« Les féministes hétéros devraient s’intéresser à l’injonction à l’hétérosexualité »

16 Novembre 2016
486
6 732
1 014
Paris
@VertCarotte Du coup je n'avais pas du tout compris ça en lisant ton 1er commentaire, il y a peut-être eu un malentendu ? Je suis plutôt d'accord avec ton 2e commentaire en fait.

Excuse mon agacement, il y a déjà eu des débats à ce sujet et des choses problématiques ont été dites, c'est ce que je voulais souligner dans mon commentaire. Dans ce cas ne considère pas qu'il ne s'adresse qu'à toi en particulier, c'est plus un ensemble de remarques générales par rapport à la thèse du lesbianisme politique, qui me paraît très problématique dans certaines de ses formulations et injonctions. Ou tout du moins il y a des formulations maladroites, parce que ça crée toujours de la confusion et on est un certain nombre à se sentir agressées par ces articles.
Moi quand je lis ça, j'ai l'impression de lire que dans une certaine mesure on n'est pas une vraie féministe si on est dans une relation hétéro, qu'on est aliénée par la société, et qu'on peut choisir de s'en libérer en déconstruisant notre orientation sexuelle. Or je trouve que ça pue un peu comme discours... Ou disons que ça a ses limites.

L'hétérosexualité n'est pas problématique en soi, c'est le système patriarcal qui peut poser problème. L'hétérosexualité reste une orientation sexuelle valide, légitime, et non pas une simple construction sociale au service du patriarcat. Ce qui est irrespectueux, c'est de sous-entendre qu'on nous a lavé le cerveau et que donc on n'est pas vraiment hétéros ou qu'on peut choisir de ne plus l'être. Ce sont des choses qui ont déjà été sous-entendues (voire clairement dites ?), et c'est ça que je trouve très discutable et qui agresse les gens.
On peut se poser des questions sur sa sexualité, se révéler bi ou homo si on l'était sans s'en rendre compte, mais on ne peut jamais la choisir non plus.
En revanche on peut tout à fait choisir de ne pas avoir de relations intimes avec des hommes si on le souhaite, ça oui c'est évident. On peut très bien les "trier" aussi si on le veut, bien sûr.

C'est surtout ça que je voulais rappeler, parce que le message ne me paraît pas toujours clair ni bienveillant dans ce genre d'articles (même si j'ai trouvé le commentaire de la rédactrice déjà bien meilleur).
 
27 Juillet 2017
39
226
689
27
@just_in_case
Je comprends mieux ton message aussi. :fleur: Même si je reste en désaccord dur certains points. ^^
Je considère que l'hétérosexualité, c'est pas juste une orientation sexuelle, c'est aussi un régime politique. Donc pour moi, dire qu'il faut s'extraire de l'hétérosexualité (en tant que femme féministe par exemple), ça n'est pas jeter la pierre aux femmes qui aiment les hommes. Du coup, je ne vois pas en quoi c'est agressif de dire ça.
 
7 Septembre 2011
5 643
71 621
6 644
Paris
@[email protected] honnêtement je ne vois pas le problème à ce qu'un article transpire "la hainte de l'homme" quand une personne a été systématiquement harcelée / agressée par eux en tant que groupe et non pas en tant qu'individus. Je ne sais pas si je suis claire, mais en gros le patriarcat et la société induisent un comportement "général" qu'ils ont presque tous à un degré plus ou moins élevé. Du coup en partant du postulat malheureusement véridique que presque tous les hommes sont à des degrés différents imprégnés par les injonctions patriarcales, je comprend parfaitement qu'on les haisse en tant que groupe.
Pour la mixité sur Rockie ce que je vais dire n'engage que moi mais les membres que j'ai en tête était infoutus de s'exprimer normalement et encore une fois "prenaient beaucoup de place" en sortant des termes techniques pompeux, en se faisant remarquer et en en profitant OU pour parler à la place de leur compagne OU pour carrément les tacler. Franchement les mecs sur Rockie c'est en partie à cause d'eux que je suis RAVIE de revenir à la non mixité ici.

Cela dit je suis hétéro, en couple hétérosexuel, mariée etc etc et j'ai plutôt compris cet article mais je trouve qu'il mélange un peu le patriarcat et l'injonction à l'hétérosexualité (cela dit c'est un fait, l'hétérosexualité est souvent imposée comme norme absolue à ne pas déroger). Je suis d'accord avec l'autrice, les personnes qui excusent les comportements de leur mec au nom de l'amour c'est insupportable. Mais je ne sais pas si c'est un trait hétéro pur, même si on justifie les comportements problématiques des hommes via le "boys will be boys". Je pense que le fait de laisser passer tout un tas de trucs car on est "amoureux" et c'est "ça l'amour" c'est plus un mélange de fantasme sociétal et éventuellement d'abus passés qui peuvent parfois donner aux individus l'impression que certaines choses sont ok alors qu'elles ne le sont pas. Après personnellement je suis d'accord avec le fait que si une personne fait de la merde, même si on l'aime on peut / doit la quitter même si c'est bien plus subtile que ça, notamment avec les effets d'emprise et les différentes violences que subissent les femmes, par exemple financières ou autres qui peuvent refroidir lorsqu'il s'agit de quitter un couple établit et ce même si son mec est con comme la pluie.

Cela étant, en admettant qu'on parvienne donc à quitter un mec lesbophobe (et j'espère qu'on finit par y arriver) rien n'empêche, si on a envie de se remettre en couple et qu'on se sent hétéro, de se choisir un mec qui n'aura pas de sorties racistes ou sexistes ou lesbophobes. On est pas obligé de se forcer à changer de bord si "on aime trop la bite" (et personnellement cette remarque fait écho en moi, puisque je m'y reconnais), on peut aussi trouver un mec pas trop pourri, même si je comprend que cette recherche soit épuisante et ardue et qu'on sait qu'il y aura forcément des relents patriarcaux dans le couple. Je pense même qu'on peut être très heureuse en couple hétéro, et en accord avec ses valeurs mais cela n'empêche pas d'être féministe et de reconnaitre que les hommes en tant que groupe sont très très problématiques. Je sais pas si je suis très claire. Ptet que je fais de la dissonance cognitive parceque j'aime trop la bite justement :P
 
Dernière édition :
18 Janvier 2012
4 128
25 857
4 744
Cet article a avancé l'idée que le couple lesbien n'est pas du tout le même que le couple cis-hét et j'aurais aimé en entendre plus parler ou avoir des détails ou des explications plus avancées (autres que la PMA par exemple). J'ai la chance d'avoir un amoureux bi qui a lonbgtemps vécu en couple homo, j'ai donc eu l'occasion d'en parler tout plein et ma sœur change également les modalités de son couple cis-hét, j'aurai encore plus de choses à apprendre. Mais je ne connais aucun couple de nanas, je n'ai aucune idée des différences. J'ai quelques pistes, sur la famille, la lesbophobie, les enfants, etc., mais pour le reste :hesite:
C'est ce qui m'aurait le plus intéressée dans cet article !
 
29 Juin 2014
174
1 105
2 314
24
Bruxelles
J'ai lu l'article et tous les commentaires. Et il y a quelque chose que je n'arrive toujours pas à comprendre.
Pour moi, quasiment tout ce qui est dit concerne le fait de se dégager du patriarcat, et non de l'hétérosexualité. Je ne vois pas en quoi l'hétérosexualité serait un problème s'il n'y avait pas de patriarcat.

Au passage, merci mille fois @Peace&amp;Love&It;3 pour la vidéo qui est merveilleuse. Elle va m'aider à expliquer à mon entourage pourquoi je me sens agenre <3
 
19 Septembre 2014
605
4 495
2 344
Rennes
carlawn.wordpress.com
Je comprends un peu la démarche de l'article, j'ai moi même très peu d'hommes cis hétéro dans mon entourage proche, et ça ne me manque pas spécialement, vu ce que j'ai pu subir par le passé. J'ai aussi beaucoup déconstruit mon hétérosexualité ces dernières années, et même si je me considère comme plutôt bisexuelle, et bien je suis hétéroromantique, je ne tombe amoureuse que d'hommes pour le moment. Et j'ai bien conscience que c'est lié à mon éducation très genrée qui me pousse à vouloir à tout prix être amoureuse et à me mettre en couple hétéro mais voilà je suis quand même en couple avec un homme cis.

Est-ce que c'est un choix ? Oui et non. En amour, on est libres mais on subit aussi énormément.
Je trouve qu'il y a une limite à vouloir trop rationaliser et/ou contrôler son orientation sexuelle et amoureuse car on touche au domaine de l'inconscient. De plus, ne plus être en contact avec des hommes cis ne t'évite pas toujours de te retrouver dans des environnements toxiques. Certains milieux exclusivement féminins peuvent être parfois plus oppresseurs sur des questions particulières, comme l'injonction à se mettre en couple et à avoir des enfants que dans certains milieux mixtes (surtout quand tu as passé la trentaine).

Donc en fait le problème est bien plus complexe et je pense qu'il faudrait aussi déconstruire tout ce qui touche au couple, à la famille, à la sexualité et à l'amour au niveau sociétal, car les rapports de domination transcendent également le genre (comme l'explique l'article, quand elle dit qu'il y a une inégalité économique au sein de son couple lesbien). Tout en décomplexant au niveau individuel car on n'est pas parfaits et on est tous le fruit de notre environnement. La vie n'est pas quelque chose de linéaire, et, même si une personne est méga déconstruit.e à 20 ans, ben peut-être qu'à 40 ans, elle voudra une vie très normée avec mariage hétéro et enfants, et ça ne fait pas d'elle un.e traître au féminisme pour autant.
 
28 Avril 2021
9
59
14
Hello
Je viens de voir cet épisode de la série d'Océan sur France TV Slash : https://www.france.tv/slash/ocean/saison-2/2566051-revolution-s-sexuelle-s.html et comme j'avais lu le fil de commentaires ici ça m'y a fait penser.
Pour resituer dans la saison 1 Océan, qui est un homme trans, documente sa transition, et dans la saison 2 il garde le sujet de la transidentité mais élargit un peu le cadre, et il y a notamment cet épisode qui parle globalement de sexualité, et notamment d'orientation sexuelle, et c'est vraiment fascinant (bon la série entière est super, je vous la conseille fortement).
En gros Océan raconte qu'il était auparavant lesbienne, qu'il a supposé qu'il allait maintenant être un homme hétéro suite à sa transition et qu'il se rend compte que l'hétérosexualité lui convient pas du tout, qu'il ne se voit pas en relation avec des femmes cis, il commence à explorer les relations avec des hommes gay, bon je vous raconte pas tout, allez regarder la série.
Et il a une conversation à ce sujet avec des hommes et femmes trans qui racontent des choses un peu similaires, qui se définissaient comme gay/lesbienne avant leur transition surtout parce qu'ils ne se reconnaissaient pas du tout dans le modèle hétéro et que leur transition avaient chamboulé du coup la définition de leur orientation sexuelle.

Et je me suis un peu reconnue dans ce discours, même si je ne suis pas concernée par la transidentité, car j'ai un peu du mal à mettre un mot sur mon orientation sexuelle, mais je sais que je ne me reconnaît pas du tout dans le schéma hétérosexuel, et pour moi la question va bien au-delà de "est-ce que j'aime la bite?" (je suis d'accord avec l'auteur de l'article, cette phrase me fait lever les yeux au ciel :rolleyes:), l'attirance sexuelle c'est pas que de la biologie, c'est tellement d'autres facteurs, et c'est très réducteur de mettre ça sous le tapis en disant "j'apprécie de tripoter cet organe génital = voici mon orientation sexuelle".

EDIT : je me rend compte après coup que c'est un peu HS par rapport à l'article et que ça aurait été plus pertinent sous l'article sur le lesbianisme politique, je laisse car il y a déjà une réponse mais déso pour le HS du coup!
 
Dernière édition :

adita

Dans le game en claquette
27 Décembre 2011
3 165
30 384
4 894
@Jim Sterling C'est rigolo parce que j'ai vu la série d'Océan aussi et à l'inverse j'ai trouvé ça hyper malaisant la façon dont il parle des femmes, ses dragues, et comment il envisage le couple, notamment le couple hétéro qu'il déteste tant tout en reproduisant lui-même les pires comportements masculins qui soient.
Bref j'ai pas aimé :cyclope:
Enfin la série vaut quand même le coup quand ça se decentre de Océan, qui parle quand même bcp de lui genre l'épisode validisme et transidentité on se tape un passage où il drague l'interprète LSF :rolleyes: (10min d'episode et y'a ça à montrer ?) mais il y a des passages et des témoignages très touchants et très poignants (notamment l'épisode sur l'intersexuation).
 
28 Avril 2021
9
59
14
@adita c'est marrant je l'ai pas interprété comme ça, pour moi c'était un peu une blague récurrente qu'il croit que toutes les meufs veulent le pécho (il y a aussi l'épisode avec Ludivine Sagnier) et d'ailleurs il y a un passage où l'interprète LSF l'affiche comme un gros lourd pendant la réunion. Je l'ai plutôt vu justement comme une façon de montrer qu'il rentre malgré lui dans des stéréotypes un peu nuls de mecs hétéro.
Après j'avoue c'est très centré sur lui (genre la scène à la gare où il va rattraper un type qui a eu des propos déplacés avec une meuf trans, j'ai pas trop vu l'intérêt) mais bon la série porte son nom donc ça me choque pas non plus de ouf.
 
27 Juillet 2017
39
226
689
27
@Jester.
ça dépend de ce que tu appelles régime politique. Si on prend un sens un peu large de "organisation sociale" ben ça peut fonctionner. C'est notamment l'idée défendue par Monique Wittig dans La pensée straight.
Dire que l'hétérosexualité est un régime politique, c'est dire que c'est à la base de organisation de notre société, que notre société s'est construite sur la possession des femmes par les / certains hommes.
Après, je suis d'accord avec toi, régime politique, ce n'est peut-être pas le meilleur terme, peut-être que "système politique" serait plus adapté.
 
3 Octobre 2018
185
1 454
514
@Jim Sterling : Juste une précision : des phrases types "J'aime trop la bite" me font aussi lever les yeux au ciel, je trouve cette phrase très "beauf", surtout quand on est hors d'un cercle d'ami.e.s intimes... Je n'apprécie pas plus les "J'aime trop la chatte", ou les gens qui pensent que parce que tu as prononcé le mot banane/saucisse/moule/abricot etc se sentent en droit de te sortir une blague de cul. Mais ce n'est qu'un ressenti personnel, évidemment! Je n'irai pas faire des reproches à un groupe de potes un peu aviné.e.s qui parlent fort dans un bar quoi :boire:
Je ne réagissais sur cette partie (infime) de l'article que pour souligner que dès qu'une femme assumait son amour de la sexualité, on trouvait à lui faire un reproche : la "salope" de hier devenant dans cet article la "mauvaise féministe lesbophobe" de demain... :sad:
Après, bien sûr que l'orientation sexuelle ne se résume pas qu'à un tripotage d'organe sexuel, ce serait d'une tristesse!
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes