Je ne peux qu'aimer cet article... Je suis en plein dans la colère, j'ai l'impression de tourner complètement folle, de remarquer chaque phrase, chaque regard, chaque geste sexiste... C'est épuisant je l'avoue mais pour l'instant je n'arrive pas à m'en débarasser et je ne sais pas non plus comment ça va se finir. J'espère finir par retrouver une certaine paix intérieure également sans pour autant fermet les yeux sur ce qui se passe.
 
@LullBelule Yep. Je vis en Belgique et j'ai très rarement subi de harcèlement à Bruxelles. Ok, je vivais dans les bons quartiers mais quand même, je passe par les gares etc. Me rappelle juste d'une fois, un type qui est venu me parler malgré mon casque audio dans le métro vers 23h, il y avait littéralement personne d'autre. Je lui ai juste dit que j'étais pas intéressée et que je voulais qu'il me laisse tranquille, il est parti plus loin sans aucune réticence.
Les quelques fois où j'ai rejoint mon copain à Lille, les "Eh madmoiselle" sont inévitables (Ils s'arrêtent même pas pour essayer une conversation, ils peuvent juste pas s'empêcher de faire un commentaire quand ils voient une fille passer). Entre le type qui te caresse les mains comme technique d'approche et les regards lubriques sur la jupe...
Je me sens bien plus safe chez moi ^^
EDIT: Paris, Montmartre. J'ai 13 ans, je traine avec des amis. Un vendeur de bracelets m'aborde pour vendre son brol, m'en mets un autour du poignets sans me demander mon avis tout en me faisant passer un interrogatoire quant à ma vie privée. Quand il apprend mon age, il s'écrie "QUOI? Moi je drague pas les filles de moins de 17 ans moi, azy rends moi le bracelet, allumeuse va"
 
Dernière édition :
Oh, merci beaucoup, pour cet article !
Beaucoup de vérités et tu as enfin mit des mots sur ce que des milliers de femmes ressentent. Ca m'a fait du bien de lire tes mots. Je me sent moins seule. Donc, encore merci !
Je pense aussi que ton article peut s'appliquer sur pleins d'autres choses de la vie quotidienne qui fait que les personnes qui réfléchissent se sentent comme Neo et voient en notre monde qu'une illusion.
 
  • Big up !
Reactions : Etp
Completement HS (ce qui est décrit c'est pas mon mode de fonctionnement, pas de jugement) mais @Misara je t'en prie supprime le mot "beurre" ou ces équivalents de ton vocabulaire. Je ne suis pas de la matière grasse.
Et aussi, non 2 arabes qui font une connerie ne discréditent pas toute une communauté, je les connais pas, on n'est pas tous cousins comme le blanc qui m'a agressé sexuellement n'est pas ton frère. Merci.
 
Pour moi aussi ce texte fait tilt.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Il y a encore quelques années j'aurais été paralysée et j'aurais ressassé cet incident pendant des jours. Alors même que je traverse une période où je doute fortement de moi, la colère m'a donnée la force de réagir et de ne pas avoir honte. Je me sens encore plus forte !
 
Merci @Clemence Bodoc pour cet article qui, dans mon cas, va aussi au-delà de la colère envers cette société sexiste (je suis une personne qui utilise sa colère dans d'autres domaines) et ta description des effets négatifs de la colère sur ton corps me parle complètement !
J'en suis arrivée au point où je refuse de laisser entrer dans ma vie tous ces triggers : je me suis désabonnée de beaucoup de page FB (qu'elles soient pour le féminisme, le bien-être des animaux ou le sociétale) parce que je n'en pouvais plus de me nourrir des débats unilatéraux, des piques, des "blagues", etc. Je suis très sensible (et c'est une excellente chose) et le moindre détail peut me toucher, le moindre mot, la moindre ponctuation même ! Et tout ce que je pouvais lire sur Fb, des articles me donnait des effets physiques de rupture. Alors vivre ça au quotidien... Je t'explique pas la perte d'énergie que j'ai subie ces dernières années... ^^
Au début, je me suis dit : je dessers la cause, j'abandonne si je fais ça, etc. Puis, je me suis rendu compte que ce n'est pas parce que je n'aime plus des pages que ça me change moi, au contraire.
Je suis toujours capable de voir les pubs sexistes (merci Sephora pour celle de la fête des mères), je fais toujours des "sidenote" dans les conversations pour indiquer le chemin d'un meilleur projet de société, etc. Et même si je sais que je pourrais faire mieux (mais je m'auto-décourage), je sens que j’œuvre tout de même pour la cause. On a besoin de personnes en colère autant que nous avons besoin de personnes qui relativisent, qui dénoncent, qui éduquent, qui patientent, qui ouvrent la voie.
Je me suis rendue compte que je ne pouvais pas faire partie des personnes en colère puisque cette émotion me détruit plus souvent qu'elle ne me porte. Je crois que je fais plutôt partie de celles qui plantes les petites graines de la prise de conscience. Si quelqu'un a des propos sexistes, que je lui fais savoir mais qu'iel me répond "oh ça va, je blague", je réponds simplement avec un sourire en m'imaginant planter une graine dans son cerveau tout en souhaitant très fortement qu'elle prenne racine !
Mon féminisme, finalement, je le jardine :d

Merci encore pour ton partage <3
 
Merci pour cet article !
Je suis moi aussi, comme beaucoup, dans cette phase de colère. J'ai pris petit à petit conscience du sexisme ambiant dans notre société et aujourd'hui j'ai l'impression qu'il n'y a pas un jour où je ne me prend pas une pub, un commentaire ou une remarque sexiste dans la tronche. Je suis devenue plus lucide mais tellement plus désespérée aussi. Je fais de mon mieux pourtant : je réponds aux harceleurs dans la rue, j'en parle autour de moi, je like et partage le plus d'articles que je peux sur les réseaux sociaux mais j'ai l'impression que ce ne sont que quelques gouttes dans un ocean et je me sens tellement impuissante. Et je rage de voir que ceux qui ont le plus de pouvoir, que ceux qu'on écoute le plus sont encore et toujours ceux qui propagent encore ces idées sexistes (entre autres).

Le jour où j'ai pris conscience véritablement de toute cette colère c'est le jour où en rentrant de soirée vers 23h avec une copine, 7 mecs nous ont suivies dans le métro. Ils nous ont suivies dans les couloirs, sur le quai, jusqu'à venir dans le même wagon de la même rame et s'asseoir à côté de nous. On était terrorisées. J'ai gueulé lorsque 2 d'entre eux sont venus nous parler et personne n'a bougé. Ça aurait pu dégénérer et personne n'a réagi. Nous avons quand même eu de la chance car ils sont partis assez vite mais nous étions vraiment choquées par cette histoire.
Pour eux c'était un jeu, pour nous c'est notre plus grande peur, c'est à cause de choses comme ça qu'on change de trottoir parfois quand on marche seule, qu'on fait des détours pour rentrer chez soi, qu'on n'ose pas s'habiller de telle façon, qu'on ose pas rentrer trop tard et seule. Pour nous c'est notre quotidien.
Franchement on aurait dit une meute pourchassant ses proies. Et les commentaires sur nous comme si on etait du bétail je vous en parle même pas (oui je suis toujours en colère à cause de cette histoire !)
J'étais si énervée en rentrant chez moi que je n'ai pas réussi à dormir.

Alors encore merci pour cet article, car ça fait du bien de voir qu'au fond notre colère est légitime et que comme tu le dis @Clemence Bodoc, nous sommes du bon côté de l'Histoire. Mais le chemin est si long et c'est si fatiguant parfois, si épuisant.
 
On arrive sur le quai et là deux maghrébins insultent violemment une jeune blonde trop jolie et trop libre pour eux.
-contre le fait de ne pas pouvoir dire que ces agresseurs étaient arabes et m'éviter une conversation raciste.
Si tu veux t'éviter une conversation raciste (d'ailleurs je me demande ce que tu entends par là), je te suggère de commencer par éviter de tenir des propos racistes.
Parce que là, (et à moins de faire preuve d'une mauvaise foi effarante), en mentionnant leurs hypothétiques origines maghrébines, tu sous entends qu'ils existe un lien entre le fait d'être maghrébin et celui de harceler des femmes dans la rue. Je trouve ton propos répugnant, raciste et colonialiste.
Evidemment, à l'instar de nos politiques depuis des années, il est plus facile de pointer du doigt le sexisme des minorités, des personnes issues des quartiers populaires en insinuant que c'est dans nos gènes, et en prétendant qu'ils en ont le monopole alors que le sexisme n'a ni religion, ni classe, ni race (bien évidemment je parle de la race comme d'une construction sociale). Il est plus facile (donc extrêmement lâche) de se focaliser sur le sexisme ponctuel des indigènes et de fermer les yeux sur toute la culture du viol dans laquelle nous baignons, le sexisme de vos pères, vos frères, vos compagnons, le sexisme de l'état, des médias, du marketing, de culture pop,...

Je te suggère de présenter tes excuses pour tes propos oppressifs et de lire quelques articles sur l'intersectionnalité. S'indigner du sexisme et du harcèlement de rue dont nous sommes victimes, c'est bien, le faire sans être oppressifve envers d'autres personnes, c'est mieux.
 
Franchement on aurait dit une meute pourchassant ses proies.
C'est pile ça, un rapport de prédation !
Le court-métrage (top !) et la blague des Pokémon vont aussi dans ce sens.
Ca me rappelle une soirée où j'ai remonté la rue de Belleville pour rentrer chez moi : j'ai eu l'impression d'être un lapin perdu au milieu d'un chenil. :ninja:

C'est déjà énorme ce que tu fais, merci, et surtout continue ! Si chacun apporte sa petite pierre on finira par construire quelque chose de visible, c'est déjà en train de changer. Perso ce qui me décourage c'est le manque de réactions face aux contenus féministes que je partage sur les réseaux : quand on en parle en soirée, tout le monde a l'air d'accord, mais j'ai l'impression que beaucoup de gens ont encore peur d'afficher publiquement leur féminisme, comme si c'était un genre de lèpre. :hesite:
 
@LullBelule Je vis aussi à Bruxelles, et s'il m'est arrivé quelque fois de me faire alpaguée ou reluquée, mais jamais touchée, je dois dire que ce n'est pas quotidien, ni même fréquent, loin de là. Je vis dans un quartier plutôt chouette en ce moment, mais j'ai vécu à 5 endroits différents, et voilà, ça n'a pas l'air d'être l'enfer comme à Paris. A chaque fois que je lis les témoignages des parisiennes, je me dis que c'est pas possible... mais si. Contente de n'y point vivre, donc, mais atterrée par ce que vous y vivez.
Je crois remarquer aussi qu'en ce qui concerne le harcèlement de rue, ça arrive nettement moins dès qu'on passe un certain âge, en tout cas, c'est mon expérience: ça arrivait plus quand j'étais adolescente ou dans la vingtaine. Et les goujats venaient de tous horizons, @Misara , les types mal élevés discréditent eux-même, mais pas leur groupe social ou leur communauté. Sinon, on devrait tous porter le discrédit sur nos fronts, et je ne crois pas que c'est dans la honte et la rancoeur qu'on créera une humanité meilleure.

Bonjour,
"en ce qui concerne le harcèlement de rue, ça arrive nettement moins dès qu'on passe un certain âge"
Détrompe-toi : je suis une parisienne de presque 3 fois 20 ans et je me fais constamment harcelée par des jeunes ou des plus vieux et de toutes conditions sociales !!!
 
  • Big up !
Reactions : Lis and Maia Chawwah
Ce n'est pas qu'à Paris que cela m'est arrivé hélas ! Je ne sais pas d'où ça peut venir mais c'est sûr que c'est fatigant à la longue...
 
Perso ce qui me décourage c'est le manque de réactions face aux contenus féministes que je partage sur les réseaux : quand on en parle en soirée, tout le monde a l'air d'accord, mais j'ai l'impression que beaucoup de gens ont encore peur d'afficher publiquement leur féminisme, comme si c'était un genre de lèpre. :hesite:
Je suis bien d'accord avec toi ! Le problème c'est que ceux qui sont contre n'ont aucun soucis à le clamer haut et fort et à s'énerver des qu'on les contredit car ils savent qu'ils sont dans le courant dominant et ils font tout pour rabaisser le féminisme, le ridiculiser. Du coup j'imagine que ça empêche carrément les gens de réagir et de se déclarer féministes car peut être qu'au fond ils ont peur d'aller à l'encontre de ce courant et de se faire "exclure", d'être moqués et pris à parti à cause de ça :dunno:

Et c'est bien dommage d'ailleurs car c'est comme ça qu'il finirait par y avoir une prise de conscience massive et que le reste finirait par se rendre compte que la réalité du féminisme est loin de leurs clichés mais que c'est au contraire plein d'individus et de courants différents qui se battent pour un objectif commun sans vouloir écraser personne ou que sais-je c'est tout !

(Dis moi si tu ne veux pas qu'on te cite, je ne vois pas les signatures sur mobile !)
 
  • Big up !
Reactions : Etp and Lis

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes