Je...
Je sais pas quoi dire, je ne sais pas quelle partie de la conversation je veux relever en plus, je suis tellement atterrée.
C'est tout simplement profiter des doutes (manque d'info) d'une jeune fille. C'est tellement insidieux comme méthode, tous les mots, toutes les expressions qui semblent innocentes mais qui reste gravés dans ton esprit (enfant au lieu d'embryon, utiliser le droit au RSA comme un levier, parler des traumatismes psychologiques et physiques...)


Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
carnifex;3957145 a dit :
cherubin;3957135 a dit :
Je ne suis pas si atterée que ça et je vais vous dire pourquoi.

Bon j'ai toujours été pour l'IVG, j'y ai même eu recours moi même.

Mais ce que dit cette dame est une manière de voir les choses, je suis d'accord aussi sur le passage: "vous m'auriez dit il y a deux mois que vous voulez avoir un enfant, je vous aurais conseillé d'attendre, mais cette situation est différente."

Parce que c'est une manière de voir les choses.
Et je trouve très important pour une jeune fille enceinte de connaître ces différentes manières de voir les choses, car je suis tout autant accablée par ces personnes qui vous disent: "N'AVORTEZ PAAAS" que par celles qui vous disent fermement que c'est une bonne idée, l'IVG.

Ce qui me choque dans le comportement de cette dame, c'est qu'elle n'est pas partiale.
C'est tout.

Mais personnellement, ma mère m'a beaucoup aidé avant mon IVG, et je lui suis justement reconnaissante d'avoir mixé ces deux manières de voir les choses, ça permet d'avoir un vrai choix, et non un choix guidé par autrui...

Mais merci à l'article, c'était très intéressant, et ça montre quand même que les premières pages de Google peuvent aussi être "dangereuses" (parce que oui, je trouve cette partialité très dangereuse pour les jeunes filles, qui ne penseront pas à croiser les informations forcément... Mais je ne suis pas contre l'argumentaire de la dame au téléphone non plus.)

Comme tu le dis toi même, ta mère a été là pour te soutenir et t'aiguiller, dans le cas de filles qui se retrouvent seules face à cette décision, et qui sont encore immatures dans la plupart des cas, l'impact de ce genre de paroles est catastrophique... :/
Ce que j'ai voulu dire c'est que je trouve aussi très important que ce genre d'opinion existe, et que je trouve que cette dame a quelque part "raison", ou peut avoir "raison", ce qu'elle devrait juste rajouter à la fin c'est: "vous devriez croiser mon avis avec celui de quelqu'un d'autre également".
 
On n'imagine pas le nombre de femmes qui ont voulu avorter à tout prix, et peu importe leur âge, et qui sombrent dans la dépression par la suite. Mon père, médecin, en met toutes les semaines sous anti-dépresseurs.

Je pense que, quand on fait le choix d'avoir une vie sexuelle, on devrait être en mesure d'assumer les éventuels "accidents". La contraception existe, il faut s'en servir, mais il y a toujours, le risque, même minime, du bébé surprise. Un embryon, un foetus, appelons cela comme un le veut, EST un enfant. Il ressent énormément de choses, même au début, il a été prouvé par exemple qu'il souffre lors de l'avortement, de la même façon qu'un bébé qui ne se sent pas aimé peut se laisser mourir juste après sa naissance.

Sa vie lui appartient. On n'a pas le droit de choisir pour lui, de le tuer, sous prétexte que "c'est mieux pour lui". Un enfant n'a pas besoin d'être pourri gâté pour être heureux, il a besoin d'être aimé. Je connais des filles courageuses, qui ont choisi de garder leur bébé, parfois très jeunes, parfois toutes seules, et leur enfant n'est pas malheureux (Je ne dis pas qu'il ne souffrira pas, par exemple, de l'absence d'un père, etc, mais ça n'empêche pas de vivre, ni d'être heureux).

Et si vraiment, on sait qu'on ne peut pourra pas l'élever... Donnons-lui au moins la chance de vivre, LE DROIT DE NAITRE, ce n'est pas un crime de confier son enfant à l'adoption, c'est très dur, pour la maman comme pour l'enfant, mais il pourra trouver une famille aimante et faire le bonheur de parents. On connaît tous des enfants adoptés... demandez-leur s'ils auraient préféré que leur maman avorte. Même s'ils connaissent la souffrance d'avoir été abandonnés... ils sont heureux de vivre, et que leur mère leur ait donné la vie malgré tout.


Je ne crois pas qu'on puisse décider du droit de vivre, ou non, d'un enfant, quelles que soient les circonstances. C'est son choix. Si vraiment l'enfant ne veut pas vivre, il se suicidera (c'est un peu trash dit comme ça) mais au moins, il aura eu le choix. Et je ne crois pas qu'ils seraient beaucoup à regretter d'avoir vu le jour.


Je trouve ça terrible, de nos jours, la banalisation d'un geste aussi important. Je ne blâme pas ces sites, au contraire, je trouve qu'ils ont raison de rappeler des évidences.

50 millions d'enfants n'ont pas le droit, chaque année et dans le monde, de voir le jour, c'est-à-dire, 1 grossesse sur 4 qui se termine par un avortement. Ne l'oublions pas.

http://www.youtube.com/watch?v=HO1Hbhy34g0
 
  • Big up !
Reactions : nefertary
cherubin;3957152 a dit :
carnifex;3957145 a dit :
cherubin;3957135 a dit :
Je ne suis pas si atterée que ça et je vais vous dire pourquoi.

Bon j'ai toujours été pour l'IVG, j'y ai même eu recours moi même.

Mais ce que dit cette dame est une manière de voir les choses, je suis d'accord aussi sur le passage: "vous m'auriez dit il y a deux mois que vous voulez avoir un enfant, je vous aurais conseillé d'attendre, mais cette situation est différente."

Parce que c'est une manière de voir les choses.
Et je trouve très important pour une jeune fille enceinte de connaître ces différentes manières de voir les choses, car je suis tout autant accablée par ces personnes qui vous disent: "N'AVORTEZ PAAAS" que par celles qui vous disent fermement que c'est une bonne idée, l'IVG.

Ce qui me choque dans le comportement de cette dame, c'est qu'elle n'est pas partiale.
C'est tout.

Mais personnellement, ma mère m'a beaucoup aidé avant mon IVG, et je lui suis justement reconnaissante d'avoir mixé ces deux manières de voir les choses, ça permet d'avoir un vrai choix, et non un choix guidé par autrui...

Mais merci à l'article, c'était très intéressant, et ça montre quand même que les premières pages de Google peuvent aussi être "dangereuses" (parce que oui, je trouve cette partialité très dangereuse pour les jeunes filles, qui ne penseront pas à croiser les informations forcément... Mais je ne suis pas contre l'argumentaire de la dame au téléphone non plus.)


Comme tu le dis toi même, ta mère a été là pour te soutenir et t'aiguiller, dans le cas de filles qui se retrouvent seules face à cette décision, et qui sont encore immatures dans la plupart des cas, l'impact de ce genre de paroles est catastrophique... :/

Ce que j'ai voulu dire c'est que je trouve aussi très important que ce genre d'opinion existe, et que je trouve que cette dame a quelque part "raison", ou peut avoir "raison", ce qu'elle devrait juste rajouter à la fin c'est: "vous devriez croiser mon avis avec celui de quelqu'un d'autre également".
Ah je peut totalement comprendre qu'on soit contre l'ivg, et je respecte cet avis, mais le problème c'est la désinformation qu'on trouve dans cette conversation, et le fait que ce site ce cache sous une étiquette de "conseillers". La dame aurait cité des arguments vrais, pourquoi pas, mais le coup de "vous aurez plus de chance de développer un cancer" ou encore "vous n'allez pas réussir à avoir d'enfants plus tard", ça passe moyennement. Clairement, ce n'est pas de l'information mais du lavage de cerveau...
 
Je suis vraiment très choquée par tout ce que je viens de lire.Etant passé par là cette conversation a réussi à me foutre les boules et entendre ces propos là quand tu te retrouves devant un tel choix est très dangeureux et c'est tout bonnement un scandale.Profiter d'une situation délicate,du doute,du manque d'infos putain mais quelle honte. Comment est ce possible que cela puisse arriver ? C'est.vraiment très grave.
 
gia-bee;3957153 a dit :
Je ne crois pas qu'on puisse décider du droit de vivre, ou non, d'un enfant, quelles que soient les circonstances. C'est son choix. Si vraiment l'enfant ne veut pas vivre, il se suicidera (c'est un peu trash dit comme ça) mais au moins, il aura eu le choix. Et je ne crois pas qu'ils seraient beaucoup à regretter d'avoir vu le jour.

50 millions d'enfants n'ont pas le droit, chaque année et dans le monde, de voir le jour, c'est-à-dire, 1 grossesse sur 4 qui se termine par un avortement. Ne l'oublions pas.

http://www.youtube.com/watch?v=HO1Hbhy34g0
Merci pour le "si vraiment il ne veut pas vivre, il se suicidera" je trouve que c'est l'argument le plus crétin que j'ai jamais entendu de la part d'une anti-ivg. Donc je te remercie de te décrédibiliser toi-même, ça nou facilitera la tâche.

Ensuite, 50 millions d'enfants, une grossesse sur quatre, mais d'où tiens-tu ces chiffres? Tu ne cites même pas tes sources.
 
Un embryon n'est pas un enfant, cela peut le devenir, mais ce n'en n'est pas encore un. D'où ferait-on passer les "droits" d'un embryon avant celui d'une femme? Les femmes en ont suffisamment bavé (et en bavent toujours) pour s'approprier un peu leur corps. Elle n'ont pas à porter 9 mois un foetus qu'elles ne se sentent pas capables d'assumer. Qu'on les laisse décider, quel que soit leur choix, et qu'on leur foute la paix.
 
c'est effectivement scandaleux que ces sites exploitent la fragilité de ces jeunes filles, mais il faut aussi savoir que beaucoup de médecins et de gynécologues sont aussi contre l'avortement.
J'ai une amie qui a avorté alors qu'elle avait 20 ans et qu'elle était enceinte de jumeaux. Ce qui l'a vraiment choquée et traumatisée c'est la froideur du gynécologue, qui a été méprisant au possible. Les regards accusateurs, les gestes de mépris (comme celui de jeter sur elle, alitée, les papiers qu'elle devait signer ou lire, sans même lui adresser la parole), aucun mot réconfortant... Bref, elle s'est sentie comme un rebut de la société, ce qui ne facilite vraiment pas la tâche...
 
gia-bee;3957153 a dit :
On n'imagine pas le nombre de femmes qui ont voulu avorter à tout prix, et peu importe leur âge, et qui sombrent dans la dépression par la suite. Mon père, médecin, en met toutes les semaines sous anti-dépresseurs.

Je pense que, quand on fait le choix d'avoir une vie sexuelle, on devrait être en mesure d'assumer les éventuels "accidents". La contraception existe, il faut s'en servir, mais il y a toujours, le risque, même minime, du bébé surprise. Un embryon, un foetus, appelons cela comme un le veut, EST un enfant. Il ressent énormément de choses, même au début, il a été prouvé par exemple qu'il souffre lors de l'avortement, de la même façon qu'un bébé qui ne se sent pas aimé peut se laisser mourir juste après sa naissance.

Sa vie lui appartient. On n'a pas le droit de choisir pour lui, de le tuer, sous prétexte que "c'est mieux pour lui". Un enfant n'a pas besoin d'être pourri gâté pour être heureux, il a besoin d'être aimé. Je connais des filles courageuses, qui ont choisi de garder leur bébé, parfois très jeunes, parfois toutes seules, et leur enfant n'est pas malheureux (Je ne dis pas qu'il ne souffrira pas, par exemple, de l'absence d'un père, etc, mais ça n'empêche pas de vivre, ni d'être heureux).

Et si vraiment, on sait qu'on ne peut pourra pas l'élever... Donnons-lui au moins la chance de vivre, LE DROIT DE NAITRE, ce n'est pas un crime de confier son enfant à l'adoption, c'est très dur, pour la maman comme pour l'enfant, mais il pourra trouver une famille aimante et faire le bonheur de parents. On connaît tous des enfants adoptés... demandez-leur s'ils auraient préféré que leur maman avorte. Même s'ils connaissent la souffrance d'avoir été abandonnés... ils sont heureux de vivre, et que leur mère leur ait donné la vie malgré tout.


Je ne crois pas qu'on puisse décider du droit de vivre, ou non, d'un enfant, quelles que soient les circonstances. C'est son choix. Si vraiment l'enfant ne veut pas vivre, il se suicidera (c'est un peu trash dit comme ça) mais au moins, il aura eu le choix. Et je ne crois pas qu'ils seraient beaucoup à regretter d'avoir vu le jour.


Je trouve ça terrible, de nos jours, la banalisation d'un geste aussi important. Je ne blâme pas ces sites, au contraire, je trouve qu'ils ont raison de rappeler des évidences.

50 millions d'enfants n'ont pas le droit, chaque année et dans le monde, de voir le jour, c'est-à-dire, 1 grossesse sur 4 qui se termine par un avortement. Ne l'oublions pas.

http://www.youtube.com/watch?v=HO1Hbhy34g0

Ton post me révolte.

Personne ne choisir de naitre , c'est les parents qui font le choix d'avoir des enfants. Et bravo pour l'idée du suicide , j'avais cru tout entendre en matière d'argument anti IVG mais là j'avoue c'est fort.
Donc tu préféres qu'une personne devienne dépressive au point de SE TUER plutôt qu'une femme avorte ?
Non mais franchement ça me dépasse !
 
Je vis en Belgique, où il est bien plus simple de pouvoir avorter avec un vrai suivi professionnel. Mais on a aussi nos vilains canards.

Quand j'étais plus jeune, j'ai pas eu de chnce, et un copain dont je savais que ça n'irait pas dans le futur.
J'étais jeune, paumée, en train de ramer pour trouver du fric pour bouffer. Dans le métro, y'avait une pub pour un test de grossesse gratuit, via une asbl.
Je m'y suis rendue.

Il s'est avéré que l'asbl en question était tenue par des Américaines cathos.

Mon test, je l'ai fait, oui, mais ils ne me l'ont pas montré avec le résultat affiché. Pire, en me mentant sur le résultat. J'avais envie de hurler "Le test est négatif, alors que je sens dans tout mon corps que ce n'est pas le cas? Vous me prenez pour quoi là?" Et ensuite, elles ont passé 20 minutes à me dire que c'était de la faute de mon copain si j'en étais là.

Je me suis donc enfuie de là, ai acheté un test en pharmacie, et ai fini dans un vrai Planning Familial.
Depuis, quand je revois les pubs pour l'asbl catho, j'ai envie de les arracher avec les dents en hurlant, même 8 ans après.
Comme quoi, parfois ce sont les intervenants qui nous marquent, plus que le fait d'avorter.
 
D

denk

Guest
ça me trou de cul (pardon) de voir ce genre de pratique!
L'avortement est un droit et des femmes se sont durement battues pour l'obtenir et pas pour ne pas avoir d'enfant mais aussi pour leur propre santé (parce que avorter dans un appart avec des aiguilles a tricoté n'est pas la meilleur solution).

Et aussi si le fœtus était presque formé au bout de 5 semaines, on se demande a quoi pourrait bien servir de le porter 9 mois? Pour faire des retouches?

Après je n'ai jamais été confronté a cette situation mais je trouve ça décevant que l'ont prive des personnes de choix car un enfant c'est quelque chose d'important, il faut pouvoir l'assumé après (adoption ou pas) et surtout il faut le porter 9 mois, ce n'est pas comme si on adoptait un animal de compagnie.
 
  • Big up !
Reactions : Aeslis and LovelyLexy
gia-bee;3957153 a dit :
On n'imagine pas le nombre de femmes qui ont voulu avorter à tout prix, et peu importe leur âge, et qui sombrent dans la dépression par la suite. Mon père, médecin, en met toutes les semaines sous anti-dépresseurs.

Je pense que, quand on fait le choix d'avoir une vie sexuelle, on devrait être en mesure d'assumer les éventuels "accidents". La contraception existe, il faut s'en servir, mais il y a toujours, le risque, même minime, du bébé surprise. Un embryon, un foetus, appelons cela comme un le veut, EST un enfant. Il ressent énormément de choses, même au début, il a été prouvé par exemple qu'il souffre lors de l'avortement, de la même façon qu'un bébé qui ne se sent pas aimé peut se laisser mourir juste après sa naissance.

Sa vie lui appartient. On n'a pas le droit de choisir pour lui, de le tuer, sous prétexte que "c'est mieux pour lui". Un enfant n'a pas besoin d'être pourri gâté pour être heureux, il a besoin d'être aimé. Je connais des filles courageuses, qui ont choisi de garder leur bébé, parfois très jeunes, parfois toutes seules, et leur enfant n'est pas malheureux (Je ne dis pas qu'il ne souffrira pas, par exemple, de l'absence d'un père, etc, mais ça n'empêche pas de vivre, ni d'être heureux).

Et si vraiment, on sait qu'on ne peut pourra pas l'élever... Donnons-lui au moins la chance de vivre, LE DROIT DE NAITRE, ce n'est pas un crime de confier son enfant à l'adoption, c'est très dur, pour la maman comme pour l'enfant, mais il pourra trouver une famille aimante et faire le bonheur de parents. On connaît tous des enfants adoptés... demandez-leur s'ils auraient préféré que leur maman avorte. Même s'ils connaissent la souffrance d'avoir été abandonnés... ils sont heureux de vivre, et que leur mère leur ait donné la vie malgré tout.


Je ne crois pas qu'on puisse décider du droit de vivre, ou non, d'un enfant, quelles que soient les circonstances. C'est son choix. Si vraiment l'enfant ne veut pas vivre, il se suicidera (c'est un peu trash dit comme ça) mais au moins, il aura eu le choix. Et je ne crois pas qu'ils seraient beaucoup à regretter d'avoir vu le jour.


Je trouve ça terrible, de nos jours, la banalisation d'un geste aussi important. Je ne blâme pas ces sites, au contraire, je trouve qu'ils ont raison de rappeler des évidences.

50 millions d'enfants n'ont pas le droit, chaque année et dans le monde, de voir le jour, c'est-à-dire, 1 grossesse sur 4 qui se termine par un avortement. Ne l'oublions pas.

http://www.youtube.com/watch?v=HO1Hbhy34g0
Toi, tu vas légitimement t'en prendre plein la tronche :popcorn:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes