L'Australie a peut-être vaincu le cancer du col de l'utérus, grâce à une méthode toute simple

8 Juin 2015
1 747
7 338
2 064
Je suis étonnée, notamment par rapport aux articles écrits par Martin Winckler


Martin Winckler a encore frappé... Toutes les souches ne sont pas oncogène, la plupart son bénigne, les vaccins actuels ciblent une très large majorités des souches dangereuses. Il faut garder a l'esprit que Martin Winckler fait son business principalement sur le médecine-bashing et la défiance envers le système de santé. Donc il arrive régulièrement que ces articles soit orientés, ne prennent pas en compte tous les éléments, ou pire se basent sur une fausse analyse des faits.
Cette histoire en est la preuve : l'Australie frôle le 0% de cancer du col du à HPV là ou Martin Winckler critique le vaccin depuis des années. CQFD.

Et faut voir quel est l'adjuvant aussi (coucou l'aluminium de certains vaccins !)

C'est parfois la seule raison qui rend le vaccin efficace, ou encore l'élément qui permet de rendre le vaccin efficace en une seule injection, au lieu de 1 par an par exemple. Tu préfères 0.000 001% de chance que le vaccin te rende malade ou 0.000 1 % (note les deux zeros en moins) de chance de mourir de la maladie dont te protège le vaccin ? Seul le rapport bénéfice-risque est a prendre en compte.

Je me méfie pas mal des labos qui sous couvert de notre "bien" veulent avant tout faire du chiffre

La vaccination n'est pas promue par les labos mais par les états. États qui ont pour objectif de dépenser le moins possible en protection sanitaire de leur population donc qui vont faire tout leurs possibles pour que la population ne tombe pas malade et qu'ils ne soient pas obligés de rembourser de long et coûteux traitements.
 

Tératogène

Je suis faillible, mais je suis capable.
18 Août 2010
16 821
92 993
7 169
whatthecatsaysproject.tumblr.com
de rendre obligatoire dès le plus jeune age des vaccins SANS vraiment expliquer
Je débarque sur le topic donc je ne rentre pas dans le débat pro ou anti-vaccins, mais je suis interloquée par cette phrase.
Que des gens soient réfractaires aux vaccins, c'est à mes yeux regrettable, mais c'est leur choix. Et j'estime que chacun.e a le droit de faire ce choix ou non en connaissance de cause. L'opacité des informations me paraît quelque chose de très dangereux plutôt que salvateur. Imposer un soin sans informer le patient des bénéfices et risques, c'est complètement impensable et révoltant.
 
30 Août 2015
107
877
2 254
32
Bien sûr qu'il faut expliquer c'est essentiel, chacun choisit je suis d'accord en principe seulement les polémiques des vaccins cela concerne surtout des gens qui choisissent pour leurs enfants... Or leurs enfants ce ne sont pas eux, ils n'ont pas demandé à mourir d'une méningite à 18 mois parce que non vaccinés (vu la semaine dernière dans mon hôpital...)
 
13 Juin 2014
151
681
1 144
Si on promeut des vaccins c'est parce qu'il faut que toute la population le fasse pour éradiquer la maladie et protéger ceux qui ne peuvent pas se vacciner rapidement. Il y a des cas d'effets secondaires très graves (dont des maladies voire morts), le calcul est alors que ça permet de sauver des milliers de vies plus tard, à l'échelle de la population il y a un gain.
C'est un problème moral: potentiellement sacrifier des personnes qui n'auraient peut être rien eu sans vaccin pour en épargner à plus grande échelle sur le long terme. Donc soit on attends des années pour voir l'effet sur les quelques volontaires soit on y va tous "à l'aveugle" en espérant un gain public rapide.

Mais c'est bien de voir qu'il a un impact positif en Australie =) peut être que ça encouragera les gens chez nous qui sont vaccinables à se lancer.
 
30 Janvier 2009
4 756
15 893
5 944
33
Lille
Mais qu'est-ce que vous avez tous avec l'aluminium? C'est pas avec la dose qu'il y a dans le vaccin que vous allez chopper Alzheimer... Pareil avec le fluor, d'ailleurs.

Dans le DTP il y a 0.33mg d'aluminium (source le vidal dispo au grand public), dans l'eau la préconisation c'est 200µg/L, donc en 10L d'eau vous avez quasiment bu la dose du vaccin.
Au bout d'un moment faut vraiment se pencher sur la question, arrêter d'aller voir les articles orientés complotistes et comparer. Les sites complotistes, les anti-vax, les articles écolos radicaux ont autant à gagner que les labos. Eux aussi gagnent leur vie avec votre santé en écrivant des livres, en faisant des conférences, en vendant des compléments ou du matériels pour que vous fassiez vos propres cosmétiques. Donc on prend une soirée et une tisane et on va se pencher à ce que raconte ces sites "retour au naturel". Pour toute information vous cherchez la source et vous allez vérifier si c'est vrai, info par info avec pour référence les sites ministériaux, les sites des fabriquants etc. Si vous voulez vérifier les résultats d'une étude médicale la référence c'est PubMed, très très souvent les résultats d'une étude et le résumé qui est repris dans la presse est radicalement différent!
Et quand vous voyez passer "myofascite à macrophages" vous pouvez d’ors et déjà considéré l'article comme étant complotiste ou relayant des infos sans les comprendre ni les vérifier. Ce n'est pas parce que plein de sites disent que la Terre est plate, qu'elle l'est, donc ce n'est pas parce que plein de site disent que l'aluminium c'est le Mal, que ça l'est. D'ailleurs la fascite à macrophages ça veut juste dire "état grippal", c'est bénin, ça n'existe qu'en France et même wikipedia dit que c'est complètement con.
Je vous ai mâché le travail j'ai été voir le résumé de l'étude citée à chaque fois pour justifier l'existence de cette "maladie": sur 50 cas qui avaient tous des fatigues et des douleurs articulaires, qui avaient tous été vaccinés il y a moins d'un an et qui avaient tous des lésions histologiques dans le deltoïde (là où est injecté le vaccin), ils ont réussi à faire un rapport de cause à effet. SUR 50 CAS! C'est aussi con que si je trouvais 50 personnes qui se sont coupées en faisant la cuisine, chez qui ont retrouve dans la coupure des traces de colles dues au pansement et qui sont fatiguées en ce moment et que je disais que c'est parce qu'ils ont mis un pansement qui contient *insérer un nom qui fait peur* qu'ils ont ces symptômes...
Une vraie étude c'est: on fait un prélèvement chez plein de gens (genre 500 à 1000) pour voir s'ils ont ces lésions et ensuite on compare vaccinés récemment ou non et symptômes ou non. Parce que là on n'en sait rien si ces lésions ne se retrouvent que chez les personnes vaccinées récemment et /ou avec symptômes. Si ça se trouve tous ceux qui ont été vaccinés en ont et vivent très bien. Donc la notion cause/effet serait peu valable.

On est sur Mad', on est intelligent-e-s, donc de l'esprit critique Bondiou! (et esprit critique n'est pas non plus de dire amen face aux labos et professionnels de santé, moi aussi j'ai été contente de ne pas faire partie des premières vaccinées avec le Gardasil, ça faisait peur un nouveau vaccin, mais la corollaire c'est que je n'ai jamais été vaccinable pour ça et qu'au dernier frottis j'ai été contaminée à une souche de HPV. Un jour peut-être j'aurais un cancer, même s'il paraît que ça se soigne bien, c'est rarement agréable un cancer...)
 
Dernière édition :
16 Mars 2018
42
471
49
36
Je débarque sur le topic donc je ne rentre pas dans le débat pro ou anti-vaccins, mais je suis interloquée par cette phrase.
Que des gens soient réfractaires aux vaccins, c'est à mes yeux regrettable, mais c'est leur choix. Et j'estime que chacun.e a le droit de faire ce choix ou non en connaissance de cause. L'opacité des informations me paraît quelque chose de très dangereux plutôt que salvateur. Imposer un soin sans informer le patient des bénéfices et risques, c'est complètement impensable et révoltant.
Non justement. Refuser de se faire vacciner ce n'est pas juste de soi qu'il s'agit. C'est JUSTEMENT le problème. Si la non vaccination n'affectait que les imbéciles (y'a pas d'autre mot) qui la refusent moi je dirais hourrah! parce que ça voudrait dire à terme moins de cons sur terre. Mais le truc c'est que pour qu'un vaccin soit efficace il faut que la majorité de la population soit vaccinée sinon il y a un risque que le virus se développe dans le reste de la population non vaccinée. Des gens non vaccinés mettent également en danger les personnes au système immunitaire trop faible (patients sous chimio par exemple) ou les bébés qui sont trop jeunes pour être vaccinés ou bien les personnes âgées. Et du coup on ne peut pas éradiquer la maladie. En outre, des parents décident de ne pas vacciner leurs enfants et ça c'est grave parce que ces enfants sont mineurs et ne sont pas responsables de la bêtise de leurs parents. En 2015, un enfant est mort de la diphtérie en Espagne parce que ses parents avaient refusé de le faire vacciner. La diphtérie avait disparu d'Europe. Et pourtant ce gosse est mort. Alors évidemment maintenant les parents se disent trompés par les groupes antivaccin mais bon ils ont décidé d'écouter leurs conneries aussi. Résultat c'est leur pauvre gosse qui a trinqué. Il n'y a pas d'opacité des informations comme tu dis. Il y a des dizaines d'études qui montrent que les vaccins ne sont pas la cause de l'autisme (grand cheval de bataille des antivaccins) et que les vaccins sont globalement positifs même si bien sûr le risque d'allergies/mauvaises réactions face au vaccin existe toujours. Je peux t'assurer que les antivaccins refusent d'écouter tout ce qui ne va pas dans leur sens, c'est-à-dire tout ce qui est basé sur des preuves scientifiques et des études sérieuses. Quand tu les écoutes, ils sont dans une paranoia et un délire complotiste total, dans le style de "il y a eu le Mediator du coup les vaccins c'est pareil, et je me ferai pas avor une nouvelle fois, je suis pas un naif moi au moins". Toutes les infos sérieuses et validées scientifiquement sur des années (on a du recul sur les vaccins) sont là, les antivaccins leur préfèrent les sites du style "lesvaccinssontdupoison.com" qui évidemment n'alignent pas la queue d'une preuve. Le problème c'est que ces connards antivaccins nous mettent tous en danger au nom de "c'est ma santé je fais ce que je veux". Ben non la santé publique, l'intérêt public ça passe avant les petits égoîsmes délirants.
 

Tératogène

Je suis faillible, mais je suis capable.
18 Août 2010
16 821
92 993
7 169
whatthecatsaysproject.tumblr.com
@Opium1
Non mais ok, je suis dans la santé, je suis au courant, pas la peine de dégainer un post entier.
J’ai précisé ne pas prendre part au débat, ce que je dis c’est que jusqu’ici même si c’est un « mauvais choix » ben tu peux pas forcer qui que ce soit à accepter un soin - dans le sens où tu ne vas pas chercher les gens chez eux et les traîner de force - et que dans tous les cas il est important que les patients aient toutes les infos. C’est tout.
 
30 Janvier 2009
4 756
15 893
5 944
33
Lille
@Tératogène Je suis dans la santé aussi et si clairement, j'aimerais qu'on oblige les gens à être soigné pour continuer à être remboursé.
Pour moi la base serait une visite obligatoire chez le médecin traitant et le dentiste par an pour continuer à bénéficier du remboursement sécu sur les soins à faire dans le futur (et il y en aura toujours des soins, un jour le type qui ne va jamais chez les professionnels de santé se coupera et ira enfin voir un médecin pour être recousu). Parce que la sécu c'est aussi de la solidarité et on se retrouve à mettre en place des traitements longs et coûteux (pour le patient ou pour la société suivant si c'est remboursé ou non) alors que le patient aurait été voir son médecin/dentiste 3 ans plus tôt, le problème aurait pu être détecté tôt et soigné plus facilement.

Pour les vaccins on oblige par la scolarisation et c'est normal. L'enfant non vacciné donc porteur potentiel d'une maladie grave va être au contact d'enfants qui n'auront peut-être pas pu être vaccinés et ce n'est pas à eux de subir le choix des parents de l'enfant n°1.
Pour le dentiste on peut obliger comme au Luxembourg par l'argent: une visite tous les ans où tout ce qui aura été découvert comme soin lorsque vous y irez (par douleur extrême) ne sera pas remboursé jusqu'à ce que le cycle de soin soit fini et que vous repreniez les consultations tous les ans. Ce qui me semble bien plus juste que notre système actuel où la majorité des soins à faire c'est de la négligence. La société n'a pas à payer pour de la négligence (la négligence c'est de dire "j'ai pas mal tout va bien", non, quand t'as mal aux dents c'est que c'est trop tard pour cette dent il faut la dévitaliser et la couronner assez vite. Quand t'as mal aux dents tu viens me faire chier en urgence pour un truc que j'aurais pu soigner avec 1mm^3 de résine il y a entre 1 et 3 ans ou avec des pâtes très fluorées à appliquer localement il y a plus de 3 ans. Tant qu'un dentiste ne t'as pas dit "c'est parfait tout va bien", tu n'en sais rien. Une carie ça fait mal quand 50% de la dent ou plus a été détruite, des dents ça bouge quand l'os a été complètement détruit. Entre "j'ai une gingivite" et "mes dents bougent faut les enlever" il se passe 20 ans et le problème en 20 ans aurait pu être résolu (au début) ou stabilisé (à la fin)
Pareil pour le médecin: une visite tous les ans avec un questionnaire hyper complet à remplir par le médecin qui retracerait tous les problèmes que le patient aurait pu avoir cette année, pour l'aider à se souvenir.
 
28 Juillet 2014
1 011
3 491
3 174
@Gringo Ton idée n'est pas plus bête qu'une autre, mais elle suppose un nombre suffisant de médecin. Et aussi une information suffisante aussi, parce que perso, tout ce que tu viens de dire sur les soins, je n'en avais pas la moindre idée.
Je me prends bêtement pour exemple. En primaire, j'ai été une fois chez le dentiste parce que c'était gratuit. Au collège, j'y suis retournée parce que je suis tombée sur la dent, et j'ai fait une visite de contrôle dans le mois, puis deux ans plus tard (si je me souviens bien). Déjà, d'après tes dires, y a un souci (ici, un manque d'information apparemment).
Cette année, j'ai voulu aller chez le dentiste après presque dix ans à cause d'un problème (pas très important, qui est finalement parti tout seul). J'ai appelé en septembre les cinq cabinets de la ville. Parmi ceux-ci, quatre m'ont répondu qu'ils ne prenaient plus de nouveaux clients, et un m'a proposé un rendez-vous d'urgence en décembre.

Bref, c'était juste un exemple. Si tout le monde DOIT aller au moins une fois par an, bah c'est compliqué. Si tu pars à l'étranger un temps, si ton médecin traitant est loin, si les cabinets sont engorgés... C'est pas faisable. Tout le monde ne peut pas sacrifier une journée de congé pour aller chez le médecin.
(D'ailleurs, tu pourrais donner des précisions concernant le généraliste ? Parce que je vois pas trop en quoi lui raconter nos petits bobos de l'année peut changer quelque chose. Déjà que quand j'y vais pour quelque chose, je suis contente quand je suis soignée correctement, alors s'il faut juste remplir un questionnaire, même complet...)

EDIT : Je précise que mon intention n'est pas agressive, si mon message contient un peu d'énervement, ce n'est pas contre toi ^^
 
Dernière édition :
30 Janvier 2009
4 756
15 893
5 944
33
Lille
@MAAAL @semaphore
1) Pour le coût des soins, soit c'est payé en tiers payant (système CMU actuel pour les plus modestes), soit on fait un chèque et on demande à ce qu'il soit déposé dans 15 jours (et on oblige les mutuelles à rembourser sous 15 jours par la loi!), soit les professionnels de santé investissent dans un lecteur de CB qui fait débit différé à 15 jours (ça existe déjà, chez moi j'en ai un). On a plein de moyens différents pour avoir des consultations où le patient n'a pas à avancer l'argent trop longtemps. La sécu rembourse de toute façon sous 5 jours, ce qui pose problème c'est la lenteur des mutuelles.
2) Pour le nombre de praticien vs le nombre de consultation, c'est sur que lors de la mise en place de ce dispositif il faudrait dire vous avez 3 ans pour aller voir votre médecin et votre dentiste puis en janvier 2022 ça sera tous les ans obligatoirement. Comme ça les premières années où ça sera engorgé, les patients ne seront pas pris au piège. Mais après une fois que ça roule, j'aurais carrément plus de temps!
Par exemple mon détartrage je le fais en 30 minutes en allant bien dans les coins et tout chez des patients qui en font mois d'un par an. Parce que le tartre vieux ça colle aux dents, c'est dur, il y en a partout sous la gencive, ça saigne etc. Là je revois des patients à qui j'ai dit d'en faire un tous les 6 mois (vous avez le droit à deux détartrage par an remboursés par période de 6 mois) et ben j'y passe 5 à 10 minutes avec la même exigence de qualité.
Une consultation chez quelqu'un qui n'a pas vu de dentiste depuis 7 ans ça prend 45 minutes, une consultation de contrôle chez quelqu'un qui vient tous les ans c'est 15. Avec mon système rêvé au lieu de prendre 30 à 45 minutes par patient, je pourrais en prendre 10 à 15 et donc voir un volume de patients plus importants. Ca voudra dire aussi que la longueur des soins consécutifs au contrôle (ah, cette résine s'abîme, on va la refaire avant que ça ne se recarie) seront moins longs, donc je pourrais voir plus de monde.
Pour le médecin traitant, déjà s'il nous voit tous les ans il va se souvenir de nous et pouvoir nous suivre réellement (alors t'es en quelle année d'études, tout va bien? tu dors bien? Pas trop de stress? Pour la nourriture tu manges bien?), avec un questionnaire béton demandant tous les troubles possibles, le patient pourra penser à tout ce qui l'embête sans que ce soit douloureux/handicapant. Genre des règles douloureuses, un mal-être avec des légers troubles alimentaires, une mycose au pied, une verrue qui traîne, des maux de tête qui sont peut-être en rapport avec un besoin d'orthoptie, un mal de dos qui pourrait être le signe de devoir porter des semelles, et pour les plus âgés les grosseurs qui étaient pas là avant, les lésions dues au tabac qui seront peut-être précancéreuse, un grain de beauté bizarre, des pertes de la mémoire etc etc.

Au contraire ce système par l'argent serait bénéfique pour toutes les populations défavorisées qui ne vont pas chez les professionnels de santé par habitude familiale. Parce que quand on va chez le médecin c'est qu'on est malade. Ce système ne changerait rien pour ceux qui s'occupent déjà d'eux, mais changerait tout pour ceux qui ne le font pas et surtout pour leurs enfants.
Le seul inconvénient c'est le surplus de dépenses de santé lors des premières années car on aura un afflux de gens non soignés depuis des années qu'il faudra traiter avec beaucoup de boulot chez eux. Mais je suis persuadée qu'au bout de quelques années quand on aura fini le travail sur tout le monde, les dépenses diminueront vu que ça sera essentiellement du contrôle et du maintient d'un bon état général.
 
Dernière édition :

Tératogène

Je suis faillible, mais je suis capable.
18 Août 2010
16 821
92 993
7 169
whatthecatsaysproject.tumblr.com
J'ai l'impression qu'on lit dans mes messages des choses que je n'ai même pas évoquées, et c'est très désagréable.
Je n'ai jamais parlé du bien fondé d'une obligation vaccinale ou quoi que ce soit, mon opinion sur le sujet non plus (et je ne suis pas venue en débattre).
Je dis juste que, aujourd'hui 10 avril 2018, si quelqu'un malgré une obligation de vaccination ne se présente pas volontairement, personne ne va débarquer chez ellui pour le foutre dans une voiture et l'asseoir sur la chaise de son médecin. C'est aussi basique que ça. Aucune opinion, aucun jugement, aucun sous-entendu que je trouve ça bien ou mal.

C'est dingue quand même :eh: C'est sans moi que vous interpréterez à l'avenir ce que j'ai dit sur ce topic.
 
  • Big up !
Réactions : Althéa Vestrit
28 Juillet 2014
1 011
3 491
3 174
@Gringo
Sans vouloir être pénible vis-à-vis de l'argent : tous les gens modestes n'ont pas la CMU, tout le monde n'a pas de chéquier, et rares sont les médecins prenant la carte ^^

Pour le reste, si ça se passe vraiment comme ça, pourquoi pas. Après ça me parait demander de gros efforts pour une campagne de sensibilisation préalable.
Je me pose quand même la question sur la durée, parce qu'un an ça me parait très court. Bien sûr, c'est peut-être la durée "sensée", mais en pratique ce n'est pas facile. Même si tu penses que ça désengorgera les cabinets, je ne reste pas trop convaincue (tu verras plus de patients mais moins longtemps, au final, est-ce que ça ne revient pas au même ?). Il suffit d'un déménagement, d'un séjour Erasmus, etc, pour qu'il ne soit pas possible d'aller chez le médecin dans l'année.

Après mon entourage a généralement eu de mauvaises expériences avec les médecins, donc je reste sceptique sur le bien-fondé d'aller les voir sans raison valable.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes