Pourquoi est-ce que les femmes n'aiment pas apprendre sur YouTube ?

31 Juillet 2013
1 045
2 012
3 344
Ile de France
@Annaïck Je m'occupe parfois du sourcing des Internettes et on est confrontées à un vrai problème de représentativité dans les domaines scientifiques - et je parle aussi bien de sciences techniques que de sciences sociales.

Quand on prépare notre community management, on veille à apporter de la diversité mais au quotidien, c'est un gros boulot bloqué par un constat : quand les meufs se lancent sur YouTube, elles sont nombreuses à commencer avec des sujets légers ("lifestyle") pour se rassurer et rester dans une zone de confort où elles ne peuvent pas être contestées. Esther en parle bien dans notre docu d'ailleurs.
Il suffit de voir comment les propos de Florence Porcel ou d'autres vulga meufs sont systématiquement questionnés ("mansplainés") pour comprendre pourquoi elles ont peu envie de se frotter aux sujets qui les passionnent réellement.

Mais on travaille dessus avec nos masterclass, nos apéros et le concours des Internettes, on n'a pas dit notre dernier mot :happy:

Quant au sujet des sciences sur mad, je laisse la rédac réagir mais il me semble que la raison est justement que les lectrices ne s'y intéressent pas :sad: D'après ce que j'ai compris, il y a eu des tentatives d'amener la commu vers ces sujets mais elles ont été infructueuses.
 
26 Février 2015
1 494
3 589
974
plumes-sauvages.blogspot.fr
@Mymy je ne sais pas si d'autres personnes sont dans mon cas : j'utilise peu Youtube sur ma session personnelle ; pour tout ce qui est reportages, vulgarisation scientifique, infos liées à la permaculture, etc. pour le moment... je le fais avec mon conjoint, depuis son poste (donc sous sa session) pendant le seul moment où je suis certaine de pouvoir le faire : le dîner :rire: (ça nous permet d'en discuter en même temps, bien souvent).

Sur mon propre PC / ma session personnelle, Youtube me sert quasi exclusivement à écouter de la musique (rarement).
Ok, je ne suis pas très utilisatrice de Youtube, mais il y a peut-être une bonne proportion de followeuses qui sont "cachées" par un usage similaire / partagé d'une autre session que la-leur ?
 
25 Août 2016
452
1 989
1 714
Merci @Marie pour tes précisions ! :) J'avais vu le documentaire et je l'avais trouvé super chouette ! :top: Et je peux qu'encourager les nouvelles meufs à se lancer dans l'aventure youtube (surtout dans les sciences dures où c'est le désert féminin, à part le Scilabus). En plus, ça doit être plus difficile de se lancer sur Youtube maintenant que les grosses chaînes des pionniers sont bien installés. Tous mes encouragements pour les participantes de vos ateliers. J'aimerai que l'algorithme de youtube me recommande des petites chaines de meuf qui débutent dans la vulga !

Il suffit de voir comment les propos de Florence Porcel ou d'autres vulga meufs sont systématiquement questionnés ("mansplainés") pour comprendre pourquoi elles ont peu envie de se frotter aux sujets qui les passionnent réellement.
ça me donne de l'urticaire cette différence de traitement entre meufs et mecs. D'un côté, des mecs qui peuvent parler de n'importe quel sujet du moment qu'ils le font sérieusement (et c'est cool, ça devrait être le cas pour tout le monde). D'un autre côté, les meufs qui doivent avoir Bac+8 dans leur discipline pour pouvoir en parler sans qu'on aille vérifier ce qu'elles disent (et encore, c'est pas dit !). C'est bien d'avoir de l'esprit critique, mais qu'il soit sexiste, c'est déprimant (et pas efficace, c'est pas parce qu'ils sont des mecs qu'ils ne racontent pas de conneries).

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Bon, je vois que je me suis emballée. Toutes mes excuses. Je mets en spoiler
 
25 Juillet 2018
1
3
4
27
"obtiennent de meilleurs résultats scolaires que les mecs, (...) font des études plus longues ?"

Peut-être qu'elles estiment moins avoir besoin de vulgarisation et/ou préfèrent apprendre de manière plus académique et approfondie?
 
31 Juillet 2013
1 045
2 012
3 344
Ile de France
Attention, hors-sujet sur le YouTube Squad de madmoiZelle :fleur:

@Marjowine
Je trouve la fin de ton commentaire super injuste et j’ai l’impression qu’on ne parle pas de la même chaîne madmoiZelle

Je suis la chaîne de mad depuis plusieurs années et je ne l’ai jamais trouvée aussi riche et diversifiée. En grosse consommatrice de vidéos de meufs (coucou Les Internettes), je pense que j’ai un aperçu du YouTube jeu assez global pour dire que mad fait partie des chaînes collaboratives féminines les plus travaillées et malines.

Rien qu’en ouvrant la home de la chaîne aujourd’hui, tu trouves :

• « Mulan, ça a été mon 1er déclic féministe » (empowerment, culture pop)
• Crash test de l’highlighter en gelée (beauté)
• Je surfe pour la 1ère fois (sport, dev perso)
• Je donne mes cheveux à une asso (société)
• Street Tattoos - Mély (body positive, culture pop)
• Pourquoi sortir avec des mecs plus vieux ? (relations)
• Bac philo 2018 : comment avoir 20/20 en philo (études)
• Kalindi à chaud : paranoia (ciné)

… Sans parler des Sessions acoustiques (musique), des Street Style (mode), des Pause Clito (humour, éducation sexuelle) et des podcasts (Sois gentille, Boys Club, Mon Cul etc)… et j’en passe tellement.

À la place des meufs du YouTube squad, je serais blessée que tu réduises tout ce travail culturel de déconstruction des stéréotypes à « des fringues et du maquillage ».
Dans la réalité, c’est bien plus divers et si tu n’en vois que ça, c’est que l’algo de YouTube t’a enfermée dans une bulle de filtrage qu’il ne tient qu’à toi d’exploser en allant chercher directement les vidéos sur la home de mad

De la même façon, la diversité des profils des rédactrices montre bien que mad est bien loin de recruter « des gens exclusivement pour parler beauté », attention à ne pas confondre ton ressenti personnel avec une réalité vérifiable en 2 clics :

À titre personnel, je suis aussi assez mal à l’aise avec le « beauty bashing » qui tend à rejeter toute volonté féminine de se sentir bien dans sa peau en s’appropriant son apparence avec du maquillage et des vêtements.

Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans mes baskets que depuis que j’ai réinterrogé mon rapport à mes fringues, à la façon dont je me maquille (ou pas) ou me coiffe (ou pas). Pourquoi reprocher aux femmes de trouver du plaisir à se kiffer sous prétexte qu’elles usent d’artifices industriels ?

La société patriarcale se déconstruit aussi avec ses propres armes : en nous emparant des outils qui nous ont été imposés les décennies précédentes, en les utilisant comme des moyens d’empowerment personnel, je nous trouve plus fortes et puissantes.

Bref, si tu aimes madmoiZelle, respecte le travail des meufs qui l’animent au quotidien :fleur:
 
Dernière édition :
2 Juillet 2014
1 878
12 296
4 674
J'ai aussi répondu au questionnaire, même si ça ne va pas beaucoup aider je pense, car je fais partie du public féminin de la plupart des chaînes de vulgarisation citées en exemple (en sciences, histoire, philo, etc). La majorité de mes abos sont surtout des chaînes de vulgarisation à un niveau ou à un autre, et de musique. Et d'un point de vue ratio, je suis à peine plus de Youtubeurs (37) que de Youtubeuses (33), donc j'apprécie de suivre des créatrices alors qu'elles sont bien moins nombreuses.
Pour rebondir sur ce qui a été dit avant : les périodes où je ne regarde pas les nouveaux contenus sont celles où je n'ai pas le temps (et où je suis débordée d'un point de vue pro donc moins d'énergie mentale à y mettre, surtout quand il s'agit de vidéo qui dépassent 15min). Et il y a la concurrence des podcasts, qui ont l'avantage de pouvoir être écoutés sur des trajets, en marchant, etc, contrairement aux vidéos YT.
 
5 Février 2016
134
738
744
34
@Marie Oulala tu va un peu plus loin que ce que je voulais dire. En ce qui concerne le youtube squad, ça va mieux oui. Cela dit si j'en crois le planning il y a quand même une journée consacré à la mode. Toutes les semaines vous parlez de fringues. Parce que les meufs évidemment veulent qu'on parle de fringues ?
Pour ce qui est de la redac j'ai jamais dit qu'elles parlent toute de maquillage la tu n'y es pas du tout. Mais je trouve que ça parle beaucoup de fringues et de maquillage, et moi ça me fatigue. Et j'ai vu passer une annonce il n'y a pas si longtemps pour recruter une rédac beauté, ce qui veut bien dire que vous avez une personne qui ne fait que ça de son temps. Moi ça me dérange qu'on éprouve encore le besoin aujourd'hui d'avoir une rubrique entière consacré à l'un ou l'autre de ces sujets. Je ne dis pas qu'il ne faut jamais en parler mais de là à en parler tous les jours... Je ne sais pas être claire mais c'est vraiment le faire d'avoir carrément une rubrique sur ces sujets qui me dérange. Les autres sujet, ils vont pas être si précis et si redondant. Alors pourquoi ceux la ? C'est vraiment si intéressant de lister des fringues arc en ciel ? De faire un article entier sur une palette de maquillage ? Sur une paire de chaussures ? Là ça me dépasse. Parfois j'ai carrément l'impression que la personne a kiffé un truc lors d'une session shopping et qu'elle en a fait un article.
Bref, je crois que je n'arrive pas à exprimer ma pensée. Je vais m'arrêter là et arrêter le hors sujet par la même occasion. En tout cas je ne dis pas et je n'ai jamais dit que la redac en entier ne parlait que fringues et maquillage.
 
  • Big up !
Réactions : Cornélie
25 Février 2014
3 790
32 045
5 874
Nantes
j'ai répondu, et je risque de faussé les résultat parce que je suis énormément les chaine de vulgarisation moi aussi :cretin:

En science dite "dur", je conseille Science étonnante, je trouve ce qu'il fait absolument génial, et il aborde des sujet ultra complexe (genre physique quantique) mais ça reste super clair! (et je trouve qu'il manque d'abonné par rapport au taff qu'il fait et quand je compare la qualité de ses vidéos à d'autres vulgarisateurs plus connu)
 
10 Octobre 2014
99
5 888
4 024
@Delya Je suis étonnée que tu sois la première à en parler, c'est exactement mon cas. J'ai fait un bac S, une prépa, et j'ai un bac+5 en informatique (un deuxième en préparation, pas dans les sciences dures par contre). Les chaînes de vulgarisation les plus connues (par exemple celles mentionnées dans l'article) qui parlent de sciences dures ne me parlent pas. C'est trop vulgarisé. Je passe 45 minutes à visionner une vidéo de 15 minutes parce qu'un truc m'interpelle et que j'arrête la vidéo pour dire à mon copain "non mais là le mec il dit ça alors que..." et à la fin j'abandonne et je vais chercher une source plus costaud sur Internet. C'est un peu comme regarder E=M6 : pour moi, c'est une torture. J'aime bien les trucs de France culture par contre, même si j'écoute pas souvent parce que c'est super long.

Je pourrais être intéressée par de la vulgarisation historique ou géopolitique par contre, je vais noter ça dans un coin de ma tête. J'y ai jamais vraiment pensé. Quand j'écoute ça m'intéresse mais après j'oublie d'aller voir d'autres vidéos. Et puis parfois je trouve que le vidéaste est trop biaisé.

Tout ça prend du temps aussi... et mon temps libre est déjà bien trop rempli. Sur Youtube j'ai principalement des chaînes beauté (et ASMR :ninja:), j'en ai un peu honte parce que c'est superficiel, etc, mais justement, c'est mon truc en ce moment, dépasser cette idée que c'est un sale truc de fille superficiel et parvenir à me réapproprier mon apparence d'une manière qui me convient. Pour la culture scientifique, j'ai d'autres manières de faire qui me conviennent mieux.

@Marjowine Et alors y a une meuf qui fait que ça de son temps ? C'est super snob comme commentaire. C'est à cause de ce genre de phrases que je n'ose pas m'intéresser à la beauté ou "trop soigner mon apparence" parce que "les gens vont penser que je suis une nunuche" et "c'est pas noble" alors que j'en ai vachement envie (et que je pense pas comme ça du tout, j'ai juste l'impression que c'est ce que les gens pensent du maquillage, etc).

Et puis c'est pas la première fois que je vois ce type de commentaires, aujourd'hui. Pourquoi nier la réalité statistique qui est que les lectrices de Madmoizelle ne viennent pas là pour le tuning ou les jeux vidéo comme j'ai vu sur un autre topic ? J'occupe la plupart de mon temps libre sur les JV, quand j'ai besoin d'une info là-dessus je vais sur un site spécialisé, qui sera plus complet et pointu (comme pour la vulgarisation scientifique, d'ailleurs, comme je l'ai dit plus haut). Laissons chacun faire ce qu'il fait le mieux. Je pense pas que Madmoizelle soit exempt de critiques mais celle-là n'est à mon sens pas fondée.
 
23 Décembre 2012
5 318
59 555
6 794
20anspasses.wordpress.com
Alors moi perso, j'ai l'impression que cette partie de l'article est une explication plutôt qu'un fait surprenant!

Dans ce cas, pourquoi ne les retrouve-t-on pas dans le public de chaînes traitant des sciences humaines comme Linguisticae (sciences du langage) ou Le Fossoyeur de Films (cinéma) qui comptabilisent respectivement 20% et 18% de femmes ?
Alors que les femmes représentent la majorité dans les études supérieures en rapport avec ces thématiques, elles ne semblent pas s’abonner aux créateurs et créatrices qui les traitent.

Quand on fait des études supérieures et qu'on apprend les méthodes scientifiques, on apprend justement à ne pas "écouter n'importe qui", à avoir les moyens de vérifier les sources et à se référer à une document fiable. Or, une Youtubeur dont on ne connait pas particulièrement le CV, qui vulgarise à fond les ballons avec plein de blagounettes et de montage pop-Internet, et qui probablement ne cite pas ses sources à chaque phrase, c'est pas exactement le profil de "l'expert" qu'on va écouter sérieusement pendant nos études. Moi, perso, déjà que je trouve souvent les documentaires télés ou les magazines de vulgarisation hyper agaçant tant ils simplifient mes domaines parfois jusqu'à l'erreur, alors que je veux bien donner un peu de crédit à un journaliste qui fait son boulot pour monter tout ça, ça ne me viendrait absolument JAMAIS à l'esprit de regarder une vidéo de vulgarisation Youtube là-dessus sans avoir la certitude que le Youtubeur est un professionnel du domaine. Pour que j'en regarde une, il faudrait donc qu'elle soit faite par un prof de fac ou un journaliste spécialisé, pas par un jeune de 25 ans qui a juste fait les mêmes études que moi!
Là on me parle de Théo et Manon en mode "c'est comme des potes", mais pourquoi est-ce que je devrais me fier aux informations fournies par Théo et Manon ou penser qu'ils en savent vraiment plus que ce que ma pote Jessica peut m'apprendre à l'apéro du jeudi? Donc pourquoi j'irai prendre du temps à regarder la vidéo d'un inconnu sur un sujet "sérieux" dont j'ignore s'il le maitrise vraiment?
J'ai googlé "Manon Bril" et apparemment, elle est doctorante, et c'est vraiment ça qui a changé ma perception de sa chaine. En lisant l'article j'étais là "mais pourquoi j'irai voir sa chaine, je sais pas d'où elle sort :dunno:" puis avoir avoir vu qu'elle était doctorante, je me suis dit "ah mais si elle parle de sujet pointus de son domaine de recherche et donc différents de ce qu'on entend tout le temps sur l'Histoire, ça peut être intéressant!", parce que je sais qu'une doctorante est une spécialiste dans son domaine de recherche, donc pour que j'ai envie de voir sa chaine, il faut que je sache "pourquoi elle". Après, bon, j'ai pas des masses de temps mais avant de savoir son parcours, j'avais zéro intérêt pour sa chaine, une fois que je le connais, je suis déjà plus intéressée. Or, j'ai pas l'impression que "l'expertise académique" soit très mise en avant sur Youtube.

Attention hein, je dis pas que j'ai raison mais ça me parait logique que des gens diplômés dans un domaine où l'on applique les méthodes sicentifiques (histoire, sciences du langage, anthropologie etc.) ne s'intéressent pas aux vidéos Youtube, une plateforme qui n'a pas exactement une réputation de hub de la connaissance scientifique sérieuse, ou que quelqu'un qui a fait 3 à 5 ans d'études sur un sujet ne soit pas intéressé par la vulgarisation de son domaine en général. Et j'ai quand même l'impression que les filles étant globalement plus attentives pendant leurs études, elles vont avoir tendance à plus absorber les règles de rigueur scientifique qu'on leur inculque que les garçons, et donc avoir moins d'attrait pour la vulgarisation.

Je regarde donc sur Youtube les vidéos "légères" ou alors les vidéos sur lesquelles j'estime que je n'ai pas besoin de connaitre le background de la personne pour juger de son expertise, ou quand je suis persuadée que l'expérience personnelle du Youtubeur en fait un expert plus que n'importe quel grand professeur, comme le maquillage (ça se voit si la personne maitrise), le fitness (et encore, je vais recouper avec d'autres vidéos et articles pour vérifier que c'est pas n'importe quoi ou que le Youtubeur est respecté), les massages, l'ASMR, les interviews, des talk-shows, des clips musicaux, des tutos danse et coiffure, des vlogs, des vidéos pour découvrir une destination voyage en mode carnet de voyage etc. Ou je vais regarder des trucs du style médecine douce ou alternatives parce que c'est pas quelque chose de reconnu scientifiquement et vu que je prends de toute façon ce qu'on affirme dessus avec d'énormes pincettes, c'est plus comme du lifestyle (donc le témoignage plus que l'expertise m'intéresse) à mes yeux.

Pour le reste, je vais aller lire Le Monde ou des articles scientifiques, ou chercher les sources citées sur Wikipédia etc. Youtube c'est plus pour les expertises non reconnues, celles qu'on ne trouve pas ailleurs, ou les choses pratiques!
 
Dernière édition :
20 Avril 2015
354
3 120
1 724
Angers
J'ai répondu au questionnaire également, et j'avoue que je ne regarde pas du tout ce genre de contenu, même les rares chaînes de vulgarisation ou qui s'en approchent le plus auxquelles je suis abonnée, je pense peut-être trois fois l'an à regarder ce qui s'est passé depuis la dernière fois, je regarde deux ou trois vidéos, et puis à la prochaine fois. x)

Dans mon cas, je l'explique par le fait que :
- j'évite les chaînes de mecs. Sur mes 115 abonnements, je crois que j'ai compté 11 chaînes tenues par des hommes, dont deux mecs que j'ai compté deux fois parce qu'ils ont en plus une chaîne commune. XD Parfois c'est volontaire, parfois non, mais globalement, ça me gonfle vite de les entendre parler, je tique sur trop de trucs, ou je les trouve agaçants dans leur façon de parler, donc ça réduit vite. J'ai plus tendance à cliquer sur une vidéo inconnue si c'est une femme.
- j'ai horreur des mises en scène à la con. Je trouve ça vraiment crispant, agaçant, déconcentrant et un peu bébête. Les blagues et jeux de mots à foison, le "jeu d'acteur", les déguisements, les private jokes... Si je regarde une vidéo "sérieuse" "pour apprendre", je viens pour le contenu, pas pour voir Bidule faire le guignol, j'aime bien qu'on en vienne au fait. "Enjoliver" le truc, ça rend rapidement la vidéo chiante de mon point de vue.
- je suis un peu monomaniaque, j'ai des intérêts assez restreints et je n'ai pas spécialement envie de changer ça, ça me va très bien ainsi. Mais du coup, soit j'en ai rien à cirer, soit ça m'intéresse, mais y'a de bonnes chances que je connaisse déjà, au moins en surface, et il faut donc que les vidéos creusent plus que ce que je sais déjà et sortent un peu du "basique" sur le sujet en question.
- beaucoup de ces chaînes ont un contenu assez vaste et varié. C'est cool parce que y'en a pour tout le monde, mais une petite partie seulement va m'intéresser. Et je suis chiante, parce qu'autant j'aime énormément l'Histoire, par exemple, mais y'a beaucoup de périodes ou personnages historiques dont j'ai honnêtement pas grand chose à faire, pareil pour l'histoire de l'Art ou autre sujets. Du coup, je vais peut-être regarder une ou deux vidéos sur un sujet qui me parle, mais pas m'abonner pour autant, sinon j'ai l'impression de m'encombrer de plein de trucs qui ne vont pas m'intéresser.
- j'ai du mal à trouver un intérêt au format court qu'ont beaucoup de vidéos sur Youtube. Je préfère largement les articles, les bouquins, les documentaires et émissions de radios, qui laissent plus le temps de découvrir, s'intéresser, ou d'entendre quelque chose que je connaissais pas sur un sujet familier. En cinq à dix minutes, si je vois vaguement de quoi ça parle, j'avoue que je ne prends pas le temps de regarder parce que je pars du principe qu'il y a peu de chance qu'ils en arrivent à parler d'un point qui va m'intéresser ou que je ne connaissais pas.

Ce n'est pas pour autant que je n'apprends rien sur Youtube, ou que je n'aime pas apprendre sur cette plateforme. J'ai une bonne culture générale concernant les meurtres et enlèvements. :shifty: J'ai découvert plein de morceaux de musique, de chouettes danseuses, plein de bouquins, j'ai appris des trucs sur certains handicaps et maladies, sur la danse, sur la transidentité, sur l'écriture, sur les gens qui font des trucs. :cretin: Ce n'est juste pas du contenu académique.
 
31 Juillet 2013
1 045
2 012
3 344
Ile de France
Je rejoins @Ewen dans l’idée qu’il faut être vigilantes à ne pas créer des barrières entre nous sous prétexte que certaines aiment prendre soin d’elles et d’autres moins.

Quand je regarde autour de moi, j’ai l’impression qu’en grandissant on réinterroge plusieurs fois notre rapport à la beauté :
- dès le plus jeune âge, la société nous enferme dans l’idée qu’il FAUT se faire belles (pour plaire aux autres, pas pour nous)
- à mesure que grandit notre culture féministe, on déconstruit ces injonctions, jusqu’à parfois à les rejeter violemment (plus de rasage ou d’épilation, moins de maquillage, rejet des YouTubeuses beauté et du mannequinat, attaques aux magazines féminins tradi)
- certaines terminent ce chemin de réflexion par une réappropriation de leur corps en pleine conscience, pour s’empouvoirer et affirmer leur place dans la société (mouvement body positive, retour vers les conseils beauté et maquillage, relooking)

Je sais pas si tu suis Queer Eye sur Netflix @Marjowine mais pour moi, le fil rouge qu’a bien décrit @Fab dans son article sur la série, c’est que la réappropriation de sa beauté physique n’est pas l’apanage des femmes et qu’en prenant soin de nous, on se respecte et on respecte celles et ceux qui nous entourent. Se réapproprier son image permet de dégager à l'extérieur qui on est vraiment à l'intérieur. J'avoue que quand je néglige mon look en enfilant des fringues que j'aime bof le matin, je me sens pas au top toute la journée.

Aucun de mes ex mecs n’avait compris ça et je réalise à quel point ça les a empêché d’être les personnes qu’ils avaient vraiment envie de devenir.

Quand je m’apprête, je veux être la meilleure version de moi-même et il n’y a rien de mal à cela :)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes