C'est pour ça que je disais un séjour même de 3 mois car j'ai bien conscience des difficultés pour certains de partir.
Mais il y a tellement de monde qui critique tout s'en être sorti de France, avant de s'improviser politique et donneur de leçon, de critiquer l'UE etc, déjà il faudrait avoir passer un peu de temps à l'étranger, et de se rendre compte de la réalité à l'extérieur.
Alors certes Erasmus n'est qu'une réalité déformée si on passe son temps entre erasmus, mais on entrevoit quand même la situation d'un autre pays.
C'est pour ça que je me suis appropriée seule Istanbul et que je retourne en Turquie régulièrement seule.
 
J'aurai pu écrire plus ou moins tout ça en rentrant d'erasmus comme vous toutes mais je crois que j'aurai nuancé mes propos sur le retour, sur le "moins française" ect, Erasmus a fait de moi une "française plus": plus ouverte, plus curieuse, plus tournée vers d'autres manière de faire ou de voir les choses, plus européenne, plus consciente du reste du monde et des difficultés qu'ils peuvent avoir la bas aussi (j'ai découvert en Erasmus à Rome toutes les revendications des étudiants chiliens qui duraient déjà depuis deux ans par exemple)

Ce qui est dur en rentrant, ce que j'ai mis le plus de temps à accepter, c'est de retrouver une vie "normal" avec des gens connus mais qui ont aussi changé pendant un an, des amis qui le sont moins, pas de nouvelle découverte linguistique, culturelle ou amicale chaque jour ect...

Erasmus ne peut pas être obligatoire, certaines personnes ne veulent vraiment pas partir pour tout un tas de raisons personnels mais il devrait être bien plus accessible. Dans mon école il existe une soixantaine de places disponibles dans les écoles partenaires mais seuls une petite trentaine de personnes peuvent partir, chaque année il y a des déçus alors que les places sont là, les partenariats existent mais l'école bloque pour ne pas "perdre" une promo entière... Je trouve ça très nul...

En tout ça si certaines veulent la liste de toutes les raisons du pour pourquoi c'est trop méga top génial de partir MPisez moi :P
 
Je suis restée au Danemark après mon SVE (ca fait partit d'Erasmus), j'avais tendance à idéaliser le pays ou j'étais, je trouvais tout parfait et j'avais crée des liens très forts avec des danois. Je n'ai pas voulu faire trop de "soirées Erasmus" et autre trucs avec ESN pour éviter ce "cocon erasmus" justement.

Je pense que j'aurais été complètement déprimée si j'étais rentrée en France après ma première année là-bas. Aujourd'hui, après 3 ans, mon opinion est plus nuancée, je me sens bien au Danemark, mais il y a beaucoup de choses qui me dérangent. Mes amis francais me manquent et j'ai l'impression de louper pleins de choses même si je rentre règulièrement.
Je ne me sens pas moins francaise depuis que je suis partie , je me sens "plus" francaise à vrai dire (c'est très lié aux attentats de cette année, c'était très étrange d'observer ca de l'étranger). Je m'apercois que je râle toujours autant et que je ne suis jamais contente, même en vivant dans un pays ou tout le monde est maladivement heureux et positif. http://www.theguardian.com/world/2013/mar/24/french-taught-to-be-gloomy
Enfin bref, ce que je veux dire c'est qu'une année à l'étranger, ca peut être très intense (ou pas, à voir certains commentaires), on a tendance à idéaliser un pays, sa culture, sa langue, ...
Mais passé cette période de lune de miel, on s'apercoit qu'aucun pays n'est parfait :)
 
Je... ne comprends pas comment c'est possible de dire ça XD On a la chance d'avoir une des plus riches langues du monde, aux sonorités vraiment harmonieuses et splendides. On peut la manier comme un pinceau si on s'en donne les moyens.
Mais bon, malgré tout ça, je respecte complètement l'avis de l'auteur ! Mais je n'ai pas trop aimé le côté "L'Allemagne c'est trop bien, la France c'est nul". Je sais que ce n'était pas le message, mais je l'ai ressenti ainsi. Désolée :gonk:
Personnellement, je ne dirai pas que la langue française est insipide, mais ce que je comprend dans cette phrase, par mon vécu, après 7 mois en angleterre (un semestre de cours, +3 mois de stage), retourner en France, et parler français, une langue que je maîtrise normalement bien... C'est ça que je trouvais insipide, j'ai tellement apprécié parler en anglais, voir que je m'améliorai, découvrir et chaque jour et me rendre compte que je comprenais de mieux en mieux et juste, j'aime essayer de parler une langue différente, alors oui bien sûr notre langue est magnifique, mais forcément quand on la parle tous les jours, elle nous paraît moins bien/banale (un ami que j'ai rencontré équatorien trouvais les chansons françaises magnifiques et beaucoup plus sensuelles tandis que je m'extasiais devant les chansons espagnoles... et c'était pourtant des morceaux basiques dans les deux langues :P). c'est plus l'attrait de la nouveauté, de quelque chose de différent, et j'ai été extrêmement heureuse de faire mon stage final, 6 mois après mon retour, en communiquant en anglais...

Je pense que quelqu'un qui resterait longtemps à l'étranger et "s'habituerai" à la langue ne vivrai pas le retour à sa langue natale de la même manière...
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Eiden
J'ai trouvé cet article un peu dérangeant j'avoue, pour pas mal de points déjà cités dans d'autres commentaires, mais par exemple j'ai vécu un an en Allemagne et je n'ai rien vu de multiculturel dans la ville où je me trouvais (même plutôt le contraire, j'ai entendu pas mal de réflexion raciste sur l'immigration en France moi aussi) ! C'était loin d'être une ville multiculturelle, bien bien moins que là d'où je viens en France ! cela dépend surement des villes où l'on se trouve en Allemagne (il y a une grosse différence entre le type de population à Berlin et à Hanovre), et c'est pour cela que je pense qu'il faudrait nuancer et ne pas clamer haut et fort que c'est tout le pays qui est comme ça, que c'est dans leur culture tout ça ! Je crois que comme en France, on trouve tout type de pensés et de caractères chez les gens... Et c'est propre à chaque ville aussi. Même si je suis d'accord avec la partie où tu parles d'écologie en Allemagne, je les ai aussi trouvé très respectueux des autres par exemple, très ouverts notamment sur les styles vestimentaires etc, on ne se sent pas jugé quelque soit notre style. C'est aussi l'année de ma vie où je me suis sentie le plus "en sécurité" en me baladant dans les rues, jour comme nuit, on ne m'a jamais accostée en m'insultant, en me sifflant, en essayant de me draguer ou de me toucher, contrairement à ce que je vis en France. Mais voilà, je ne dirais pas que c'est propre à toute l'Allemagne non plus. C'est simplement mon ressenti après un an là bas.
Mais je pense aussi que ça ne devrait pas être une expérience obligatoire pour tous, j'en connais beaucoup pour qui leur échange erasmus a été une très mauvaise expérience, tout ça dépend de l'état d'esprit des gens, de leur caractère, et chacun doit pouvoir décider s'il a envie de partir ou non. Pour certain c'est la meilleure expérience de leur vie, pour d'autre l'une des pires.
 
Pour revenir sur ce que tu dis de vivre Erasmus de façon multiculturelle seulement parce qu'on est entouré d'autres erasmus c'est faire une généralisation. J'ai fait mon erasmus à manchester et il n'y avait pas de "communauté erasmus" donc j'ai juste vécue mon année comme une etudiante anglaise, seulement j'avais en tête que c'était.pour un an seulement, donc j'ai plus profité a certains niveaux que les anglais. Mais mes amis étaient principalement anglais ou etudiants etrangers pour tout leur cursus universitaire. Donc oui, erasmus peut aussi tres bien etre une experience d'expatriation! :)
AAh, moi aussi j'ai fait un échange à Manchester ! :rire:
Bon j'étais venu pour un semestre seulement, et finalement je suis restée aussi l'été pour un stage (dans les labo de l'université), et même si j'ai fait de mon mieux pour éviter les français, je n'ai pas eu beaucoup de contact avec des anglais.
Je pense que le fait d'arriver en "milieu d'année" n'a pas aidé.
Et comme le disent d'autres commentaires, quand tu pars en Erasmus, c'est plus difficile de vivre avec les natifs, nous même quand on est en France, on vit notre petite vie et il est logique qu'on ait pas les mêmes objectifs que ceux qui viennent de l'étranger et veulent découvrir un maximum du pays... Après le caractère de la fête est vachement présent.

Perso, je suis partante souvent pour faire la fête sans être dans l'excès, et fforcément j'avais envie de voyager, mais l'été mon entourage était essentiellement composé de Brésiliens et eux, qui étaient là pour un an, ne se contentait pas de visiter le Royaume-Uni,ce qui me paraît normal.

Quand je suis partie, c'était en même temps qu'un garçon de ma classe, et on a été conseillé par ceux qui sont partis l'année précédente pour le même partenariat, ducoup, même si j'ai cherché mon logement toute seule... Je me suis retrouvée dans la même coloc que lui, je savais qu'il y aurait des risques de tomber sur une coloc avec des français donc je voulais éviter d'être avec quelqu'un qui suivrait déjà les même cours que moi et que je retrouverai sûrement ne serait-ce que pour s'entraider sur les cours.

Mais on était 7, et vu qu'on était arrivés en milieu d'année dans une maison nouvellement retapée, beh c'était que des gens qui venaient d'arriver à manchester: y avait qu'une seule anglaise (d'origine pakistanaise), et qu'on appréciait pas beaucoup malheureusement.
dans mes cours cours, la majorité des élèves étaient des asiatiques !!! certains en échange, certains venus étudier pour tout leur cursus. Mais ducoup pour rencontrer les natifs... ça n'aident pas, surtout que le système universitaire fait que l'on ne partage pas forcément tous les cours ensemble, ni beaucoup d'autres choses.

De ma classe, j'ai finalement parlé avec 3 anglaises, mais j'avais souvent dumal à comprendre ce qu'elles disaient, elles étaient sympa mais au final on ne s'est jamais vu en dehors des cours.
Au début du semestre, avec "l'intégration" j'ai rencontré beaucoup d'étudiants étrangers, pas que des erasmus, et au final lors des événements organisés pour les étudiants étrangers, les anglais (ou en tout cas étudiants de l'université), qui venaient "encadrer" ne se mélangeaient pas trop à nous, (ptêtre étaient-ils trop préoccupés par leur exam ? J'ai cru comprendre qu'ils étaient pas tous fini à ce moment là).
Et étant nouvellement arrivé, les étrangers voulions c'est vrai, souvent faire la fête, ou en tout cas sortir pour faire des rencontres, échanger etc, et je comprend tout à fait que l'on ait envie de visiter chaque week-end une nouvelle ville, d'autant plus pour les non-européens pour qui c'est peut-être la seule opportunité qu'ils auront de voir tout ça.

On peut critiquer en effet le fait que Erasmus n'implique pas vraiment de contact avec les vrais autochtones, mais en même temps quand on reste sur une courte durée c'est normal que l'on ait pas les mêmes objectifs que les habitants du pays qui vivent leur vie comme nous on le fait chez nous. Ayant vécu en expatriation avec ma famille pendant plusieurs années, j'ai pu observer, que aussi bien mes parents, que nous les enfants, les premières années nos groupes d'amis étaient composés d'expatriés mais comme on est resté plus longtemps que un expatrié classique, on a commencé à créer des liens avec des personnes qui étaient nées là ou présentes depuis au moins aussi longtemps que nous.
et puis de ce que je ressens, en Erasmus l'accueil n'est pas fait pour qu'on se mélange vraiment avec des gens qui vivent sur place, je pense que c'est quelque chose qu'il faudrait améliorer en général, que l'accueil ne se fasse pas uniquement autour d'événements dédiés aux étrangers (certains de mes amis étaient partis en Irlande; on les a accueilli avec des logements dédiés à eux donc uniquement des Erasmus, dont BEAUCOUP de français etc...), mais qu'on leur montre vraiment ce que font les étudiants sur place, après c'est aussi difficile, par exemple pour faire du sport ou d'intégrer quelqu'un qui est là uniquement pour un semestre dans le quotidien de l'université, les projets sur le long terme etc...

J'ai adoré mon expérience erasmus, mais j'en ai plus profité durant le stage que pendant les mois où j'étais en cours, c'était l'été, il faisait meilleur et j'étais moins stressée que pendant les cours, et contrairement à mes craintes je ne me suis pas retrouvée toute seule (mais forcément, avec d'autres étudiants étrangers qui finissaient leur master, ou avaient un projet à faire pour les occuper pendant l'été, alors que les anglais que j'avais rencontré étaient partis en vacances XP).

C'est forcément +difficile de s'éclater et de vivre une expérience intense quand notre but est de rencontrer des gens qui ont leur petites habitudes, leur familles, leurs amis (surtout que l'on arrive rarement en première année postbac quand tout le monde cherche à se faire des connaissances dans un nouvel établissement) alors qu'il y a d'autres étudiants là aussi pour une courte durée et qui FORCMENT sont ouverts aux rencontres.

Mais même si on n'en apprend pas autant que si on vivait réellement comme si on s'installait dans le pays, je pense que c'est quelque chose qu'on devrait beaucoup plus inciter à développer, et pas que en Europe d'ailleurs, parce que ça reste une ouverture d'esprit. Pas que ce soit obligatoire, mais que ce soit plus développé et qu'on aide plus à construire ce projet de voyage etc....
 
Je comprends le ressenti de l'article mais c'est vrai que le côté " tout est bien en Allemagne la France c'est horrible" ne me plais pas trop, ca manque un peu de recul.
Le sentiment que j' ai vécu au retour d'un an à l'étranger (pas juste après mon retour, mais celui que j'ai eut à la rentré scolaire) c'était de ne pas être à ma place, d'être un peu perdu et de retrouver un routine. Et surtout ce qui m'a beaucoup manqué c'est de ne pas rencontrer de nouvelle personne chaque jour, découvrir de nouveaux lieu. Je me sentais un peu sans objectifs. J'ai une grande envie de repartir mais j'ai peur d'être un peu "décue". Par contre j'ai évité et j'évite de tout comparer, je me dis juste que c'est different.
Je suis triste que pour certaines d'entre vous ca ne se passe pas bien :/ Après je trouve dommage qu'on ne voit qu'Erasmus que pour ces fêtes, qu'il faille absolument être hyper sociable et aimer sortir. J'ai eut l'impression qu'il y en avait pour tout les goûts, je ne suis pas particulierement fêtarde et je ne me suis jamais forcée à sortir, je n'ai pas consomé plus d'alcool qu'en France pourtant je n'ai pas étais exclue et j'ai passé une super année.J'avais des amis qu'i sortaient quasiment pas et d'autre beaucoup, tous on trouvaient leur compte et ont créé des liens. Si certaines relations paraissent superficielles on peut trouver des gens en creusant un peu avec qui on s'entend très bien et avec qui on n'est pas amis qu'à cause du contexte et à qui on aurait jamais parlé en France.
Cette année de retour dans mon école en France j'essais de sympathiser avec les exchanges et si j'ai l'occasion de partager un peu de ma vie et de la culture en France c'est encore mieux !
Ca peut paraitre bateau, mais j'aime tellement ce mélange de cultures je trouve ca super enrichissant !
 
  • Big up !
Reactions : Kmarlou
Déjà quand je lis "le français maintenant me semble insipide":halp:C'est une blague?
C'était surement mal formulé mais moi ça me choque:annoyed:

Autre point qui m'a fait bien bien tiqué et que j'ai même lu dans certains commentaires: rendre obligatoire les séjours a l'étranger:oo:

Mais bien sur:facepalm: Bonjour l'intolérance!
Je suis ravie de savoir que pleins de gens aiment ça, je suis très contente pour tout ceux pour qui l’expérience fut très enrichissante, je n'en doute pas une seconde dailleurs, après tout c'est le but.
Mais vous n’êtes pas le centre du monde, excusez moi!
Nous ne sommes pas tous sociables, nous n'avons pas tous la facilité, l'envie voir même le plaisir d'apprendre des langues étrangères, chacun son trip, certains sont casaniers, d'autres ont des obligations familiales ou de santé qui font qu'elles ont pas envie de mettre leur vie entre parenthèse pendant 1 a 3 ans par exemple.
Croyez moi, si le départ n'est pas volontaire, il y a beaucoup de chance pour que ça se passe mal, et je sais de quoi je parle:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
On n'a pas a forcer a qui que ce soit a partir vivre un séjour a l’étranger, rien de tel pour dégoûter la personne réservé, timide, nulle en langue, déjà déprimé pour X raison, etc. J'ajouterais que ça dépend de la voie professionnelle auquel on se destine aussi, et ça ne serait pas utile pour tout le monde.
 
J'ai vécu exactement la même situation après avoir vécu 6 mois en Irlande. Le retour en France, même 6 mois après est dur dur dur !
Premièrement, les irlandais sont des gens chaleureux, ouverts, souriants, polis. Que l'on te connaisse ou non, tu seras saluée dans la rue, intégrée, etc. Autant dire que les gens me regardaient bizarrement quand je les saluais sans les connaitre dans la rue.
Et puis, il y a toutes les petites choses auxquelles on ne pense pas: la pureté de l'eau et de l'air (bonjour le retour de l'acné et des cheveux gras en rentrant), les paysages, la culture, la musique...

Et puis soyons honnêtes. Être française à l'étranger, c'est juste top. Tu es accueillie comme une princesse, les gens sont curieux, adorables, t'es choyée. Alors, revenir en France et redevenir lambda c'est un sentiment étrange.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes