Même en 2021, Kaamelott a toujours du mal avec les personnages féminins

26 Octobre 2019
35
366
99
29
SPOILER : éléments du film et de la série

J'ai bien aimé le film, mais je suis un peu blasée du traitement de Guénièvre. Bon, ça c'est amélioré dans le film, mais punaise, en sortant du film, je me suis dit "OK, il aura fallut 15 ans pour que le gars commence à respecter sa femme..."

Il y a avait eu des frémissements de ce côté là, à la fin de la série, mais rien de convaincant. OK sa situation s'améliore dans le film mais on part de tellement moins. J'ai toujours détesté le traitement du personnage de Guénièvre, qui n'a jamais rien fait pour que tout le monde la déteste autant et la traite comme une quiche, elle essaye au contraire de faire ce qu'on attends d'elle (se comporter comme une reine et donner un héritier), à défaut de savoir ce qu'elle veut faire de sa vie.

Arthur, particulièrement, est dégueulasse. OK, il avait fait son serment, mais il reporte toute sa frustration sur sa femme. Même si on peut supposer que la situation de Guénièvre va s'améliorer encore, ça ne rattrapera rien.
 
25 Février 2014
3 421
27 609
3 374
Nantes
J'avais attendu de voir le film avant de lire cet article, et je le toruve complètement et inutilement à charge! Pourtant je trouve pas que Kaamelott soit exempt de culture sexiste, mais pas pour les raisons de l'article en tout cas. Moi, ce qui m'a saoulé au long de série, c'est que Arthur est montré comme ultra progressiste, sauf quand il s'agit des femmes justement (l'épisode où Demetra ou (Genièvre?) demande si les femmes aussi pourraient avoir plusieurs maris, et ou Arthur dit non. Bon, ça mettait en avant justement le sexisme de la situation, mais j'ai l'impression que y'aurait eu plus de matière et de comique possible en allant dans l'autre sens et vers un vrai progressisme).; le fait que toutes les femmes avec qui il couche soit super canon alors qu'il a quand même un attachement sincère pour ses maitresses. Là, dans le film, il tombe amoureux juste parce qu'il trouve une meuf canon. Le traitement de Genièvre, je sais pas trop. En revisionnant les premiers épisodes, j'ai eu l'impression qu'Astier savait pas si ça allait durer donc l'histoire était pas forcément prévue, et donc qu'il voulait trouver un défaut à Arthur aka, être gratuitement méchant envers Genièvre. Que l'idée était qu'on ne s'attache pas trop à Arthur non plus, qu'il ne soit pas forcément notre référence. Mais bon, je me souviens que plus jeune, je supportais pas Genièvre et que c'est plus tard que j'ai commencé à avoir de l'empathie pour elle et à trouver le comportement de Arthur injuste. Et je trouve l'histoire avec Aconia un peu tiré par les cheveux aussi (ou alors, vla la relation toxique de la meuf qui impose à son amant de pas coucher avec la femme avec qui il se mariera)
Du coup, dans le film, j'ai été très heureuse de la scène avec Genièvre ! Je ne sais pas si ce sera cohérant pour la suite, mais je l'ai pris comme une réhabilitation du personnage! (mais je me souviens plus du tout des livre V et VI)

Bref, dans le film, côté perso féminin, j'ai trouvé relou qu'il n'y ai aucune figurante dans la résistance et à creuser sous terre, et globalement, peu de figurantes d'ailleurs. C'est là où ça me donne une ambiance très "mec". Et pour la dernière scène où le saxon veut avoir une place à la table ronde, j'espérais teeeellement que ce serait pour la meuf ! Je pensais que ce serait un double retournement de situation du coup, ma déception quand y'a pas eu ce "plow twist"
Sinon, comme ça a déjà été dit dans le premier commentaire, je trouve pas que les personnages féminins soient traités pire que les perso masculins
 
17 Juin 2014
14
135
2 179
J'ai toujours vu la promesse d'Aconia comme une pirouette scénaristique. Le comportement d'Arthur envers Guenièvre est (jusque vers les dernières saison) le seul vrai défaut d'Arthur ce qui fait de lui un con. Or je crois qu'on est censé l'admirer. Du coup cette promesse tombe comme un cheveux sur la soupe pour moi et j'y vois seulement une justification à posteriori du comportement d'Arthur qui était horrible avec sa femme mais pour d'autres raisons. Des raisons qui étaient amusantes quand la série faisait juste de l'humour avec un format court mais qui ne sont plus valables avec un ton plus sérieux (et je l'espère aussi à cause de l'évolution de la société). J'aurai d'ailleurs préféré qu'Arthur se rende compte de son attitude injuste, des qualités de Guenièvre et fasse le chemin vers elle. Alors il le fait mais l'excuse fournie par cette bien pratique promesse rend son comportement excusable et sa rédemption moins belle.
Bon ensuite je suis pas dans la tête d'A.A donc peut être que je me trompe sur cette partie du scénario mais je serai curieuse de savoir si d'autres ont eu cette sensation de pirouette scénaristique ?
 
23 Décembre 2012
4 651
48 264
4 044
20anspasses.wordpress.com
En revisionnant les premiers épisodes, j'ai eu l'impression qu'Astier savait pas si ça allait durer donc l'histoire était pas forcément prévue, et donc qu'il voulait trouver un défaut à Arthur aka, être gratuitement méchant envers Genièvre. Que l'idée était qu'on ne s'attache pas trop à Arthur non plus, qu'il ne soit pas forcément notre référence. Mais bon, je me souviens que plus jeune, je supportais pas Genièvre et que c'est plus tard que j'ai commencé à avoir de l'empathie pour elle et à trouver le comportement de Arthur injuste.
Je ne pense pas que le traitement de Guenièvre était censé être le défaut évident d'Arthur. Arthur n'est pas très bien bienveillant à la base, il parlait super mal aux hommes un peu bêtes, d'une manière que personnellement je ne me permettrais certainement pas, même si je pensais "il est un peu concon". Il leur dit qu'ils sont cons, a l'air souvent excédé etc. Moi, je le vois plutôt comme "c'est ça d'être un mec normal entouré de demeurés, au bout d'un moment ça fatigue". Et je pense que Guenièvre est censée être une juste un autre personnage pas très futé qui entoure Arthur. Donc si on est censés trouver rigolo et normal qu'il n'ait pas d'estime et de respect pour Perceval, il n'y a pas de raison que le but ait été qu'on soit choqué qu'il n'ait pas de respect pour Guenièvre.
D'autant que bon, les spectateurs sont plus sensibles sur le traitement des femmes aujourd'hui et plus sensible à la bienveillance dans les discours, mais à l'époque je ne pense vraiment pas qu'un créateur allait compter sur la conscience anti-misogynie des spectateurs, surtout pour de la misogynie pas hyper obvious (genre la misogynie obvious c'est OSS 117 "les femmes peuvent pas porter des choses lourdes" dit à une espionne par exemple). Là, le comportement d'Arthur qui rentre ouvertement dans les inégalités de genre (avoir des maîtresses et délaisser sa femme, etc.) c'était quand même hyper toléré par le public français aux début de Kaamelott, certainement pas un truc qui allait affecter la sympathie qu'on portait à un perso, parfois même au contraire, c'était un élément qui le rendait limite cool. Juste pour resituer le contexte des mentalités, Kaamelott a commencé à être diffusé 6 ans avant l'affaire DSK où une grosse partie des médias et de l'opinion publique trouvait encore parfaitement normal voire amusant qu'un "homme de pouvoir" traite les femmes comme des consommables. Dans ce contexte, je ne pense vraiment pas que nous montrer un roi pécho des jolies nénettes et mal parler à sa femme moins belle et pas très futée, c'était un choix scénaristique visant à ternir le personnage aux yeux du public.
 
27 Juin 2017
98
779
744
Personnellement j'ai toujours vu Arthur comme un personnage nuancé, avec ses bons et ses mauvais côtés. Et tant mieux en fait, c'est un humain, et Kaamelott fait tomber toute la légende arthurienne de son pieds d'estale, le noble roi Arthur comme les autres. L'histoire d'amour classique entre Guenièvre et Arthur est dramatique, A.A a tourné le drama autrement, à la fois en dérision puis de plus en plus sérieusement à mesure que la construction tragique du scénario se dévoile. Arthur le dit lui-même a la dame du lac d'un ton bien énervé et amer (je ne me souviens pas des mots exacts ni de l'épisode précis mais en gros l'idée): "un mariage forcé, sordide, avec une gourde que j'ai jamais pu encadrer. c'est avec l'histoire d'Arthur et Guenièvre que vous allez enseigner ce qu'est l'amour aux gens ? Et bah, elle est belle la légende..."
Il n'aime pas Guenièvre, pour lui c'est une idiote rencontrée 3 jours avant d'être obligé de l'épouser pour raisons politiques à peine débarqué en Bretagne, loin de ses repères. Il éprouve beaucoup de rancoeur et de solitude. Il est frustré d'essayer d'accomplir quelque chose de grand, de suivre le destin imposé par les dieux, d'être fidèle aux mots de César qui l'ont inspirés, mais il patine car il est entouré de gens qui ne comprennent rien, Guenièvre inclus, et qu'il n'a plus de patience ni de pédagogie avec personne. Il se décharge donc sur tout le monde, et elle en particulier le soir après des journées pénibles. Elle est son exutoire. C'est injuste, il la traite mal, il est de parfaite mauvaise foi avec elle, c'est un connard et on a beau rire, il y a un consensus là dessus il me semble dans le public ? L'épisode avec la pâte d'amende ou Guenièvre pleure justement que sa vie c'est de la merde, Arthur se sent coupable, et à raison.
Ses multiples maîtresses sont aussi là pour essayer de combler un vide, c'est comme ça que je l'interprète (au delà de l'aspect comique de la polygamie et de la caricature de l'homme de pouvoir macho qui a du succès avec les femmes). Il profite de Mevanoui pour fuir ses responsabilités qu'il trouve de plus en plus lourdes. Mais il y a un épisode ou Guenièvre lui balance une vérité qui fait mal : "peut être qu'un jour vous comprendrez que vous êtes juste incapable d'être amoureux, ni de moi, ni des autres".
Peut être à cause d'Aconia, peut être parce qu'il est blasé, qu'il se sent seul et incompris, il cherche un fantôme du passé et se renferme sur lui même puis sombre dans une sévère dépression qui anesthésie tout sentiment. Arthur sourit très rarement tout au long des livres, ce n'est pas quelqu'un qui a beaucoup de joie de vivre.

Pour moi le comportement d'Arthur ne se justifie pas, mais il s'explique, il parle de l'humain et de ses failles. Comme pour Guenièvre ou Lancelot.

Ce n'est qu'au moment où Arthur vit l'absence de Guenievre qu'un changement s'amorce lentement dans la vision qu'il a d'elle, qu'un semblant de relation (et de consentement !) nait enfin quand il décide volontairement d'aller la retrouver (et qu'elle accepte de revenir). D'ailleurs, sans Guenièvre tout part en vrille, on peut y voir une symbolique. Son rôle est beaucoup plus important, à plusieurs niveaux, que ce que Arthur a voulu croire. Pour moi c'est le moment où leur relation devient un vrai choix en toute connaissance de cause plus qu'un concours de circonstances subies. C'est à partir de là qu'une tolérance puis une complicité se développe timidement dans le livre 5.

Même du côté de Guenièvre, cette expérience avec Lancelot la rends également plus adulte. Elle n'est pas non plus amoureuse d'Arthur, elle est amoureuse d'un idéal. Quand son père lui annonce qu'elle va se marier parce que ça arrangerait tout le monde, elle réponds sans vraiment réfléchir ni comprendre les implications : "si vous voulez, mais seulement si il est blond. Quand je m'imagine mon mari dans mes rêves il est comme ça" > elle a toujours "rêvé" de la relation d'amour courtois décrite dans la légende arthurienne classique, un peu un équivalent de la vision Disney (et même quand l'amour chevaleresque d'un beau blond se présente enfin à elle, ça ne tourne pas comme dans les contes de fée, c'est la désillusion).

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Aussi moche et tragique que soit la relation Arthur/Guenièvre, j'aime son développement et sa complexité, les multiples lectures qu'on peut en avoir. Je trouve que c'est pas si courant à l'écran, encore moins dans des productions de ce type, d'avoir des relations de couples qui s'éloignent des schémas basiques et se construisent sur le long terme.

Edit : coquilles et formulations
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes