@grenouilleau
Franchement, je ne suis pas du tout convaincue. Quelqu'un qui croit aux reptiliens ou aux illuminatis ou a Qanon par exemple, c'est pas DU TOUT un esprit critique en construction mais plus une dérive limite sectaire où la personne est déjà partie loin dans son délire. Il ne va pas se dire tout d'un coup, comme ça, " Bon je me suis sans doute trompé, c'est peut être pas un complot de untel pour nous implanter des puces électromagnétiques, finalement'....

Des personnes qui critiquent ce gouvernement, il y en a beaucoup (et à raison me permettrai-je d'ajouter), c'est pas pour autant qu'elles partent dans des délires comme ceux là.
 
@Sadala Pour te donner un exemple, j'ai trouvé un truc pas trop polémique : sur le fait de mettre de l'eau de cuisson des pâtes dans la sauce des pâtes : je pensais que l'amidon c'était à éviter complètement, et sur Madz y a quoi, un an, une madz m'a dit que vu la quantité d'amidon dans l'eau ça changeait rien. Du coup ça a fait changé mon avis, et pourtant un blocage sur l'amidon ça pourrait paraître aussi "bête" qu'un blocage sur les complots de reptiliens, c'est juste une question de sujet (politique ou culinaire) et de "combien tu as pas d'infos pour comprendre les choses" (et l'âge, ça joue pour avoir plusieurs info et les croiser).

Donc je trouve ça normal que la pensée des gentes évolue avec les expériences, ou quand on se renseigne, et qu'on puisse se laisser séduire par des idées fumeuses quand on est pas assez au courant. Mais en soi, la démarche de critiquer les idées que nous balancent les journalistes est bonne, surtout quand on sait (Monde Diplo) que les journaux ne sont pas neutres politiquement.

Et sur le fait que "Des personnes qui critiquent ce gouvernement, il y en a beaucoup (et à raison me permettrai-je d'ajouter), c'est pas pour autant qu'elles partent dans des délires comme ceux là." : on est d'accord. Mais comme l'article ne faisait pas clairement la différence entre le complotisme au sens "délire-reptilien-terre plate" et le complotisme au sens "toute critique du gouvernement" (la nouvelle définition pour certains), pour moi il faut préciser clairement.
 
Ce que j'ai remarqué sur les complotistes en herbe de mon entourage c'est que la tendance au complotisme est toujours quasiment en lien avec l'état émotionnel de la personne. En ça, je trouve ça bien que l'article rappelle que ça peut ressembler à des dérives sectaires, parce qu'à mon sens ça en exploite les mêmes failles. Le complotisme attire en général les personnes qui d'une manière générale ne vont pas très bien.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Du coup, en général, avec ces personnes là j'évite de réagir directement sur les théories complotistes parce qu'à mon sens ce serait agir uniquement sur le symptôme et pas sur la cause. Je me contente de me montrer poliment dubitative pour ne pas vexer, mais ne pas non plus encourager. En revanche, j'essaye d'amener la conversation sur un terrain plus personnel, et sur des choses qui pourraient éventuellement faire du bien à la personne parce que j'ai l'impression que ça diminue aussi ensuite la propension à parler complotisme.

Bon, en vrai ce conseil vaut surtout lorsqu'il s'agit de personnes que l'on connaît bien. Si c'est vraiment le grand oncle que l'on ne voit qu'une fois par an et que l'on ne connaît pas trop, on ne peut pas faire grand chose. Mais comme je suis persuadée que le complotisme arrive souvent sur un terreau propice, chez quelqu'un qui a un moment donné est en souffrance d'une manière ou d'une autre, quand on commence à se rendre compte que quelqu'un de notre entourage commence un peu trop à croire à ces choses, je me dis que ça ne peut pas faire de mal d'essayer de voir si elle n'a pas besoin d'aide dans un domaine de sa vie, quitte à la réorienter vers un spécialiste éventuellement.

Je parle vraiment uniquement d'expérience, mais dans mon entourage c'est vraiment flagrant que le complotisme est apparu chez des gens qui n'y croyaient pas trop mais qui du jour au lendemain sont tombés malades / ont perdu un proche / ont perdu leur travail. Je pense que c'est un phénomène assez naturel du cerveau quand ça ne va pas, mais que l'on ne peut rien faire, de trouver une justification à ses problèmes et un defouloir pour sa colère. Du coup, le changement ne passe pas par des explications rationnelles pour moi, mais par une amélioration de l'état émotionnel de la personne qui lui permettra de prendre du recul. Une personne en souffrance, on pourra lui expliquer par A + B que non, le gouvernement et les reptiliens n'y sont pour rien dans ses problèmes, elle ne pourra pas l'entendre tant qu'elle n'ira pas mieux.
 
@Tuna : Si tu veux creuser sur le sujet je te conseille le documentaire "Behind the curve", renommé "La terre à plat" sur netflix. Ce film ne cherche pas à contrecarrer les arguments des tenants de la terre plate (est il réellement besoin de le faire ?), mais il s'attarde plus sur qui sont ces gens et comment on en arrive à soutenir des thèses farfelus. Et chose agréable, le documentaire ne tombe jamais dans la moquerie.

Un des points qui m'avait marqué, c'est l'impossibilité de revenir en arrière une fois que l'on met le pied dans les théories complotistes. On se retrouve donc avec des gens qui ont déjà été exclut une première fois par leur famille/amis (parce que trop soulants avec leurs délires). Et ils ne peuvent pas se permettre d'être rejeté par leur nouveau groupe d'amis complotistes. Quitte à tomber complètement dans le déni et se raccrocher à des justification de plus en plus fallacieuses et paranoïaque.

Et c'est aussi assez fou de voir comment les leaders de théories complotistes (genre gros youtubeur, conférencier, etc) se livrent à une réelle guerre de pouvoir entre eux et s'accusent mutuellement de tout et n'importe quoi .

 
@Tuna : j'aime beaucoup ce que tu dis.

Je pense aussi que le complotisme n'est pas un début de pensée critique ou une construction de pensée, je pense que c'est plutôt l'inverse, c'est une forme de déni. Je pense que tellement de gens y adhèrent parce que c'est parfois plus difficile d'accepter la réalité, d'où le fait que le cerveau cherche des biais de confirmation à tout va. Par exemple, pour beaucoup de personnes, c'est plus réconfortant de se dire que le COVID est un hoax du gouvernement que d'accepter que le COVID est bien réél, et que peu importe ce qui aurait été fait, on aurait passé de sales moments. Même chose avec le réchauffement climatique.

Il y avait eu plein d'articles là-dessus lors de l'élection de Trump, c'était très intéressant. Pour beaucoup d'électeurs de Trump, les changements qui ont lieu en ce moment dans la société américaine sont très difficiles à accepter. D'une part parce que leur mode de vie est menacé du fait de la concurrence chinoise, qui fait que de nombreux blue-collars jobs disparaissent et laissent bon nombre de gens au chômage. Et vraisemblablement, ces jobs ne reviendront jamais et les blue-collars risquent d'avoir de grosses dfficultés à se trouver une nouvelle place dans la société américaine.
Et d'autre part parce certains changements challengent leurs valeurs et donc leur identité. Par exemple il y a de plus en plus d'athées aux Etats-Unis et ça devient de moins en moins tabou. Pour les gens qui vivent dans la Bible Belt, c'est très difficile d'accepter que leur mode de vie "chrétien" n'est plus vu unanimement comme le meilleur mode de vie, parce que ça veut dire qu'il peut être remis en question, et qu'ils aient pu se tromper sur certaines choses. Hors le cerveau n'aime pas du tout quand son système de valeurs est challengé, parce que c'est toute l'identité de l'individu qui peut potentiellement être à reconstruire, et ça c'est totalement épuisant pour lui. Du coup, il plonge dans le déni. Et d'un coup, ça devient très tentant d'écouter un Trump qui nous dit qu'il va "Make America Great Again", faire revenir les jobs de Chine, et que tout redeviendra comme avant, ne vous en faites pas. C'est beaucoup plus séduisant que d'accepter la réalité qui est que la société change, et qu'on peut être le perdant de ces changements.

En tout cas j'aime beaucoup certains conseils de l'article. De ce que j'ai lu, c'est effectivement plus efficace de questionner les gens sur ce qui peut les pousser à croire à ces théories du complot, avec un ton très neutre, plutôt que de se lancer dans un fact-checking confrontationnel.
Après, ne vous forcez pas non plus, hein :ninja: si vous sentez que c'est émotionnellement trop éreintant pour vous, vous avez le droit de refuser de vous lancer dans ce genre de conversations. La situation actuelle est suffisamment difficile comme ça, prenez soin de vous et ne vous sentez pas obligé de vous imposer ça si vous ne vous en sentez pas l'énergie :bouquet:
 
@Pelleas : Super, merci beaucoup, j'irai voir :)

@MissMachine : C'est super intéressant ce que tu dis. C'est vrai que je voyais le problème d'un point de vue individuel en me disant que les gens s'enfermaient dans le complotisme pour échapper à leurs problèmes personnels, mais ça marche aussi à l'échelle d'un groupe.
 
@MissMachine pour un exemple français un peu dans ta veine on peut prendre comme en exemple les Français qui croient à la "théorie du grand remplacement"... cette descente dans ce complotisme (dans ce cas ultraraciste, anti-musulman et antisémite, et basé sur ah ben pas du tout sur des faits, et pas spécialement révélateur d'une pensée critique en construction, vu que s'ils sont convaincus que "le gouvernement ment", c'est le cas de tous les complotistes sans exception), elle peut être liée à tout plein de trucs, il y a souvent un glissement progressif au fur à mesure, avec un empilement progressif de croyances et la mise en place progressive de biais de confirmation (les preuves contre cette théorie apparaissant de plus en plus comme des mensonges qui servent à confirmer que cette théorie existe).
Ce qui est compliqué avec le complotisme c'est que les faits, les sources, la réalité, la logique même, ne comptent pas. Seule compte la théorie, l'idéologie, donc absolument TOUT en vient à confirmer la théorie du complot en question.

J'avais vu "Behind the curve" et je l'avais beaucoup aimé. C'est aussi intéressant de voir en creux, avec la théorie de la terre plate, la "mère de toutes les théories du complot" non pas parce que ça serait la première (ça n'est pas le cas) mais parce que si tu crois à celle là, vu les implications, au final, bah tu peux croire littéralement en tout en fait.
 
@MissMachine Je pense que ton idée est correcte, mais pour une partie seulement des complotistes. Perso je pense qu'il faut faire la différence entre complotistes, selon leurs âges et leur maturité. Je vais pas te sortir le coup de "faut nuancer", parce que je trouve ça très condescendant comme manière de dire, mais je pense que sur ça, on est quand même pas sur le même niveau, entre le lycéen qui lit tout sur internet et qui cherche parfois à tort des réponses à ce qu'il voit (sans passer par ses parents), le grand-oncle raciste qui va prendre n'importe quelle théorie pour justifier sa haine et sa violence envers les autres humains, et la personne perdue psychologiquement qui adhère au complotisme comme elle aurait adhéré à une secte lambda.
Et ceux qui sont sincèrement persuadés que [n'importe quelle idée farfelue].

Une personne qui adhère à une secte (ou qui naît dans une secte), elle peut quand même s'en sortir. Ben c'est pareil pour les complotistes. Pour moi c'est la même chose. Aller voir ce que dit telle personne, telle théorie, et même se dire que c'est pas si bête deux jours, c'est juste le mécanisme normal de "comment on construit sa réflexion".

J'insiste là-dessus parce que moi c'est comme ça que j'ai découvert le féminisme par exemple.
Si j'avais écouté les gentes autour de moi qui sont "socialement réacs", j'aurais pas été voir plus loin, parce que être féministe c'est "être moche, pas épilée et ennuyer les gens avec des trucs faux", dans certains milieux.
D'ailleurs je crois que Delphy (fille de pharmacien, études internationales et doctorat, à l'époque) disait que son père lui disait "surtout ne devient pas féministe".
Franchement, si le mot complotiste avait existé, je suis sûre qu'il aurait été utilisé contre les féministes. Le grand complot patriarcal, je suis sûre qu'ils auraient pas hésité les réacs.

édit : pour Hold Up, y a Médiapart qui a fait un entretien là-dessus (pour un résumé du truc)

Et je suis tellement d'accord avec ce qui est dit à 8mn03 : faire la leçon et se poser en "sachants contre ceux qui n'ont rien compris" parce que c'est la pire des choses à faire et que ça n'aide pas à réfléchir collectivement.
 
Dernière édition :
Donc, pour le coup, j'ai jamais compris sur quoi se repose la théorie d'une terre plate :hesite:
Tu as des trucs sur ça sur la page wikipédia "mythe de la terre plate" :)
"James Hannam écrit : Le mythe selon lequel les gens du Moyen Âge croyaient la Terre plate semble apparaître au XVIIe siècle comme élément de la campagne des Protestants contre les enseignements de l'Église catholique. Il prit de l'influence au XIXe siècle en raison de récits historiques inexacts, comme l’Histoire du conflit entre la Religion et la Science de John William Draper (1874) ou Une Histoire du conflit entre la Science et la Théologie dans la Chrétienté de Andrew Dickson White (1896). Athées et agnostiques s'emparèrent de la thèse du conflit pour leurs propres objectifs, mais la recherche historique montra progressivement que Draper et White avaient fait preuve de beaucoup d'imagination dans leurs efforts pour montrer que la science et la religion étaient figées dans un conflit éternel'
 
Comme @Tuna et @MissMachine , je suis assez convaincue de la dimension émotionnelle qui sous-tend le complotisme. D'après ce que je vois passer sur les réseaux sociaux, j'ai l'impression qu'il s'agit avant tout d'un énorme déni de la réalité, qui rend très réceptif aux discours relativisant la gravité de ce qu'on vit (l'épidémie, le réchauffement climatique pour ne citer que ça). Franchement, vu la violence de ce que certaines personnes traversent (par exemple les gens qui ont perdu leur travail à cause du confinement, les dirigeants de TPE et PME considérées comme "non-essentielles" qui sont financièrement étranglés depuis mars...), je comprends la tentation de se raccrocher à tout et n'importe quoi pour contester la gravité de l'épidémie et par extension le bien-fondé des mesures. Une fois qu'elle est en place, la logique s'auto-alimente grâce aux biais de confirmation. S'il est aussi difficile de comprendre comment les gens qui adhèrent aux théories du complot peuvent être aussi crédules et avoir foi dans des trucs qui paraissent complètement farfelus, c'est parce que leur interprétation des faits précède les faits eux-mêmes. Ils plaquent un certain référentiel sur la réalité et tout va être interprété de façon à valider ce référentiel. À partir de là, même les hypothèses les plus délirantes trouvent une explication en apparence rationnelle.
D'après ce que j'observe, souvent ce sont aussi des gens qui ne sont pas formés à analyser l'information, à hiérarchiser les sources, à discerner les possibles intentions d'un auteur, etc. J'ai quelqu'un dans mon entourage qui relaie des trucs complotistes à l'occasion parce qu'elle n'est pas du tout armée intellectuellement pour faire la différence en termes de fiabilité, entre un article de presse et une fake news virale qui sort de nulle part. J'imagine qu'elle voit le truc, ça déclenche un sentiment de révolte chez elle, et bim elle partage la publi sans percevoir tous les indices qui mettent la puce à l'oreille. Et je pense pas que ce soit un problème de mauvaise volonté, l'analyse critique de l'information c'est quelque chose qui s'apprend, mais on n'est pas tous égaux face aux opportunités de se former à ce niveau-là.
 
Après, faut quand même se dire que le complotisme tombe pas du ciel. Plutôt que de se focaliser sur "les complotistes", on pourrait se demander pourquoi, d'un coup, les gentes ne croient plus la parole officielle.
On respecte les choses parce qu'elles sont respectables, pas par peur ou parce qu'on nous dit qu'il faut croire la parole officielle en fait.
Donc si la parole officielle ne fait plus son job et même dit qu'elle ment carrément :
- pour les politiques : Sibeth N'Diaye l'a dit (j'ai mis le lien dans un message avant) : elle assume de mentir pour protéger le président, et elle est restée en poste après ça.
- pour les médias (je crois qu'on peut mettre ça dans la case "institutions officielles"), Acrimed a sorti un article qui dit que BFMTV et LCI désinforment par omission.
C'est peut être là qu'il y a une solution, pas dans le fait de répéter comme un mantra "il faut croire", "il faut faire confiance". C'est pas plus justifié de croire une politique qui dit clairement qu'elle va nous mentir, que de croire que la terre est cubique (ou conique, tant qu'on y est).
 
  • Big up !
Reactions : Songi songi

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes