@Haneda ; je pense que oui c'est peut-être un peu trop s'emballer que de vouloir rendre cela obligatoire, mais l'idéal je pense, serait justement de plus informer les étudiants et leur montrer les possibilités pour partir.
Mais aussi, en tant que pays d'accueil (donc dans le cas d'Erasmus, les pays de l'UE etc), fournir une aide plus adaptée pour que ceux qui cherchent autre chose que juste faire la fête arrive à y trouver leur compte (bien que cela soit déjà possible), cela n'évitera pas bien sûr les déconvenues, parce que même en étant volontaire on peut être dégoûté, mais au moins, donner une image un peu+ réelle de ce qu'est un séjour à l'étranger et faire en sorte que tout le monde connaisse les possibilités, avec des aides, et que si quelqu'un ne part pas, se soit par choix, et non par manque de moyen.
Et aussi, en tant que personnes accueillant, que l'on soit plus sensibilisés à l'accueil de ceux qui viennent dans notre pays, pour pouvoir leur montrer notre culture, et pas juste la façade (premier but de ce genre d'échange).

Tu as apparemment vécu une expérience traumatisante (et je comprend), mais si celles qui en sont revenues ravies vont jusqu'à dire que ça devrait être obligatoire, je pense que cela vient du fait certes, qu'elles ont adoré, mais aussi parce que on a pu constater des effets bénéfiques.

Même si ce 'est pas fondamentalement utile de connaître une autre langue dans certains métiers, je pense que cela reste utile, au moins l'anglais de nos jours, et puis si la barrière de la langue est trop grande, il y a la Suisse, la Belgique, le Luxembourg... (ou même, si on veut du grand dépaysement, les pays francophones de l'Afrique de l'Ouest, le Maghreb... je m'égare un peu là^^ -n'empêche que ça commence à se faire ! Ou pourquoi pas pour rester en terre française, partir dans les DOM-TOM pour autre chose que des vacances ?).

Certes tout le monde ne peut/veut pas partir, mais ne serait-ce que de découvrir pendant 3 mois un pays avec une culture, une histoire, une vision du monde différentes... permet de s'ouvrir l'esprit, et je pense de mieux appréhender le monde par la suite. Et si on a appris à se débrouiller dans un lieu inconnu... On a appris quelque chose et on ne peut que mieux se débrouiller au retour.

Je ne sais plus quand j'ai vu, que même les policiers font parfois des échanges pour apprendre de leurs collègues, et pourtant ils sont amener à exercer uniquement sur leur territoire, donc si eux le font, quel professionnel ne pourrait pas s'enrichir de l'expérience de son voisin ?!
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Asli
@Haneda : d'après ce que je peux lire, je peux comprendre que ton expérience t'ait traumatisée.
Toutefois, il y a une différence entre vivre dans une autre famille et vivre seule et indépendante pour des études ou un travail.
Un autre point : être trimballée à l'étranger alors qu'on a encore toute sa scolarité et tout son cercle d'amis chez soi est une autre grande difficulté. Jusqu'au bac, je pense qu'il est important de laisser l'enfant construire son cercle relationnel et la/le laisser grandir dans un environnement relativement stable. Vivre soudainement à l'étranger et devoir tout reconstruire, ses habitudes, ses ami/e/s, etc... est un pas trop grand à franchir pour la plupart des enfants, à mon avis.

Et je reste persuadée que ton expérience aurait probablement été différente si tu avais pu partir plus tard, par exemple après le bac, dans le cadre d'études ou de travail, car tu aurais été dans un contexte où tu aurais été considérée comme une adulte responsable dans le cadre d'un échange culturel; cela n'a rien à voir avec le fait de vivre de force dans une famille qui n'est pas la nôtre et soumise à une autorité "parentale" étrangère en tant que personne mineure.

J'ai moi aussi eu un petit aperçu de ce que pouvait donner le fait de vivre dans une famille inconnue et traitée en tant que mineure avec toute l'autorité qui allait avec de la part de personnes pour qui je n'avais aucune attache car je ne leur reconnaissais absolument aucun droit sur moi, vu qu'ils n'étaient pas mes parents.

Toutefois, je reste persuadée qu'un séjour à l'étranger (dans le cadre des études d'université ou pour le travail) constitue une étape très intéressante dans une vie car cela permet de se rendre compte de différentes manières de vivre et de penser, et cela permet également de voir à quel point la France est différente, vue du pays où l'on se trouve.
De là à rendre l'expérience obligatoire, j'avoue hésiter, mais en tout cas, je ne serais pas contre le fait de fortement la recommander à tout le monde.

Aller dans un autre pays n'a pas tant à voir que ça avec la langue. Bien entendu, ça reste un des aspects principaux, mais selon les raisons de ton séjour, il se peut que la langue ne soit pas du tout une préoccupation.
Je suis partie travailler dans les pays de l'est, j'ai appris la langue sur le tas avec des bouquins pour touristes car personne parlait anglais et je me trouvais jamais dans des grandes villes, donc je devais me débrouiller par moi-même assez vite, mais il y a eu aussi d'autres personnes qui n'ont jamais eu à parler la langue du pays.
L'autre aspect d'un séjour à l'étranger, c'est le fait de se confronter à un monde différent, à une pensée différente, et cela permet de remettre en question des choses qui nous paraissaient évidentes vues de France; cela permet de relativiser notre vision du monde. Et je pense que c'est un point très important.
Mais je suis d'accord aussi sur le fait qu'on ne peut pleinement profiter de ce genre de séjour que si on y va en étant adulte, et libérée de toute autorité supérieure (autre que celle de l'université ou du travail). Une personne mineure ne pourra jamais pleinement profiter de ce genre de séjour en comparaison avec une personne majeure, ça me semble évident, tout comme il me semble évident qu'il est préférable de vivre seule à l'étranger que dans une famille où on doit subir les diverses contraintes de cette dernière. Mais cela reste mon point de vue...

Par contre, une chose que je constate aussi : le retour en France est difficile et on ne se sent plus vraiment chez soi nulle part. En tout cas c'est un peu le cas pour moi, et il y a un vrai déchirement entre l'envie de se poser en France et l'envie de repartir ailleurs... Sans compter le fait qu'on ne se sent plus 100% français/e/s une fois qu'on a connu ce qu'était la vie à l'étranger... comme si une partie de nous était restée là-bas...
 
Dernière édition :
  • @Kmarlou Je n'ai jamais dit que partir était inutile, je précise que ça risque d’être inutile si on oblige quelqu'un a le faire, il y aurait peut être de bonnes surprises pour certains, mais ça ne le sera jamais pour tout le monde. Tu me cites les personnes revenues ravies, mais ne faisons de cas une généralité, on est tous différents. Dailleurs, et ce n'est que mon avis pour le coup, mais je me dis que 3 mois serait bien trop court pour vraiment se faire une idée de la culture du pays d’accueil, a peine arrivée et pris ses marques il faudrait déjà repartir...Je pense que 6 mois c'est vraiment le minimum, et un an l'idéal.
  • Et je suis du même avis que toi pour ce qui est d’élargir les destinations!:top:
@zemble je voulais surtout illustrer qu’emmener quelqu'un "pour son bien" mais sous la contrainte n'est pas la manière la plus pédagogique qui soit...Comme tu dis, l'expérience adulte sera plus enrichissante que enfant/ado.:happy:

Mon message précédent a l'air passionné, ne voyez pas d'agressivité dedans;), c'est plutôt un certain ras le bol...Vous expliquez chacune (et d'autres) que c'est un enrichissement personnel, qu'on y gagne forcement, qu'il faut le recommander, le promouvoir, que c'est une chance, que si on a appris a vivre dans un lieu inconnu on a fait un grand pas....Et si on y arrive pas?
Vous voyez ce que je veux dire? Et bien on se sent un peu raté pour le coup, pensez a ceux qui ont eu du mal, j'ai la douloureuse sensation, quand je lis tout ça que "j'ai loupé" quelque chose, et ça me culpabilise un peu, que je ne suis pas dans la norme. Et vu le peu de de témoignages des déçus d'Erasmus, il doit y avoir pas mal de "honteux" qui osent pas en parler parce que c'est limite tabou d'avoir mal vécu une chose pareil si "enrichissante, si merveilleuse, si extraordinaire" ( j'exageres hein, mais c'est un peu ce que ma famille me balance encore, que c’était moi le problème)
 
@Haneda : Hm, je pense comprendre ce que tu veux dire.

emmener quelqu'un "pour son bien"

parfois, cette expression peut avoir bon dos pour décider quelque chose qui arrange la personne qui fait subir une décision aux autres. Ca fait partie de l'hypocrisie adulte...

c'est un enrichissement personnel, qu'on y gagne forcement, qu'il faut le recommander, le promouvoir, que c'est une chance, que si on a appris a vivre dans un lieu inconnu on a fait un grand pas....Et si on y arrive pas?


Alors tu auras essayé, et ça sera déjà ça.
Certaines personnes refusent le principe même de se confronter à une autre culture, estimant que cela n'est pas nécessaire. D'autres personnes estiment inutile d'apprendre une langue étrangère, sans chercher à voir ce que ça pourrait leur apporter dans les faits.
Je pense qu'il est dommage pour ces personnes en effet de passer à côté de ce genre d'opportunité.

Le fait que ça se passe mal est en fait un autre problème.
Comme le dit un proverbe africain, "que celui qui n'a pas traversé ne se moque pas de celui qui s'est noyé". Et je trouve ce proverbe plutôt juste. Il n'y a aucune honte à avoir échoué.

Et les personnes qui ne souhaitent pas se confronter à une autre culture et quitter ce qu'elles connaissent parce qu'elles ont peur, pour des raisons différentes et/ou personnelles, ne sont pas non plus à blâmer. Ce n'est pas leur faute si elles le ressentent ainsi.
Et si vraiment il y a une sorte de tabou d'avoir mal vécu Erasmus (ou Comenius ou autre), les personnes qui imposent ce tabou ont une attitude bien regrettable (je sais, je juge et c'est mal), car tout ne peut pas être tout merveilleux non plus, et les personnes qui l'ont mal vécu devraient aussi pouvoir exprimer leur ressenti en toute sérénité sans avoir peur de se voir jugées. Je suis totalement d'accord avec toi sur ce point.
C'est un peu comme ces proches qui veulent bien nous parler "mais surtout pas entendre de mauvaises nouvelles", c'est tout aussi regrettable comme attitude...

Mais des personnes qui, "simplement" par principe, ne veulent pas élargir leur horizon, je trouve ça dommage pour elles, car c'est le genre d'expérience qui peut changer beaucoup de choses dans une vie, dans sa manière de voir le monde...
 
  • Big up !
Reactions : Kmarlou and Haneda
@Eulalie C'est sûr que je généralise, j'aurais du mal à parler de ce que je connais pas. Et heureusement des expériences se passent différemment! De mon côté, pratiquement tous les gens que je connais qui ont fait un erasmus (à part cette amie donc qui s'en est éloignée) ont vécu l'expérience complètement entourés de cette communauté erasmus. Comme le disait une autre madz, il y a des associations pour les étudiants erasmus, avec beaucoup de sorties, de voyages etc qui font qu'évidemment ca fait très envie, mais que du coup tu es quand même pris dans quelque chose d'un peu à part.

Et tant mieux @Miss Lu si tu avais des amis allemands, ouf même. Dans ton article lorsque tu dis "Nous étions pareil•le•s : nous avions une ou plusieurs nationalité(s), nous ne pouvions généralement pas communiquer dans notre langue maternelle (sauf les anglophones), nous nous trouvions en terrain étranger… et nous partagions un certain amour de l’Allemagne et de sa culture", on a un peu l'impression que c'était les seuls qui faisaient parti de ton entourage.
Et en même temps c'est pas un reproche, mais de ce que j'ai observé, c'est vraiment une façon de vivre l'erasmus et je trouve ca assez perturbant en fait.

Je repense à cette amie qui a vécu "l'expérience erasmus" dans sa propre ville en devenant amie avec les étudiants erasmus, elle était un peu leur référence française, la seule qu'ils connaissaient vraiment et qui leur apprenait des trucs sur la France, et de nouveau ca me parait super étrange.

@Tessy J'imagine aussi que dire qu'un pays est très ceci ou très cela est délicat. Probablement que ca change énormément d'une ville à l'autre, et effectivement selon quelles personnes on côtoie.
Pour ma part quand j'ai quitté le cocon étudiant, les gens m'ont tout de suite paru vachement plus racistes, homophobes, bref intolérents de façon plus générale. C'était une claque plutôt désagréable :lol:
 
Je n'ai pas fait de programme d'échange Erasmus mais je suis expatriée depuis deux ans maintenant, et je comprend entièrement ce ressenti. C'est d'ailleurs ces sensations que j'éprouve quand je dois revenir en France, meme si c'est seulement pour des vacances. Partir à l'étranger pour quelques mois voire meme quelques années peut apporter tellement de nouveau dans notre vie.
Et pourtant - et je trouve ca malheureux a dire, vraiment... - j'ai été jugée car j'avais finalement choisi de rester dans un pays qui m'accueillait les bras ouverts et qui m'offrait beaucoup de nouvelles opportunités tant au niveau professionnel que personnel. Malgré tout je suis apte a comprendre que pour certaines personnes il est impensable de vivre ailleurs quen France, mais faire partir les gens dans d'autres pays pour seulement quelques mois leur montrerais certainement toute la richesse de notre monde.
 
  • Big up !
Reactions : Kmarlou
Oh là là, ça y est, le Jour-J est arrivé, je suis dans tous mes états :crying:
C'est vraiment dur ! Mes valises ne sont pas toutes terminées, et pourtant elles débordent déjà... Je redoute fortement le passage à l'enregistrement...
S'ajoute à cela la tristesse de quitter son pays d'accueil, ses amis, son quotidien depuis un an et demi. DUR, DUR :tears:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes