Alors je trouve qu'il y a pas mal d'amalgames de faits entre sexisme et injonction à la virilité (à mes yeux en tout cas c'est différent).
Seules 20 % des auteurs•ices de violences physiques sont des filles, et ce point n'est pas du tout traité. En quoi la violence des garçons entre eux est un problème de sexisme ? Ou alors si on appelle du sexisme le fait d'être persécuté car ne répondant pas à certains critères d'une norme genrée, comment on appelle le fait de persécuter les individus de l'autre sexe parce qu'ils appartiennent à cette catégorie ? Et quid de l'homophobie (qui est plus souvent de la misogynie à la base, puisqu'on punit le garçon qui a des caractères féminins, donc indignes).
C'est comme quand on donne des stats sur les hommes violés sans préciser que... généralement ils le sont pas d'autres hommes ! On en revient toujours au même problème, qui est la violence de certains hommes envers le reste du monde... Je ne peux pas entendre que c'est pareil pour les hommes que pour les femmes, non et non, la domination masculine soumet les femmes quelles qu'elles soient, alors qu'elle profite dans une certaine mesure (et avec certes des revers parfois terribles) à la plupart des hommes !
Enfin, pour ce qui est de l'enfant intello, il n'y a pas forcément un problème de virilité, c'est un peu simpliste. J'ai été une intello et j'ai été persécutée pour ça, pas parce que je n'étais pas assez virile de toute évidence. L'intello c'est aussi celui qu'on déteste parce qu'on l'envie, ou celui qui est un traître parce qu'il valide les méthodes des adultes en réussissant là ceux qui vont s'en prendre à lui échouent... C'est beaucoup plus complexe qu'un problème de genre, je pense.
 
Dernière édition :
@Rainbow Girl J'ai ressenti la même chose à la lecture de l'article.
Pour moi, le terme "sexisme" est ici malvenu.
On peut parler de stéréotypes de genre, d'injonctions à la virilité, de normes genrées... Mais de sexisme ? Comme souligné dans l'article, le sexisme anti-hommes n'existe pas (d'un point de vue systémique), alors pourquoi utiliser ce terme ?
Le problème ici ce sont les injonctions à la masculinité, qui engendrent de la violence et pénalisent les garçons qui ne correspondent pas aux normes préétablies. Ce n'est pas la même chose que le sexisme, qui est un système au sein duquel un sexe opprime l'autre sur la base de sa supposée difference... Ça me dérange beaucoup de voir ces deux notions mélangées.
 
Heu.. Bon bah comme @Rainbow Girl et @Chat-au-Chocolat: c'est quoi le rapport avec la choucroute? Pour rappel: le sexisme regroupe l'ensemble des descriminations envers une personne en raison de son sexe, exemple: une femme payee moins qu'un homme a travail egal juste parce qu'elle est une femme, pas parce qu'elle ne represente pas une certaine vision de la feminite.

Ces garcons sont agresses parce qu'ils ne sont pas "conformes" aux standarts masculins actuels, pas parce qu'ils sont des garcons.:dunno: Comme ca a ete dit, les violences et discrimination me semblent ici lies a l'injonction a la virilite, pas mal a l'homophobie aussi j'ai l'impression, mais pas au sexisme.
 
Je pense que c'est plutôt une conséquence du sexisme, puisque le sexisme est un système de domination d'un genre sur les autres genres, les victimes du sexisme ne peuvent pas être des hommes cisgenres selon moi. Je perçois plus les violences que subissent les garçons à l'école comme un effet pervers du sexisme / de l'hétérocispatriarcat.

C'est comme le « racisme anti blancs », à mes yeux ça n'existe pas d'un point de vue systémique, même si dans certaines circonstances les personnes blanches peuvent se faire insulter parce qu'elles le sont, à l'échelle sociale elles restent dominantes donc je ne crois pas qu'elles puissent être victimes de racisme. Là aussi c'est plutôt un contre coup ou un effet pervers du racisme, mais pas du racisme.
 
Idem sexisme n est pas le bon terme ici. À cote de ca, quand on regarde les chiffres relevés ici et s ils s avèrent exactes, la part des garçons victimes d agressions à caractère sexuel de la part d autres garçons permettant à ces derniers de mettre en avant leur "virilité" est énorme... Pour le coup on est loin de l idée que les stéréotypes de genre bénéficient in fine à une grosse majorite d hommes et desservent une toute petite minorité (et l ensemble des femmes) mais plutôt 2/3, 1/3 au départ et puis après on peut penser que les garçons agresses vont en majorité rentrer dans le rang ... Comme quoi tout le monde y gagnerait vraiment a envoyer chier tous ces stereotypes...
 
Dernière édition :
idem que les madz j ai pas bien compris le sexisme là dedans...
J'ai un frère qui n'a jamais vraiment compris le sexisme ou les discriminations que l'on peut subir. Puis un jour, alors qu'il faisait 35 degrés l'an passé, il vient en bermuda dans son lycée pro. On lui a refusé l'accès pour "non port conforme de la tenue" alors que des filles en short ou jupe pouvait entrer, ce n'était donc pas une question de longueur. :sweatdrop: et pourtant m^me si lui a bien répondu à al personne qui lui interdisait l'accès, des gens l'ont soutenu, filles comme gars. Mais non rien à faire. Et il a appris plus tard que d'autres gars n'ont pas pu aller en classe.
 
  • Big up !
Reactions : Lord Griffith
Je pense être d'accord avec l'article.

J'ai l'impression que la masculinité est bien définie en opposition au féminin et en position de supériorité donc j'y vois bien du sexisme.
Hommes: Violence, contenir ses émotions, force, courage.
Alors que les filles seraient fragiles craintives et sensibles.

Les insultes comme "tapette" ou "fillette" à l'école (même juste "fille" est limite une insulte pour un garçon)

Je pense que ça reste bien sexiste, car autant une femme avec des caractéristiques "masculines" (une femme forte, intelligente ou de pouvoir etc... qui arrive à égaliser ou rivaliser avec hommes) pourra être encensée et limite avoir le respect des hommes (cela a été vu plusieurs fois dans l'histoire), autant un homme brillant pour des caractéristiques dites feminines n'a jamais trop marqué (ou alors des artistes, mais jamais on ne s'est dit qu'il avait "réussi à rivaliser avec des femmes" dans son domaine quoi)

On est toujours bien sur une domination du masculin sur le féminin. Et cette discrimination du féminin nuit également aux hommes et aux garçons qui auraient ce caractère féminin.
Je veux dire quand le mot "fille" est une insulte on est bien sur du sexisme.

Bref je viendrai continuer ce post car c'est ma 1ere impression mais peut-être que je changerai d'avis
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes