Comme le dit @Nedjma il y a vraiment la notion de valeur personnelles qui rentre en jeu . Perso j'ai ruiné ma santé à mon taf mais quand on a commencé à me dire que je n'etais pas la pour réfléchir, que on allait pas me laisser faire des formations et que je n'etaid pas la pour parler aux patients .. ben clairement y avait un tel décalage entre la réalité et mes valeurs que j'ai explosé. Parce que l'humain,son accompagnement, rassurer les parents ( et même si ça veut dire y retourner 12 fois et qu' on en a marre ( dans le sens que ça fatigue) c'était ça que j'aimais . Ça et les formations .
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
@Liluuuy et @Wurzel la fonction publique hospitalière c’est presque un cas à part car on touche à l’humain et aux malades. Je ne dis pas que ça excuse certains comportements et le fait qu’on en demande beaucoup trop au personnel hospitalier mais c’est davantage compréhensible (à la fois du point de vue de l’institution qui doit faire beaucoup avec des moyens réduits et du point de vue des personnes qui y travaillent qui doivent s’auto mettre la pression car elles sont face à des humains qui souffrent). Dans d’autres secteurs au contraire, il n’y a pas mort d’hommes (au pire on vend un peu moins de produits qui ne servent à rien et qui finiront dans des décharges ou dans des estomacs occidentaux déjà suralimentés, le monde ne s’en portera pas plus mal) mais le management se comporte comme si c’était le cas et met une pression de fou aux salariés en jouant sur la corde du « j’adore mon job, vous aussi j’espère » et dans ces cas là on touche vraiment à l’absurde car si on se demande une seconde à quoi on sert dans ce monde on éclate de rire (ou on éclate en sanglots c’est selon). Pour moi, l’hopital est un cas à part car cette question du job utile à la société et du pourquoi vous vous agitez au quotidien, vous ne vous la posez pas. Mais’c’est tout autant pernicieux j’en conviens...
 
@Aktus alors personnellement quand je claque la porte à des gens sur une fin de vie parce que je n'ai pas le temps ou ce genre de chose je ne me sens pas utile du tout je me sens maltraitante . Je ne trouve pas que l'hôpital soit à part . Enfin dans son fonctionnement on veut appliquer les mêmes règles à la con que dans d'autres entreprises . Règles qui rendent déjà le salarié malheureux dans des entreprises sans facteurs humains. Donc à l'hosto c'est encore plus n'importe quoi . Déjà beaucoup de soignants ne sont pas la pour vocation (et ça ne me choque pas si ils font bien leur travail et qu' ils sont humains ) et justement on est dans la perte de sens autant que dans d'autres métiers . Tu vas bosser pour quoi ? Comment ? Quel sens donner à cette farce? C'est un ressenti pour beaucoup de soignants. Donc je ne pense pas en vrai que ce soit si différents d'autres métiers
 
Bah, pour les amis je dirais surtout qu'il ne faut pas s'empêcher de se lier avec les collègues si ça colle. J'ai quand même rencontré des gens qui se mettaient des barrières juste parce que c'étaient des collègues, je trouve ça dommage.
Mais @Lord Griffith j'avoue que dans mon nouveau poste, je préfère souvent écouter de la musique à tenter vainement de parler de foot...
 
Alors perso, je tique sur "Fais-toi des amis au boulot" :lol:
Personnellement je ne vais pas au boulot pour me faire des potes, j'y vais pour gagner ma vie :lunette:
Après je dis pas, c'est toujours bien quand il y a une bonne ambiance mais ... si nos collègues ne nous correspondent pas, on va pas se forcer, si ?
Moi je suis plutôt solitaire, je préfère manger seule qu'avec mes collègues, et je préfère même travailler seule, est-ce que ça fait de moi une mauvaise collègue pour autant ?
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Même réflexion de mon côté :rire:
Je trouve ça un peu "bête" comme conseil, parce que c'est carrément le genre de truc qui ne se décide pas. Tout le monde préfère avoir des amis (ou du moins des gens avec qui on s'entend bien) au boulot, ça me semble logique, mais on ne décide pas des personnes avec lesquelles on bosse et on ne décide pas non plus des potentielles affinités que l'on va avoir. C'est le hasard en fait, ça ne se force pas :dunno:
J'ai toujours préféré aussi manger seule ou bosser seule plutôt qu'avec des gens dont je n'ai rien à faire, et je ne vois pas l'intérêt de se forcer. Si t'as pas d'affinités avec des gens, bah c'est le jeu ma pauvre Lucette, ta propre volonté n'y changera rien :oo:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes