Le Front National battu dans toutes les régions !

HS: En parlant de Camus, qui aimait aussi se définir comme humaniste, j'avoue me rallier à l'analyse faite par Simone de Beauvoir dans La force de l'âge et La force des choses. Elle concluait en insistant sur le fait que cet humanisme était vide et permettait surtout à Camus de ne pas se remettre en cause et de cautionner la domination du système existant.
J'avoue avoir plein de divergence avec Sarthe et Beauvoir mais sur ce point GG :d
Sarthe et Beauvoir ont choisi le marxisme et le soutien à l'Union Soviétique. Ils ont passé leur temps à pourrir la vie de Camus comme celle de tous les libertaires de ce temps d'ailleurs. On sait comment cela a fini.
Mais Camus n'était pas un homme parfait et ne l'a jamais prétendu. S'il est vrai qu'il a insulté Beauvoir pour le Deuxième Sexe, alors c'était une grosse erreur.
J'aime beaucoup Camus mais ce n'est pas mon idole. Dans ma famille de pensée, on n'a jamais d'idole :)

Edit : Google m'apprend que Camus a dit que ce bouquin "déshonore le mâle français". Belle connerie en effet. Gros manque de vision sur ce coup là le gars Camus, les deux pieds embourbés dans son époque.
 
Dernière édition :
@Denis
Tu parles du soutien aux jeunes maoïstes, de leur aveuglement face à Sojenytsine ( ce qui ne remet pas en cause son pro-américanisme)?
Sartre et Beauvoir ont fait leur mea culpa sur l'Union soviétique. D'ailleurs, aller vers une orientation politique ne signifie pas valider son application dans certains pays ( genre je ne valide pas la démocratie à la mode américaine aux USA si je puis dire ). Ceci explique leur soutien aux jeunes maoïstes lors de mai 68 .

Je ne comprends pas. Il y a eu l'engueulade avec Camus mais de quels autres libertaires parles-tu? Et tu parles de quoi par "on sait comment cela a fini" ( par l'accident de voiture de Camus ou tu parles d'autre chose? ) . Et oui, il s'est même fendu de courriers. Ce ne sont pas que des on-dits rapportés par Simone.

Ca, c'est le propre de plein de familles de pensée, pas seulement des libertaires.
Je ne parle pas de l'accident de voiture, mais de l'effondrement de l'Union Soviétique et avec elle du marxisme-léninisme contre lequel Camus s'est battu toute sa vie.
 
@Denis :

Je me permets de réagir à ce que tu as dit sur certains points (ce n'est que mon avis, je comprends qu'ils soient divergents).

sur le fait qu'il faille voter pour un candidat capable de passer le premier tour : Comment renouveler la politique et la vision de la politique en votant toujours pour des candidats en position d'être élus ? On peut aussi s'interroger, sont-ils en position d'être élus parce qu'ils sont brillants et que leurs idées priment sur les autres ou parce que leur parti a une histoire, des moyens, une visibilité au sein de l'espace médiatique ?
Les candidats du parti Les Républicains et du PS ont quand même beaucoup en commun : mêmes formations (souvent Science-Po et l'ENA), mêmes équipes de communicants, mêmes fréquentations et ils viennent du même milieu (c'est de plus en plus le cas pour le FN aussi, Philippot sort de l'ENA). On se rend compte qu'ils portent plus où moins les mêmes réformes (qui vont souvent vers une libéralisation et la mise en place d'une politique d'austérité) et que l'alternance ne résout rien.
Donc dans ce cas là, pour espérer briller et être éligible au second tour, on se contente de prendre les mêmes profils, de les médiatrainer et de leur faire débiter un flot de promesses pour être au deuxième tour ? Pour cela on s'entoure de personnes qui appliqueront la même politique de pensée dominante une fois au pouvoir ?

Pourquoi en tant que journaliste, perpétuer cette idée là : les seuls candidats valables sont ceux des gros partis. La seule République valable est la Vème. Rien n'est fait pour expliquer, de manière pédagogique, quelles sont les prérogatives d'une région par exemple. Il a fallu aller sur twitter pour trouver des infographies montrant, par exemple, que 85% des promesses de Pécresse sont hors-sujets. Je pense aussi à l'idée d'alternatives. Est-il normal de n'avoir vu aucun article sur l'élection d'Ada Colau, la nouvelle maire de Barcelone issue d'un mouvement citoyen ?
On a aussi le droit de s'interroger sur le rôle du journaliste et sur les responsables de rubriques politiques. Pour avoir fait des recherches, discuté avec des interlocuteurs j'ai été étonnée de voir à quel point les relations entre politiques et journalistes étaient poreuses et à quel point chaque chef de rubrique politique de médias partageait des intérêts avec les gros partis. Mais comme c'est un avis personnel, je conseille le chouette docu : les nouveaux chiens de garde, d'Halimi qui montre très bien à quel point nous sommes influencés dans notre manière de faire notre travail. Cette idée de bipartisme et cette absence de remise en cause de nos élites politiques est effrayante.

Penser que les gens sont stupides et qu'ils ne s’intéressent qu'au charisme des politiques c'est classiste. Ce dire qu'ils sont trop bêtes pour comprendre, c'est classiste aussi. Se cacher derrière cette excuse en tant que journaliste pour continuer à ne pas se remettre en question et coller à l'agenda institutionnel, c'est malheureux. Il y a cinq ans, je ne m’intéressais ni au féminisme, ni à la politique ni à quoi que ce soit. Pourtant, grâce à ce forum et aux rencontres, j'ai évolué et appris à me forger une opinion. Heureusement que certaines personnes, à grand renfort de liens, de pédagogie, d'avis contradictoires.

Pour ce qui est des élections, j'éspère que tu resteras attentif au mandat de de Xavier Bertrand, que tu t'alerteras sur les veilles quand il touchera aux subventions versées à Calais ou aux planning familiaux et que tu t'indigneras quand il prendra des décisions de concert avec le FN. Car voter pour contrer le FN et expliquer longuement pourquoi c'est important, c'est bien, mais quand on fait l'autruche pendant cinq ans, c'est pas très productif.


___

@Fab : J'ai du mal à comprendre, vous vous réunissez pour apporter des réponses au sujet du médiateur, certes, c'est bien. Mais pourquoi trouvez-vous, en priorité, le temps de donner moins de visibilité aux sujets militants avant même d'esquisser l'ébauche d'une réponse ? Pensez-vous que l'un est prioritaire sur l'autre ? Je voudrais aussi savoir, où en est l'article sur la team intention ?
 
@Denis :

Je me permets de réagir à ce que tu as dit sur certains points (ce n'est que mon avis, je comprends qu'ils soient divergents).

sur le fait qu'il faille voter pour un candidat capable de passer le premier tour : Comment renouveler la politique et la vision de la politique en votant toujours pour des candidats en position d'être élus ? On peut aussi s'interroger, sont-ils en position d'être élus parce qu'ils sont brillants et que leurs idées priment sur les autres ou parce que leur parti a une histoire, des moyens, une visibilité au sein de l'espace médiatique ?
Les candidats du parti Les Républicains et du PS ont quand même beaucoup en commun : mêmes formations (souvent Science-Po et l'ENA), mêmes équipes de communicants, mêmes fréquentations et ils viennent du même milieu (c'est de plus en plus le cas pour le FN aussi, Philippot sort de l'ENA). On se rend compte qu'ils portent plus où moins les mêmes réformes (qui vont souvent vers une libéralisation et la mise en place d'une politique d'austérité) et que l'alternance ne résout rien.
Donc dans ce cas là, pour espérer briller et être éligible au second tour, on se contente de prendre les mêmes profils, de les médiatrainer et de leur faire débiter un flot de promesses pour être au deuxième tour ? Pour cela on s'entoure de personnes qui appliqueront la même politique de pensée dominante une fois au pouvoir ?

Pourquoi en tant que journaliste, perpétuer cette idée là : les seuls candidats valables sont ceux des gros partis. La seule République valable est la Vème. Rien n'est fait pour expliquer, de manière pédagogique, quelles sont les prérogatives d'une région par exemple. Il a fallu aller sur twitter pour trouver des infographies montrant, par exemple, que 85% des promesses de Pécresse sont hors-sujets. Je pense aussi à l'idée d'alternatives. Est-il normal de n'avoir vu aucun article sur l'élection d'Ada Colau, la nouvelle maire de Barcelone issue d'un mouvement citoyen ?
On a aussi le droit de s'interroger sur le rôle du journaliste et sur les responsables de rubriques politiques. Pour avoir fait des recherches, discuté avec des interlocuteurs j'ai été étonnée de voir à quel point les relations entre politiques et journalistes étaient poreuses et à quel point chaque chef de rubrique politique de médias partageait des intérêts avec les gros partis. Mais comme c'est un avis personnel, je conseille le chouette docu : les nouveaux chiens de garde, d'Halimi qui montre très bien à quel point nous sommes influencés dans notre manière de faire notre travail. Cette idée de bipartisme et cette absence de remise en cause de nos élites politiques est effrayante.

Penser que les gens sont stupides et qu'ils ne s’intéressent qu'au charisme des politiques c'est classiste. Ce dire qu'ils sont trop bêtes pour comprendre, c'est classiste aussi. Se cacher derrière cette excuse en tant que journaliste pour continuer à ne pas se remettre en question et coller à l'agenda institutionnel, c'est malheureux. Il y a cinq ans, je ne m’intéressais ni au féminisme, ni à la politique ni à quoi que ce soit. Pourtant, grâce à ce forum et aux rencontres, j'ai évolué et appris à me forger une opinion. Heureusement que certaines personnes, à grand renfort de liens, de pédagogie, d'avis contradictoires.

Pour ce qui est des élections, j'éspère que tu resteras attentif au mandat de de Xavier Bertrand, que tu t'alerteras sur les veilles quand il touchera aux subventions versées à Calais ou aux planning familiaux et que tu t'indigneras quand il prendra des décisions de concert avec le FN. Car voter pour contrer le FN et expliquer longuement pourquoi c'est important, c'est bien, mais quand on fait l'autruche pendant cinq ans, c'est pas très productif.


__

On se comprend mal en fait :)

Je pense vraiment que Hulot s'il avait été choisi par EELV pouvait passer le 1er tour en 2012. Il en avait selon moi les qualités. Pas une partie de plaisir, mais jouable. En tout cas il aurait passé la barre des 10% et permis à EELV de peser d'un poids bien supérieur au gouvernement. Hors c'était bien un homme neuf en politique et bien éloigné du sérail, de l'Ena etc...

Où as-tu lus que je prenais les électeurs pour des imbéciles ? Les électeurs sont ce qu'ils sont, dans leur diversité culturelle et sociale. Si tu veux être élue, il ne s'agit pas de hiérarchiser ton électorat mais de t'adapter toi à cette diversité en étant capable de parler à tous !

Sur Bertrand, t'inquiète, on est nombreux à Lille à l'avoir à l'oeil. Il a d'ailleurs bien compris l'enjeu de son élection en démissionnant de tous ces autres mandats et en prenant ses distances avec Sarkozy. Il aurait pu démarrer bien plus mal
 
@Ghost wind
Encore une fois, Camus n'est pas un homme parfait. Il est un homme de son temps qui a fait les choix qui sont les siens, certains bons d'autres pas, je ne suis pas son avocat.

Voici quelques libertaires qui lui ont rendu hommage à sa mort : ici
 
@schizophrenia il me semble que pour l'article sur la Team Intention, Clémence avait finalement dit que ce n'était pas généralisable sur le médiateur. Ce que j'en comprends c'est qu'effectivement on ne peut pas se baser sur les intentions de l'auteur-e pour évaluer la violence d'une intervention, c'est un peu une démonstration par l'absurde en fait.
@Ocytocine. en parle ici.
Non, j'ai dit que la réflexion n'était pas aboutie sur ce sujet (de l'intention). Ma réponse est ici @schizophrenia mais comme elle est très longue, j'attire ton attention sur quelques passages (en spoiler, car c'est totalement hors sujet sur ce topic. Mais je réponds tout de même en espérant qu'on arrête de me réclamer cet article, alors que j'ai longuement expliqué sur le médiateur que la réflexion était toujours en cours sur ce sujet. Merci ! :fleur:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
@Denis
Merci, je vais lire ça avec attention. Je voudrais juste signaler que parmi ces libertaires, il y a des personnages problématiques et ... des personnes d'extrême-gauche, perçu.es comme tel.les et revendiqué.es comme tel.les ( du coup, être libertaire, c'est être d'extrême-gauche? Question sincère ).
Et pour Camus, je te posais la question parce que tu te disais "comme lui" et que j'avais cru comprendre que quand tu linkais des articles ou que tu parlais de quelqu'un.e, tu reprenais à ton compte ses opinions ( ce que tu as souligné plusieurs fois) . J'ai donc préféré te poser la question directement.
Je ne connais pas d'être pur personnellement. Chacun d'entre nous est problématique aux yeux de certains autres.
Dans cette liste, il y a des anarchistes révolutionnaires donc d'extrême gauche.
Perso je n'en suis pas, la violence révolutionnaire qui débouche sur les lendemains qui chantent, ça n'a jamais été ma came.
 
  • Big up !
Reactions : Liza Radley

Fab

Fondateur de mad
@Fab : J'ai du mal à comprendre, vous vous réunissez pour apporter des réponses au sujet du médiateur, certes, c'est bien. Mais pourquoi trouvez-vous, en priorité, le temps de donner moins de visibilité aux sujets militants avant même d'esquisser l'ébauche d'une réponse ? Pensez-vous que l'un est prioritaire sur l'autre ? Je voudrais aussi savoir, où en est l'article sur la team intention ?
Parce que ça n'a strictement rien à voir :) Amy vient d'arriver et je trouve ça bien d'en profiter pour remettre à plat les immanquables. Elle va aussi remettre à plat dans les semaines à venir le process d'inscription. Personne n'a eu besoin de se "réunir" pour prendre cette décision, c'est tout de même mille fois moins impactant pour la vie du forum que ce qui nous attend.
Et surtout, on va créer un forum Emploi, je voulais qu'on récupère de la visibilité pour faire la part belle au forum Emploi, qui peut être un très chouette projet pour lutter contre le chômage entre madZ !
 
  • Big up !
Reactions : Clemence Bodoc
@Denis : Si les médias n'ont pas tous les torts, la stratégie du FN étant très bien pensée par rapport à celle des partis alternatifs de gauche, je ne pense pas qu'on puisse minimiser leur influence. Comme tu le soulignais, les gens n'ont pas tous envie de regarder des débats trop longs et trop techniques. Mais des débats, à la télé, il y en a, des articles d'opinion dans les journaux/magazines il y en a. Sauf que c'est rarement aux gens de ces partis-là, FdG, Nouvelle Donne, des mouvements citoyens, qu'on invite, à qui on offre une tribune. Les médias ont leur responsabilité aussi. OK, Marine Le Pen est bankable, on invite Zemmour qui va servir la soupe, mais à un moment il faudrait savoir, il s'agit d'informer ou de faire le show ? La télé est un art difficile, oui, c'est sûr, c'est pour ça qu'en principe ce sont des professionnels qui y travaillent.

Et puis, l'argument du "les gens n'ont pas envie de voir quelque chose de complexe, plutôt que de tenter de le rendre accessible/attractif, on va pas se bouger et leur servir des trucs ineptes qu'ils ont envie de regarder" me sort pas les trous de nez (je ne dis pas que c'est ce que tu penses). C'est dingue cette excuse pour faire du médiocre.

Qui plus est, je me permets de rappeler que les propriétaires de la majorité des médias en France sont des grands industriels qui ont leurs propres intérêts. Non pas qu'ils viennent tenir la plume des journalistes à chaque article, mais ça joue. D'autres que moi ont cité Les Nouveaux chiens de garde de Serge Halimi, c'est assez parlant aussi.

Pour ce qui est de la capacité à passer au second tour, tu n'as pas tort. Mais, d'une part, on ne répare pas juste en période d'élection des mois d'invisibilité médiatique. D'autre part, j'en ai ma claque de voter pour des personnes, pas pour des idées/propositions. Parce que souvent ce qui est mis en avant, c'est - au moins autant que leur programme - la personnalité voire la vie privée des candidats.
 
Je suis tout à fait d'accord avec toi sur un point : Eva joly aurait très probablement su mener un bon mandat.

Mais pour mener un bon mandat, il faut savoir se faire élire.

Et pour être élue Présidente de la république dans le cadre de nos institutions (scrutin majoritaire à deux tours) il faut d'abord passer le premier tour, donc réaliser selon le nombre de listes présentes au moins 25% des voix. Il faut amener autour de 9 millions de personnes à voter pour toi. Cela déborde de très loin le cercle étroit des militants et des sympathisants convaincus.

Il faut bien constater qu'Eva Joly n'avait pas les qualités requises pour atteindre ce niveau de performance.

En 2012, pour la première fois dans l'histoire de la Vème, la totalité des 10 candidats a participé avant le premier tour à une émission d'égal à égal (2 débats 5 par 5) sur France 2. Le moins que l'on puisse dire est qu'Eva Joly n'a pas brillé face à ses concurrents.

Quid du rôle des journalistes ? D'abord y'a-t-il vraiment tant de point commun entre le redac chef de l'Humanité et celui de 20h de France 2 ? Les journalistes de Causeur et ceux de Libération ? Pourquoi Mediapart n'a que 80 000 abonnés ? Certainement pas parce que Plenel ne fait pas tout son possible, sur le net, à la télé, pour promouvoir sa ligne politique.

Un moment, qu'on le veuille ou non, le citoyen, quelle que soit sa culture, son appétit d'info ou non, finit par décider qui nous gouvernera en déposant son bulletin dans l'urne. Grandeur et faiblesse de la démocratie, le pire des systèmes à l'exception de tous les autres comme le disait Churchill.

Je pense sincèrement que même si France 2 avait donné tous les soirs 1/4 d'heure au 20h à Eva Joly, elle ne serait pas passé au second tour, mais elle aurait sévèrement dégradé l'audience de ce journal. La télé est un media terriblement difficile à domestiquer. C'est un vrai gros boulot à faire sur soi, pour lequel on a plus ou moins de disposition certes, mais dont personne ne peut faire l'économie. Pas simple de savoir se faire comprendre sur tout le spectre socio-culturel de l'électorat du pays.

Tu m'interpelles sur mes choix personnels donc je te réponds bien volontiers. Oui je suis libertaire, à la manière de Camus.
Je n'ai jamais voté pour mes idées parce que personne ne les porte et qu'on est pas prêt de les voir porter par quelqu'un.
Non je ne suis pas pro PS. Je vote systématique pour celui qui m'apparaît le moins pire pour faire tourner la baraque. Donc quoi qu'il arrive contre la bande à Le Pen quand elle est dans le circuit comme dimanche dernier dans le Nord/Picardie.

L'enjeu climatique est pour moi fondamental, d'où mon intérêt constant pour les mouvements écolo. Après les européennes de 2009, j'ai pensé un temps que Dany avait réussi à mettre EELV sur les rails. Le soufflet est retombé dès 2012 et on voit où le parti en est aujourd'hui.

Cela ne m'empêche pas de me réjouir du succès remporté par Fabius à la Cop 21. Good job man, personne n'y croyait tu l'as fais. En fait, j'ai une approche très pragmatique de la politique, libertaire se définissant avant tout comme anti-dogmatique. Le dogme est toujours l'émanation d'une transcendance, qu'elle soit profane ou religieuse, et pour un libertaire, la transcendance c'est un peu l'eau pour le chat :)
Je n'avais pas répondu premier message car je n'avais pas trop envie de m'embarquer dans le débat qu'il a lancé ensuite mais je comprends mieux ton point de vue ici. Cependant, je trouve certains passages un peu contradictoire. Par exemple quand tu dis :
Et pour être élue Présidente de la république dans le cadre de nos institutions (scrutin majoritaire à deux tours) il faut d'abord passer le premier tour, donc réaliser selon le nombre de listes présentes au moins 25% des voix. Il faut amener autour de 9 millions de personnes à voter pour toi. Cela déborde de très loin le cercle étroit des militants et des sympathisants convaincus.
Puis que tu poursuis en disant :
Pourquoi Mediapart n'a que 80 000 abonnés ? Certainement pas parce que Plenel ne fait pas tout son possible, sur le net, à la télé, pour promouvoir sa ligne politique.
Un moment, qu'on le veuille ou non, le citoyen, quelle que soit sa culture, son appétit d'info ou non, finit par décider qui nous gouvernera en déposant son bulletin dans l'urne.
Je rejoins ce qu'avait répondu @Rosenrot_. Les gens n'ont peut-être pas voté pour Eva Joly tout simplement parce qu'ils ne se sont pas reconnus dans son programme. Or avoir Nicolas Hulot n'aurait pas rendu les gens plus convaincus par les idées d'EELV, ça aurait été simplement une autre campagne électorale que celle que voulaient les militants. De toute façon, je souligne qu'Eva Joly était AUSSI responsable de la victoire de EELV aux Européennes de 2009. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle paraissait légitime à mener une campagne de présidentielle. Il n'y avait pas que Daniel Cohn-Bendit du tout en 2009 (et rappelons d'ailleurs que EELV a fait 8% aux européennes en 2014, c'est important pour un parti alternatif ; par ailleurs dans certaines régions aux élections municipales et régionales, le score était bien élevé que ça... je ne trouve pas que ça soit le résultat d'un parti complètement fini :dunno:).
De toute façon, pour moi, participer à la présidentielle pour un parti comme EELV, on ne le fait pas pour gagner. On le fait parce qu'on y gagne une plateforme de diffusion des idées.
Or même si les candidats ont un temps de parole égal, les plateformes, elles, ne sont pas les mêmes. Si on met le candidat PS face au candidat ex-UMP à 20h un vendredi soir, la portée ne sera absolument pas la même qu'un parti voué à faire 1% face à un parti aussi mineur à 15h un mardi. Par ailleurs, à la dernière présidentielle, j'avais été très choquée par le mépris que montraient les journalistes face à certains candidats. Ils leur faisaient clairement comprendre que leurs partis étaient farfelus, qu'ils n'avaient aucune chance et que leur campagne était perdue d'avance, avec des questions beaucoup moins passionnantes que celles qu'on poserait à Sarkozy et beaucoup moins avantageuses que celles qu'on poserait à Marine Le Pen.

Je suis de près le leader de l'Opposition britannique Jeremy Corbyn. Les médias disent souvent que ce n'est pas un leader approprié car il n'est pas capable de convaincre tout l'électorat britannique, qu'il devrait être plus centriste pour mieux plaire. Il se trouve pourtant que c'est un leader très populaire auprès des gens proches de ses idées, qu'il a drainé des dizaine de milliers de nouveaux membres au Parti Travailliste à lui tout seul alors que tout le monde du côté des médias et de la politique pensait que c'était un énergumène qui ne deviendrait jamais leader de l'Opposition.
Je lis de plus en plus de militants qui disent "Peut-être qu'il n'est pas en mesure de gagner les élections mais à quoi ça sert que le parti soit au pouvoir s'il doit sacrifier ses idées et ses valeurs pour y parvenir? Je n'adhère pas à ce parti juste pour la gloire, j'y adhère pour ses idées et un leader de l'Opposition fidèle à sa ligne politique fera une meilleure promotion de ces idées qu'un Premier Ministre qui a fait énormément de concessions aux conservateurs pour séduire un maximum d'électeurs".
J'avoue que je partage assez cette opinion. Je ne pense pas que l'objectif suprême d'un parti devrait forcément être de voir son poulain devenir Président de la République. Pour moi c'est plutôt d'être assez puissant pour influencer la manière dont la politique est faite. Par exemple en ayant des députés au Parlement français et européen en nombre suffisant pour se faire entendre, avoir des sénateurs, des maires, des conseillers régionaux, susciter l'intérêt chez les gens, les faire venir aux meetings, récupérer quelques dons même s'ils finissent par "voter utile". Peut-être que les élus ne seront pas assez nombreux pour voter seuls les lois sans se préoccuper de faire des alliances mais ils pourront influencer les débats publiques et peser sur l'orientation des lois, les négociations politiques, exactement comme le fait le FN depuis des années en ayant pourtant très peu d'élus.

L'autre jour, j'étais à une conférence et l'un des intervenants, un militant des droits humains à qui on demandait si sa devise était "l'union fait la force" a répondu que c'était l'inverse, que "la force fait l'union". Cela signifie qu'on ne pèse pas forcément sur une cause parce que beaucoup de gens nous soutiennent, mais qu'à l'inverse beaucoup de gens finissent par nous soutenir quand on a l'air assez puissant pour leur inspirer de l'espoir.
Le FN n'est pas monté en puissance parce qu'il a fait élire beaucoup de ses candidats et drainé des foules incroyables d'électeurs. Il a au contraire drainé de plus en plus d'électeurs grâce à sa position de puissance dans le paysage politique. Et cette place lui a été cédé par les autres personnalités politiques, comme Sarkozy et sa clique radicale en tête, mais aussi par un grand nombre de médias.

Pour en revenir à EELV et aux médias, je prenais un exemple comme un autre mais on pourrait aussi parler de l'UDI par exemple. Les dissensions internes sont une chose, les sujets que les médias préfèrent aborder une autre. Je trouve qu'on entend beaucoup plus parler des idées du FN que de ses guerres intestines. Même l'opposition Marine/Jean-Marie n'a pas discrédité le parti parce que Jean-Marie Le Pen était continuellement présenté comme un vieux troll sénile face à une Marine beaucoup plus raisonnable. Au contraire, cette guerre d'égos ou de pouvoir a renforcé l'image de Marine Le Pen. Par contre, on parle beaucoup de ce que veut le FN, de ses "propositions" (aussi peu crédibles soient-elles), de ses valeurs. Aujourd'hui, tout le monde sait que le FN est contre l'Europe, contre l'immigration et le halal dans les cantines.
A l'inverse, quand je pense aux sujets qui intéressent les médias pour EELV ou l'UDI, on entend beaucoup parler "d'égo surdimensionné", les élus qui contestent les actions du PS ou l'ex-UMP ont toujours été présenté comme des opportunistes ou comme bien peu crédibles. Mais on ne sait pas trop ce qu'ils veulent en dehors de faire des alliances ou de se séparer du PS et de l'UMP. Pourtant, même si leurs militants sont possiblement pas méga organisés, je doute qu'on puisse dire que leur programme est moins solide que celui du FN. Aujourd'hui encore, les gens pensent que l'écologie politique se résume à trier ses déchets, aller au travail en vélo, utiliser des ampoules basse consommation et défendre les orang-outans, une vision de l'écologie qui était justement très bien représentée par Nicolas Hulot. Mais tout le système politique, social et économique porté par l'écologie politique est très mal présenté et très rarement abordé. On connait mieux les "risques à accueillir des réfugiés chez nous" que nous présentent le FN que n'importe quelle thématique écologique qui sort de la vie quotidienne très immédiate.
Quant à l'UDI, j'en entends si peu parler que je croyais que Chantal Jouanno, pourtant sa porte-parole, était en fait au Modem.

Alors on peut reprocher aux cadres du parti de ne pas faire ce qu'il faut pour faire connaitre leurs idées. Mais ce qu'ils font mal dans ce cas, c'est la communication. Or le boulot d'un journaliste n'est pas vraiment de reprendre la communication des personnalités politiques mais de chercher à comprendre ce qui les animent et comment elles raisonnent.

Je ne suis pas en train de dire "les journalistes, tous pourris" mais comme le dit @schizophrenia, le journalisme politique à la française a tout de même des pratiques et des codes qui ne sont pas les plus sains. Quand j'ai commencé à habiter en Angleterre, j'ai été choquée par la manière dont les journalistes bousculaient les personnalités politiques qu'ils invitaient tandis que ces personnalités restaient très polies. En France, c'est l'inverse. Les personnalités politiques agressent les journalistes et c'est normal, les journalistes laissent faire. J'ai vu si souvent des hommes politiques dire à des journalistes "je vous croyais plus intelligent que ça" sous-entendu "votre question est idiote" quand une question ne leur plait pas. Ce genre de réplique condescendante serait impensable sur une chaine britannique. Je ne dis pas que le journalisme politique britannique est meilleur, il a aussi de gros défauts. Mais par comparaison, la personnalité politique française ressemble beaucoup à un VIP qu'on doit cajoler pour être dans la confidence.
Je trouve ça normal de se questionner sur des pratiques qui paraissent normales à ceux qui ont le nez dedans toute la journée.
 
Dernière édition :
Alors on peut reprocher aux cadres du parti de ne pas faire ce qu'il faut pour faire connaitre leurs idées. Mais ce qu'ils font mal dans ce cas, c'est la communication. Or le boulot d'un journaliste n'est pas vraiment de reprendre la communication des personnalités politiques mais de chercher à comprendre ce qui les animent et comment elles raisonnent.
:clap::clap: tu mets des mots très clairs sur le coeur du problème (et sur une pensée que j'ai depuis longtemps sans réussir à la formuler). Merci

(si tu veux que j'enlève la citation, n'hésite pas à me le dire)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes