« Je ne comprends pas la hype autour de la cigarette » : 3 ados non-fumeuses parlent du tabac

2 Octobre 2014
105
624
1 644
@HellaSlytherin C'est sûr qu'il y a plein de facteurs dans le vieillissement de la peau, dont (pour mes tantes toujours) une nette surexposition au soleil (topless, UV, ...). Mais dans la fratrie, je vois clairement une différence entre les addicts et les autres (même avec surexposition au soleil aussi). C'est dur à décrire, surtout que je ne suis plus proche d'elles (visage émacié, peau du cou tendue tendue comme du cuir trop sec ?), mais clairement pour moi le tabac avait une incidence et ça contribuait à me dégouter de la cigarette.

Arrêter la cigarette n'était pas le sujet de l'article, donc j'ai juste parlé des raisons de ma non-hype de la cigarette, mais oui, là aussi, les mêmes tantes qui arrêtent/réduisent tous les X temps, avant de rechuter pour diverses raisons... La façon la plus simple pour arrêter reste de ne pas commencer, donc la baisse de popularité notamment chez les jeunes est une très bonne chose.
 
25 Février 2014
3 421
27 609
3 374
Nantes
Je fume :hesite:
Je pense que j'ai commencé à fumer pour les effets sociaux, pour avoir été souvent mal-à-l'aise avec les gens, le fait de fumer permettait d'engager la conversation, ou juste de rendre les blancs moins gênant. Je m'imaginais avoir l'air + cool aussi (et c'était peut-être le cas d'ailleurs, c'est un des rares trucs que je transgressais, face à toute les autres attitudes saines et équilibré que j'avais de par mon éducation, mais qui me donnait l'impression d'être enfermé, de manquer de fun, de lâcher prise tout ça)

Après, maintenant, je suis dépendante, faiblement, mais suffisamment pour que ça me saoule. Il m'arrive de fumer par réel plaisir, mais la majorité du temps, je fume parce que si je ne le fais pas, j'ai la pensée de "il faut que je fume" qui tourne en boucle sans que je puisse y échapper et qui est ultra épuisante. J'aimerais bien réussir à limiter ma consommation uniquement à certaines occasions (et pas autant que actuellement au cours de ces occasions...), mais je n'y arrive pas..

Et globalement, je trouve que l'intérêt des non-fumeurs prévaut totalement sur l'intérêt des fumeurs, donc je suis totalement pour créer des espaces spécifiques pour fumeur et interdire de fumer en dehors de ces espaces. Ca me ferait chier en soi, mais ça me semble logique qu'en collectivité, on prenne des décisions qui limite les libertés de certains pour protéger d'autre de cette nuisance.
et je suis fatigué de la glamourisation de la clope, même si c'est compliqué de faire une série historique sur l'entre deux guerres dans faire fumer tout le monde h24 :sweatdrop: (Tommy, arrête de fumer stp et continue d'être ultra charismatique pour autant :jv:)

D'ailleurs, même critique pour l'alcool. J'en consomme, mais je trouve ça ultra-problématique qu'il y en ait des pub à chaque coin de rue (surtout que ça a un effet sur moi, et voir des pub de bière me donne effectivement envie d'en consommer :stare:)(globalement, la pub pour des choses qui ont des effets addictifs comme l'alcool ou les pari sportifs, ça me :sick:, encore plus que la pub en général. Heureusement que c'est interdit pour la clope!)
 

Dame de lotus

Chicons au gratin, et toi ?
29 Novembre 2015
5 185
65 426
3 024
Je comprends très bien l'intérêt de "déglamouriser" le tabac pour éviter que des gens ne s'y mettent mais je suis un peu perplexe : quel est l'intérêt de s'appesantir sur pourquoi les non-fumeurs ne veulent pas fumer ? :shifty:

Je ne fume pas, je viens d'une famille de non-fumeurs et...longtemps, je n'ai pas compris pourquoi les gens fumaient. Ni pourquoi ils n'arrêtaient pas. Et c'est bien là le noeud du problème : les non-fumeurs qui ne veulent pas fumer...bah très bien, fantastique, tout roule, pas de soucis, pas besoin d'aide, rien à régler. Les non-fumeurs qui hésitent à fumer, les fumeurs qui savent plus pourquoi ils ont commencé, ni comment arrêter, ou qui ne voient pas pourquoi ils devraient arrêter, là est peut-être l'intérêt de s'ouvrir l'esprit et de comprendre les mécanismes ?

Enfin voilà je comprends pas trop, j'ai l'impression qu'on met les non-fumeurs convaincus au milieu de la lutte anti-tabac et ça me semble un peu...étrange ? Ou déplacé même, rapport aux fumeurs qui aimeraient bien arrêter et ne pas être attirés par la clope ? :hesite:

Si quelqu'un peut m'éclairer sur l'intérêt de ce type de campagne, je suis toute ouïe parce que je le perçois pas de moi-même :fleur:
 
19 Juin 2014
584
2 292
2 444
abouchangelemonde.blogspot.com
Mes parents ont fumé; ma mère a arrêté avant ma naissance et celle de mon frère et mon père a cessé beaucoup plus tard, j’avais peut-être 10 ans. Il a eu recourt aux patches et ça a bien marché. Ma mère a arrêté du jour au lendemain, et selon ce qu’elle dit, c’est par orgueil qu’elle a réussi. Ce n’était pas tellement la mode dans les années 80 et donc tout le monde lui disait qu’elle n’allait pas réussir (super l’encouragement) et c’est ça qui l’a fait tenir, pour pouvoir le mettre dans la tranche de tout le monde, elle n’a eu aucune rechute.

Mon frère a commencé à fumer au début de l’adolescence et il fume encore. Et moi, je ne ressemble pas du tout à mon frère et je ne tiens pas à lui ressembler et ça a joué un peu dans le fait que je sois non-fumeuse. J’ai essayé au début de l’adolescence aussi avec une amie. Je ne sais pas ce qui la motivait, je pense qu’elle voulait l’image qui va avec la cigarette et fréquenter ceux qui fumaient déjà. Toujours est-il que à un moment, elle passait son heure de dîner à chercher quelqu’un pour lui aller lui acheter des cigarettes et c’est à ce moment que je me suis dit que c’était ridicule et qu’en plus, je trouvais ça dégueulasse. Les quelques cigarettes que j’avais fumées avec elle n’avaient jamais réussi à me faire voir le côté plaisant ou même addictif de la chose. Et puis les gens qui se réunissaient pour fumer dehors étaient du même genre que mon frère et je n’avais pas envie de fréquenter ces gens-là. Alors je l’ai laissée chercher ses cigarettes toute seule et je me suis mise à fréquenter d’autres personnes.
 

Gargouillette

Guérir et avoir la banane
30 Septembre 2012
3 443
30 204
3 874
www.descharmesetdesjardins.blogspot.be
@Dame de lotus : Pour moi l'intérêt, c'est que les gens sachent que non, ce n'est pas forcément cool et normal de fumer, qu'il y a des personnes que ça n'intéresse pas pour x raisons, qu'il existe peut-être une certaine pression à fumer mais que ça ne représente pas TOUTE la société, et donc ça permet peut-être de faire le choix (de fumer ou non) ou d'arrêter (parce qu'on lit des témoignages que la fumée de la cigarette emmerde les autres) ?
 
12 Juin 2018
1 310
14 296
1 374
23
, @Gargouillette
Ben perso, je fume depuis dix ans, j'ai commencé à 13 ans (!), c'était pas pour être ''cool'' vraiment mais y'a eu de la pression sociale d'une certaine manière, j'étais très seul, je me disais que ça pourrait m'aider à m'intégrer alors j'ai essayé. Mes parents fumaient, c'était facile de leur en voler, et par ailleurs inconsciemment c'est venu répondre (faussement) à des problématiques d'anxiété que j'avais. J'avais l'impression que ça m'aidait, que ça me soulageait.

Maintenant je m'en mords les doigts, je suis d'accord avec tous les arguments contres et j'aimerai arrêter. Mais j'avoue que quand je lis plein de messages de gens qui je fument pas et qui n'ont jamais été attirés et ne comprennent pas, ça me fait de la peine un peu.
Parce qu'en fait c'est une addiction et que les tentatives de sevrages individuelles, càd sans recours à une aide extérieur, sont majoritairement vouées à l'échec.
D'une certaine manière j'ai l'impression que non seulement je dois me battre avec une addiction que j'ai installé certes tout seul mais à un âge où j'étais pas fini, fragile, mais en plus de ça on vient me narguer :/


Après, peut être que je passe à côté, mais j'ai jamais vraiment eu l'impression que la clope c'était hype et glamour :hesite:
En tout cas je connais vraiment personne de mon âge qui a commencé pour ça. Y'avait toujours une histoire de s'intégrer, d'avoir un point commun avec, mais c'était pas parce que c'était cool, c'était plutôt parce que ça permettait d'avoir une contenance, un contact plus facile avec les gens, gérer l'anxiété etc.
 
Dernière édition :
23 Juillet 2020
349
4 536
204
31
@Gargouillette D'ailleurs je trouve la pression pour boire de l'alcool encore plus forte que la pression pour fumer, et aussi plus durable dans le temps, c'est grave vu les conséquences terribles de l'alcool.

D'ailleurs je ne sais pas ce que vous en pensez mais il me semble que la pression qu'on peut ressentir pour fumer, elle est surtout présente à l'adolescence et durant les études non, aussi triste que ce soit. J'ai l'impression qu'une fois les études finies il y a beaucoup moins de pression pour fumer, même j'ai plus tendance à rencontrer des fumeurs qui sont dans la démarche d'arrêter (et qui galèrent souvent, les pauvres).

Alors que la pression à boire me parait être tout le temps à partir de l'adolescence. Sa forme évolue, jeune on se met la pression pour boire beaucoup, se prendre des cuites ; plus vieux on nous incite à boire même si on dit non parce qu'il faut faire honneur à la bouteille choisie par l'hôte, et vous reprendrez bien un petit verre hein, et un autre aller il faudrait pas gâcher. Des fois j'ai le sentiment que refuser de boire est presque un affront.

On a effectivement un problème de société avec ces substances.
 
25 Juin 2015
472
4 334
1 704
Je comprends le coté addictif qui s'installe après avoir fumé quelques cigarettes et je comprend le bien que cela fait à certaines personnes anxieuses et le coté émancipation de la cigarette. En fait, il y a plusieurs raisons qui font que des personnes commencent et continuent du fumer meme si ça brule :). Donc si, je comprend les mécanismes, c'est juste que (pour ma part), ça me brulait et comme en plus je faisais de l'athlétisme à ce moment là de ma vie, ça m'a pas donné envie d'aller bien loin.

@Olduvaï Toutes les personnes ici qui inteviennent ne pas avoir aimé la cigarette et qui semblent ne pas comprendre le plaisir que cela engendre ont peut etre trouvé une émancipation, une addiction ailleurs. Mes propos n'étaient pas pour dire "oulala, la cigarette c'est nul, je ne comprend pas les gens qui ont commencé et continuer, honte à eux", puisque perso, si je ne l'ai pas trouvé dans la cigarette je l'ai trouvé dans le sport !

Je pense que s'il y a autant d'interventions de non fumeurs, c'est parce que pendant de nombreuses années, c'était glamourisé. Dans les films, chez les ados, dans la société. Au moment où j'ai commencé à sortir avec mes potes dans les bars ou ailleurs, il était encore possible de fumer dans les espaces publics ( je suis vieille:cretin:). Ne pas fumer relevait alors de l'exploit, puisque j'étais encerclée de fumeurs et de fumée
 
Dernière édition :
12 Juin 2018
1 310
14 296
1 374
23
@zeretina C'est vrai que pendant mon enfance, et même au début de mon adolescence, on pouvait fumer partout ! Je me souviens très bien des zones fumeur dans les restaurants (l'horreur, sérieux, comment on a pu accepter ça...)
Dans les bar tabac, l'odeur de tabac froid à mis des années à partir.

J'ai beau fumer, aujourd'hui ne serait qu'aller en soirée est une épreuve pour moi, je ne comprend pas qu'on puisse fumer à l'intérieur, d'autant plus quand plusieurs personnes fument en même temps, qu'on ouvre pas les fenêtres etc...

L'interdiction de la clope dans les lieux public c'était vraiment une bonne chose. Je pense aussi qu'on gagnerait à interdire aussi dans les parcs, sur les terrasses etc. pour une raison simple : ce n'est pas parce que c'est interdit qu'on ne le fait pas (ça m'arrive de fumer tout au bout du quai (extérieur) du RER le matin, pourtant c'est interdit), mais ça pousse quand même à avoir un autre regard sur la cigarette, à la considérer comme quelque chose de nuisible aussi pour les autres et à limiter au maximum les moments où on peut cloper sans se poser de questions sur si ça va déranger ou pas. Typiquement, dans les parcs, à la plage etc, ça pourrait pousser les gens à ne fumer que quand il n'y a vraiment personne à proximité.

C'est mieux pour tout le monde je crois.
Pendant le deuxième confinement, mon lieu de travail était ouvert en drive, habituellement on se permet de fumer dans les bureaux le matin avec le café avant l'ouverture aux clients. Or, avec cette période ''drive'' et aucun client à l'intérieur, au début on a continuer à faire nos poses clopes dans les bureaux, voir en travaillant... Jusqu'à ce que notre patronne nous dise qu'elle avait mal à la tête et que désormais faudrait sortir. Ben c'est con, on a tous été con, mais fallait que ce soit acté pour qu'on arrête, alors qu'en fait ça saoulait tout le monde (les fumeurs parce qu'on fumait d'avantage, les non fumeurs parce que ça sentait la clope en permanence...)
 
23 Juillet 2020
349
4 536
204
31
Ah marrant ce que tu dis @Griffith, j'ai rarement eu de collègues fumeurs donc je ne m'étais jamais aperçu de ça. Ce que tu dis me fait penser à un de mes premiers jobs où une pratique donnait presque envie de se mettre à la cigarette : nos pauses étaient très courtes et chronométrées, et on n'était même pas autonomes pour s'absenter pour aller aux toilettes, il fallait demander l'autorisation de quitter son poste. Et bien dans ce cadre, les fumeurs avaient des pauses cigarette au cours de la journée. J'enviais leur liberté...
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes