Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post : Ma mère est pour l'avortement... mais contre le mien
mere-contre-mon-ivg.jpg
 
Dernière édition par un modérateur :
@Lapiluz Tu n'es pas égoïste. Chacun ses choix, sa vie, ses décisions....Profite comme tu le souhaites.

Je trouve le témoignage tellement .... ouf! Et à défaut d'être d'accord avec le choix elle pourrait au moins pu soutenir sa fille dans la douleur...Je suis désolée pour toi Madz

Quand j'ai avorté je l'ai dis à très très peu de gens.Une copine proche physiquement de moi (qui m'a accueillis chez elle quand j'ai pris les médicaments et qui m'a chouchouté tout le weekend) et le géniteur.
Et déjà là....C'était trop !

J'ai hésité à le dire à ma mère, et puis je me suis dis que le plus important c'était moi. Et moi je ne voulais pas avoir à me gérer (rdv médicaux, inconfort, douleurs, jugement de la part du personnel médical (que je n'ai pas du tout subi, car ils étaient tous tops) et à gérer des personnes que ça ne concernait pas du tout. Peut être qu'elle m'aurait soutenu, peut être pas....dans le doute...
Et ça s'est bien passé, je ne regrette pas de n'avoir rien dit, mais c'était plus facile pour moi, car j'habitais seule et loin.
 

TennanTen

Ne pas citer mes messages, svp merci :)
Gros soutien à la Madz ! Je supporte pas ces gens qui prennent la douleur des autres pour se l'approprier.

Puis, attention psychologie de comptoir un peu chelou.
Je me demande si la mère n'a pas fait ce "transfert" à cause du fait qu'elle ait avorté clandestinement pour diverses raisons. Je n'excuse en rien son comportement odieux et égoiste envers sa fille. Mais elle s'est peut être dit que le bébé de sa fille, allait remplacer son bébé qu'elle avait "perdu". Un peu comme ces femmes qui perdent un enfant, n'arrivent pas à vivre avec et vont enlever le bébé d'un autre pour se l'approprier. Du coup, elle est complètement en dehors des réalités, que son petit enfant ne remplacerait jamais le "bébé avorté".

Je pense que la Madz devrait en parler avec sa mère, parce que si c'est ça, c'est moins grave que "Je suis contre l'IVG quand ça m'arrange".
 
Ca me fait froid dans le dos, parce que cette Madz, ça aurait pu être moi. :sad:
Y'a encore pas longtemps je vivais chez ma mère et certes, elle ne m'aurait pas mise dehors, mais elle aurait voulu me le faire garder, sous prétexte qu'elle aurait pu l'élever. C'est ce qui s'est passé avec mon grand frère, qu'elle a eu à 18 ans. Son copain l'a quittée durant la grossesse car elle voulait le garder mais ses parents l'ont aidée à élever son fils jusqu'à ses 8 ans. Y'a des mères qui ont un désir de petit-enfant qui foutent une pression horrible à leur fille (ou leur fils). La mienne a du mal à digérer mon non-désir d'enfant et espère secrètement que je retourne ma veste. Je comprends pas cette violence, ce déni de libre arbitre, avec les arguments de la transmission d'adn, voir la tête qu'auraient les gamins, vouloir absolument que sa fille soit comblée par la maternité quand cela ne la tente pas du tout... Surtout quand les frères et soeurs ont déjà des enfants !
Mais le pire dans son histoire, c'est que la Madz en question a beau évoquer ses enfants à venir, sa mère bute totalement, c'est d'une violence ! Et puis le coup de Baby Boom quoi, c'est puéril en plus d'être passif agressif. :facepalm:
Bref, tout mon soutien et ma compassion vont vers elle, et je lui souhaite que les choses aillent mieux pour elle.
 
ça a du être vraiment compliqué...
Ma mère est un peu comme ça, elle se dit très ouverte en apparence mais je pense que si ça se passait "sous son toit" ça ne serait pas pareil... J'ai une fois suggéré le fait que 1. si je tombais enceinte en ce moment, j'avorterai. et 2. si c'était pas possible, j'accoucherai sous X. Elle a quand même tiqué en disant justement que "à 24 ans quand même c'est un âge normal".
Bref, ma mère et la norme... Qu'est-ce que ça va être quand je vais lui annoncer que les bébés c'est pas dans mes projets ^^

En tous cas j'espère pour toi que tu arriveras à en parler avec ta mère a un moment donné, quand ça se sera tassé. Et à lui signifier que son comportement, c'est pas possible.
Moi j'y crois moyen à la théorie du "transfert du bébé perdu" (justement parce qu'elle était plutôt sensibilisé à l'avortement dans l'autre sens), je pense surtout que sa mère a eu énormément de mal à se mettre à sa place, et qu'elle y a vu ses intérêts personnels, et ses angoisses à elle...
 
Personnellement le coup du "si tu fais un bébé par accident je le garde pour toi" ma mère me le fait régulièrement... Comme beaucoup de mères je crois elle conçoit un peu mes futurs enfants comme des extensions d'elle-même, comme moi en fait. Elle avoue aussi très clairement que pour elle les enfants de belles-filles et les enfants de ses propres filles ce sera pas pareil... (après c'est vrai que dans ma famille les grands mères maternelles ont toutes eu des relations très fortes avec les enfants de leurs filles!).

Mais si je voulais (ou devais) avorter je suis certaine qu'elle me soutiendrait. Peut-être qu'elle ne comprendrais pas totalement mes raisons mais elle me soutiendrait quand même. Déjà parce qu'elle a avorté en secret étant ado (elle avait dû aller à l'étranger, ça a été tout un truc d'y arriver), et qu'elle sait que c'est pas quelque chose qu'on fait sans réfléchir, mais aussi parce qu'avant toute chose elle est ma mère à moi, et ça ça surpasse un statut hypothétique de grand-mère.

Donc c'est ça qui me rend super triste pour la Madz qui témoigne, et les Madz des commentaires dans ce cas là, qu'elles n'aient pas eu de leur mères, sinon la compréhension, au moins un soutien réel. On est pas obligé de comprendre ou d'être d'accord avec une personne pour la soutenir, c'est pas de l'amour que de dire à quelqu'un "soit tu fais/pense comme moi, soit je te laisse tomber". Donc plein de soutient pour vous les Madz, vous avez fait ce que vous deviez faire pour vous, pas pour les autres, pour la société ou je ne sais quelle vision passéiste de la maternité et des femmes, et c'est ça l'essentiel. :calin:
 
Tout mon soutien à cette Madz, en espérant que (peut-être) les choses s'arrangeront pour elle :hugs:
Je ne peux pas imaginer ce qu'elle doit ressentir, n'ayant jamais été enceinte et n'ayant jamais avorté... mais je pense et j'espère ne jamais connaître ce "problème" avec mes parents. Mon papa est médecin, il a été obstétricien dans sa jeunesse, il a travaillé en Europe de l'Est (à l'époque le "bloc soviétique") et a vu ce que pouvaient donner des avortements clandestins... Évidemment que je ne pense pas tous les jours "et si j'avortais, que diraient mes parents ?", mais je suis rassurée de savoir que je serai soutenue dans ce cas.
En tout cas bon courage et plein d'amour à cette Madz :fleur:
 
Ce que je trouve violent dans ce témoignage c'est que par l'ouverture d'esprit de sa mère en apparence, la madz s'attendait à du soutien...
Et puis c'est quoi ce délire "moi je peux l'élever"? En dehors du problème de ressources et moyens, je trouve ça malsain, si tu n'as pas envie d'enfant, de le faire élever par sa mère (et le copain et elle comment peuvent ils se positionner ?!)...

Perso je pense que ma mère me soutiendrai (on n'est pas à l''abri d'une surprise mais bon), même si pas sûre qu'elle comprenne. Par contre la réaction de mon père m'inquieterai. Déjà contrairement à cette madz, avec mon père y a pas mal de pudeur/sujets tabous. Je sais que je ne lui en parlerai pas, peut-être que je laisserai ma mère le faire (c'est un couple marié, normal qu'ils parlent de leurs enfants), peut-être qu'elle pourrait me rassurer ou non sur l'opinion de mon père...
Mais mon père est quand même croyant, et j'ai tendance à penser que sa mère serait contre et je ne sais pas à quel point on arriverait à cacher totout ça à la famille (un frère de mon père est obstétricien donc sûrement que pour se rassurer il irait lui poser des questions... Et toi même en fonction de la situation).
Mais c'est dur, ne pas être soutenue alors qu'on s'attendait au contraire. Ça doit déjà être dur en connaissant à l'avance des réactions négatives...
 
Ce que je trouve violent dans ce témoignage c'est que par l'ouverture d'esprit de sa mère en apparence, la madz s'attendait à du soutien...
Et puis c'est quoi ce délire "moi je peux l'élever"? En dehors du problème de ressources et moyens, je trouve ça malsain, si tu n'as pas envie d'enfant, de le faire élever par sa mère (et le copain et elle comment peuvent ils se positionner ?!)...

Je n'ai jamais été confrontée à la situation de la Madz, mais j'ai déjà tenu ce genre de conversations avec ma mère ( à son initiative ) dans lesquelles elle m'assurait de son soutien quelque soit ma décision. Je la crois mais surtout parce qu'elle a elle même subi un IVG à l'âge de la Madz qui témoigne ici...
Par contre, j'ai également dit que je pourrais potentiellement considérer de mener la grossesse à son terme et faire adopter l'enfant, lequel vivra dans une famille aimante. Et là, elle s'est complètement refermée et énervée, disant qu'elle "pourrait s'en occuper" dans ce cas là ! A ces yeux, il lui paraît plus """cruel""" d'abandonner l'enfant à la naissance, même en s'assurant qu'il sera adopté par des gens biens, que d'avorter ( alors que ni l'un ni l'autre n'est signe de cruauté, on est bien d'accord. ) Je ne suis toujours que incompréhension sur ce sujet d'ailleurs...
Bref tout ça pour dire que je suis d'accord, ce "moi je peux l'élever" est assez malaisant. Si l'enfant n'est pas souhaité, il n'est pas souhaité, c'est loin d'être une solution de le laisser dans les mains de la grand mère...
 
À la lecture de ce témoignage (pas cool, ça a dû être dur à vivre), un truc me vient à l'esprit, et je suis vraiment désolée si c'est brutal comme formule, mais la mère de la madz se conduit très égoïstement, et à mon avis c'est même pire, elle est destructrice de sa fille :
- c'est elle qui veut garder la possibilité d'une grossesse, c'est elle qui veut être grand-mère ;
- elle fait pression, psychologiquement, en culpabilisant de sa fille : "ton premier"...pff, les fausses couches ça arrive très fréquemment, et ce n'était pas vu comme un drame avant qu'on accède à l'époque de la contraception et de l'enfant "prévu" par les parents. Et la culpabilité, elle l'ancre peut-être pour des années dans la tête de sa fille, ce n'est pas du tout anodin comme truc ;
- elle partage un secret intime de sa fille avec d'autres (peu importe qu'il s'agisse de sœurs en fait, surtout si le but était d'enfoncer la madz grâce à ça) ;
- elle rejette sa fille qui est physiquement affaiblie (et peut-être psychiquement aussi, étant donné que son ivg ne s'est pas passé comme il aurait dû) : heu, déjà les violences psychologiques c'était grave, là la violence devient directement physique. Parce que dire à quelqu'un.e en convalescence de bouger de son domicile, c'est de la violence psychique et physique. Certes, à un degré limité ici, mais ça reste de la violence.

Bref, elle veut contrôler le corps de sa fille, ses décisions, et quand sa fille ne lui obéit pas, elle la met en difficulté en la jetant dehors. Certes, il y a avait le copain pour rattraper, mais même ça : le rôle d'un parent est de soutenir son enfant, pas de lui pourrir la vie, surtout dans les moments délicats ! et le fait de faire peser cela sur l'ami de sa fille, c'est dangereux pour leur couple : parfois, certaines personnes mises devant l'obligation de s'engager peuvent avoir des réactions de peur, c'est quand même mieux de ne pas imposer une cohabitation. Donc en plus le comportement de sa mère peut potentiellement impacter son couple.

En résumé : bon courage pour gérer (ou non en fait) une mère visiblement abusive, et les explications (la mère revivrait son traumatisme) sont :
- pas avérées (on n'en sait rien en fait) ;
- pas une justification à son comportement. Elle avait quelques jours au moins pour corriger son premier mouvement d'égoïsme, qui aurait pu éventuellement être rattrapé par des excuses et un soutien pour la suite de la procédure. C'est pas le cas de ce que j'ai lu.

En fait j'ai presque l'impression que le sujet de ce témoignage n'est pas l'IVG, mais un parent abusif et destructeur. L'IVG me paraît être un détail ici.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes