Bon déjà, :hugs:

Ensuite, je suis tombée sur cet article en lisant celui sur la St Valentin et j'ai eu envie de répondre parce qu'en ce moment je me bats pour faire comprendre aux gens que non, pleurer ce n'est pas grave, qu'on ne pleure pas tous uniquement quand on vit un deuil ou une expérience traumatique et surtout, surtout:
Pleurer est mon moyen d'expression. Je pleure quand je suis triste, énervée, fatiguée, joyeuse...c'est ma manière à moi de communiquer mon ressenti. Quand quelque chose me touche, de manière positive ou négative, j'ai indéniablement la gorge nouée et en fonction de mon niveau de fatigue du moment, les larmes peuvent sortir après.
Il m'arrive aussi de pleurer en m'imaginant des choses (des scénarios tout ça...) .

Mon copain a un peu du mal à comprendre dans le sens où pour lui si je me mets à pleurer quand on discute d'un truc qui me touche c'est parce que je suis vexée genre " on peut rien te dire ça finit toujours en larmes"
Mais en fait non, et j'arrive pas à lui faire comprendre que c'est mon mode de fonctionnement (même si aujourd'hui il est plus ouvert à ça: il me laisse un temps pour pleurer et après on discute). Lui quand qqch le touche il devient muet, moi je me mets à pleurer (oui c'est chaud pour nous d'avoir une discussion en fait :yawn:).

Au début y'avait un peu du rabaissement genre "allez tu vas encore pleurer" (ce qui le faisait encore plus pleurer genre "mais euh :tears:" " et allez tu vas encore chialer" ===> :gonk::crying:mais c'est pas ma foooooote:gonk::crying:
Maintenant il comprend un peu mieux mais il y a encore des fois où ça le gave :mad:

C'est dur de faire comprendre aux gens que non, on n'est pas des faibles parce qu'on "chiale" ( d'ailleurs je déteste ce mot).:slap:
 
Bon déjà, :hugs:

Ensuite, je suis tombée sur cet article en lisant celui sur la St Valentin et j'ai eu envie de répondre parce qu'en ce moment je me bats pour faire comprendre aux gens que non, pleurer ce n'est pas grave, qu'on ne pleure pas tous uniquement quand on vit un deuil ou une expérience traumatique et surtout, surtout:
Pleurer est mon moyen d'expression. Je pleure quand je suis triste, énervée, fatiguée, joyeuse...c'est ma manière à moi de communiquer mon ressenti. Quand quelque chose me touche, de manière positive ou négative, j'ai indéniablement la gorge nouée et en fonction de mon niveau de fatigue du moment, les larmes peuvent sortir après.
Il m'arrive aussi de pleurer en m'imaginant des choses (des scénarios tout ça...) .

Mon copain a un peu du mal à comprendre dans le sens où pour lui si je me mets à pleurer quand on discute d'un truc qui me touche c'est parce que je suis vexée genre " on peut rien te dire ça finit toujours en larmes"
Mais en fait non, et j'arrive pas à lui faire comprendre que c'est mon mode de fonctionnement (même si aujourd'hui il est plus ouvert à ça: il me laisse un temps pour pleurer et après on discute). Lui quand qqch le touche il devient muet, moi je me mets à pleurer (oui c'est chaud pour nous d'avoir une discussion en fait :yawn:).

Au début y'avait un peu du rabaissement genre "allez tu vas encore pleurer" (ce qui le faisait encore plus pleurer genre "mais euh :tears:" " et allez tu vas encore chialer" ===> :gonk::crying:mais c'est pas ma foooooote:gonk::crying:
Maintenant il comprend un peu mieux mais il y a encore des fois où ça le gave :mad:

C'est dur de faire comprendre aux gens que non, on n'est pas des faibles parce qu'on "chiale" ( d'ailleurs je déteste ce mot).:slap:
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Oh merci pour cet article :puppyeyes::jv:
Je me suis reconnue dans certains points que tu as mentionnés. Et surtout, ce qui ne m'a pas aidée, c'est que mes parents ont aussi (eu?) beaucoup de peine à la gérer. Encore récemment, il y a un an, ils m'ont dit qu'il fallait vraiment que je m'améliore. Et en général, quand ça arrive ce genre de remarques, c'est quand on se dispute ou qu'on a une conversation où nos points de vue divergent. Et comme je déteste m'énerver, je me mets à parler en sanglotant et en hoquetant (c'est terrible, quand je suis fâchée, j'ai toujours l'impression d'avoir 5 ans. Mais j'y peux rien!). Sauf que cette fois-là, moi j'avais enfin appris à l'accepter. Alors je leur ai dit que j'étais comme ça, je peux rien n'y faire et que ça passe les crises de larmes. Et que moi je l'acceptais. Je sais pas s'ils ont vraiment compris mais en tout cas, j'ai l'impression qu'ils ne savaient pas trop quoi me répondre après cela.
Bref, en général, on peut voir que je me suis disputée violemment parce que j'ai pleuré. Je vous raconte pas l'engueulade mythique qu'on a eue dans notre groupe de filles, dans un train en plus, en vacances... plus cliché tu mourrais XD

Bon par contre, c'était dur à gérer pour mes profs aussi, notamment les cours privés type piano, où on te critique beaucoup. Même si je savais très bien que j'avais besoin de feedbacks, ça ne voulait pas dire que je les supportais physiquement. Du coup des fois les gens pensent qu'on ne peut pas te critiquer. Mais c'est pas ça, c'est juste physiologique! Bon maintenant ça va mieux parce que les feedbacks que je reçois en général, c'est dans un travail de groupe, où chacun donne son avis, du coup, c'est pas "moi je reçois tout dans la gueule" et je me sens du coup mieux valorisée.
Pareil j'ai les larmes qui monte quand je m'énerve vraiment et du coup je perds toute crédibilité. :facepalm::rire:
 
Merci, merci merci merci merci pour cet article ! Ca fait tellement du bien de lire ça ! Je commençais à penser que le fait d'être hyper sensible était une tare. Quand j'entend à chaque fois ma grand mère qui me sort que ça se voit que je suis fragile et émotive, ou mon copain qui ne comprend pas que j'ai la larme facile ou un ami qui ne comprend que ma colère je l'exprime en pleurant et non pas en poussant un coup de gueule, j'ai commencé à me dire mais m*rde il n'y a que moi qui n'arrive pas à contrôler mes émotions ? C'est si mal que ça d'en avoir ?
Mais il est vrai qu'il faudrait que j'apprenne à les gérer ...
 
Hanw ça fait du bien de voir que je suis pas la seule à fondre en larme à la première occasion ♥
Le pire c'est de voir qu'à chaque fois: soit tu passes pour quelqu'un de faible, soit pour quelqu'un avec un caractère de merde... du coup en général je reste jamais bien longtemps en couple à cause de ça... ça finit toujours en disputes... c'est super. :sweatdrop:
Mais bon, un jour j'en trouverais un qui saura accepter cette petite "différence" *Sisi j'y crois!* :tears::jv:
 
Ohlala, merci pour cet article :puppyeyes:
Ca fait tellement du bien de ne plus se sentir seule, à pleurer pour toutes les émotions du monde, de la joie à la tristesse, en passant par la colère, de voir sa famille exasperée parce que "Mélissa, elle va encore pleurer" . Personnellement, je ne sais pas encore geré mon hyper sensibilité. PAS DU TOUT. Je suis extrêmement sensible pour tout, de la vexation, à l'hyper enorme empathie pour tout. Si un proche se dispute avec quelqu'un, si un de mes amis a un soucis, je vais rester mal à l'aise jusqu'a ce que le conflit soit résolu, ou je vais tout faire pour qu'il le soit. Si ma soeur se dispute avec mon père, ou ma mère, si un des membres de ma famille fait la tête à un autre, je vais tout faire pour tout regler, sinon je culpabilise dans mon coin, en boule dans mon lit O.O Personne n'a jamais compris pourquoi je prenais TOUJOURS les choses aussi à coeur. Je ne l'accepte toujours pas, en fait, avant de lire cet article, je ne comprenais pas pourquoi j'étais la seule à ressentir les choses comme ça. (Je pense toujours (merci ma culture année 90-2000) a cet épisode de Charmed ou Phoebe à le pouvoir de l'empathie, et ressens toute les émotions du monde. Ca fait un peu pareil. Sentir une personne blessée, ou triste va me rendre dingue.

Une fois, ma soeur a été très blessée parce que ma mère ne lui avait pas acheté de gateau d'anniversaire, parce qu'elle avait travaillé très très tard, ma soeur voulait absolument le gateau le jour meme. Ma mère est allée en acheté un exprès. Rien que de repenser à cette soirée, j'ai envie de pleurer XD Je me suis rendue malade de mal être en pensant a ce que pouvait éprouver ma mère face à la deception de ma soeur, et la deception de ma soeur que j'essayais de consoler. C'était affreux, et pourtant, completement anodin, rien de grave du tout...

C'est comme ça pour tout et c'est vraiment fatiguant. (Déjà, pleurer ca fatigue) parfois j'aimerais juste me sentir exterieure aux choses, ou être une INSENSIBLE ! (nan je déconne) Quand ma boss me fait une remarque meme petite, HAAA JE ME BRAQUE TELLEMENT.

En tout cas, merci mille fois Margaux pour cet article. Ca fait chaud au coeur, et ça m'emmène un peu plus vers la voie de l'acceptation. Pleins de coeurs sur toi et sur les madz dans le même cas ! :loveeyes::loveeyes::loveeyes:
 
J'aurais du lire cet article beaucoup plus tôt ! Ca fait du bien de lire que, non pleurer ne signifie pas être faible...
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Quelqu'un aurait une idée de repartie aux gens qui te traitent de bébé ou de personne gênante ? Histoire de les faire pleurer aussi, ça leur fera les pieds !XD
 
  • Big up !
Reactions : Lord Griffith
Bonjour, je réagis avec du retard sur cet article qui me parle vraiment. Je suis hypersensible, quand quelque chose me touche j'ai la chair de poule, la larme à l’œil et une partie de moi que je ne contrôle absolument pas. Je suis également depuis deux ans spasmophile, hypersensibilité nerveuse, la difficulté de gérer des émotions qui nous paraissent anodines et qui finalement ne font que stresser le corps. A base d'attaques de paniques, de vertiges et autres inconforts que le corps a trouvé pour nous alerter. C'est aussi ça être hypersensible, c'est avoir son corps qui parle pour nous, être tributaire de son être et apprendre à l'accepter pour mieux le vivre et ne pas tomber dans les méandres d'une dépression chronique.
 
  • Big up !
Reactions : ben quoi ?
Si quelqu’un passe son temps à vous rabaisser, à vous faire sentir nul•lle•s d’être ce que vous êtes et à vous prendre de haut, fuyez. Loin. Cette idée vaut pour absolument tout le monde, pas seulement pour les hypersensibles !
-----------------------
Comme c'est bien dit !
Et comme c'est difficile quand la personne qui vous rabaisse depuis votre tendre enfance et tout au long de votre adolescence est votre propre mère !
 
Je me reconnais pas mal dans l'article et les commentaires, même si je ne sais pas si je suis vraiment hypersensible. J'ai des périodes de grosse d'angoisse qui se termine par un craquage assez énorme a base de hurlements et pleurs qui peuvent bien durer tout l'après-midi. Je surinterprete tout ce qu'on me dit, je doute de tout, surtout de moi, mes erreurs sont des humiliations et mes échecs sont intolérables (enfin ça je réussi un peu mieux à relativiser). Je ne supporte pas l'idée de décevoir les gens. La tristesse est trop violente chez moi, elle peut parfois arriver sans aucune raison, et la tristesse des autres est douloureuse. Des fois j'ai l'impression de sentir ce que les gens ressentent. La musique provoque souvent beaucoup d'émotions qui peuvent parfois me faire pleurer. La peur aussi prend parfois des proportions injustifiées. Et j'ai encore des peurs qui viennent de films vu il y a des années. En fait j'ai surtout l'impression que mon cerveau est hyperactif, il ne s'arrête jamais, il gamberge, il réfléchi, il imagine, il projette, il reste bloqué sur des phrases anodines qui provoquent une surinterpretation. Ça a gaché ma vie sentimentale. Je suis en début de relation actuellement et j'en ai ras le bol de gamberger tout le temps. La moindre chose fait partir mon cerveau en vrille alors qu'objectivement il n'y a pas de raison. Mais que je tiens un peu à quelqu'un c'est la peur qui prend le dessus.
Toute petite les remarques me faisaient toujours pleurer, on disait que j'étais beaucoup trop susceptible. Du coup mes parents ont forcé sur la taquinerie pour "casser" cette susceptibilité, et plus tard j'ai subit du harcèlement scolaire, alors aujourd'hui je me vexe nettement moins ms uniquement parce-que j'ai un égo de merde, et la conviction qu'on m'aime jamais autant que j'aime.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes