Personnellement quelque soit l'efficacité de la contraception naturelle je ne pourrais pas, je me sent plus libre de ne pas avoir à y penser et pouvoir avoir des rapport avec mon compagnon quand je veux.
Et pourtant je suis quelqu'un qui connait très bien son corps et de très organisé. Mais pour moi la liberté c'est le lâché prise.
Même chose que pour le flux instinctif (bon là en plus je dois gérer la douleur des menstrues, si en plus je doit gérer quand sa coule).
Par contre plus d'hormones, un DIU cuivre.
 
Coucou ! :hello:
Juste un mot pour la pauvre @Natoo qui s'est pris quelques "une contraception féministe c'est celle qu'on peut choisir en connaissance de cause". Oui en effet, mais je ne pense pas qu'elle disait le contraire, si ? Je crois avoir compris que le côté féministe de la symptothermie, selon elle, c'était justement la connaissance de son corps et de son fonctionnement qu'elle apportait. Je trouvais ça dommage de s'opposer à elle alors que vous sembliez d'accord sur le fond, c'est-à-dire, avoir le choix et la connaissance pleine et entière de son corps et des moyens de contraception.
Et encore une fois, pour celles qui voient symptothermie = méthode naturelle = risque de grossesse plus grand, je vous invite à lire l'article que j'ai mis en lien sur mon premier poste dans cette discussion. Je sais que Reporterre est un journal militant écologiste mais ça n'enlève pas que la tribune a été signée par des professionnels de santé. Ils expliquent bien que les méthodes dites naturelles n'ont pas toutes la même efficacité, qu'ils ne soutiennent pas les méthode de retrait ou Ogino mais que celle de symptothermie donne de bons résultats et permet également d'être mieux suivie par son médecin et de mieux comprendre le fonctionnement de son corps. Je remets le lien ici : https://reporterre.net/Les-methodes-naturelles-de-contraception-ne-sont-pas-un-retour-en-arriere
Je ne fais pas de prosélytisme, je m'en fous, je n'ai pas besoin de moyen de contraception. Mais cette méthode, appuyée par des professionnels de santé, me semblait intéressante.
Par contre, et comme tous les autres moyens de contraception, elle ne convient sûrement pas à tout le monde.
Bisou ! :fleur:
 
@Mcmm oui carrément, mais je préfère l'entendre comme ça, "toutes les femmes (ou plutôt, toute personne ayant un utérus et des cycles, mais bref) en sont capables, et à certain.e.s ça conviendra / plaira, à d'autres non."

Plutôt que des discours du genre "c'est pas fiable quoiqu'il arrive / c'est trop compliqué /c'est pas confortable".... qui n'avancent à rien.

La comparaison avec la pilule est intéressante, parce qu'effectivement symptothermie et pilule ont des taux de succès très élevés et très similaires, et un point commun majeur : il faut y penser.
Contrairement au DIU, ou à l'implant, qu'on oublie pour des années.

Par contre, de mon expérience personnelle, aka sous pilule des années, difficulté à y penser tous les jours
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Je pensais que la symptothermie c'était pas pour moi, si j'arrivais pas à penser à une pilule par jour, comment serais-je capable de penser tous les jours à noter des observations de mon cycle ?
D'ailleurs j'étais passée à l'implant pour ne plus avoir à y penser.

Mais bon, j'ai testé, et j'ai été très surprise de mon assiduité, bien meilleure que pour la pilule, et pour cause : en fait c'est fascinant (là je parle de mon vécu), je suis extrêmement curieuse de savoir quelle température j'ai au réveil, de voir la courbe se dessiner, d'observer tout un tas de manifestations et de ressentis physiques, et de pouvoir observer que statistiquement ces éprouvés de mon corps ne sont pas des hasards, ni des phénomènes digestifs, mais bien des manifestations de mon cycle.

Soudain mon cycle est autre chose qu'une récurrence du mal de ventre et du sang des règles. Soudain mon cycle est intéressant. Quand quelque chose vous intéresse, vous n'avez pas à noter dans votre agenda d'y penser, vous y pensez spontanément, parce que ça vous intéresse sincèrement.

Et pour la pilule, je devais me forcer à y penser, me mettre des alarmes pour oublier quand même, ça sortait toujours de ma tête, parce que ça ne m'intéressait pas : avaler ces hormones artificielles, bêtement, jour après jour, un truc répétitif et sans intérêt. Sans compter - et ça c'est mon interprétation personnelle, pour mon cas - que mon corps devait pas trop apprécier le cocktail, et donc me pousser à zapper.
Ma solution a donc été de rester aux hormones, mais sans oubli possible : implant.

Je n'ai jamais eu d'effet secondaire aux hormones, sauf que je vais mieux depuis que j'ai arrêté, mais avant d'arrêter je savais pas que j'allais moins bien, je croyais juste que je me faisais vieille.
Bon, clairement sans hormones contraceptives, j'ai l'impression d'avoir l'énergie, le désir, l'enthousiasme et la colère de mes 20 ans, sauf que j'ai plus 20 ans, j'en ai 35. Ma conclusion : moi, les hormones contraceptives, ça rabotait ma vie, ça grisaillait ma vie.

J'aurais pu faire ce chemin en passant au DIU cuivre (c'est un chouette principe, moi j'ai un peu de mal aussi avec le "truc en-dedans" mais y'a plein de gens à qui ça va super bien), mais avant d'oser, j'ai rencontré la symptothermie, j'ai testé et j'ai aimé.

C'est assez impressionnant au début, mais au bout de quelques cycles, on ressent vraiment ce phénomène, cette sensation d'avoir de l'assurance, comme quand on s'approprie vraiment un apprentissage, quel qu'il soit. En plus assez rapidement on n'a plus besoin d'y penser chaque jour, par exemple dès que l'ovulation est passée, on a plus besoin ni de prendre la température ni de surveiller la glaire cervicale, et ce jusqu'aux règles suivantes…


Je pense aussi qu'il n'y a pas de "meilleure contraception" sinon celle qu'on choisi (parmi celles qui ont un bon indice de Pearl quand même), mais le DIU cuivre et la symptothermie ont un point commun qui me touche : l'absence d'hormones artificielles, comme déjà évoqué, c'est écologique, et de mon point de vue, la vie est mieux sans - ce dernier argument étant biaisé, je l'admet bien volontiers, il s'agit de mon expérience personnelle.

Le DIU est gagnant pour ce qui est de libérer l'esprit : on peut l'oublier.

En revanche, la symptothermie est gagnante pour ce qui est de ne rien avoir "en-dedans", et quand on est un « bon conducteur », on a besoin de rien d'autre qu'un thermomètre (allez, 10 jours par cycles max) et une feuille de papier, autant dire que ça fleure bon l'autarcie, pour celleux que ce concept séduit (j'en suis)


Après personnellement je regrette qu'on ne m’aie pas appris ça quand j’étais ado : je ne l'aurais sûrement pas choisie comme contraception à l'époque, mais en fait c'est génial de savoir lire ses cycles. En fait pour filer la métaphore de la conduite, c'est quand même cool de savoir conduire, même si on a un chauffeur toute sa vie, ça peut faire plaisir, à l'occasion, de prendre le volant tout seul, pour le plaisir : et même si on ne le fait jamais, c'est quand même rassurant de penser qu'on peut, si ça nous prend.


De plus, la symptothermie permet un usage restreint du préservatif : quand on a la certitude que l’ovulation est passée, l’infertilité jusqu'aux règles est absolue, encore plus certaine qu'une prise de pilule correcte… un cycle bien observé, c'est 6 à 8 jours fertiles (donc à protéger, préservatif etc), et le reste du cycle : rien. Ni DIU, ni préservatif, ni cape cervicale, ni hormones ni spermicide ni rien.

Oui parce qu'on oublie souvent ça : contrairement aux hommes qui sont fertiles perpétuellement, les femmes (enfin celleux qui ont un utérus) ne le sont que 8 jours sur 28 en moyenne, on dira ce qu'on veut, mais 20 jours d'infertilité par cycle, c'est quand même une belle opportunité de sexer tranquille, et c'est un peu fou qu'on soit la plupart du temps sous contraception continue alors qu'on est fertile moins d'un tiers du temps…

Bon, ce ne serait pas confortable de remettre un DIU juste pour 8 jours et de l'enlever à nouveau à chaque cycle ; et les hormones ça ne marche qu'en continu (dès qu'on arrête, le corps ce troll s'empresse d'ovuler), mais quand on est au préservatif, c'est presque dommage de le mettre tout le long du cycle alors qu'on pourrait s'en passer les 2/3 du temps, nan ? (Je parle en cas de partenaire stable, rapport aux mst sinon bien sûr)

Mais admettons que quelqu'un a plusieurs partenaires, donc préservatif tout le temps : savoir lire ses cycles pourrait éviter la prise d'une pilule du lendemain, si la capote craque en période infertile…

Bref, moi j'ai le sentiment que c'est d'utilité publique et qu'on devrait apprendre ça aux jeunes filles, même si elles choisissent de ne pas s'en servir, c'est bien d'en être capable (dixit la fille qui a appris ça à 30 ans passés.).
Ce n'est pas parce qu'on ne réutilise jamais le théorème de Pythagore une fois adulte que ce n'est pas une bonne chose de l'avoir appris...

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.


@Rocksteady
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
@Dog Ah, merci ! Je n'avais pas vu en effet l'effet pervers que pouvais revêtir la formulation. En effet, ce serait malheureux de stigmatiser celles qui ne voudraient pas l'utiliser comme "pas assez féministes".

Je sis très heureux, et un peu envieux, que pour vous cela fonctionne et vous épanouisse.
Encore une fois, je ne l'utilise pas, j'ai un point de vue extérieur. Je l'a trouve juste intéressante dans l'enseignement de notre corps et de son fonctionnement qu'elle implique.

Ensuite, l'enseigner à des jeunes filles, bonne idée , oui et non. Tu dis qu'à l'époque tu ne l'aurais pas fait, mais gardons à l'esprit qu'il y a déjà quelques cas de jeunes filles TRÉS mal informés sur les méthodes mécaniques-hormonales, etc , alors personnellement, et une fois encore avec ma petite expérience, si je rêverai que l'on puisse apprendre un peu mieux la bio féminine aux jeunes filles, je pense que leur enseigner ces méthodes, A L'HEURE ACTUELLE de l'éducation sexuelle, serait risqué. Bonne idée, MAIS si elles sont déjà finalement bien au courant. Ce qui est rarement le cas.
J'ai du mal à comprendre cette partie de ton message parce que si on met en place un enseignement digne de ce nom à propos du fonctionnement du cycle et de la méthode de symptothermie, comment cela peut être un risque que les filles soient mal informées puisque qu'elles recevront justement un enseignement ?
 
Je vais être tout à fait honnête : je trouve que les méthodes dites "naturelles" sont plutôt tout sauf féministes en fait, parce qu'elles font encore davantage peser sur les personnes pourvues d'un utérus le poids de grossesses non désirées potentielles.

Dans la même veine que le "mais t'es pas foutu-e de prendre ta pilule?!" , là on aura le "mais t'as pas été foutu-e de prendre ta température / vérifier ta glaire / compter les jours précisément?!". Genre t'es nul-le parce que pas foutu-e de connaître ton corps.
On déresponsabilise encore plus les détenteurices de pénis comme ça.

Plutôt que de faire prendre des risques aux femmes personnes pourvues d'utérus, je ne comprends pas qu'on ne se penche pas davantage sur les méthodes masculines liées aux testicules : la spermatogenèse s'arrête dès qu'on dépasse une certaine température, le slip chauffant marche très bien avec peu d'effets secondaires et un retour très rapide de la fertilité. Pour moi je vrai progrès est là, pas rendre les gens pourvus d'utérus dépendants de thermomètres et en contrôle permanent.
 
Dernière édition :
Je trouvais ça dommage de s'opposer à elle alors que vous sembliez d'accord sur le fond, c'est-à-dire, avoir le choix et la connaissance pleine et entière de son corps et des moyens de contraception.
Je pense que la plupart des Madz qui ont répondu à @Naotoo ne l'aurait pas fait si le ton de son post n'avait pas été aussi condescendant à la base. Certes elle précise que c'est son point de vue, mais entre le "FEMINISTE" en majuscules, et la suite sur l'apprentissage de son corps qui est formulée de manière très infantilisante pour les personnes n'utilisant pas des méthodes de contraception "naturelles" même moi qui m'offusque pourtant pas facilement je l'ai eu un peu en travers.
Je pense que formulé différemment (en enlevant la hiérarchisation des contraceptions et l'attribution de "bons points féministes") ce serait beaucoup mieux passé. :dunno:

Je pense que ce serait peut-être bien de commencer à considérer que LA contraception, la meilleure, l'unique, n'existe pas.
Toutes les contraceptions ont des avantages et inconvénients, et en ça aucune ne peut convenir à toutes les personnes les utilisant. De plus décréter qu'une contraception est plus "féministe" qu'une autre ça veut dire quoi concrètement ?
Je comprends l'argument sur apprendre à connaître son corps et tout ça, mais personnellement je ne vais pas prendre le risque d'une grossesse non désirée pour apprendre quand ont lieu mes cycles et périodes de fécondité, y'a plein d'autres moyens de le faire.

De plus rien n'empêche de faire AUSSI attention aux cycles et périodes de fécondité en plus d'utiliser une autre contraception (ce que je fais personnellement), et donc d'apprendre à les connaître sans pour autant se reposer là dessus. D'ailleurs, si ça intéresse certaines personnes, je pose ici cette application de calcul de cycles qui est vraiment pas mal : Clue.

Et vu que je ne sais pas comment conclure mon post, je vais juste utiliser un truc mignon en espérant apaiser les tensions :



Ajout tardif : Désolée, j'ai vu que @Dog t'avait répondu qu'après avoir finit d'écrire mon message, je le poste quand même parce que je me suis fait chier à l'écrire un peu, mais du coup je m'excuse parce que ça répète pas mal ce qui a été dit :happy:
 
Dernière édition :
Ajout tardif : Désolée, j'ai vu que @Dog t'avait répondu qu'après avoir finit d'écrire mon message, je le poste quand même parce que je me suis fait chier à l'écrire un peu, mais du coup je m'excuse parce que ça répète pas mal ce qui a été dit :happy:
Pas de soucis, tkt ! :)

Je suis globalement d'accord avec toi. La formulation qui aurait pu être moins malheureuse, les moyens de contraception qui, dans leur diversité, permettent aux personnes de choisir celle qui leur convient le mieux. L'inexistence d'un moyen de contraception unique, le meilleur. Je suis d'accord.

Par contre,
Je comprends l'argument sur apprendre à connaître son corps et tout ça, mais personnellement je ne vais pas prendre le risque d'une grossesse non désirée pour apprendre quand ont lieu mes cycles et périodes de fécondité, y'a plein d'autres moyens de le faire.
Si j'ai bien compris, la symptothermie ne contraint pas à choisir entre connaissance de son corps et l'efficacité du moyen de contraception. J'ai plus compris qu'il s'agissait d'un moyen de contraception comme un autre qui offrait les mêmes résultats en terme de risque de grossesse que ceux plus conventionnels comme la pillule ou le DIU.

De plus rien n'empêche de faire AUSSI attention aux cycles et périodes de fécondité en plus d'utiliser une autre contraception (ce que je fais personnellement), et donc d'apprendre à les connaître sans pour autant se reposer là dessus.
Tout à fait d'accord !

Merci pour la loutre ! :d :fleur:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes