Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post : Mon père ne m'a jamais reconnue, aujourd'hui je dois me battre
pere-jamais-reconnue-temoignage-1.jpg
 
Dernière édition par un modérateur :
Pour avoir travaillé un peu en droit de la famille, ce que demande la madz dans le témoignage est parfaitement légitime. C'est légitime qu'un père participe à l'éducation d'un enfant. Surtout que pas mal de gens gueulent après la pension alimentaire, mais en réalité les juges trouvent ça suspect lorsqu'elle n'est pas demandée (dans certains cas qui ne concernent pas la garde alternée). La pension n'est pas une punition pour le père, c'est sa contribution et sa participation à la vie d'un enfant qu'il a conçu.
Je suis assez étonnée du peu de soutiens reçu de la part de proches, pourquoi la madz devrait-elle rester dans l'ombre de cet homme ? Clairement, c'est assez triste qu'en plus, la rédactrice de l'article n'aura peut-être pas de bonnes relations avec ses demi-soeur, connaître le reste de sa famille est aussi légitime. De même pour les grand-parents paternels ou les éventuels oncles et tantes. Cet homme l'a carrément privé d'une partie de sa famille.
Je suis également assez triste pour la mère qui est victime du jugement des autres, le père est le seul à blâmer dans toute cette histoire.

Bon courage pour l'audience et n'hésite pas à mettre à jour cet article
 
Mais l'avortement est légal. Alors si le père indique clairement dès le début de la grossesse qu'il ne veut pas d'enfant, je ne vois pas en quoi on pourrait le forcer. Tout comme si une femme ne veut pas d'enfant, elle a la possibilité d'avorter. La mère a fait son choix d'avoir son enfant seule, il n'y a aucune raison que sa fille vienne demander des comptes au père 20 ans après. Je trouve effectivement que la fille de l'article est une fauteuse de trouble.
Certes, elle n'a pas dû avoir une vie facile, être élevée par une mère célibataire, avoir peu de moyen et ne pas pouvoir faire des études. Eh bien je suis désolée pour elle, mais c'est la malchance de la vie, ce n'est pas de la faute du père qui lui a clairement indiqué qu'il ne voulait pas d'enfant.
 

RainyMood

Ne pas citer mes messages, thx, I'm TennanTen :)
@Neverland90 @dansmaforet Je suis d'accord avec vous deux en fait XD


Je pense déjà, que la famille, que ce soit du coté de la Madz et du père n'ont absolument pas leur mot à dire, ça ne les concerne absolument pas et surtout si c'est pour être tout sauf bienveillant. Bonjour le sexisme et le slutshaming.

Le père dans le cas d'un couple exclusif, excusez moi l'expression mais c'est un gros con…. ben oui on trompe pas sa femme si la relation n'est pas libre. Mais comment on en sait rien.

Je penserais plus à une discussion entre le père et la Madz pour clarifier cette histoire entre eux. D'un coté je pense que la Madz à le droit de vouloir connaitre son père, mais ne peux pas l'obliger à la reconnaitre alors qu'il ne veut pas d'elle. La mère a décidé toute seule de garder l'enfant alors que le père à clairement dit qu'il ne voulait pas d'enfant.
 
Parce que c'est pas assez connu, j'en profite pour "faire connaitre" la médiation familiale. C'est pas miraculeux et ça peut même être plus douloureux qu'autre chose mais ça a le mérite d'exister et de mettre en place un lieu neutre pour tenter mettre en lien/communication les parties concernées.

Dans le cas décrit ici, par exemple, en médiation familiale, la fille et le père aurait pu se rencontrer "sur terrain neutre" en présence d'un tiers neutre pour exprimer chacun se qu'ils attente (ou pas) de leur relation, exprimer leur histoire/émotion respective pour apprendre à se connaitre.

Ce qui m'a fait tiqué en lisant cet article (entre autre) c'est que j'ai compris que c'est la demande de pension alimentaire qui a "mis l'huile sur le feu" et là, j'ai un peu de mal avec l'avocat qui a cru penser que c'était une bonne idée...
 
@Ploue Je ne peux pas dire pour cette situation vu que j'y étais pas mais pour avoir vu (en médiation familiale) plusieurs fois ce type de cas ça ressemble grosso merdo à X va voir un avocat rapport au partage de la garde des enfants. X veut surtout parler de la garde et dit ne pas vouloir d'argent. L'avocat dit "vous avez droit à la pension, on va faire une demande" même si X en veut pas. Et pendant les discussion, sur quoi on passe 3 séances ? Le montant de la pension avant qu'on aborde le VRAI sujet de conflit, au choix : le sentiment de trahison si séparation après infidélité, le manque de reconnaissance de ce que chacun a fait pendant le couple, le sentiment de ne pas avoir été aimé si conflit entre parent/enfant ect. L'argent, au final, c'est quasi jamais un sujet de dispute in fine. C'est le symptôme, pas la cause.
 
Ce que je lis dans les commentaires me sidère.

Soyons clair-e-s : si deux personnes ont un rapport sexuel non protégé ou avec une contraception défaillante et qu'une grossesse en résulte, ce n'est PAS NORMAL que la personne qui possède un utérus qui soit en charge exclusive de l'enfant. C'est trop facile.

Donc le mec (désolée je simplifie le propos) mets la nana en cloque et sous prétexte qu'il ne veut pas d'enfant fait le mort ?! Et tout le monde trouve ça légitime ?! Attendez on est pas sensé-e-s être dans un média un tant soi peu féministe là ? Alors c'est quoi ce discours de merde ? (désolée mais là ça m'agace).

Le mec était bien content de se fader une petite jeune est à fui la queue entre les jambes en la sachant enceinte. Et en plus la nana devrait assumer seule ?! Mais bordel non ! Un enfant ça se fait à deux ça s'assume à deux point barre !

Et la madz est 100% légitime dans sa démarche. Pourquoi ça ne serait pas aux gens qui l'entourent de faire preuve d'empathie ?!
Je... Je suis dégoutée de ce que j'ai lu plus haut.
 
@dansmaforet
Le père n'a absolument pas son mot à dire dans la grossesse d'une femme et puisqu'il prend part à la conception d'un enfant, il a le devoir d'assumer sa part de responsabilité. Ca peut paraître injuste mais je ne vois pas pourquoi ça serait seulement la femme qui assume tout au niveau de la contraception. C'est ironique d'ailleurs lorsqu'on sait également que lors des avortements, les femmes sont également rarement accompagnés par le père: https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/ivg-ou-sont-les-hommes_2039235.html
Le préservatif existe également, sans vouloir être méchante et limite encore plus les risques de grossesse même si des accidents arrivent. Mais encore une fois, le choix revient à la femme et c'est normal c'est elle qui porte l'enfant durant 9 mois avec toutes les conséquences médicales que ça implique ainsi que les examens invasifs. A côté de ça, les mecs qui se plaignent de la pension alimentaire :lol: surtout qu'elle se décide en fonction des revenus du père. Je comprends pas les gens qui pensent que des femmes font des enfants "derrière le dos" d'un mec pour avoir de l'argent, car en fait il n'y a aucun avantage à moins que le mec en question soit vraiment riche.

Franchement, aucune pitié si cette madz a besoin de payer ces études, elle est parfaitement en droit de demander la participation de son père surtout si sa mère a des difficultés financières.

@Ploue
Je comprends ce que tu veux dire, mais certaines personnes considèrent que savoir d'ou l'on vient et connaître sa famille est un droit. C'est un peu comme les débats sur la fin de l'anonymat de l'accouchement sous X ou les dons d'ovocyte et de sperme. Il y a des enfants qui veulent savoir et d'un certains point de vue, c'est légitime peu importe les relations que ceux-ci auront avec le reste de la famille.
(précision: je ne suis pas pour la fin de l'anonymat des dons et de l'accouchement sous X mais je comprends les arguments des gens concernés qui sont pour par contre s'agissant d'enfant illégitime, c'est compréhensible qu'ils aient la possibilité de rencontrer leur famille)
 
@Nouanda je suis désolée pour l'emploi du mot "fauteuse de trouble" que je n'ai pas vraiment mesuré. Je regarde la situation d'un oeil extérieur et je donne mon avis parce qu'on me raconte l'histoire dans un article muni d'un forum pour réagir.
Il est vrai que je n'ai pas mesuré l'impact de mes mots et je m'en excuse.

Après, l'article présente vraiment la situation de cette manière : le père et la mère n'ont aucun problème sur la situation depuis plus de 20 ans, mais la fille en souffre et cherche quelque chose. Mais quoi ? Elle dit qu'elle ne le fait pas pour l'argent. Apparemment pas non plus pour l'éventuelle relation avec les personnes de sa famille (puisqu'elle s'est quand même présentée à eux pour la première fois en dénoncant les mensonges de leur père et en brisant leur éventuelle tranquilité familiale). Comme quelqu'un d'autre évoquait, ca ressemble surtout à de la vengeance. Vengeance d'avoir eu une vie pas facile probablement, d'être le fruit d'un accident, etc.. Je ne nie pas ses souffrances, j'observe simplement ses réactions face à une vie qui lui en met plein la tronche.
Selon moi (mais encore une fois je ne donne qu'un point de vue extérieur), la fille de l'article devrait réfléchir à sa démarche et à ce qu'elle attend exactement, et probablement en discuter avec les concernés, avant d'entamer des procédures judiciaires qui ne vont que compliquer la vie de tout le monde (la sienne y compris).
 
@Neverland90 là où il y a une grosse injustice morale, c'est que si le père veut l'enfant mais pas la mère, elle peut avorter sans que ce dernier ait son mot à dire. Ce que je considère normal étant donné que c'est elle qui porte l'enfant pendant 9 mois et subit toutes les conséquences physiques et mentales d'une grossesse. Par contre, un homme qui ne veut pas l'enfant alors que la femme si, serait forcé à l'élever, dans un pays où l'avortement est légal ? La femme a fait le choix d'élever son enfant seule, à partir de là le père devrait avoir le droit de ne pas avoir de compte à rendre à cet enfant.
Je nuancerai mon propos si l'avortement était illégal, mais là, c'est quand même assez clair.
 
@dansmaforet
Sauf que la seule solution serait de forcer la femme a avorté, ce qui n'est pas mieux que de la forcé à subir une grossesse. Après, j'ai l'impression que tu considères l'avortement comme ayant moins de conséquences qu'une grossesse ? Là ça va vraiment dépendre de la personne, si celle-ci s'est aperçu de la grossesse assez ça peut être plus "simple" effectivement. Mais n'oublie pas que le délai légal est de 12 semaines et que certaines femmes rencontrent des difficultés avec les gynécologues qui s'arrangeaient parfois retarder l'avortement et dépassé le délai. Cette madz a 28 ans, donc elle est née dans les années 90, la clause de conscience était toujours valable à cette époque. Et puis il y a les femmes dont la grossesses dépassent le délai légal ? Donc, elles devraient être forcées d'aller à l'étranger, d'investir une somme financière pour avorter sous prétexte que c'est la volonté du père ?
La femme décide de l'issue de la grossesse. Cette solution n'est pas parfaite, mais elle garantit la liberté de la femme par rapport à son corps.
Je comprends ton avis, mais à part responsabiliser sérieusement les hommes sur la contraception, je ne vois pas ce qu'il y a de plus à faire.
 
Je me pose aussi des questions sur ce qu'attend la Mad, puisque lorsqu'elle évoque de la "reconnaissance", j'ai presque l'impression qu'elle attend quelque chose de l'ordre de l'affectif de la part du père, mais le tribunal ne peut pas créer ce genre de chose. On reconnaitra le lien qui les unis et les droits et obligations qui en découlent, rien de plus. Si pour le père elle n'existe pas et qu'il est déterminé à ne pas l'inclure dans sa vie, ça continuera dans cette voie même après une décision en faveur de la Mad, à la différence qu'il sera dorénavant tenu de régulièrement lui verser une certaine somme. Et encore, il peut être très difficile d'obtenir le versement régulier d'une pension alimentaire lorsque le père est aussi récalcitrant. Je ne cherche pas à déstabiliser la Mad par rapport à son choix de faire une demande en reconnaissance de paternité, mais je doute de l'adéquation de sa démarche avec sa motivation réelle (après, c'est peut être moi qui interprète mal ce qu'elle a écrit).

Sinon, s'agissant de la responsabilité des parents, je ne pense de toute manière pas que ce soit à l'enfant de payer pour les comportements de ses géniteurs. Je comprends que ce soit "injuste" vis-à-vis du père puisque finalement, garder un enfant est bel et bien un choix fait unilatéralement qui aura des conséquences sur les deux personnes. Mais la naissance d'un enfant non désiré par le père, quelles que soient les mesures prises postérieurement, fait naitre des injustices par rapport à tous.tes celleux qu'elle concerne. Donc autant favoriser la personne qui n'avait vraiment aucune prise sur la situation (l'enfant). J'ai l'impression que c'est le "moins" pire.

En tous cas je souhaite à la Mad bon courage. Et j'espère que son père acceptera la décision du tribunal sans qu'elle ait à de nouveau se battre pour la rendre effective.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes