Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post : Oui, le féminisme peut être violent : il l’a déjà été, mais vous l’ignoriez peut-être
la-terreur-feministe-660x400.jpg

Lire la suite ...
 
Dernière édition par un modérateur :

Camility Jane

pragmatique jusqu'à l'absurde
Ce titre me choque !
Depuis quand c'est OK de suggérer que peut-être il faudrait se mettre à tuer des gens ?
Le titre: « Le féminisme n’a jamais tué personne », mais peut-être qu’il faudrait s’y mettre

EDIT: Sur le site adapté ça dit de demander à l'auteur de retirer son contenu, donc @Sophie Benard pourriez vous s'il vous plaît arrêter d'inciter à tuer des gens au nom de l'idéologie féministe ?
 
Dernière édition :

Clematis

Ne pas citer.
Je comprends l’article et je suis le travail de Irene sur Instagram.
C’est vrai que le titre est choquant mais l’argumentaire de l’article est intéressant et mérite vraiment d’être posé.
@Illinea D’ailleurs, je trouve que la limite entre la légitime défense et la violence organisée par un groupe de lutte contre une oppression est très fine et la deuxième n’est pas forcément moins légitime que la première à mes yeux.
Je trouve que même si c’est normal qu’on soit pas toutes d’accord sur l’usage de la violence militante et sur sa nécessité ou non, je crois vraiment sincèrement que le questionnement a des raisons d’exister.
 
Dernière édition :

Watou

Féminazgul
Je comprends l'idée que la violence ne soit pas la solution, ni qu'elle puisse être justifiée, qu'il y a toujours une autre solution.

J'avoue que plus ça avance, et plus mes opinions s'éloignent de ce point de vue. Je ne dis pas qu'il ne faut pas de militantisme pacifique. Je dis simplement qu'il n'est peut être pas le seul possible.
Face à la violence systémique que les femmes endurent depuis si longtemps, je comprends l'envie de violence. La patriarcat a intégré nos mécaniques non violentes, nos manifestations pacifiques, nos coloques éducatifs, et ça ne le fait pas spécialement trembler.

Personnellement, je vois cet article comme un développement de la phrase "fatiguée d'être poliment en colère", une réponse à cette injonction à la pédagogie et à la douceur. Je ne dis pas qu'il est grand temps de faire sauter des bombes au milieu des civil.es. Je pose la question de l'existence de revendications uniquement non violentes qui ont eu gain de cause. Le symbole des Sufragettes, c'est un marteau, elles s'enchainaient aux grilles du Parlement, se battaient contre les flics, ont fait de la prison, des grèves de la faim.

Je vis mon féminisme comme un combat contre un système qui ne voit aucun intérêt à nous laisser plus que des miettes. Donc peut être que la violence en réponse à la violence systémique sera un argument qu'il entendra.
Je n'incite personne à le faire. Mais peut être que c'est nécessaire, et qu'il faut considérer comme de la légitime défense les actitions parfois violentes de certains mouvements.
 
Peut-être que l'article est violent, mais la violence est nécessaire pour avoir des droits.
Vous croyez vraiment que les femmes ont gagné le droit de vote sans violence ?
Pareil pour l'esclavagisme et le racisme.

Il n'y a aucun oppresseurs qui va se réveiller un matin en se disant "tient, si j'accordais tels droits à telle catégorie, ils ont des revendications tellement pacifistes... "

Après, il y a différentes approches. Mais bon, sur internet, à en croire certains la Cancel Culture est d'une violence extrême.. lol.

Mais parfois, les victimes et les populations oppressées ont le sentiment que sans la violence, elles ne seront pas écoutées (ce qui est plutôt véridique). Je ne pense pas qu'invalider ce sentiment en les faisant culpabiliser ou en faisant la morale fasse avancer les choses.
 

Watou

Féminazgul
@Anechka Je ne suis pas sûre d'avoir une lecture de l'article comme une apologie de la violence... :hesite:

La remise en contexte des violences féminines, inexistantes ou vraiment bien plus horribles que les violences des hommes, est hyper intéressante, parce que rappelle le rôle des femmes : la douceur, le soin.
Puis, un questionnement sur la pertinence du pacifisme face à des problématiques urgentes : des femmes meurent, tous les trois jours, de crimes conjugaux, et l'Etat ne fait rien de concret. Il y a urgence, est-ce qu'un coloque sur les dynamiques de domination au sein des relations hétérosexuelles est la réponse la plus appropriée sur le court terme ? Je ne sais pas. (ça reste nécessaire sur le long terme, aucun soucis avec ça)
Enfin, l'article conclu sur une ré-appropriation des outils dits masculins pour inverser la dynamique de peur dans les interractions quotidiennes, avec effectivement Despentes, qui est connue pour sa verve provocatrice, et finit par une question ouverte qui est pour moi "est-ce qu'il faut en arriver à faire couler le sang pour être entendues", et pas "ramenez les guillotines !!!"

Je pense que je suis moins marquée que certain.es par la violence de l'article, et je ne veux pas nier votre ressenti, juste vous partager ma lecture.
Pour moi quand on parle de peur, c'est la peur des conséquences de ses actes : les crimes ou délits sexuels ne sont objectivement pas punis en France aujourd'hui.
 
Dernière édition :

Clematis

Ne pas citer.
Bin...oui quelque part c’est de l’incitation à la violence dans le sens ou c’est un article qui a un socle un peu révolutionnaire et de ce fait, se place forcément en opposition au moins partielle par rapport au système actuel, à la loi.
Mais justement, c’est ça qui est intéressant. Cet article pose la question: le cadre légal actuel permet-il te combattre efficacement l’oppression sexiste ? La protestation non-violence porte-t-elle ses fruits ? Jusqu’où sommes nous prêtes à aller ? Où posons-nous la limite ? Et c’est à nous de poser cette question et d'y répondre, parce que le propre d’un mouvement de lutte pour l’acquisition de droits et la fin d’une oppression c’est de s’opposer au système établi légalement.
Je crois que c’est nécessaire de passer par des phases de remise en question de la loi et discuter de si on envisage de l’outrepasser ou pas et à quelle échelle.

Les colleuses par exemples qui collent des messages féministes sur les murs sont en dehors de la loi. On peut le leur reprocher, on peut trouver que c’est nécessaire comme action. Et c’est important de parler ouvertement de ce qu’on est prêtes à faire, les risques qu’on veut prendre, pour quels objectifs.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes