Je suis un peu pour l'honnêteté brute dans ce genre de cas. Brute, pas brutale, hein. L'honnêteté brutale elle dit les choses sans faire attention aux blessures et peines que ça peut infliger. L'honnêteté brut, c'est juste arrêter de "polir" ses sentiments et ses pensées pour accomoder l'autre.

Si cet ami est un ami, on doit pouvoir lui dire : "ces derniers temps je me sens mal, j'ai l'impression que tu me rabaisses à chaque fois que je ne suis pas d'accord avec toi, que toutes nos conversations tournent autour de toi et que tu ne m'écoutes pas. Je me sens seule quand je suis avec toi." Et si cet ami est un vrai ami, il écoutera et cherchera une solution sans se retourner contre toi.

C'est jamais facile, ni agréable comme conversation, mais je trouve ça un peu mieux que de ghoster. Par parce que c'est pas gentil ou quoi (je l'ai fais et je n'en ai pas honte) mais parce que visiblement c'est une situation qui te rends malheureuse et que tu as besoin de la résoudre, pas juste de l'abandonner.

Et ma fois si cet ami n'est pas un ami et qu'il se met en colère et s'offusque... ben la question est réglée.
 
J'espère bien comprendre ce que tu dis : tu dis que l'amie qui n'as pas reçu de nouvelles devrait pouvoir comprendre par la suite que la personne n'a pas parlé pendant un certain temps, parce qu'elle est son amie?
Dis-moi si je suis juste.

Dans le principe, oui. Mais c'est souvent plus complexe : l'engagement voulu, le ressenti de l'autre côté. Par exemple, j'ai eu beaucoup d'amies qui étaient "tout ou rien" . Passionnées, engagées, prêtes à me défendre contre la légion des enfers : mais si une incompréhension arrivait et que je communiquait mal et elle aussi, alors la relation était terminée et je devenais l'amie détestée.

Il y a beaucoup de choses qui se passent d'un côté, quand il y a du silence, beaucoup de circonstances, peut être du vécu personnel. Je pense que c'est impossible de dire ce qui est normal ou pas normal de faire.
Par exemple pour moi, le silence est blessant. J'ai tellement de fois été dans cette situation que ne pas savoir ce qui se passe, même un petit mot sur une petite durée, me fait mal.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

J'ai besoin d'une explication, avant ou après. Je peux comprendre l'incapacité à communiquer mais au moins "Je ne veux pas te voir pour l'instant" ou "Je ne sais pas".
Cela étant dit, trop de choses arrivent pour que je puisse juger un silence.
J'ai aussi été de celles qui se taisent sans prévenir.
Je pense qu'un jour ou un autre, on a tous et toutes fait ça.
Je disais qu’on peut comprendre que la personne face à soi ne nous confie pas d’emblée ses problèmes , parce que, dans certaines circonstances, les choses sont tellement brouillées autour de nous qu’on n’a pas forcément les mots pour en parler. Par exemple quand quelqu’un se vexe de ne pas été avoir averti du décès d’untel (ce qui est le cas de la Madmoizelle que je citais). On peut oublier de prévenir tel ou tel ami / connaissance pour mille raisons (ne pas avoir les mots peut en être une, comment annoncer la nouvelle déjà ?). Je peux comprendre que la personne qui n’ait pas été avertie de suite soit vexée mais il faut savoir dépasser cette vexation et se mettre à la place de l’autre , et voir les situations telles qu’elles sont réellement (d’un côté d’en la balance : un ami vexé de ne pas avoir été averti tôt et de l’autre côté , l’ami qui a perdu un être cher et qui ne savait pas mettre de mots ou qui n’avait pas la force une fois encore d’en parler, je pense que l’ami vexé peut surmonter ça et relativiser face à ce que traverse l’autre ). Enfin chacun fonctionne différemment en amitié et attend autre chose, mais selon moi se vexer dans pareil cas est malvenu.
 
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Je pense qu’il y a une différence entre parler de soi pour comparer les situations , aider à trouver des solutions ou des explications et quelqu’un qui parle de lui juste parce qu’il n’en a rien à cirer (par exemple : quelqu’un qui vient de rompre peut trouver intéressant d’avoir la démarche qu’a connu son ami qui a aussi connu la rupture et donc savoir comment s’en sortir, comment dépasser la tristesse etc). Ça, on le sent , les gens qui donnent leur exemple pour aider ou pour rebondir sur la situation , et puis ceux pour qui le monde gravite seulement autour d’eux... je pense que la Mad qui témoigne parle bien de Ce deuxième type de personnes que je cite. Donc pas d’inquiet : rapporter les choses à ton vécu ne fais pas de toi une égoïste en puissance :taquin:
 

TennanTen

Ne pas citer mes messages, svp merci :)
Ce genre de personne, c'est vraiment pas un ami. Parler de son vécu, de son expérience pour aider quelqu'un parce qu'on s'intéresse à ce qui lui arrive d'accord. Mais parler de son vécu, de son expérience en se foutant royalement de l'autre non. Et pour ce second cas de personne, donc du coup ton ami, tu peux taper du poing sur la table, lui dire honnêtement et avec diplomatie de ce que tu pense de cette relation. Et s'il est un ami, il devrait pouvoir comprendre et au moins essayer de se remettre en question. Si c'est pas le cas, ne te sent pas coupable de le laisser tomber, il n'a qu'a aller voir un psy s'il a des soucis. Mettre cartes sur table c'est toujours mieux que de ghoster à moins que cette personne soit toxique et qu'il n'y a rien à faire.
 
En lisant le témoignage et les commentaires, j'ai l'impression qu'on est quand même très nombreuses à culpabiliser parce qu'on ne ressent plus de plaisir à profiter de la compagnie de quelqu'un. Mais ce n'est pas comme si on l'avait choisi ! Si un(e) relation, amicale comme amoureuse, ne nous apporte plus de joie ou beaucoup moins qu'avant, peu importe qu'il y ait une raison concrète et facilement identifiable, il vaut mieux souhaiter bon vent à la personne. Or, nous sommes nombreuses à nous sentir "obligées" de faire des pieds et des mains pour préserver cette "amitié", j'ai l'impression. Pourtant, en transposant à une relation amoureuse, par exemple, ça devient évident : on ne reste pas avec quelqu'un juste parce qu'il est gentil, si ? Ça devrait être pareil en amitié, or le ressenti et le point de la culpabilité n'ont pas l'air d'être les mêmes...
Et je rejoins les commentaires sur le fait que quelqu'un qui n'a aucune empathie et qui ne pense qu'à son nombril n'est pas vraiment un ami. C'est juste quelqu'un qui a besoin d'être entouré, mais que ce soit nous ou quelqu'un d'autre... Tout le monde est interchangeable, dans sa tête.
 
J'ai vécu ça il y a même pas une semaine. Je connaissais mon meilleur ami depuis 12 ans et même si on a jamais habité dans la même ville, on a toujours été proches, on s'appelait dans les moments difficiles,... Depuis 8 mois, je me suis rapprochée de lui sans faire exprès : avec mon copain, on a emménagé en banlieue parisienne. Ce événement nous a bizarrement éloigné. Depuis 2 ans (depuis que j'étais en couple avec mon nouveau copain), je me sens mal lors de nos RDV. C'est simple, dès que j'annonçais ce qui me semblait être une bonne nouvelle, mon meilleur ami me répondait par la négative... Tu vas emménager avec ton nouveau copain? MAUVAISE IDÉE, tu vas ruiner ton couple, vous ne tiendrez pas longtemps, etc... Vous allez vous installer en banlieue parisienne? MAUVAISE IDÉE, c'est pourri, tu vas détester, tu vas être finalement loin de Paris... Tu veux aller en PVT au Canada avec lui? MAUVAISE IDÉE, les Canadiens sont des hypocrites... Bon ok, et sinon, quand est-ce que tu te réjouis pour moi? Comme dans l'article, si je n'étais pas d'accord, j'avais tort. Il ne pouvait pas en être autrement! Monsieur avait toujours raison, lui seul avait compris le grand mystère de la vie!
Oh j'ai une amie du même acabit!
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition :
Il y a des gens égocentriques, ma mère en fait partie, ils ne parlent que d'eux et ramènent tout à eux, n'écoutent pas vraiment ce qu'on dit, et ce qu'on leur exprime diffère trop de leur propre vision ils n'auront pas la capacité d'empathie nécessaire pour comprendre ton point de vue, donc soit ils déconnectent soit ils essaient de te prouver que tu as tort. Franchement c'est usant, et personne ne supporte ma mère.
(Mais ma mère, elle, est persuadée d'aimer les gens, même si je pense qu'elle les aime très mal. Donc oui, il est possible que ton ami t'aime encore.)

Bref, tout le monde l'a déjà dit mais il faut lui dire, que ça fasse mal ou pas c'est la seule manière d'avancer et d'espérer que peut-être il se remette en question. Si tu veux être gentille, liste d'abord tout ce qui a fait que tu l'as estimé comme ami, que votre relation a eu du sens à tes yeux. Puis opposes-y l'état actuel des choses pour dresser le bilan que ça ne fonctionne plus pour toi. Moi je ferais ça par écrit, d'autant que tu as déjà posé tes idées pour cet article, après si tu te sens suffisamment à l'aise à l'oral pour le faire en le regardant dans les yeux, pourquoi pas. Ce n'est pas forcément un service à rendre car ça ne laisse pas l'espace à la personne pour encaisser. Si tu veux ouvrir la porte à la discussion, tu peux conclure ton message en signalant que tu restes à son écoute s'il est trop décontenancé par ce revirement, mais il n'y a rien de plus compliqué.
 
J'adore lire ce genre de topic, ça me fait toujours partir dans des angoisses pas possibles. Là je suis en train de me dire qu'en fait tout mes amis (c'est à dire 3 personnnes) ne continuent à me parler uniquement parce qu'iels savent pas comment m'envoyer chier :fear:du coup j'ose plus parler ou inviter personne, vu que je me dis qu'iels vont se sentir obligés de venir alors qu'iels en ont pas envie :ninja:

Bon allez on se calme, on respire, et on pense à des chatons :yawn:

EDIT: du coup je ramène tout à moi (aargh chuis une meuf en carton) et j'oublie de vous souhaiter bon courage avec vos amitiés non partagées. De toutes façons les ruptures c'est jamais facile, mais l'honnêteté c'est toujours la meilleure des solutions.
 
Personnellement avant j'avais une tendance a être exigeante avec mes amis, mais j'ai fini par comprendre que beaucoup des choses qui me blessaient n'étaient pas vraiment faite contre moi ou avec l'intention de me nuire, depuis j'accepte beaucoup mieux que les gens peuvent être faillibles et avoir d'autres priorités et ça va bien mieux.

Une amie une fois m'a fait le reproche de parler beaucoup de moi a une période où j'allais mal mais qui commençait a durer un peu trop, et ça m'avait fait de la peine sur le coup, mais ça m'avait fait réfléchir aussi que ma déprime de ce moment là prenait trop de place, et je l'aimais beaucoup, je m’intéressais vraiment à sa vie et ses opinions, donc parler un peu plus d'elle n'était vraiment pas un gros effort pour moi. On a réussi a rester amies après ça. Donc parfois ça vaut la peine de parler franchement de ces déséquilibres là dans les relations amicales, si la personne en face sait se remettre en question.
 
L'amitié, c'est une relation tellement passionnante ! On en parle trop peu je trouve ! Lorsque cette relation nous apporte plus de négatif que de positif, je pense que la rupture est une bonne solution. C'est dommage de se gâcher la vie avec des personnes comme ça ! Pour la famille c'est plus compliqué, mais les amis, c'est sensé te tirer vers le haut ! Je suis du même avis que pas mal de madz dans cette situation : exprimer ce qu'on ressent et la volonté de cesser cette amitié (au travers une lettre ou un message), et puis bye bye. Ça laisse une chance à la personne de se remettre en question pour ses relations futures. Après il faut s'attendre à ce que l'ex ami ne comprenne pas forcément, ou pas forcément tout de suite, mais j'ai envie de dire que ce n'est plus ton problème après ! Certaines personnes vont chercher à avoir une conversation interminables à la suite de ça, pour ma part je pense que si l'on a clairement exprimé ce que l'on ressent, c'est inutile de se prendre la tete 1000 ans après par messages...
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes