Effectivement, rien n'est fait mais c'est inquiétant.
Oui les universités manquent de moyens et quand on compare avec ce qui se fait à l'étranger, il y a un problème. Merci les rétroprojecteurs qui ne fonctionnent pas, les toits permeables où il pleut dans ton amphi et le manque de personnel.
Mais la gratuité, pour les boursiers, ou le faible coût des études (toujours en comparant à ce qu'il se fait au Royaume Uni par example) est un choix, garantir la possibilité de faire des études supérieures peu importe son milieu social. Même si les inégalités persistent, ce serait encore pire avec des frais s'inscriptions si élevés!
De plus, c'est une réalité, à moins de faire une licence Pro, une licence classique en elle même ne vaut rien sur le marché du travail. Deux options, soit les étudiants oublient complètement l'université dès le début et se tournent vers des grandes écoles (coucou parcoursup) ou des formations professionalisantes (bts) où la compétition est déjà très forte, soit on se retrouve avec des étudiants qui finissent une licence, super, mais sans possibilité de poursuivre sur un master, et avec un diplome qui, tout seul, ne vaut franchement pas grand chose... On se retrouverait avec une autre forme de selection à l'entrée du master mais sur des critères financiers cette fois ci? Ce serait profondément injuste...
 
Pour les master je ne me prononcerais pas car je n'ai pas encore pensé à tout ça et à tout ce que ça implique.

Par contre pour le doctorat, désolée, mais c'est vraiment n'importe quoi. On est censé faire un travail de chercheur (donc : publier, communiquer notre travail, participer à des travaux de recherche, enseigner ...), et parfois on a quelques formations (qui sont souvent payantes et le labo nous le paye), parfois non (vu que de nombreuses écoles doctorales considèrent que l'enseignement et les conférences valident des crédits). Souvent on a même pas de locaux (ou alors ils sont financés par la bourse de thèse que l'on décroche, mais en tout cas c'est pas l'école doctorale qui les fournit). Et lorsque on a la chance d'avoir une bourse, on a une rémunération bien inférieure à ce que l'on pourrait avoir dans le privé (ou dans un autre pays), et en bossant autant voire plus (voire bien plus ....).
Du coup, je ne comprends pas ces frais de scolarité : on participe au travail de recherche et au "rayonnement" des universités françaises, sans avoir besoin de locaux (ou du moins, pas financés par ces frais) et sans avoir besoin de payer de prof.
 
Dernière édition :
J'ai surtout vu l'augmentation drastique des frais d'université pour les étudiants étrangers (hors UE) qui passent de quelques centaines d'euros, à plusieurs milliers... Je suis étonnée que l'article n'en parle pas. Et pour ma part je trouve que c'est une façon absolument pas discrète d'évincer les étudiants pauvres du monde (Africains en premier lieu).... :bomb:
 
Comme @esky, je me demande à quoi riment ces frais d'inscription en doctorat? En 4 ans de doctorat, je n'ai jamais mis les pieds à la fac que pour m'inscrire (4 x 10 min) et faire les démarches administratives liées à la soutenance (3x5 min?). Du coup, j'aimerais bien savoir ce qui coûte si cher dans la formation des doctorants?

Et comme le disait @Pinceau_ , la réforme concernant les frais de scolarité des étudiants hors UE est beaucoup plus révoltante mais j'ose imaginer qu'un article sur le sujet est en cours / a été publié sans que je ne le vois (poke @Esther @Clemence Bodoc )
 
En fait, si les frais d'inscriptions augmentent mais qu'ils restent gratuits pour les boursiers et qu'on étend le nombre de boursiers en baissant le pallier de revenu (en créant un échelon 0), alors mécaniquement, on prend aux "riches" et les pauvres payent moins. Je mets entre guillemets le mot riche, d'abord parce que le problème se pose quand même pour ceux qui sont peu ou pas aidés par leurs parents et ensuite parce que la richesse est relative. A revenu égal, on ne vit pas de la même façon à Périgueux qu'à Paris. (j'ai choisi Périgueux au hasard).

Mais quand on regarde le barème actuel, l’échelon 0bis est ouvert quand la famille touche moins de 33 100 euros pour un seul enfant qui étudie à moins de 30 km. Ça ne semble pas très loin du revenu médian d'une famille monoparentale avec 1 enfant (1,5UC ) qui était de 30 225€ en 2017, donc çà fait pas pal de boursiers. Il me semble que si on étend la gratuité, on n'empêchera pas les classes sociales les moins aisées de faire des études, au contraire. Par contre effectivement, les enfants provenant de foyers plus aisés seraient plus mis à contribution.

A moins que quelque chose ne m’échappe (ce qui est très possible), cette mesure ressemble plus à une meilleure répartition des richesses qu'à une attaque contre l’égalité devant l'enseignement.

Je me demande d'ailleurs? Quel est le taux de boursiers dans les universités?
 

JAK-STAT

Margoulin
@Kerowynn ouais sauf que des fois tu es "trop riche" pour avoir accès à une bourse, sauf qu'en réalité tu vis pas avec des milliers d'euros par mois, tu es pas aisé.
Et t'as des boursiers qui sont assez pauvres pour avoir une bourse mais sont dans la limite supérieure, donc se retrouve plus riches que les précédents avec la bourse. Bref même avec les bourses il y a des inégalités et ce serait dégueulasse d'augmenter les frais pour les non boursiers qui ratent la bourse de quelques centaines.
 
Je vous invite à lire cette tribune publiée sur le journal Libération en mai de cette année. Qui fait échos à cette actualité.

Les auteurs du texte l'expliquent clairement après lecture d'une note destinée à l'équipe de campagne de Macron, qui a fuité lors des révélations WikiLeaks. Elle est du fait d'un charmant professeur en économie: Robert Gary-Bobo. Cet homme conseil vivement l'augmentation des frais d'inscription dans l'enseignement public : c'est "le nerf de la guerre". Pourquoi? C'est bien simple, pour ce professeur, l'enseignement public ça représente beaucoup d'argent quand même.
Que propose t-il? De suivre le modèle anglais et australien (mhh la bonne odeur du caca)

1) le but est d'atteindre 10 000e/année pour le master
2) les licences ne seront pas épargnées
4) développer le crédit étudiant
5) Méthode:
«Y aller doucement mais commencer tout de suite avec les droits d’inscription.»

6) Avoir un vocabulary adapté of course: il «faut bannir du vocabulaire les mots de "concurrence" et "d’excellence", détestés par les syndicats d’enseignants et d’étudiants. Remplacer systématiquement ces mots par "ouverture" et "diversité". […]. La sélection ne signifie pas exclusion mais orientation» J'ai déjà entendu ça quelque part

De cette manière, la plupart des étudiants issus de classe moyenne, moyenne modeste et modeste seront plus flexibles lors de leur entrée dans le monde du travail: il faut bien rembourser mon chou.
Niveau choix de carrière il faut aller vite, arrivé un certain stade ça devient critique.

Tant que Macron sera Président le prix des études continueront d'augmenter petit à petit.
De plus en plus d'étudiants se verront obligés d'emprunter pour obtenir un diplôme, déjà que c'est une tendance qui a pris de l'ampleur depuis quelques années.

Voilà ce qu'ambitionne Macron pour la jeunesse française: de la poudre de perlimpinpin.
 
Doubler au minimum les frais de scolarité, ça parait un peu énorme o.O
Je vais prendre dans l'ordre.

Pour le master, c'est complètement fou. Tripler le prix de la formation ? Alors que certaines filières menacent déjà de fermer ? Même en étendant la plage des boursiers, bah les premiers non boursiers vont se faire bouffer. Si vraiment ils ont besoin d'argent, le mieux serait de créer une échelle inverse à celle de la bourse, avec des frais qui augmentent en fonction de l'argent des parents. Ça restera injuste pour les étudiants qui ne touchent pas de bourse et ne sont pas aidés par leurs parents, mais là j'ai pas trop de solution (à part le système de gratuité totale, mais on n'y arrivera pas). Sauf à faire ses études à Paris, j'ai jamais rencontré d'étudiant non boursier dont les parents ne pouvaient pas aider leur enfant, seulement des qui ne voulaient pas, et franchement c'est pas normal (mais je dis pas avoir tout vu non plus) (et des situations individuelles existent, et pour ça j'espère que les assistantes sociales peuvent aider).
Par ailleurs, 1000€ c'est énorme, on peut par exemple se payer une école d'ingénieur privée à ce prix-là : reste-t-il un intérêt à aller en master pour certains domaines ? Et bien sûr, les personnes ayant les moyens préfèreront toujours aller dans un cursus avec une meilleure réputation et de meilleurs débouchés (même si en pratique, ce n'est pas vrai) qu'à la fac. Donc en gros, ça peut engendrer une diminution de la mixité à l'université.

Pour le doctorat, c'est un non-sens également. Pour répondre à @esky, dans mon ED on a accès à plein de formations gratuites, mais encore une fois ça dépend des ED. Bien sûr, les étudiants qui vont le plus en pâtir sont les étudiants en sciences littéraires, qui n'ont souvent pas de bourse, payent tout eux-mêmes et font leur thèse à temps partiel donc sur 5-6 ans.
De plus, même payé, c'est pas si évident. Je vais prendre mon cas personnel : j'ai fait un stage de six mois non rémunéré (et bon, même rémunéré, ça aurait été 575€, c'est très bien là où j'habite mais dans certaines villes ça permet pas d'économiser), je suis arrivée et j'ai dû payer 1000€ pour emménager (frais d'agence + loyer + caution + déménagement), puis j'ai dû payer les frais d'inscription et vivre deux mois sans salaire, vu que l'université prend bien soin d'encaisser le chèque avant de payer les doctorants. J'avais mes parents pour m'aider, beaucoup d'économies, un bon stock de pâtes (:cretin:), et je vis dans une ville pas très chère, donc je me suis permise ces frais, mais je sais que je suis chanceuse. C'est le même problème en master d'ailleurs, avec les gens qui commencent une alternance/contrat pro et ne bénéficient donc plus de bourse, n'ont pas encore de salaire, mais doivent payer les frais d'inscription.
Pareil à la fin de la troisième année (si vous avez un contrat doctoral de trois ans), vous êtes obligés de payer une quatrième fois les frais d'inscription, puis quinze jours après vous êtes au chômage jusqu'à la soutenance (qui, on espère, arrivera bientôt). Bon bah n'oubliez pas d'économiser pendant trois ans quoi.

Enfin concernant les étudiants étrangers, j'ai entendu @Pinceau_ que certains pourront également bénéficier d'une bourse. Donc en gros, ce serait uniquement les riches ou les bons élèves (mais quelque part c'est déjà plus ou moins ce qui se passe). Après le problème, c'est qu'on sait pertinemment que les bourses seront mal réparties (notamment moins pour les Africains, comme tu le dis)... J'ai déjà des collègues qui suent, parce que 3770€, bah c'est presque trois mois de salaire en fait... Ça fait 315€ à économiser par mois, et elles ont pas vraiment le droit (ni l'envie en fait, ce qui se comprend parfaitement) de travailler à côté. Donc pour un étudiant de licence ou de master, qui travaille déjà sûrement à côté, c'est impossible...
 
@Kerowynn ouais sauf que des fois tu es "trop riche" pour avoir accès à une bourse, sauf qu'en réalité tu vis pas avec des milliers d'euros par mois, tu es pas aisé.
Et t'as des boursiers qui sont assez pauvres pour avoir une bourse mais sont dans la limite supérieure, donc se retrouve plus riches que les précédents avec la bourse. Bref même avec les bourses il y a des inégalités et ce serait dégueulasse d'augmenter les frais pour les non boursiers qui ratent la bourse de quelques centaines.
Justement, çà n'arriverait pas s'il y avait création d'un échelon 0 qui permettrait de rendre les frais gratuits pour tout ceux qui sont à la limite.

Du coup je ne vois pas de problème avec cette mesure si elle est assortie d'une gratuité étendue.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes