Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post : Je me suis toujours trouvée grosse, avec 10kg de plus ou de moins
rapport-corps-complexe-poids-640x400.jpeg

Lire la suite ...
 
Dernière édition :
@Oceane Merciiiiiii 1000 fois pour cet article :top:
Tu as réussi à exprimer absolument TOUT ce que j'ai toujours pensé de mon poids, j'aurais pu écrire cet article tellement il me ressemble. Je suppose qu'avec le temps, on en vient à s'en foutre un peu plus (je suis sans doute un peu plus âgée que toi, j'approche de la trentaine et je commence à m'aimer comme ça) mais ça n'est pas un exercice facile. Et je me souviens qu'avec 25 kilos de moins j'avais encore d'énormes complexes sur ma peau, mon corps, mes bourrelets alors que j'étais littéralement sublime. Aujourd'hui, je m'aime mieux et surtout je mange (ce qui n'était pas vraiment le cas à l'époque) donc c'est possible :jv:
 
@Oceane Merciiiiiii 1000 fois pour cet article :top:
Tu as réussi à exprimer absolument TOUT ce que j'ai toujours pensé de mon poids, j'aurais pu écrire cet article tellement il me ressemble. Je suppose qu'avec le temps, on en vient à s'en foutre un peu plus (je suis sans doute un peu plus âgée que toi, j'approche de la trentaine et je commence à m'aimer comme ça) mais ça n'est pas un exercice facile. Et je me souviens qu'avec 25 kilos de moins j'avais encore d'énormes complexes sur ma peau, mon corps, mes bourrelets alors que j'étais littéralement sublime. Aujourd'hui, je m'aime mieux et surtout je mange (ce qui n'était pas vraiment le cas à l'époque) donc c'est possible :jv:

Merci à toi pour ton commentaire qui me donne le sourire !

Mais je le reprécise au cas où : en tant que chargée des témoignages je signe les témoignages de mon nom, c'est moi qui les sélectionne, les édite, etc. Mais comme indiqué dans le chapô, la jeune femme qui témoignage s'appelle Coralie, elle a 26 ans, et c'est elle qui a écris ces lignes si justement.

Merci à elle donc :) :jv:
 
M

Membre supprimé 294837

Guest
Tout pareil, quand j'étais ado/jeune adulte, j'étais mince comme toutes les filles de mon âge mais même à cette époque où je faisais 20kg de moins je me trouvais trop grosse. Aujourd'hui je m'en fiche pas mal, du moins la plupart du temps parce que je sais que même si je perdais mes 20kg là tout de suite maintenant mon reflet dans le miroir ne changerait pas pour moi.
 
Je ne me suis jamais trouvée mince et j'aimerais perdre du poids mais entre le collège et aujourd'hui j'ai du prendre 7-8kg grand max (je ne sais pas combien je pèse exactement mais je suis autour de 62kg).
Du coup quand vous dites que vous faisiez 20 ou 25kg de moins c'est parce que vous vous privez beaucoup à l'époque? Ou parce qu'il y a eu des changements dans votre vie qui vous ont amenée à prendre du poids?
 
Je voudrais également dire qu'en plus de la pression sociale qui est écrasante, il y a aussi dans les cas de maladie (anorexie et boulimie), certains scientifiques qui évoqueraient des causes médicales par rapport à l'image qu'on a de soi :
à tel point qu'on a pu envisager des possibilités de traitements...Ca peut être intéressant à savoir...
Du coup on pourrait se demander si l'insatisfaction de longue durée sur notre poids a uniquement avoir avec la pression sociale, ou bien s'il y aurait également des causes médicales dans le cas de certaines personnes... moi ça me fait un peu réfléchir en tout cas...
 
Je lis dans l'article :
"Quand je tiens la planche pendant deux minutes trente non stop en cours de fitness et que la jeune femme à côté de moi abandonne au bout de trente secondes alors qu’elle fait une taille 34, je m’écris intérieurement :
« Tu ne mérites pas ton corps ! Poufiasse ! »"


Alors bonjour, je fais 1m64 pour 46Kg (voire 44/45 quand j'ai vlà pas la dalle). Je fais du 34, et j'ai beau faire du sport (krav maga et badminton), ma morphologie ne m'offre que peu de muscles. Je n'aime pas bouffer et je mérite mon corps parce qu'il est comme il est : mince, frêle, sec et avec des bras sans force malgré 5 ans de compet' en badminton. Donc oui, je risque d'abandonner une planche au bout de trente secondes parce que faire un 34 ne te donne pas forcément une force herculéenne. Un corps, qu'importe sa forme, a ses limites.

Quand je vois des meufs tenir beaucoup plus longtemps, je les admire et comprends qu'elles mangent certainement plus, qu'elles ont plus de tonus. C'est logique et à aucun moment je vais les insulter de poufiasse intérieurement.

Sororité et amour, babe.
 
tous comme les autres, je pourrai écrire exactement la même. Comme das l'article je pratique 8h de sport par semaine, je suis très ferme et très musclée, MAIS avec ces foutues formes qui, sur ma petite taille, me font paraître comme une baleine. Mon 90D me nargue, mes fesses de latine me narguent, mon petit ventre jamais parti me nargue comme jamais, mes epaules larges me narguent... Tout mon physique me nargue et ne me feront jamais sentir sexy. Meme mon conjoint en me trouve pas sexy c'est dire.
 

Narwhals

Jedi of the sea
Wow ! Ton témoignage me parle beaucoup, Coralie. Mon histoire n'est pas la même mais je la reconnais, cette pression qu'on se met à soi-même et pas aux autres (je trouve souvent que les personnes avec des formes sont belles, en fait je trouve tout le monde beau).

Pourtant j'ai plutôt de la chance, j'ai toujours été mince. Ado, j'étais pas fluette mais dans la moyenne inférieure, j'étais pas 100% à l'aise avec mon corps (ni mon esprit d'ailleurs) mais rien à voir avec le poids... j'y pensais même pas. J'ai beaucoup de chance avec ma famille pour ça. À 16 ans, je suis partie 1 an en séjour linguistique et me suis retrouvée au milieu de filles qui parlaient vraiment beaucoup de calories, de régimes... certaines parce qu'elles faisaient du sport, d'autres (et les plus assidues) parce qu'elles voulaient mincir alors qu'elles ressemblaient, à mes yeux, à des mannequins. Ces discours ne m'intéressaient pas au début mais le fait est qu'ils se sont quand même installés dans ma tête. Comme ma famille d'accueil mangeait moins que ma famille, j'avais pas mal de poids en moins en rentrant chez mes parents.

C'est là que les choses ont commencé à devenir l'enfer pour moi. J'adore manger, ma famille aussi, mais j'avais super peur de reprendre le poids que j'avais perdu. Je mangeais quand même mais je culpabilisais, je me pesais tous les jours et faisais des abdos (sans kiffer ça puisque je me mettais tellement de pression). Mon poids, l'aspect de mon ventre, étaient une obsession. Je ne regardais même pas les autres je crois, pour savoir ce que je voulais atteindre, ce que je trouvais beau... prendre 1-2 kilos était devenu un motif d'échec, juste pour moi, comme ça.

J'ai traîné ça pendant plusieurs années, avec des petites améliorations (grâce à un premier chéri passionné de cuisine, à la découverte du chant et de mon corps comme instrument de musique, au yoga) mais toujours cette pression de ne pas trop manger. Quasiment personne dans mon entourage ne me disait de faire attention (à part ma grand-mère qui regrette tous les jours sa taille de jeune fille alors qu'elle est toute jolie), mais un rien me touchait (les petites remarques anodines qu'on fait, genre "oulà, on a tellement mangé, ce soir c'est la diète"). Je suis passée par une obsession pour la nourriture healthy aussi.

Et un jour, j'en suis sortie. Autour de mes 21 ans (il y a 4 ans), j'ai arrêté de faire attention pendant quelques semaines, j'ai mangé ce que je voulais (ça ne changeait pas énormément d'avant, juste parfois une quantité un peu plus élevée ou quelque chose de plus riche) et sans me peser, je me suis rendu compte que visuellement, j'étais toujours la personne que je voulais être. J'ai eu un déclic et n'ai plus eu de pensées obsessionnelles. J'ai eu (j'ai !) encore du travail avec l'acceptation de mon corps en général mais le poids a cessé d'être un facteur de contrôle.

L'article soulève un point intéressant aussi, lié à la représentation de la minceur comme un signe de santé alors que non. Ces derniers temps, selon mes proches, j'ai encore perdu du poids et je sais bien que les raisons sont l'anxiété et le stress. Je me rends compte aussi que ça ne me fait pas totalement rien quand on me dit que j'ai maigri - une petite partie de moi est satisfaite. Difficile difficile, l'image de soi ! Et c'est un long chemin...

Désolée pour ce roman, je ne poste pas très souvent sur le forum mais peut-être qu'un témoignage de plus peut aider des personnes à se sentir moins seules. Je me rappelle ne pas avoir su comment ni à qui en parler à l'époque.

Courage à toutes celles qui sont là-dedans, on est belles et fortes. On va y arriver :supermad:
 
Dernière édition :

Mijou

Pouet Pouet
C'est tellement bien décrit ! Comme le souligne @Léona B. les mots sont exactement ceux que j'aurais pu écrire si javais eu plus de recul.
Merci pour cette article.

@Cyaniste Je comprends ta réaction, mais je comprends aussi ce qui est marqué dans l'article. Quand on se sent mal dans sa peau et qu'on se déteste comme ça, jalousie et méchanceté viennent toutes seules de toute cette souffrance... Même si ça n'est pas la solution.
 
Je lis dans l'article :
"Quand je tiens la planche pendant deux minutes trente non stop en cours de fitness et que la jeune femme à côté de moi abandonne au bout de trente secondes alors qu’elle fait une taille 34, je m’écris intérieurement :
« Tu ne mérites pas ton corps ! Poufiasse ! »"


Alors bonjour, je fais 1m64 pour 46Kg (voire 44/45 quand j'ai vlà pas la dalle). Je fais du 34, et j'ai beau faire du sport (krav maga et badminton), ma morphologie ne m'offre que peu de muscles. Je n'aime pas bouffer et je mérite mon corps parce qu'il est comme il est : mince, frêle, sec et avec des bras sans force malgré 5 ans de compet' en badminton. Donc oui, je risque d'abandonner une planche au bout de trente secondes parce que faire un 34 ne te donne pas forcément une force herculéenne. Un corps, qu'importe sa forme, a ses limites.

Quand je vois des meufs tenir beaucoup plus longtemps, je les admire et comprends qu'elles mangent certainement plus, qu'elles ont plus de tonus. C'est logique et à aucun moment je vais les insulter de poufiasse intérieurement.

Sororité et amour, babe.

Ce qu'a voulu dire Coralie qui témoignage, il me semble (et c'est pour ça que j'ai laissé cette partie dans le témoignage), c'est qu'elle arrive à une dose de mal être avec elle-même et son corps pour en venir à dénigrer elle-même les femmes qui l'entourent vis à vis de leur poids.

Cette phrase montre justement le poids des standards que la société nous fait intégrer à l'insu de notre plein gré.

Mais je comprends que tu aies tiqué sur cette partie du témoignage !
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes