@AnnaKN j'entends bien ton point de vue, mais je ne te rejoins pas.
L'appel à des actions radicales n'est pas un appel général, donc des militant plus modéré peuvent tout a fait continuer des actions dans lesquelles ils se reconnaissent.
Pour moi ce n'est pas incompatible, même complémentaire.
En revanche, nier et s'opposer à toute radicalité, et donc parfois violence, c'est se tirer une balle dans le pieds.
Tel que je le conçois, il n'y aura pas comme ça d'avancé.

J'ai pas notion d'une révolution de centriste.

Et toute les avancées que tu mentionnes, justement, ne sont pas arrivées par la force de la protestation non violente.

Le parallèle peut être fait avec beaucoup de lutte, mais tu mentionnes les US m, donc me viens en tête la lutte anti-raciste : les droit des noirs-americains n'en sont pas où ils sont aujourd'hui que grâce à la non-violence, il y eu s'asseoir dans des bus, mais aussi les black panthères qui on sortit les fusils, et l'un sans l'autre( et l'autre sans l'un), n'aurait pas marché

Autre point, en effet, très lentement ça progresse, très lentement.
On attend encore combien de temps à ce rythme du coup ? On se donne 3-4 ans avec une femme morte tout les trois jours ?
 
Dernière édition :
Pour le coup j'ai lu l'article après vos premiers commentaires de mise en garde et je serai quand même plutôt de l'avis de @Watou. Qui plus est (que la rédaction me contredise si je me trompe) mais j'ai l'impression que l'article est à mettre en rapport avec une série d'articles sur certains courants du féminisme qui peuvent paraitre extrêmes, je pense entre autre à celui sur le lesbianisme politique.
Alors, qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit, être une lesbienne politique n’a rien de violent (à par pour un mascu :lunette:) alors qu'il est bien question là de violence tout court. Simplement c'est un courant de pensée féministe qui va très loin dans sa démarche et sa réflexion au point d'avoir fait tiquer pas mal de personnes comme en témoigne les commentaires.

Personnellement je prends plus ce nouvel article sur la violence comme matière à réflexion que comme une incitation pure et dure comme le dit assez justement @Clematis plus haut. Il n'est pas forcément question de glorifier la violence en tant que telle mais de mettre des mots dessus et de s'interroger sur sa pertinence dans certains cas. Jusqu'à quel point nous autorisons nous d'aller dans notre lutte ?
La question que pose Virginie Despentes avec sa déclaration choc et crue est assez vrai et c'est normal qu'elle heurte. Si on la rend plus polie et moins violente dans les mots elle se demande juste : Combien d'hommes violeurs/harceleurs/etc. réfléchiraient à deux fois s'ils pensaient que leurs actions leur font prendre un réel risque ?
Même sous sa forme polie, cette question est hyper violente en elle même car elle met l'accent là où ça fait mal, là où on est aujourd'hui, là où pour le moment un agresseur ne risque pas assez. Et ça met en colère et ça interroge sur la réaction que l'on peut avoir. Quelle réponse devons nous apporter à cette question? à quel point pouvons nous aller loin dans notre réponse ?

Une dernière réflexion qui me vient aussi c'est que la question de la violence ou non doit aussi tenir compte de la situation géographique, de l'état dans lequel est un pays, son système judiciaire, sa culture et sa violence par rapport aux femmes. Bref contextualiser les choses.
Même si nous sommes dans un pays où clairement il est encore très compliqué de faire entendre sa voix sur certains sujets, ou tout simplement d'obtenir une condamnation, nous avons quand même des moyens de répondre, de faire pression, une liberté de parler etc., brefs des moyens, même si muselés, de se faire entendre et de protester, ce qui n'est pas nécessairement le cas partout, quelle réponse apporter dans ce cas ? a quel point voulons nous être patientes ?

Bon ce commentaire est un peu décousu mais grosso modo, même si je ne suis pas pour l'escalade de la violence et la création de brigades du cutter, je pense qu'il n'est pas complètement fou de se poser la question d'une certaines violence, quand on voit que beaucoup de luttes, y compris féministes, ont réussies à avancer partiellement grâce à des actions radicales. C'est un constat assez triste en soit, et je comprends parfaitement qu'on ne veuille pas y adhérer, mais comme @Eleenore le dit, ça ne veut pas dire que les deux manières de faire ne peuvent pas cohabiter et être complémentaires.
 
@hellopapiméquépasa
Oui, toute ces colères, et donc les violences qui en découlent sont légitimes, la force et d'en faire quelque chose.
Des coup de cutter peut être pas, comme disait une madz plus haut. Il s'agit plus d'une revendication d'une violence militante contre des institution qu'un appel à attaquer tout les membres d'un groupe oppresseur individuellement ( parceque sinon ça commence à être dangereux d'être un homme blanc cis hétéro etc :yawn:)

Et donc c'est pas la guerre civile, c'est la guerre contre un système d'oppression.
 
Dernière édition :
J'ai lu la version modifiée de l'article et j'approuve complètement. Je trouve que c'est dans la même veine que le respect qu'on accorde aux militantes féministes seulement quand elles sont mortes, en effaçant leur radicalité (Gisèle Halimi est un excellent exemple).
La lutte féministe a été violente et heureusement parce que sinon on n'en serait pas là où on est. On n'y serait pas non plus sans les féministes pacifistes et pédagogues ! C'est un travail conjoint qu'il ne faut surtout pas opposer. (Semer la discorde au sein d'une lutte pour l'affaiblir, c'est vieux comme le monde mais toujours aussi efficace... :stare:)
Il y a violence et violence : les suffragettes ont posé des bombes qui ont fait des dégâts matériels mais jamais humains. La légitime défense peut être violente tant qu'elle est proportionnée. Bref, on est loin de militantes féministes assoiffées de sang qui vont s'en prendre à des hommes innocents. :boxing:
 
Perso, ça m'a toujours paru assez fou qu'on nous dise de faire attention à ne pas nous faire agresser/violer sans nous apprendre à répondre à cette violence potentielle. Je pense que c'est dans ce sens aussi qu'en parlait V. Despentes. Le fait que depuis des siècles on reconnait les femmes comme faibles, fragiles, victimes potentielles, comme une fatalité sans qu'il y ait de véritables moyens de prévention et de défense qui ne soit mise en place (hors initiative personnelle ou militante). Maintenir les femmes dans l'idée que les hommes sont forts et qu'elles auront forcément le dessous, que la violence n'ait pas faite pour elles, que ce n'est pas féminin, ça arrange quand même bien le système.
Et connaître la violence ne veut pas dire forcément l'utiliser. Comme @AnnaKN le souligne, la violence appelle la violence, sauf que pour le coup ce ne sont pas les femmes qui ont appelé à la violence à la base. La violence féminine c'est une forme de défense.
Les manifestations par exemple ce sont aussi des manifestations de force, selon moi. C'est montrer qu'on est là, en nombre et qu'on a du pouvoir. Ce n'est pas anodin que la police soit là pour prévenir les débordements.
 
J'ai lu le livre et il est clairement d'utilité publique très simple à comprendre et les concepts sont très bien expliqués et illustrés je vois même pas comment aller à l'encontre de ses arguments tellement ils hurlent la vérité. Elle parle d'une violence subversive, en réponse à une violence d'un système et c'est vraiment intéressant de voir cet angle presque tabou dans le milieu militant.

Je partage complètement le point de vue d'Irene qui explique qu'on doit faire cohabiter différentes formes de militantismes et clairement ce féminisme violent il est nécessaire si on veut avancer. Désolée si ça plait pas ou que ça choque mais on fait pas d'omelette sans casser des œufs : on vivrait clairement pas dans notre société actuelle si les gens ne s'étaient pas battus pour leurs droits. On obtiendra jamais rien de ce système oppresseur en demandant poliment ils préfèrent se rirent de nous. C'est malheureux mais on ne vit pas dans une utopie il faut se battre pour ses droits et libertés même si clairement je préfèrerai ne pas en passer par là..

Le pacifisme c'est une position de privilégiée : c'est facile de dire que la violence ne résout rien quand on a d'autres moyens à sa disposition pour l'éviter.. Ce qui est vraiment violent c'est de voir tout les jours des femmes assassinées, violées, agressées, maltraitées souillées par ce système patriarcal et ces hommes qui en tirent avantage.
 
@Khyra

Pour la proportion de la réponse ça s’applique à tout type d’acte.
Une personne rentre chez toi, il vaut mieux éviter de lui tirer dans la tête avec un pistolet directement, si tu ne veux pas être accusé d’homicide.
De même si t’es en plein dans un métro bondé et que qqn te touche les fesses, si tu le poignardes 3 fois en réponse, ça risque de mal se passer au tribunal.

D’un autre côté c’est aussi plutôt normal, ça permet d’éviter l’escalade de la violence ce genre de loi.
Puis bon dans les faits, si on te saute dessus en pleine rue, je pense pas qu’on t’en voudra si tu tapes dessus avec le premier objet contendant qui te tombe sous la main. Je pense que les juges savent à peu près faire la différence quand même.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes