qu'il a toujours été cool jusque là qu'on doit excuser ce qu'il a fait!
La propension à violer n'est pas un truc génétique, c'est un acte que n'importe qui peut commettre. Devenir conscient de ça, ça permet d'être plus vigilant et de toujours placer le consentement en valeur première de la sexualité.

Et se demander pourquoi des mecs violent en n'ayant pas l'impression de le faire, ça permet de réfléchir à ce qui cloche dans leur environnement pour qu'ils raisonnent comme ça et comment changer tout ça.
 
Dernière édition :
1 Juillet 2010
472
390
2 304
Je déteste cette idée, et je déteste encore plus cette confusion, entre ceux qui parlent de troubles psychologiques, ceux qui parlent de l'environnement familial, de la société, et puis ci, et puis ça, et puis au final, les violeurs, ce n'est pas de leur faute, quand on y pense, ils ne font pas exprès, ils ne savent pas, ils ne peuvent pas se contrôler.

Et ça renvoie directement à la victime. Si le violeur ne peut pas s'en empêcher, s'il est malade, alors c'est encore à nous de faire attention, de ne plus sortir de chez nous, de ne pas dire ou faire quelque chose qui sera interprété comme une invitation. Et peut-être que vous avez raison, au final je ne sais pas, peut-être que ce n'est pas leur faute, mais c'est juste trop gros à avaler pour moi, je ne peux pas, pas avec tout ce que ça sous-entend selon moi. :sick2:
 
  • Big up !
Réactions : PousseMoussue
26 Août 2011
14
11
664
Bruxelles
ce site me fout un gros coup d'horreur dans la bouche...quelle culture du viol cette société véhicule bordel! la plupart de ces mecs ne se rendent même pas compte de ce qu'ils font (et de nommer ça un "viol"). Tout ça à cause de l'éducation sexuelle inconsciente qu'on donne à la plupart des hommes: être à l'écoute de sa queue, mais très peu de sa partenaire. Il y avait un site aussi qui regroupait il y a pas longtemps les témoignages des violeurs eux-même: frappant, la plupart ne se rendent même pas compte qu'ils font ça avec une autre personne!!! (du genre "quand je l'ai regardée, elle pleurait, alors j'ai arrêté" wtf)

Si on se recentrait un peu sur l'éducation de ces messieurs, au lieu de penser blâmer les victimes? (genre je suis loin d'être prude, et j'aime le porno, mais la manière dont il est construit pour le moment est assez atterrant: une femme passive pénétrée par tous les trous sans beaucoup de préparation préalable, tout centré sur la jouissance masculine, et si le porno n'est qu'un symptôme, en tout cas il est révélateur des désirs de toute une société occidentale un peu trop phallocentriste à mon goût)  Parce que j'en ai marre qu'on se centre sur les mauvaises personnes! Les victimes de tabassage, je pense pas qu'on leur dise que c'était de leur faute...
 
M

Membre supprimé 146616

Guest
fprops;4335466 a dit :
 Les victimes de tabassage, je pense pas qu'on leur dise que c'était de leur faute...

Je ne dis pas ça pour minimiser la souffrance des victimes de viol mais un jour, alors qu'on revenait avec ma classe d'une sortie éducative et que des pov'cons me harcelaient dans le bus, la prof, alertée, leur a dit "arrêtez de l'agresser" et à moi "arrête de les provoquer". Je n'avais rien fait, ils m'avaient agressée sans la moindre raison pendant toute l'année et elle croyait que c'était ma faute!

A mon humble avis, la société a tendance à blâmer les victimes en général mais c'est particulièrement flagrant avec les femmes violées. Enfin, c'est juste mon opinion.
 
23 Octobre 2005
447
28
4 824
savigny sur orge
Je voudrai remercier Madmoizelle pour m'avoir fait connaitre ce tumblr.
Quand je l'ai vu, je me suis senti mal. Et d'un coup de tête, j'ai écrit. Alors oui, c'est mal écrit. J'ai pas mis de style, et on dirait une gosse qui a écrit.
Mais d'avoir écrit, ca m'a fait du bien.
Ca m'a fait du bien, car j'avais honte.
Honte d'être resté un an avec lui.
Et même si c'est de moins en moins tabou, je voulais parlé du viol par son conjoint.
Alors , ce tumblr est dur, mais il est je pense très important.
En tout cas pour moi, il a été comme un défouloir.
Et ce que je vois, les écrits souvent sur les viols, c'est qu'on nous dit de ne pas se sentir honteuse, coupable. Et j'vous promet que c'est très facile à dire, mais bon en pratique c'est compliqué.
Le mien, c'est " C le copain".

( ce post ne restera pas longtemps, mais je me sens moins seul d'un coup, alors merci madmoizelle)
 
2 Octobre 2011
71
35
694
Paris
nasty-wasp;4335422 a dit :
Je déteste cette idée, et je déteste encore plus cette confusion, entre ceux qui parlent de troubles psychologiques, ceux qui parlent de l'environnement familial, de la société, et puis ci, et puis ça, et puis au final, les violeurs, ce n'est pas de leur faute, quand on y pense, ils ne font pas exprès, ils ne savent pas, ils ne peuvent pas se contrôler.

Et ça renvoie directement à la victime. Si le violeur ne peut pas s'en empêcher, s'il est malade, alors c'est encore à nous de faire attention, de ne plus sortir de chez nous, de ne pas dire ou faire quelque chose qui sera interprété comme une invitation. Et peut-être que vous avez raison, au final je ne sais pas, peut-être que ce n'est pas leur faute, mais c'est juste trop gros à avaler pour moi, je ne peux pas, pas avec tout ce que ça sous-entend selon moi. :sick2:

Tu déteste l'idée que l'on trouve une explication sociologique à la culture du viol ? ça ne justifie en aucun cas l'acte, mais ça ouvre la possibilité de trouver une solution future. non ?

Le problème est que ces viols sont niés, pas qu'ils sont pardonnés. Par ce qu'après tout, on est en droit de pardonner les êtres humains non ?

J'ai lu l'intégralité du tumblr. Je me dis que jusqu'à présent j'ai de la chance par ce que mes "non" ont toujours été écoutés, même bourrées.

Apprenons aux garçon que violer c'est mal, et apprenons aux filles qu'elles ne sont pas si faible qu'on veut bien leur faire croire. cf l'article de jack parker ou elle fight un mec.
 
15 Juin 2011
508
720
3 864
ursi;4335038 a dit :
Bonjour, je cherche à savoir d'où est partie cette initiative et s'il y a une asso derrière. Si vous avez des infos, merci de m'en faire part ici ou sur Twitter en privé ou en public. (compte @Ursidea)
PS : je ne suis pas journaliste, je ne veux outer personne, je suis juste une personne qui souhaite savoir à qui elle donne des droits sur ce qu'elle écrit (selon les termes des CGU de Tumblr) avant de lui écrire - désolée de ma méfiance. ^^
Bonjour,
Comme je l'ai déjà dit, je suis beaucoup de pages de beaucoup d'orgas féministes sur facebook, et à en juger par le fait qu'Osez le Féminisme vient de remercier une certaine Pauline pour la création de ce tumblr je suppose que la créatrice est une militante d'OLF. Néanmoins il me semble que le but de ce tumblr, comme le blog que le Collectif Contre Le Viol avait mis en place est de recueillir les témoignages de victimes, juste pour leur rendre la parole et non pour en faire quoi que ce soit après.
Si tu veux vraiment être sûre, le mieux est peut-être effectivement de contacter au préalable la responsable du tumblr via l'outil de contact. :)

EDIT : Oups, désolée, j'avais lu en diagonale le post d'OLF sur Facebook. En fait non, la créatrice, Pauline n'est pas une militante. C'est juste qu'OLF relayait l'interview de cette Pauline, expliquant la création de ce tumblr

cf http://www.20minutes.fr/societe/1217045-20130902-tumblr-je-connais-violeur-je-veux-brosser-portrait-violeur-type

Sinon, pour répondre au débat sur le caractère conscient ou non des actes d'un violeur, je suis assez mitigée. Je pense que ça dépend des cas...
Parce que la culture du viol est profondément ancrée dans la société, justement.
En fait, j'ai une anecdote militante qui illustre assez bien ce problème : J'étais allée assister à une conférence-débat à l'université sur le thème des violences faites aux femmes donnée par la présidente de l'association féministe à laquelle j'adhère, il y a un ou deux ans.
Est abordée la question du viol et rappelé le fait que la plupart du temps il est commis dans la sphère domestique, par un ami, un parent, un collègue de travail, bref un proche.
Un mec prend la parole durant le débat et nous interpelle sur la question du consentement absolu.
Il commence à nier que forcer une fille qui dit non, c'est toujours un viol, notamment quand la fille en question est sa petite-amie, en défendant l'idée que lors d'une étreinte passionnée, la fille dit parfois non alors qu'elle pense oui, pour renforcer l'excitation du moment ; qu'elle a au fond envie d'être forcée, parce que c'est une sorte de fantasme qui donc "renforce la passion" du couple.
Il va sans dire que mes ami-e-s militant-e-s, moi, la présidente de mon asso et une partie de l'assistance (j'aimerais pouvoir dire "toute l'assistance" mais hélas, ce n'était pas le cas) le regardions horrifié-e-s en essayant de lui faire comprendre que ce qu'il faisait là, c'était l'apologie du viol.
Mais lui il n'en démordait pas. Il pensait RÉELLEMENT qu'il y a des cas dans lequel on peut dire non en pensant oui, et que dans le feu de l'action on peut se passer du consentement de l'autre au nom de la "passion amoureuse".
Je crois malheureusement que c'est assez symptomatique de l'ancrage de la culture du viol dans notre société. A partir du moment où on répand socialement l'idée que Non peut vouloir dire Oui, on ancre cette culture du viol dans l'inconscient au point de produire le type de raisonnement de ce mec tout à fait lambda, qui était venu assister à ce débat en se déclarant féministe et en prétendant qu'il n'avait rien à voir avec ces ordures qui violent des femmes. Alors que, puisqu'il nous avait raconté avoir déjà appliqué sa fameuse théorie de la passion avec sa copine (pour la plus grande jouïssance de cette dernière bien sûr), c'est un violeur.
Je crois qu'à partir du moment où on intériorise ce raisonnement du Non qui veut dire Oui et on l'accepte socialement, il est tout à fait compréhensible et vraisemblable que des hommes violent sans même se rendre compte que ce qu'ils font est un viol. Ce qui ne signifie en aucun cas que le viol est alors accidentel, mais au contraire qu'il est ancré et justifié par la culture du viol installée dans la société. C'est dans le fond, encore plus effrayant. D'autant que cette culture du viol n'est pas l'apanage des hommes : elle est également intégrée et défendue par des femmes, ce qui explique aussi que des victimes pensent réellement avoir provoqué leur agression.
Pour illustrer cette théorie par une autre anecdote : j'ai de mes oreilles entendu une fille dire au cours d'une soirée où j'étais présente : "Oui mais à partir du moment où une fille a dit oui, si tout à coup elle change d'avis et dit non, c'est que c'est une salope. Elle veut juste faire mariner le mec." Il serait donc impossible de changer d'avis ?
D'autant que le principe d’ambiguïté du consentement, on l'enseigne aussi aux filles, en leur inculquant l'idée que même si un garçon leur plaît et qu'elles ont envie de lui, il ne faut pas céder trop vite, sous peine de passer pour une traînée. Il faudrait donc se refuser d'abord et dire non, même quand on pense oui, pour mieux dire oui après.
Bref, tant qu'on ne pensera pas l'égalité jusque dans le rapport de séduction, on contribuera à brouiller la notion de consentement qui devrait être absolue, donc à entretenir la culture du viol, donc à déresponsabiliser certains hommes en leur laissant croire que non ne veut pas dire "non" mais "insiste un peu plus, voire force-moi".

Et je tiens à insister sur le fait que reconnaître ça ne donne pas d'excuses aux violeurs. Mais cela permet de démontrer que la question du viol est un problème social, lié aux valeurs que la société accorde aux femmes et aux idées qu'elle transmet vis à vis des femmes.
 
Dernière édition :
23 Décembre 2012
5 320
59 571
6 794
20anspasses.wordpress.com
nasty-wasp;4335422 a dit :
Je déteste cette idée, et je déteste encore plus cette confusion, entre ceux qui parlent de troubles psychologiques, ceux qui parlent de l'environnement familial, de la société, et puis ci, et puis ça, et puis au final, les violeurs, ce n'est pas de leur faute, quand on y pense, ils ne font pas exprès, ils ne savent pas, ils ne peuvent pas se contrôler.

Et ça renvoie directement à la victime. Si le violeur ne peut pas s'en empêcher, s'il est malade, alors c'est encore à nous de faire attention, de ne plus sortir de chez nous, de ne pas dire ou faire quelque chose qui sera interprété comme une invitation. Et peut-être que vous avez raison, au final je ne sais pas, peut-être que ce n'est pas leur faute, mais c'est juste trop gros à avaler pour moi, je ne peux pas, pas avec tout ce que ça sous-entend selon moi. :sick2:

Mais ce que je ne comprends pas c'est pourquoi quand on dit qu'un violeur n'identifie pas toujours son crime comme tel, tu comprends "ce n'est pas sa faute, il a des excuses, c'est à la victime de faire attention".

Pour moi c'est justement ça qu'il faut changer : ce n'est pas parce qu'un mec n'a pas admis la terrible réalité de ce qu'il a fait que ça lui donne des circonstances atténuantes! Tu tues quelqu'un, même si ce n'était pas ton but et que peut-être tu ne t'en es pas rendu compte qu'il mourait sur le coup, ça n'empêche que tu as tué quelqu'un et que tu seras jugé pour ça.
Ce que je voulais dire dans mon post précédent c'est que si on veut absolument se convaincre que les violeurs ont tout prévu et qu'ils savent ce qu'ils font, on rend beaucoup plus compliquées à identifier des situations moins simplistes (du style viol conjugal qui est arrivé une seule fois ou tous ces exemples où les mecs sont "gentils" après le viol).
Un viol n'a pas de justification ou d'excuses, comme un meurtre n'en a pas (hors légitime défense)! Ce n'est pas parce qu'on essaye de comprendre comment le criminel en est arrivé là que ça l'exempte de son crime et croire le contraire me parait justement dangereux parce que c'est se fermer totalement à l'étude des mécanismes qui permettent la prévention. Et ça donne du grain à moudre à ceux qui veulent dresser un portrait angélique du criminel pour essayer de montrer qu'il n'a pas pu faire ça puisqu'un violeur veut forcément faire du mal aux gens... Alors que gentil avec les enfants ou ignoble avec les Papys, ça ne change rien au fait qu'on ait pu violer quelqu'un.
Une victime ne devrait pas avoir à se remettre en cause, quelles qu'aient été les pensées du violeur du moment qu'il a violé, quel que soit son comportement à lui dans la vie civile! C'est aussi ça qu'il faut comprendre et faire comprendre à la société!

EDIT : Merci @Carmelita, tu exprimes bien mieux ce que je voulais dire ;)
 
Dernière édition :
M

Mandatine.

Guest
Quand je lis tout ça j'ai juste envie de pleurer.
Je n'ai pas été victime de viole mais je connais des filles qui l'ont été. Notamment dans ma famille.
Depuis toute petite mes parents me disait de faire attention aux garçons. Du coup j'ai toujours évité d'être seule avec un garçon. A 22 ans j'ai toujours cette peur. Je ne sors pas seule le soir sauf avec mon copain, ou alors seulement si je suis avec une amie.
Ca me répugne tout ça... mon frère, mon père,... si ça se trouve sont des violeurs aussi.
On a beau dire que les conditions de la femme ont évoluées, mais non, on est toujours considérées comme des objets. Des objets sexuels.
Ces mecs ne méritent rien d'autre à part une jolie amputation des couilles.
 
5 Juillet 2013
70
17
179
Nantes
www.facebook.com
Merci pour cet article qui fera peut être prendre conscience d'une réalité à certains.

Il y a beaucoup plus de personnes violés qu'on ne le croit, vous en avez tous au moins une dans vos connaissances.

Pour moi celui qui n'est soupçonné de personne est un frère et malgré ça je l'aime, je ne lui en veux pas.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes