Les oublié.es de l'histoire

Redécouverte à l'occasion de la sortie d'un film en Inde : Lakshmî Bâî (1828-1858 ) est une reine indienne et guerrière. Elle a épousé le maharaja (roi) de Jhânsi. Comme ce dernier n'arrive pas à avoir d'héritier, il adopte un fils mais le roi meurt alors que son fils n'est encore que mineur. Lakshmî assure la régence. Les anglais ne reconnaissent ni le fils adoptif ni Lakshmî comme légitime et décide d'annexer l'état de Jhânsi. Au même moment les cipayes se révoltent et Lakshmî en profite pour rassembler une armée composée d'hommes et de femmes. Après plusieures batailles, Lakshmî meurt au combat.
Elle est considéré comme un symbole de la résistance à la colonisation britannique et le premier régiment de femmes de l'armée nationnale indienne (1943, armée oeuvrant pour l'indépendance) lui rend hommage en étant nomée Rani of Jhansi Regiment (le régiment de la reine de Jhansi).

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Etp

il + masculin
La personne dont je viens vous parler aujourd'hui est semi-légendaire : il s'agit de "la Dame en rouge", figure connue des Lyonnais.es qui s'intéressent à l'histoire de la ville et attachée à la place des Terreaux. La Dame en rouge serait une femme qui, à la fin du XVIIIe siècle, se serait faite passer pour un homme, exerçait le métier de bourreau, et était mariée à une femme. C'est celle-ci qui l'aurait dénoncée car son épouse lui aurait fait endurer un enfer car elle avait des penchants sadiques. Internée à Bicêtre, la Dame en rouge aurait finalement épousé un bourreau homme.

(Source : Les Mystères de Lyon par Thomas Berthier)

En lisant l'histoire de cette personne, je ne peux m'empêcher de me demander si c'était vraiment une femme, et pas plutôt un homme trans hétéro ; ou alors si c'était une femme lesbienne, qui se serait travestie pour qu'on lui foute la paix à ce sujet. Si la légende dit vrai, c'était pas spécialement quelqu'un de bien, mais je ne peux m'empêcher de me dire qu'on lui a sûrement attaché tout un tas de légendes dégradantes.
 
Prudence Crandall



Enseignante, elle gère une école prestigieuse pour filles avant l'abolition de l'esclavage aux Etats-Unis. Un jour, elle accueille une élève noire. Les autres parents scandalisés retirent leurs filles de l'école. Qu'à cela ne tienne, Prudence décide de n'enseigner plus qu'à des élèves noires et recrute vingt filles motivées. Toute la ville se ligue contre elles et les élèves doivent régulièrement supporter des menaces racistes. Une loi est votée interdisant de diriger une école accueillant des étudiants afro-américains venus d’autres états sans l’autorisation de la ville. Toutes les portes se ferment à Prudence et à ses étudiantes. Elle est arrêtée, brièvement incarcérée et une de ses élèves, Anna Eliza Hammond, est elle aussi arrêtée pendant un temps. Les actes de violence se multipliant, Prudence finit par fermer l'école à contrecoeur. Plusieurs décennies plus tard, elle sera reconnue comme une héroïne locale.
 

Etp

il + masculin
Je viens de découvrir Al-Khayzuran bint Atta (plus souvent orthographié "Khaizuran" en français, الخيزران بنت عطاء‎ en arabe), épouse et mère de calife, mais surtout érudite et femme politique du VIIIe siècle.

Khaizuran était l'épouse du calife abbasside Al-Mahdi, et la mère des califes Musa al-Hadi et Harun al-Rashid. Elle est connue pour sa grande influence dans les affaires d'Etat pendant les règnes de son époux et de ses fils, de 775 à 789.

Khaizuran vient de Jorash, près de l'actuelle Bisha en Arabie Saoudite. Elle est kidnappée par un Bédouin qui la vend ensuite à Al-Mahdi, dans un marché aux esclaves près de la Mecque, où ce dernier était en pèlerinage. Les sources ne semblent pas s'étonner de sa condition d'esclave, donc on peut supposer que le fait qu'une esclave devienne épouse n'était pas inhabituel.

Khaizuran est décrite comme belle, intelligente et talentueuse. A cette époque, les jawari (femmes-esclaves) du harem était réputées pour s'éduquer en musique, en chant, en astrologie, en mathématiques et en théologie afin de conserver l'intérêt de leur maître, et Khaizuran prend des leçons régulières en fiqh (jurisprudence islamique) avec les qadi (magistrats) les plus savants. Elle devient même la jarya (concubine favorite) d'Al-Mahdi. Quand ce dernier devint calife en 775, elle parvient à le convaincre de la libérer et de l'épouser, privant ainsi sa première épouse, la princesse Rayta, de ses privilèges. Elle le convainc même de priver le fils qu'il a eu de son premier mariage de son statut d'héritier du trône, et de nommer ses propres fils comme héritiers, malgré la coutume qui interdisait de nommer les fils d'une esclave comme héritiers.

A la cour, elle s'allie aux Barmécides, une famille noble persane de religieux boudhistes. Khaizuran s'élève à une position inhabituelle pour une femme : elle n'est pas enfermée au harem, mais tient des audiences avec des généraux, des politiciens et des personnages officiels dans ses appartements, elle fréquente les hommes et discute des affaires d'Etat. Elle fait venir sa mère, deux de ses soeurs et de de ses frères à la cour, organise le mariage de sa soeur Salsal au prince Ja'far et nomme son frère Ghatrif gouverneur du Yémen.

Outre ses deux fils, elle a également une fille, Banuqa, que son père aime tellement qu'il l'habille comme un garçon afin qu'elle puisse l'accompagner pendant ses voyages. Quand cette dernière meurt, son père a fait scandale en réclamant des condoléances publiques, ce qui n'était généralement pas considéré comme correct pour une fille.

En 785, Al-Mahdi meurt pendant une expédition avec son fils Harun, qui se précipite à Baghdad pour informer Khaizuran. Ses deux fils étaient absents de la ville, et pour assurer la succession de son fils Al-Hadi, elle rassemble les vizirs et leur ordonne de payer les gages de l'armée afin d'assurer leur soutien, et ensuite leur fait prêter allégeance à son fils et le leur fait reconnaître en tant que calife, alors qu'il est absent.

Elle continue à s'investir en politique pendant le règne de son fils. Elle continue à donner des audiences dans ses appartements et à discuter des affaires d'Etat, c'est elle que les gens viennent consulter, elle monopolise les prises de décision et ne consulte pas son fils concernant celles-ci. En fait, elle se comporte exactement comme elle se comportait pendant le règne de son époux, et cela dérange son fils, qui essaie de l'exclure des affaires publiques. Il désapprouve le fait que sa mère donne des audiences aux personnages officiels et aux généraux, car de ce fait elle fréquentait des hommes et cela n'était pas du tout considéré comme normal dans une culture où on attendant des femmes qu'elles restassent au harem. On raconte qu'il rassembla ses généraux et leur demanda :
"Qui est le meilleur, vous où moi ?
- Assurément vous, Commandeur des Croyants, répondit l'assemblée.
- Et quelle mère est la meilleure, la vôtre ou la mienne ?
- La vôtre, Commandeur des Croyants.
- Qui d'entre vous voudrait que des hommes répandent des rumeurs à propos de vos mères ?
- Personnes n'aime qu'on parle de sa mère.
- Alors pourquoi est-ce que des hommes viennent parler à ma mère ?"

Malgré son opposition à la vie politique de sa mère, il ne parvient pas à l'en extraire : son pouvoir est trop bien assis, et elle refuse de se retirer du monde politique. Le conflit entre Khaizuran et son fils devient public un jour où elle intercède en la faveur d'un suppliant, Abdallah ibn Malik, et exige une réponse publique de son fils, qui perd son sang-froid et lui crie que le prochain qui adressera une pétition à sa mère se fera trancher la tête et confisquer ses biens.

Al-Hadi est assassiné peu de temps après, et il semblerait que Khaizuran soit la commanditaire de ce meurtre. Une version raconte qu'elle a appris qu'il souhaitait tuer son frère Harun al-Rashid ; une autre qu'il a essayé de s'empoisonner d'empoisonner Khaizuran et qu'elle s'en est aperçue en donnant sa nourriture à son chien ; une autre qu'elle a demandé à une des jiwari d'Al-Hadi de l'étouffer avec un oreiller.

Contrairement à son frère, son second fils, le calife Harun al-Rashid, ne s'est jamais opposé au fait que sa mère participe aux affaires publiques : au contraire, il la soutient publiquement, il reconnait ses capacités politiques, il la prend comme conseillère, et gouverne à ses côtés. Très fier de ce fait, il déclare même qu'il n'y a rien de honteux à partager ses pouvoirs avec une femme quand celle-ci a les capacités et le génie de Khaizuran. Même s'il est difficile de dire à quel point Khaizuran influençait les décisions politiques de son fils, il ne semble pas qu'elle participe encore aux prises de décisions politiques du califat. Cependant, des pièces sont frappées à son nom, on donne son nom à des palais et au cimetière dans lequel les précédents souverains abbassides sont enterrés.

A sa mort, en 789, son fils brise la règle qui exige qu'il ne porte pas le deuil, mais au contraire porte un deuil publique et participe à ses funérailles.
 
Dernière édition :
Hello tout le monde ! Pour celles et ceux que ça intéresse, La Fabrique de l'Histoire consacre la semaine aux artistes féminines et aux mécanismes qui conduisent à leur invisibilisation (aujourd'hui c'était les musiciennes et compositrices, il y aura également les autrices, etc). On peut les trouver en podcast :)
 
Je viens de terminer un roman : Moi, Olympe de Gouges de Caroline Grimm.
Tout le monde connaît Olympe de Gouges, mais pas forcément les femmes qui l'ont entouré et qui ce sont elles aussi battues.
Ici, il est question de Charlotte Corday, une révolutionnaire.
Ici, Théroigne de Méricourt, une autre figure de la révolution.
Pour finir, un article sur Sophie de Grouchy
D'ailleurs, le blog est vraiment bien, je vous conseille d'y jeter un coup d'oeil.
 

Etp

il + masculin
Un article de National Géographic sur la tombe richement dotée d'un grand guerrier viking qui se révèle être... une guerrière.
Le truc c'est que la méthode ne marche pas, la piste de l'intersexuation n'est même pas envisagée, la piste de la transidentité/équivalent (car si le concept est "nouveau", le fait social ne l'est pas) non plus. Ca serait super cool si c'était une femme, mais avec l'état actuel de la documentation que l'on possède sur cette tombe, rien ne permet d'affirmer qu'il s'agit vraiment d'une femme :/
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Jhil

Etp

il + masculin
@Etp
Il y a suffisamment peu de représentation de femme fortes pour pas venir dire que ça en sont pas non?
J'ai pas dit que ça en est pas, j'ai dit que scientifiquement on est pas certains que ça en est.
D'ailleurs c'est un peu osé de venir me parler de représentation quand je dis que la piste trans/intersexuée est ignorée d'office.

Edit :
Cas où la question de la représentation fonctionne : mettre en avant les femmes dans les programmes scolaires, étudier des oeuvres de femmes, rappeler que les femmes ont été effectivement présentes dans l'histoire, montrer les femmes qui ont été cheffes de guerre (Boadicée !!).
Cas où ça fonctionne pas : pour un squelette qui peut être autant une personne intersexuée qu'une femme qu'une personne trans, dans le doute on va dire que c'est une femme (on en sait rien !!) parce que comme ça, ça fait de la représentation.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes